Le Christ Sans Bienvenue

Другие переводы этой проповеди: Christ N’est Pas Le Bienvenu - SHP
Date: 55-0828A * | La durée est de: 1 heure et 26 minutes | La traduction: VGR
pdf mp3
Lausanne, Suisse
E-1 Bon aprиs-midi, chers amis. Je suis si heureux d’кtre ici cet aprиs-midi. Nous voyons de la pluie. Et que nous ayons de la pluie de bйnйdictions а l’intйrieur de nous. Je suis si heureux d’кtre ici cet aprиs-midi. J’aime tant parler de l’Йternel. Mon interprиte s’amйliore. Oui, je l’ai attrapй par зa, n’est-ce pas? Nous l’apprйcions beaucoup.

Je vais m’efforcer d’apprendre le franзais aussi. Vous savez, la chose йtrange est celle-ci: j’ai entendu un bйbй qui pleurait ce matin, et ce bйbй pleurait en anglais. Et j’ai vu un Dachshund allemand, un chien, et il a aboyй en anglais. J’ai entendu des personnes qui riaient, et qui riaient en anglais. C’est la mкme chose partout. Ah, ce sont des choses qui viennent de Babylone, cette dispersion des langues. Ils ont tout mйlangй, ils nous ont tous mйlangйs, lа-bas. Vraiment nous avons eu beaucoup de joie dans ces moments de communion.

E-2 J’aime toujours beaucoup une rйunion de dimanche aprиs-midi, car cela me donne l’occasion de parler et, en somme, de me reposer. Lorsque je viens vers le soir, gйnйralement je commence а prier vers deux ou trois heures de l’aprиs-midi. Et je prie, et je continue а prier, croyant qu’Il est tout prиs de moi, et alors je vois cette Lumiиre qui entre dans la chambre, personne alors ne me parle plus. Ceux qui viennent aprиs moi entrent, viennent me chercher, et je viens jusqu’а l’estrade. Et me tenant debout sur l’estrade, souvent j’ai vu des choses se produire avant mкme que cela ne se produise, et cela est dans le naturel.

Oh, si seulement je pouvais parler votre langue. Vous avez une foi merveilleuse. Mais je ne puis prononcer ces paroles franзaises. Si je le pouvais, oh, ce serait tellement mieux. Mais je ne peux pas. Je vois des personnes ici qui sont guйries. Je sais quel est leur nom, mais je ne peux pas le prononcer. Et je vois les lieux d’oщ ils viennent, mais c’est tout йcrit dans une langue que je ne connais pas. Je ne peux pas prononcer ces mots, alors je ne peux pas le dire а ces personnes. Il faut simplement que je dйsigne du doigt. Et quelquefois, de cette maniиre, si зa prend un certain temps pour que la personne le reconnaisse, la vision a quittй cette personne pour aller vers une autre. Alors, vous voyez combien c’est difficile. Mais nous savons qu’Il est ici. C’est la chose principale. Amen.

E-3 Je vous aime beaucoup, chers amis. Et votre foi a йtй pour moi comme une chose merveilleuse. Je voudrais dire quelques paroles а ceux qui sont ici, sur ces brancards et dans ces voitures. J’ai regardй une certaine dame, une jeune femme, chaque soir. Elle est venue chaque soir. Cette jeune dame a йtй si prиs d’кtre guйrie, et si souvent, mais, vous voyez, je ne peux pas lui dire cela, jusqu’а ce que Dieu m’ait rйvйlй que la chose est accomplie. Car ce ne serait pas juste. Et regardez ceci, les guйrisons sont toujours prйcйdйes par AINSI PARLE L’ЙTERNEL.

Si vous voyez, pendant que la vision parcourt, je parle seulement de ce que je vois. Je suis en train de regarder quelque chose. Si vous voulez bien examiner la chose, vous verrez que зa va trиs loin dans la vie d’une personne, et je les vois comme un petit enfant, pour leur rйvйler des choses qu’ils ont oubliйes depuis des annйes. Regardez. Vous les verrez dire: “Ah!”, ils l’avaient oubliй, mais voici, la chose vient. Et on viendra jusqu’а notre йpoque. Et si зa s’arrкte, c’est tout ce que je sais. Et si cela recommence а nouveau, pour montrer ce que sera l’avenir, vous m’entendrez dire: “AINSI PARLE L’ЙTERNEL.” Bien, notre frиre Bosworth vous a certainement expliquй cela. Cela est inexplicable, vous ne pouvez pas expliquer Dieu, vous n’avez qu’une chose а faire, c’est de le croire.

E-4 Quelqu’un est venu vers ma maman, il y a quelque temps, et a dit: “Madame Branham, j’aimerais vous demander quelque chose, а propos de votre fils Billy.”

Elle dit que: “Il est aussi mystйrieux pour moi que pour vous.”

Alors, ils sont allйs vers ma femme: “Soeur Branham, mais qu’en est-il de Billy?”

Elle a dit: “Personne ne le sait. Par exemple, il serait ici, assis dans la maison, la maison pleine de gens, priant pour des gens, et tout а coup il s’en irait, et nous n’aurons aucune nouvelle de lui pendant deux ou trois jours. Alors il se peut que nous lisions dans le journal qu’il a йtй envoyй trиs loin, dans la montagne ou dans une autre ville, et quelque infirme recroquevillй a йtй guйri.” Je ne le comprends pas moi-mкme; je me contente de Le suivre. Je n’essaie pas de le comprendre. Vraiment, je ne veux pas le comprendre. J’aime tant simplement croire.

Et, oh, quelle vie de victoire. Quelle satisfaction de savoir que j’ai la Vie Йternelle. Et que tous mes amis qui aiment, qui L’aiment, Lui, et qui sont nйs de nouveau, eux ont la Vie Йternelle. Et nous allons nous rencontrer а nouveau. Et tous les вgйs et les infirmes vont кtre changйs et vont redevenir jeunes. Amen. C’est ce qu’enseigne la Bible.

E-5 Quand je reviendrai а nouveau, je dйsire enseigner sur ces choses. Je puis vous prouver, par la Parole de Dieu, qu’un jour, mиre avec ses cheveux gris, pиre avec ses йpaules arrondies, seront transformйs, et qu’elle redeviendra une belle jeune fille et lui un fort jeune homme. Et ils ne changeront jamais. C’est la mort qui vous a amenйs lа oщ vous кtes. Mais la seule chose que peut faire la mort, c’est de vous prendre de cette vie. Lorsque vous revenez, vous ne serez pas comme cela. Vous serez beaux а jamais. Amen. Oh, quelle espйrance. C’est la Bible. AINSI PARLE L’ЙTERNEL. Amen. Je L’aime.

E-6 Nous voulons que vous preniez courage. Un mot а ceux qui sont ici. Je dйsire vous parler. Croyez-moi. Voulez-vous me croire? Regardez maintenant, de temps а autre vous verrez une personne infirme se lever et marcher. “Pourquoi est-ce?”, dites-vous. Lа, le monde vous regarde; ils veulent voir des miracles, car ce sont des incrйdules.

Voici la raison pour laquelle vous voyez moins d’infirmes guйris que d’autres malades. Par exemple, l’homme qui souffre d’une–d’une douleur de dent, ou simplement d’un peu de palpitations du coeur. Oh, lui, il dйclare: “Oui, je pense que je pourrais кtre guйri, je ne suis pas trиs malade, au fond”, alors sa foi monterait et l’attraperait, cette guйrison. Mais vous, lorsque vous devenez infirme, vous perdez l’espoir. Oh, vous dites: “Je ne peux pas y arriver. Je ne peux pas.” Alors, je dois vous dire que c’est le bon plaisir du Pиre de vous guйrir aussi bien que l’autre. Ne faites pas attention а la gravitй de votre infirmitй. Regardez а Celui qui a fait la promesse.

E-7 Je ne veux pas prendre beaucoup de votre temps, mais je veux vous donner un petit exemple. Ceux d’entre vous qui lisez la Bible, levez la main. Bien. Sous l’ancienne loi de la rйdemption… Un jeune poulain est nй. Voilа. Et ce petit poulain est un mulet, et ses oreilles pendent. Ses jambes sont comme ceci. Ses yeux se croisent. Quel mulet! Mais ce petit, s’il pouvait penser, il dirait: “Mais regardez comme je suis. Moi, je serais totalement incapable de vivre. Mais, lorsque l’homme de la maison, le propriйtaire, lorsqu’il sortira et me verra, alors il me frappera sur la tкte. Il ne voudra pas me nourrir. Il n’aura pas soin de moi.”

Йcoutez bien. Vous, infirmes… Si la vieille maman avait reзu un bon enseignement par les lois de Dieu, elle dirait: “Attends un instant, tu sais quoi? Le souverain sacrificateur ne te verra jamais, mais tu es nй avec un droit de naissance. Tu es mon petit, mon poulain. Et tu es mon premier-nй. Alors, tu as un droit de naissance.”

E-8 Et qu’en sera-t-il, donc, lorsque l’homme de la maison sortira et qu’on verra cet horrible mulet? Et que se produira-t-il? Il faut qu’il aille chercher un agneau, un agneau parfait, sans tache, il faut qu’il le mиne vers le souverain sacrificateur. Et on йgorge l’agneau, et l’agneau meurt afin que le mulet puisse vivre. Pourquoi? Parce que c’est nй avec un droit dйcoulant de sa naissance. On n’a jamais examinй le mulet. Ils ont examinй l’agneau. Le sacrificateur regarde l’agneau. Et vous, vous кtes des lecteurs de la Bible, vous le savez, cela: sous les lois de la rйdemption.

Dans le Nouveau Testament: quoi qu’il vous soit arrivй, ne vous regardez pas vous-mкmes, regardez votre Agneau. Amen. Est-ce que vous pouvez trouver un dйfaut en Lui? Dieu ne vous regarde pas, vous, Il regarde l’Agneau. De sorte que, s’il n’y a pas de dйfaut dans l’Agneau, il n’y a pas de dйfaut chez vous non plus. Alors donc, ayez la foi. Levez-vous et revendiquez les privilиges qui vous viennent de Dieu. Quelle que soit l’apparence, aussi malades que vous soyez, quel que soit le degrй d’avancement de votre maladie, vous pouvez кtre guйris.

E-9 J’ai dans ma ville natale une infirmiиre de la clinique Mayo… Considйrons maintenant un cas de cancer. Cette femme pesait seulement quinze kilos lorsque cette clinique l’a abandonnйe а son sort. Elle perdit mкme l’esprit et devint folle. On l’a amenйe а la rйunion. Elle devait mourir dans les vingt-quatre heures. Sa soeur l’a donc amenйe, et son mari. Pendant que je prкchais, je vis une vision qui m’a racontй tout ce qui la concernait. Et j’ai commandй qu’elle se lиve au Nom de Jйsus. Et cela, il y a dix ans. Et un an plus tard, cette femme pesait quatre-vingt kilos, йtait parfaitement normale et guйrie.

Et cela, c’est un cas seulement parmi les centaines. Quelque chose doit кtre crйй а cet effet. La foi doit crйer. Ses organes йtaient dйtruits. Mais, le cancer l’avait tellement mangйe qu’il y avait des trous dans ses intestins. Et cela l’avait presque dйvorйe. Et aujourd’hui il n’y a pas une tache, tout cela а cause de Jйsus-Christ.

Et regardez ce qui devait se produire alors. Зa ne doit pas se produire nйcessairement pour vous qui кtes infirmes. L’esprit est sorti, la poliomyйlite et la paralysie. C’est comme si le diable entrait dans une maison pour briser les lampes, abоmer la literie, et s’en allant ensuite. Зa, c’est le rйsultat. Mais Dieu est Celui qui est le Gardien de la maison, qui entre et qui met de l’ordre dans la maison. Amen. Croyez. Et ce soir, je veux que votre foi soit une foi en action. Croyant de tout votre coeur que Dieu vous guйrira.

E-10 J’ai encore trente-cinq ou quarante minutes. Pendant que la pluie tombe dehors, nous prions que la pluie tombe а l’intйrieur aussi. Je regrette que tant de vous soient obligйs de se tenir debout. Ne vous laissez pas mouiller. Entrez si vous pouvez. Et cherchez un peu de confort si possible, si c’est possible. Et il y a des bancs qui sont au fond, lа-bas. Si vous voulez venir, il y a tout un coin lа-bas, avec des places vides, qui sont vides et auxquelles vous pouvez venir. Et pour vous qui кtes lа-bas: dans le coin, lа-bas, il y a encore des bancs. Mais, soyez les bienvenus. C’est pour tout le monde, maintenant. Je vais demander а mon interprиte s’il lira pour moi, cet aprиs-midi, l’Йvangile de saint Luc, le chapitre 7, а partir du verset 36 et tout le reste du chapitre.

E-11 [L’interprиte lit Luc 7.36-50.–N.D.Й.] Voici une quinzaine de versets.

Un pharisien pria Jйsus de manger avec lui. Jйsus entra dans la maison du pharisien, et se mit а table.

Et voici, une femme pйcheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu’il йtait а table dans la maison du pharisien, apporta un vase d’albвtre plein de parfum,

Et se tint derriиre, aux pieds de Jйsus. Elle pleurait; et bientфt elle les mouilla de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum.

Le pharisien qui l’avait invitй, voyant cela, dit en lui-mкme: Si cet homme йtait prophиte, il connaоtrait qui et de quelle espиce est la femme qui le touche, il connaоtrait que c’est une pйcheresse.

Jйsus prit la parole, et lui dit: Simon, j’ai quelque chose а te dire.

– Maоtre, parle, rйpondit-il.

– Un crйancier avait deux dйbiteurs: L’un devait cinq cents deniers, et l’autre cinquante.

Comme ils n’avaient pas de quoi payer, il leur remit а tous deux leur dette. Lequel l’aimera le plus?

Simon rйpondit: Celui, je pense, auquel il a le plus remis. Jйsus lui dit: Tu as bien jugй.

Puis, se tournant vers la femme, il dit а Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entrй dans ta maison, et tu ne m’as point donnй d’eau pour laver mes pieds; mais elle, elle les a mouillйs de ses larmes; et les a essuyйs avec ses cheveux.

Tu ne m’as point donnй de baiser; mais elle, depuis que je suis entrй, elle n’a point cessй de me baiser les pieds.

Tu n’as point versй d’huile sur ma tкte; mais elle, elle a versй du parfum sur mes pieds.

C’est pourquoi je te le dis, ses nombreux pйchйs ont йtй pardonnйs: car elle a beaucoup aimй. Mais celui а qui on pardonne peu aime peu.

Et il dit а la femme: Tes pйchйs sont pardonnйs.

Ceux qui йtaient а table avec lui se mirent а dire en eux-mкmes: Qui est celui-ci, qui pardonne mкme les pйchйs?

Mais Jйsus dit а la femme: Ta foi t’a sauvйe, va en paix.

Que le Seigneur ajoute Ses bйnйdictions. Prions Dieu.

Notre Pиre cйleste, nous Te remercions pour Ta Parole. Oh, c’est а peine si je peux prier maintenant. Tu sais, Seigneur, ce que je regardais. Oh, sois misйricordieux, Pиre. Accorde-le, Seigneur. Et je prie que Tu viendras maintenant, avec Ta Parole. Que le Saint-Esprit prenne la Parole et la donne а chaque coeur selon nos besoins. Nous le demandons au Nom de Jйsus. Amen.

E-12 [Frиre Branham parle а son interprиte et lui dit qu’il fait un bon travail.–N.D.Й.]

E-13 Il y a quelque chose qui ne va pas. Ce pharisien, que voulait-il de Jйsus? Mais, les pharisiens haпssaient Jйsus. Et voici que l’un d’eux Lui demande de venir manger avec lui а sa table. Quelque chose n’allait pas. Comme ils L’ont haп! Et en voici un qui Lui demande de venir а sa table. Зa ne va pas, cela. Il y a quelque chose vraiment de faux.

Comme une petite fille de huit ans environ. Elle est en train de jouer avec grand-mиre, et quelque chose lа ne va pas. Il y a beaucoup trop de diffйrence entre leurs вges. Il se peut qu’elle soit le bйbй de grand-mиre. Peut-кtre grand-maman a-t-elle une poche pleine de bonbons. Il y a une raison. Il y a beaucoup trop de diffйrence entre leurs вges pour que cette petite fille reste simplement comme зa, avec grand-mиre.

Vous voyez, les petits enfants ont des choses en commun. Et ils jouent ensemble, car ils ont des choses en commun. La Bible parle de cela, dans le Livre d’Йsaпe, parlant de petits enfants jouant dans les rues, car ils ont des choses en commun.

E-14 Les jeunes femmes aussi ont des choses en commun. Elles se tiennent ensemble. Et les dames plus вgйes ont йgalement leurs choses, leurs plaisirs en commun. Le jeune homme et l’homme вgй, l’homme de la ville, ont des choses en commun. Et ils s’assemblent et parlent des choses de la ville, car ils ont des choses en commun. C’est la raison pour laquelle les Chrйtiens s’assemblent: nous avons des choses en commun les uns avec les autres. Peu importe que nous soyons de nationalitй allemande, ou suisse, ou amйricaine, ou n’importe quoi; nous avons simplement des choses en commun. Nous sommes, en commun, intйressйs а quelque chose. Vous n’кtes pas venus ici, cet aprиs-midi, simplement parce que j’йtais citoyen amйricain; vous кtes venus parce que je suis votre frиre, et que nous parlons de quelque chose, quelque chose en quoi nous avons tous un intйrкt.

E-15 Un vieux proverbe amйricain que ma mиre employait. Il est dit que “des oiseaux de mкme plumage s’assemblent”. Vous savez, les colombes et les vautours n’ont aucune communion. Ils ne s’assemblent pas. Et ils ne mangent pas non plus la mкme chose. Un vautour mange des choses mortes. Une colombe ne saurait manger des choses mortes; зa la tuerait. Une colombe n’a pas de bile, elle ne pourrait digйrer ces choses-lа: un trиs beau type du Chrйtien. Lorsque vous кtes converti, voyez-vous, Dieu accomplit une opйration: Il enlиve l’amertume. Et vous n’avez plus besoin du rйgime des vautours. Et tout ce qui est amer, ces sucs amers sont фtйs. Vous ne pouvez pas digйrer les choses du monde.

Avez-vous remarquй un vautour, ou un vieux corbeau? Il peut rester lа, manger et picorer sur un vieux cadavre, et il pourrait йgalement venir manger des grains de blй avec la colombe aussi. C’est un hypocrite, celui-lа. Mais la colombe ne saurait aller manger avec le corbeau. Alors, les oiseaux de mкme plumage s’assemblent toujours.

E-16 Il y a quelque chose dans cette image qui ne va pas. Mais, ce pharisien, que voulait-il de Jйsus? Il y a quelque chose qui ne va pas quelque part. Regardons et efforзons-nous de trouver ce que c’йtait. Le mot grec, qui signifie “pharisien”, signifie “un acteur, celui qui joue un rфle”. Nous en avons trop, de cela, dans le monde aujourd’hui.

En Amйrique, nous avons beaucoup trop de gens qui jouent un rфle, surtout а Hollywood. Ils sont toujours devant l’appareil de cinйma. Alors, lorsqu’ils sortent vers la vie publique, ils continuent а croire qu’ils sont devant l’appareil de cinйma: ils jouent un rфle, ils rajoutent quelque chose qu’ils n’ont pas autrement. Je n’aime pas cela. J’aime que nous soyons tels que nous sommes. Et vous? Soyez ce que vous кtes, et tout le monde saura alors comment vous prendre.

Il y en a beaucoup trop qui regardent la tйlйvision et le cinйma. Et lorsque nous sortons, vous voyez de petits enfants qui vont dans ces endroits. Et ils vont imiter ces acteurs. Le diable fait cela. Je dйsire кtre ce que je suis. Et quelquefois, les prйdicateurs jouent un rфle qui n’est pas le leur. Oh oui. Lorsqu’ils montent en chaire, ils emploient leur voix de la chaire, une voix spйciale. “Well, mes frиres, nous sommes ici aujourd’hui…”, parce qu’ils sont а la chaire. Pharisien, sois sauvй; enlиve ce jeu de rфle. Dieu n’a pas besoin que tu sois un acteur. Il veut que tu sois un “participateur” de Son Saint-Esprit. Et que ce Saint-Esprit joue le rфle. Amen.

E-17 Regardez ceci, ce qui est rajoutй ainsi. Je ne crois pas qu’on le fasse ici, mais en Amйrique nos soeurs agissent ainsi et se donnent une apparence qu’elles n’ont pas naturellement; lorsqu’elles sont а la maison, oh, quelle personne diffйrente. Et les frиres aussi. Et dans le foyer, notre soeur dirait: “Jean, allez, dйpкche-toi. Ah, dйpкche-toi.” Et le tйlйphone sonne: “Oh, allф, comment allez-vous?” Vous кtes un acteur. Sois droit devant Dieu. Soyez а la maison comme vous кtes а l’йglise. Amen. Que Dieu nous accorde aujourd’hui, alors, que nous puissions ou bien кtre des Chrйtiens ou dire que nous ne le sommes pas. Qu’Il nous accorde de devenir droits devant Dieu et d’фter ce rфle superflu qui n’est pas vrai. Je n’aime pas cette faзon de jouer un rфle; soyez ce que vous кtes. Et Dieu alors vous respectera. Vous le croyez, cela? Vous aimez une personne quand vous savez comment elle est vraiment. N’agissez pas d’une maniиre un jour, pour agir d’une autre maniиre un autre jour. Зa ne va pas, зa. Il faut que nous soyons les mкmes tout le temps. Amen.

E-18 Ce pharisien devait avoir un motif cachй. C’йtait un homme grand. Il avait beaucoup de prestige. C’йtait un docteur, oh, peut-кtre avait-il un diplфme de baccalaurйat иs lettres. Il se peut qu’il ait йtй un docteur juriste. Oh, c’йtait un type formidable. Et alors, il devait avoir un repas chez lui, un banquet. Et je le vois parcourant de long en large sa chambre de banquet parfumйe, sur ses merveilleux tapis persans, dans sa merveilleuse salle а manger. Oh, il йtait riche. C’est tout ce que vous entendez: “Je, je, je, je. Je suis le plus grand homme de la ville. J’ai la plus grande йglise. J’ai le meilleur auditoire. J’ai l’auditoire le mieux habillй, et l’auditoire qui paie le mieux. Oh, le public me regarde. Je, je, moi, moi.” Alors, il voulait recevoir encore quelques “je” et quelques “moi” de plus.

Alors, je puis le voir parcourant sa maison, se frottant ses mains bien grassouillettes. Cet homme, ce gros pouding: “Mais je me demande, dit-il, qu’est-ce que je puis faire? Vous savez, tout le monde viendra а mon banquet. Mais je me demande qui je pourrais bien encore demander а la fкte?” Et tout а coup: “Mais pourquoi est-ce que je n’ai pas pensй а зa plus tфt? Je vais chercher ce guйrisseur divin. Ah, ah, ah! Ah, c’est un voyant, dit-on. Nous savons que c’est un fanatique. Nous savons que ce n’est pas vrai, ce qu’il fait. Au sйminaire nous apprenons que cela, c’est de la psychologie ou, peut-кtre, de la tйlйpathie mentale. Si seulement je puis trouver ce genre d’homme pieux а mon banquet, ah, toute l’йglise parlerait de moi. Eh bien, je vais essayer de le voir. Et je le ferai venir. Et lorsque nous l’aurons fait venir, nous l’exposerons. Ah, je crois que c’est de la psychologie, moi. Ah, ah! Que dira le docteur Jean? Ah, comme il le hait, cet homme-lа, aussi profondйment que moi-mкme je le hais. Et que dira le pharisien Simйon? Oh, quelle plaisanterie ce sera. Oh, comme ce sera merveilleux. Et tout зa se produira chez moi.” Ce grand hypocrite. Ils ne sont pas tous morts, vous savez. Ils n’ont pas tous vйcu а ce moment-lа. Ils vivent encore aujourd’hui. Amen.

E-19 Regardez ceci. Alors il envoie quelqu’un, un messager le chercher, afin qu’on aille le chercher. А travers les montagnes, а travers les vallйes, а travers le dйsert il va. C’est le soir maintenant, et je puis le voir se tenant sur ses pieds, avec la transpiration qui lui coule sur le visage, sale, et il regarde au-dessus. “Quelle fatigue!”, il soupire, “voilа, le voilа. Regardez cette foule. Ils sont tous en train d’йcouter son sermon.” Oh, comme j’aurais voulu кtre lа, devant Lui. Et vous, n’auriez-vous pas voulu кtre lа, pour entendre Ses lиvres qui ont parlй, prononcй des paroles, comme jamais aucun homme n’a parlй?

E-20 Pendant qu’il йcoute, Jйsus enseigne. Le soleil se couche. Le messager est fatiguй. Alors Jйsus cesse d’enseigner et Il commence а prier pour les malades. Et voici le messager qui se fraie un passage. Il s’efforce d’atteindre Jйsus. La premiиre personne qu’il rencontre, c’est Philippe; il lui dit: “Monsieur, est-ce que je puis voir votre maоtre? J’ai un message pour lui.”

Philippe йtait occupй, et les disciples s’efforзaient d’йcarter ces gens de Jйsus, alors il se peut qu’il l’ait repoussй. Et voici, il revient: “Monsieur, dit-il, j’ai un message de votre maоtre. Je ne prendrai simplement qu’un instant de son temps. Est-ce que je puis lui parler?”

Et finalement, Philippe le prend et le mиne vers Jйsus. “Maоtre, dit-il, cet homme a quelque chose а Te dire.”

Le maоtre dit: “Parlez.”

“Mon maоtre le pharisien, dit-il, a organisй un grand banquet. Oh, c’est un homme si grand. Et il t’a invitй а venir кtre son invitй.”

Je m’imagine entendre Pierre dire: “Non, Seigneur, non. Non, ne va pas lа, Seigneur. Non, ne va pas chez ce pharisien. Il n’a pas besoin de Toi. Regarde les malades et les affligйs. Ils sont tous lа, dйsireux d’avoir un instant avec Toi. Ne va pas chez ce pharisien. Son but n’est pas juste, n’est pas droit. Il n’a pas besoin de Toi. Il est riche, et il n’a pas besoin de Toi.”

E-21 Mais Jйsus ira toujours lа oщ Il est invitй. N’est-ce pas merveilleux? Il ira а n’importe qui, si on L’invite. Je vois ce messager s’inclinant, disant: “Maоtre, voulez-vous recevoir le message que je vous apporte de la part de mon seigneur, et son invitation?”

Jйsus le regarde, sourit un peu et rйpond: “Oui, J’y serai ce jour-lа.” Et alors le messager se tourne et s’en va. Oh, voyons, mais comment l’a-t-il fait? J’aurais voulu prendre sa place. J’aurais voulu pouvoir Lui parler. Et vous? Moi, je Lui aurais parlй beaucoup plus d’autre chose. Je me serais prosternй а Ses pieds pour Lui dire: “Seigneur, aie misйricorde envers moi.” Oh, comme j’aurais voulu кtre lа, moi, en Sa Prйsence, pour L’entendre parler. Je Lui aurais certainement donnй plus qu’un message de la part d’un pharisien. Je Lui aurais dit que je L’aimais. J’aurais dйversй mon вme devant Lui. J’aurais voulu mettre mes mains sur Ses pieds pour Le toucher et Le caresser un peu. “Oh, Maоtre, je T’aime.”

E-22 Йcoutez. Tant de personnes, en ce jour-lа, manquent leur occasion. Vous savez, il y a tant de gens aujourd’hui qui passent а cфtй de l’occasion. Lorsque vous venez en Sa Prйsence, et lorsque vous vous dйtournez – oh, quelle occasion pour les hommes et pour les femmes, pour les garзons et pour les filles, de venir devant Christ, dйverser en quelque sorte leur вme. Mais il avait une mission а accomplir qui semblait plus importante.

Йcoutez. N’est-ce pas la vйritй, aujourd’hui? Que notre travail et notre travail а la maison, toute la lessive demain, ou telles petites rйunions pour jouer au bridge, auxquelles nous appartenons, ou notre prestige social, n’est-ce pas trop important pour nous permettre de venir а ce vieil autel et pleurer devant Jйsus, et Le recevoir en notre coeur. Oh, nos choses de la terre, les liens de cette vie semblent кtre tellement plus importants que rencontrer Jйsus.

C’est ainsi que se sentait ce messager, il fallait qu’il apporte le message de ce gros pharisien jusqu’а Jйsus, ce fait йtait plus important pour lui que la destinйe de son вme. Le voici se tenant lа, en la Prйsence mкme de la Fontaine de la Vie. Et ses devoirs terrestres l’avaient tellement tenu liй, а tel point qu’il ne pouvait pas reconnaоtre son propre besoin de Jйsus. Et il se dйtourne et s’en retourne а travers la montagne, а travers la Palestine. Mais comment a-t-il pu le faire? Pouvez-vous imaginer une telle chose: une telle occasion, et alors laisser tomber cette occasion? Oh, que ce ne soit pas votre position, а vous. Ah, s’il pouvait s’йlever aujourd’hui, y avoir la mкme occasion pour vous. Quelle diffйrence ce serait aujourd’hui. Faites-le aujourd’hui.

E-23 Lorsque le messager revient chez le pharisien, le pharisien lui dit: “L’as-tu trouvй?”

– Oui, mon seigneur. Et il vient.

– Ah, trиs bien. Maintenant, зa me permettra d’augmenter mon prestige social. Voyez, je peux mкme incliner la volontй du guйrisseur divin pour venir а mon repas. Mais bien sыr. Je peux organiser le meilleur banquet de la ville. Et je peux employer les meilleurs serviteurs. Regardez mes merveilleux jardins. Voyons, voyons. Eh bien, je crois que je ne vais pas avoir ce banquet а l’intйrieur de la maison. Je l’organiserai dehors. Je vais le mettre sur le gazon. Oh, ces merveilleuses grappes de raisin qui sont suspendues. Et lorsqu’il fera doux, vers le soir, tous les gens viendront, toute la ville sortira pour nous voir. Et ils sauront quel grand homme je suis. Et j’installerai mes meilleures tables, et j’inviterai toutes les cйlйbritйs. Oh, tous seront heureux de venir, car j’emploierai les meilleurs cuisiniers. Et j’aurai les agneaux les plus gras, les meilleurs vins. Oh, je peux le faire, car je suis un homme riche. Et alors, pour les rйjouissances, nous aurons cet homme pieux, ce rouleur divin, ce guйrisseur divin: nous lui ferons exposer son imposture.”

N’en est-il pas ainsi aujourd’hui? Honte soit sur vous, vous qui pouvez traiter Jйsus d’une telle maniиre. Quelquefois vous utilisez votre йglise pour donner des rйunions de rйjouissances: des sйances de danse et des parties. Que la honte soit sur vous. Vous ne devriez jamais faire cela. Ayez le respect pour Christ.

E-24 Et la maniиre dont on mange en Palestine, on ne s’assoit pas comme nous faisons ici. On se couche pour manger. On fait une sorte de lit, comme un sofa, un divan, on le pousse vers la table. Et l’homme vient, il s’assied; et il se couche en arriиre; il se met le coude, et sa main, il mange ainsi, mange ainsi, avec la tкte sur la main – pendant des heures, oh, quel luxe. Et alors, qu’est-ce qu’ils peuvent en rajouter! Mais, ils avaient les meilleurs serviteurs. Mкme la musique sur leurs doigts de pieds, de petites sonnettes. Et en marchant, ils jouaient de la musique avec les clochettes. Vous devriez visiter la Palestine. C’est trиs intйressant.

Et maintenant, voilа donc le pharisien qui a tout installй. Et le jour du banquet arrive. Oh oui, voici le pharisien avec tous ses vкtements religieux. Oh, c’est un homme formidable. Et il vient, marchant. Voici un char qui arrive. “Oh, mais зa, c’est le docteur Jones qui descend. Oh, Docteur Jones, je suis si heureux de vous voir arriver а mon banquet.”

E-25 Et en Palestine, pour une rйception, une grande, ils voyagent beaucoup, souvent а pied, en marchant. Йcoutez bien. Le vкtement de dessous, en Palestine, descend juste au-dessus du genou. Et la robe couvre tout l’extйrieur. Et pendant qu’ils marchaient, le vent sur la route soulevait la poussiиre, la poussiиre. Et le long des routes de la Palestine, en ces jours-lа, il n’y avait pas de pavй comme chez nous, il n’y avait pas de bitume. Il y avait seulement de la poussiиre, et trиs dure, et trиs rugueuse. Les animaux parcouraient cette route, comme des chevaux et des caravanes de chameaux. Et tout ce que laissaient les animaux sur la route, les oiseaux qui picoraient et qui balayaient tout cela, et toute la poussiиre qui retombait а la poussiиre, et avec tout cela, une personne qui marchait, cette poussiиre venait sur ses jambes. Et lorsqu’ils transpiraient, la poussiиre collait а leurs jambes, et зa sentait mauvais. Il fallait se laver avant d’entrer.

Les gens riches donc, gйnйralement, avaient quelques serviteurs autour d’eux. Et celui qui lavait les pieds – йcoutez – йtait le serviteur le moins bien payй de tous. Il avait la tвche la plus ingrate parmi toutes les autres tвches. Et cela brise mon coeur de penser que mon Seigneur a pris la place du serviteur dont la tвche йtait la plus ordinaire et qu’Il a lavй les pieds de Ses disciples.

Et alors nous continuons, avec notre tкte bien dressйe, oh, comme si nous йtions quelque chose, et le Prince de la gloire a lavй les pieds des hommes, Il a pris la place du serviteur le plus humble. Que la honte soit sur vous lorsque vous pensez que vous кtes quelque chose. Souvenez-vous que vous n’кtes rien, simplement six pieds de poussiиre: “Tu es venu de la poussiиre, et tu retourneras dans la poussiиre.”

E-26 Йcoutez maintenant. Voici leur maniиre d’agir. On prenait une bassine d’eau. Et le serviteur prenait le pied de la personne, le mettant sur sa propre jambe en prenant l’eau ensuite, et lavait ses pieds. Ensuite il prenait ses sandales pour les mettre sur une йtagиre. Et aprиs il allait chercher, de la part de son hфte, une bonne paire de pantoufles de satin pour les mettre sur les pieds de l’invitй, pour qu’il soit confortable. Et alors, au moment du dйpart, on rendait а l’invitй ses sandales.

Йcoutez maintenant. Lorsque cela se produisait, la prochaine chose consistait а aller dans une autre chambre. Et lа on versait sur ses mains des huiles et des йpices. C’est une huile avec un grand arфme. Et on la fabrique avec une petite chose qui vient d’Arabie. Voyez, l’huile deviendra contaminйe et sentira mauvais, mais lorsqu’on met ces йpices, l’huile dure, fraоche longtemps, des annйes, et cela sent trиs bon. J’en ai eu moi-mкme deux petits morceaux. Cela vient d’un arbre renommй en Йgypte. Et je l’ai frottй sur mes mains, et cela a senti pendant deux semaines. Cela faisait partie du trйsor que la reine de Sйba avait apportй а Salomon; cela coыtait trиs cher. Ainsi donc, sous les rayons directs du soleil de la Palestine et qui brыlent le visage du voyageur. Alors, on lui donne un peu d’huile, avec laquelle il frotte son visage et sa nuque; ensuite il prend un linge propre et l’enlиve en frottant. Et зa, c’est le deuxiиme pas.

E-27 Il entre maintenant dans la grande salle. Йcoutez maintenant ceci, et vous verrez comment cela se passe. Et alors le maоtre de la maison vient et le rencontre comme ceci, comme je rencontre mon frиre. La premiиre chose qu’il fait, il prend sa main, sa main droite. Il s’incline, et il prend l’autre main, et il s’incline encore une fois. Ensuite il le prend, il met ses mains comme ceci, et comme ceci. Et il l’embrasse sur les deux joues. Alors qu’il l’embrasse sur les deux joues, c’est un baiser de bienvenue. Et alors il devient un frиre de plein droit. Ses pieds sont lavйs, il est oint d’huile, il est rafraоchi, il reзoit le baiser de bienvenue. Alors, c’est un frиre. Il est bienvenu. Il peut entrer, il peut s’asseoir, il peut aller а la glaciиre et prendre quelque chose а manger. C’est un frиre. Et c’est ainsi qu’on lui souhaitait la bienvenue.

E-28 Ah, mais comment est-ce que зa a pu se produire? Jйsus est entrй sans qu’on Lui ait souhaitй la bienvenue. Monsieur le pharisien йtait trop occupй. Il s’occupait plutфt des docteurs, des mйdecins et des grandes cйlйbritйs. Il avait trop а faire pour s’occuper de Jйsus lorsque Jйsus vint.

Йcoutez. Je me demande s’il en est ainsi aujourd’hui? Si nous ne sommes pas trop occupйs avec l’instruction et autres choses, et si nous manquons de recevoir Jйsus. Oh! Lorsque je Le vois entrer, Il a laissй Son travail pour venir lа oщ Il йtait invitй, et c’est ainsi qu’on Le reзoit. Est-ce qu’il en est ainsi dans votre maison? Et c’est comme cela dans votre йglise? En est-il ainsi dans votre vie? Vous priez: “Seigneur Jйsus, viens.” Et lorsqu’Il vient, vous ne faites pas attention а Lui. Est-ce ainsi que vous traitez mon Seigneur? Ah, s’il en est ainsi, alors, la honte est sur vous.

E-29 Comment est-ce qu’Il est arrivй lа? Comment l’a-t-Il fait? Oh, j’aurais bien voulu кtre ce serviteur-lа. Comme j’aurais voulu кtre lа. Si j’avais su qu’Il venait, j’aurais veillй pour Le voir arriver. Peu m’aurait importй le docteur Jones, ou les autres pharisiens. Moi, j’aurais veillй pour voir arriver mon Seigneur. Allйluia! J’aurais cherchй а Le voir arriver, j’aurais veillй pour Le voir arriver, afin que je puisse Le recevoir et Lui souhaiter la bienvenue.

Mais aujourd’hui, nous cherchons tout autre chose que le Seigneur. Et c’est la raison pour laquelle nous Le manquons. Et voilа, Il йtait lа: les pieds non lavйs, et lа dans la foule, et dans cet йtat-lа. N’est-ce pas pathйtique? Mais c’est comme cela que c’est. C’est comme cela que c’est aujourd’hui. Et dans trop de foyers il en est ainsi.

E-30 Йcoutez. En Amйrique, lorsque le Prйsident vient vers une ville, alors on йtale les tapis. On met des drapeaux, on met des fleurs partout. Les fanfares jouent. Tout. Pour montrer, pour montrer а tout le monde qu’on veut souhaiter la bienvenue au Prйsident. Mais, lorsque Jйsus vient, vous Le mettez dans un coin. Vous vous apprкtez pour toute autre chose – mais Jйsus? C’est ainsi qu’a fait le pharisien. Ah, quelle chose pathйtique que de voir cet йtat de choses lа.

E-31 Йcoutez. Je veux vous demander quelque chose maintenant. Avez-vous jamais demandй а Jйsus, dans la priиre, de venir dans votre maison? Si vous avez demandй cela а Jйsus, qu’Il vienne dans votre maison, dites: “Amen.” Mais bien sыr, vous l’avez fait. Mais comment L’avez-vous soignй quand Il est venu? Est-ce que vous Lui donnez une petite place dans la mansarde? Il se peut que ce soit justement la journйe de votre rйunion de couture. Lorsque Jйsus vient dans votre coeur, et vous avez envie de pleurer, vous avez envie de sangloter, vous avez envie de Le louer. Mais que faites-vous de Lui? Vous Le mettez tout en haut dans la mansarde. Vous allez vous-mкme dans la mansarde, dans une petite chambre, ou dans la cave, et alors vous vous mettez lа, et vous dites: “Jйsus, merci Seigneur, d’кtre venu.” Vous avez honte de Lui devant l’assistance qui est dans votre maison. S’il en est ainsi, vous devriez vous repentir aujourd’hui. Amen. Donnez а Jйsus la premiиre place: la premiиre place, la premiиre dans la vie. D’abord ce que vous avez de mieux, non pas ce que vous avez en second: la premiиre valeur. “Cherchez premiиrement le royaume de Dieu et Sa justice, et les autres choses vous seront donnйes par surcroоt.”

E-32 Est-ce que vous Le laissez s’asseoir derriиre lorsque vous parlez а votre directeur, et Jйsus descend et voudrait que vous tйmoigniez de Lui et que vous disiez а votre directeur que l’amour de Dieu est dans votre coeur? Avez-vous honte de Lui? Est-ce que vous Lui donnez simplement un petit coin?

Je pourrais demander ceci а Jйsus: “Jйsus, veux-Tu prendre la deuxiиme place?

– Oui.

– Prendriez-Vous la troisiиme place?

– Oui.

– Prendrais-Tu la cinquiиme place?

– Oui. Eh bien, Je viendrai de toute faзon.”

Vous croyez que votre voisin viendrait aussi, s’il prenait la cinquiиme place? Non. C’est зa qui fait que je L’aime, [espace.non.enregistrй.sur.la.bande–N.D.Й.] ce qui fait que je sais qu’Il est le Dieu du ciel. Il prendra n’importe quelle place. Allйluia! Il prendra toute place que l’homme voudra Lui donner.

E-33 Quelques-uns parmi vous vont а l’йglise simplement une fois par an: “Oh! la la! C’est le jour de Pвques.” Vous mettez vos meilleurs vкtements, votre merveilleux chapeau, et vous allez а l’йglise, et vous vous asseyez pendant vingt minutes. Et lorsque vous revenez, vous dites: “La question est rйglйe jusqu’а la Pвque prochaine.” Est-ce que Jйsus l’accepte? Amen. Oui, Il l’accepte. N’importe quelle place que vous Lui donnez, Il l’acceptera. Il ne vous reprochera jamais rien. Il vous donnera… [espace.non.enregistrй.sur.la.bande–N.D.Й.] …il йtait trop occupй avec d’autres personnes. Oui.

Nous aussi, nous avons d’autres choses que nous croyons plus importantes. Mon frиre, ma soeur, la chose la plus importante de votre vie consiste а recevoir Jйsus-Christ. Vous le croyez, cela? Amen.

Je crois que la chose la plus importante dans toute vie consiste а recevoir Jйsus-Christ d’une maniиre normale, et dans la premiиre place dans votre adoration, premiиre place dans votre vie, premiиre place en tout. Jйsus-Christ mйrite cette place. Amen. Je le crois de tout mon coeur. Mais si vous ne faites pas cela, Il prendra la deuxiиme place. Il ira dans la cave avec vous. Si vous avez honte de Lui lorsque vous кtes avec les autres gens, alors vous allez dans la cave afin que personne ne vous voie, et Il viendra quand mкme. Ah, зa devrait vous faire L’aimer au-dessus de tout ce qu’il y a au monde. Jйsus avec la deuxiиme place. Jйsus avec la quatriиme place. Jйsus avec la dixiиme place. Mais Il vient quand mкme: vous L’avez invitй.

E-34 C’est ce que vous faites, souvent, dans l’йglise. Йcoutez. Je dйsire vous dire ceci avec respect: vous avez… [espace.non.enregistrй.sur.la.bande–N.D.Й.] …et vous priez intensйment. Et lorsque le Saint-Esprit vient, vous Le rejetez: “Je ne veux rien de cela. Non, non, зa c’est de l’extravagance.” Vous кtes en train de mettre Jйsus de cфtй. Lorsque quelqu’un tйmoigne avoir йtй guйri, vous avez honte: “Oh, je ne la connais pas, elle. Moi, je ne veux pas me tenir avec elle.” Vous devriez donner а Christ votre premiиre place alors. Ah, tenez-vous prиs de cette personne, disant: “Зa, c’est mon frиre. Moi aussi, j’aime Jйsus.” Il a la premiиre place. Quoi que disent les autres, donnez а Jйsus la premiиre place. Amen. C’est ce que nous voulons faire, toujours.

E-35 Mais voici Jйsus qui se tient lа-bas, au loin. Regardez-Le. Oh, Il йtait mal а l’aise. Tous les gens, comme ceux de l’Orient font, regardent autour d’eux. Et des centaines sont lа autour qui regardent. Et voici le grand pharisien qui parlait а Dr Jones, et le pauvre Jйsus qui se trouvait tout lа-bas avec des pieds sales, sans que son visage ait йtй lavй, et des lиvres qu’on n’avait pas baisйes. Quelle chose pathйtique. Pensez-y. Jйsus avec des pieds sales: Jйsus avec des pieds sales. Oh, cela fait quelque chose en moi.

Ce gros pharisien a demandй а mon Seigneur de venir, et L’a laissй lа avec cette poussiиre sur Ses pieds, il n’a pas voulu Lui donner de l’huile, L’a laissй lа sentant mauvais et dйsagrйable d’apparence, non rafraоchi, et sans bienvenue, et tous ces gens qui regardent: “Oh, regardez-Le….” Ф Dieu, aie misйricorde sur ce monde de pйchй. Quel orgueil maudit. Oh, vous кtes trop bons, dites-vous: “Oui, nous allons а une йglise qui sait bien mieux que зa. Nous ne croyons pas а la guйrison divine. Non, nous ne faisons pas зa, nous.” Pharisiens, Jйsus est dans votre ville. Amen. Accordez-Lui la bienvenue, aimez-Le, embrassez-Le et aimez-Le.

E-36 Oh, je Le vois, Jйsus, Sa tкte inclinйe. Il est gйnйralement sans bienvenue parmi les riches. Ils ont trop du monde; ils n’ont pas de temps pour Jйsus. De grands ordres religieux n’ont pas de temps pour Lui, alors Le voilа, Il se tient lа: avec les pieds non lavйs, personne ne fait attention а Lui.

Je puis imaginer Pierre et Jean, Ses disciples, ils Le regardaient, mais eux n’йtaient pas invitйs; ils ne pouvaient venir. Йcoutez bien avant que je termine. Je dйsire que vous saisissiez ceci.

E-37 Dans cette ville se trouvait une femme de mauvaise vie, une prostituйe. Nous n’allons pas entrer dans les dйtails de cela. Vous savez de quoi je parle: un pauvre кtre humain qui avait pris la mauvaise route. Beaucoup d’entre vous, vous la dйsignez du doigt avec mйpris. Vous кtes-vous jamais arrкtйs pour penser que cette femme йtait la fille d’une maman? On ne peut pas trouver une femme qui tombe, une prostituйe, sans qu’il y ait un homme lui-mкme qui soit pйcheur: il faut qu’ils soient deux. Peut-кtre qu’un jeune homme de connaissance l’a introduite dans cette vie. Peut-кtre lui a-t-il dit comme il l’aimait, jusqu’а ce qu’il ait gagnй son coeur, et alors il l’a introduite dans ce genre de vie. Je ne sais pas. Quoi qu’il en soit, la Bible dit que c’йtait une femme dйchue, qui йtait rejetйe. Les йglises n’en voulaient pas. Ils ne voulaient rien avoir а faire avec elle.

E-38 Et je la vois en pensйe, cheminant le long de la route, disant: “Mais oщ est tout le monde? La ville semble dйserte.” Et elle entend un bruit. Elle entend le bruit des verres а vin qui tintent. “Oh, зa doit кtre dans la maison du pharisien, lа.” Et elle s’approche, elle regarde par-dessus tout зa, et se demande: “Mais que se passe-t-il?”

Lorsqu’elle arrive, je vois des hommes qui se tiennent d’un cфtй, empreints de propre justice: “Oui, regardez, vous avez vu, regardez ce qui vient d’arriver.” Pharisien!

Alors elle se tient lа, elle regarde par-dessus les tкtes, et elle Le voit, lа, assis avec des pieds sales, sans bienvenue. Oh, elle ne pouvait supporter cela. Elle disait: “Mais regardez-Le.” Elle se mit а sangloter. “Mais ce n’est pas juste”, dit-elle. “Regardez-Le. Comme Il est triste. Il devait кtre invitй, ou alors Il ne serait pas lа, Il a donc йtй invitй; mais regardez-Le. Il est mal а l’aise; Ses pieds sont sales. Son visage n’a pas йtй lavй. Le rouge du soleil est encore sur Son visage. Il manque tellement de bienvenue. Je ne peux supporter cela, dit-elle. Je L’ai entendu prкcher, un jour: ‘Quiconque veut, qu’il vienne.’ Зa veut dire moi aussi, cela.”

E-39 Et elle s’en va. Suivons-la. Je la vois descendre la rue, monter l’allйe, des marches branlantes. Elle entre dans une chambre, elle ouvre son petit trйsor, elle sort son argent, elle le pose. Elle dit: “Non, non, je ne peux pas le faire. Il saurait comment j’ai obtenu cet argent. Il saurait comment j’ai obtenu cet argent. C’est un prophиte. C’est un voyant. Il saurait comment j’ai acquis cet argent. Je ne peux pas faire зa.” Alors elle le remet, mais elle rйflйchit. “Mais c’est tout ce que je possиde. Et regardez-Le. Oh, il faut que je fasse quelque chose pour Lui.” Oh, je voudrais que vous ayez, vous, cette attitude.

Si vous Le regardez aujourd’hui, guйrissant les malades, sauvant les perdus – et nous sommes lа, assis, indiffйrents а tout cela. Faisons quelque chose. Montrez-Lui qu’Il est le bienvenu.

E-40 Et regardez cette femme. Elle pleure. Elle regrette sa vie. Mais tout le monde l’a rejetйe. Et elle dit: “Sыrement, зa ne Lui fera rien.” Il y a quelque chose chez une femme qui est diffйrent de chez les hommes. Gйnйralement elle a une sorte d’instinct. Ah, je voudrais qu’elle l’utilise pour Dieu.

Elle comprend quelque chose et reste sur cette chose. Je vois qu’elle met cela dans un bas, qu’elle rassemble ses vкtements, remonte son col, descend la rue. Elle va dans une parfumerie. Il y a un vieux bonhomme qui se tient lа: “Ah, les affaires sont allйes mal aujourd’hui. Je n’ai mкme pas reзu assez pour payer le loyer.” Et voici cette femme qui entre. Il sort et il n’agit pas bien, lui, il ne lui dit pas: “Bonsoir. Qu’est-ce que je puis faire pour vous, madame?” Mais: “Alors, qu’est-ce que vous voulez?”

Elle dit: “Je dйsire le meilleur parfum que vous puissiez me donner”, elle dйpose l’argent. Lorsqu’il entend le bruit de l’argent, ah, зa, ce n’est pas la mкme chose.

“Alors, voyons combien vous avez.” Elle compte son argent, deux cent quatre-vingts deniers romains. Et c’est juste assez. Alors, il lui donne le parfum.

Et je l’entends dire: “Je me demande oщ elle va? Je me demande ce qu’elle va faire avec зa?” C’йtait le dernier sou qu’elle possйdait; elle savait ce qu’elle allait faire, elle.

Elle savait qu’Il mйritait ce qu’il y avait de mieux. Elle n’a pas demandй: “Donnez-moi un bon parfum.” Elle lui a dit: “Donnez-moi le meilleur que vous ayez.” Louй soit Dieu! C’est ce que nous avons а faire, nous. Lui donner le mieux qu’il y a: la jeunesse de votre vie, le meilleur de votre vie, la louange de vos… [espace.non.enregistrй.sur.la.bande–N.D.Й.]

E-41 Regardez. Voici, elle avance. Elle regarde а nouveau dans la maison. Et elle Le voit lа-bas, si triste. Elle n’est pas bienvenue, elle. Oh, peut-кtre va-t-on la rejeter dehors. Mais voici, elle vient, se frayant un chemin, s’efforзant d’arriver jusqu’а Jйsus. Avez-vous fait la mкme chose? Voulez-vous ainsi frayer un chemin а travers les critiques? Voulez-vous frayer votre chemin а travers votre incrйdulitй, afin que vous arriviez а Jйsus pour кtre guйri? Voulez-vous pousser de cфtй toute chose, toutes les critiques, toute l’incrйdulitй, frayer votre chemin violemment? Ah, la voici qui vient, – Il l’a dit: “Vous pouvez venir”, – elle a traversй la foule, jusqu’а ce qu’elle parvienne jusqu’а Lui. Et lа elle se tenait, sanglotante, elle ne pouvait se retenir. Les larmes coulaient sur ses joues. Elle se prosterna а Ses pieds, les larmes coulant sur son visage, elle s’efforзa de se lever; elle ne pouvait plus le faire. Oh, les larmes coulant sur ses joues. Et la premiиre chose, elle a dit: “Je dois кtre hors de moi.” Oh, que vous soyez hors de vous-mкmes.

Йcoutez, frиres. J’aimerais que l’йglise chrйtienne soit hors d’elle-mкme, pour que les gens soient sauvйs. Oui, bien sыr, elle a brisй toutes les rиgles. Mais qu’importent les rиgles? Venons а Christ. Peu nous importent les rиgles de l’йglise. Venons а Jйsus. Oh, lorsque je suis venu а Lui, j’ai rompu toutes les rиgles de l’йglise: j’ai criй, j’ai sanglotй, j’йtais hors de moi. J’йtais avec Jйsus.

E-42 Et c’est lа oщ йtait cette pauvre femme. Ф Dieu, que nous puissions nous-mкmes nous tenir lа. Lа elle se tenait. C’est Le Seul qui pouvait lui pardonner; c’йtait son occasion de Le recevoir, peut-кtre la derniиre; le Seul qui pouvait фter la tache; la seule Fontaine qui pouvait l’aider. Elle йtait si triste, et elle pleurait, et elle йtait hors d’elle-mкme. Et а mesure que les larmes tombaient sur Ses pieds, elle caressait Ses pieds. Elle йtait si triste. Elle lavait Ses pieds avec ses larmes. Quelle belle eau, beaucoup plus belle que celle que pouvait donner le pharisien: les larmes d’un pйcheur repentant lavant les pieds sales de Jйsus. Allйluia! Les pieds sales de Jйsus.

E-43 Le monde se tient en arriиre: “Regardez-moi ces exaltйs.” Mais les larmes des pйcheurs… Oui, Seigneur. Oui, Seigneur. Nous Te croyons, tout l’Йvangile entier.

Et la voici, brisйe… Tout ce qu’elle avait, tout son argent avait йtй dйpensй, et la voici, sanglotante, lavant Ses pieds.

Et regardez ceci, quelque chose s’est produit. Elle avait une coiffure assez compliquйe, et ses cheveux tombиrent. Elle prit sa chevelure, elle йtait hors d’elle-mкme. Elle йtait si heureuse, elle essuyait Ses pieds avec ses cheveux. Vous savez, aujourd’hui les femmes auraient beaucoup de mal а faire зa: on les a tous coupйs. Il aurait fallu se tenir sur sa tкte pour faire зa. C’est une honte. La Bible dit que la chevelure d’une femme, c’est sa gloire. C’est ce que dйclare la Bible. C’est si mal que vous ayez coupй votre gloire. Ce dont vous avez besoin ici, c’est d’un vrai rйveil du Saint-Esprit. Amen. Non pas seulement ici, mais le monde entier en a besoin, d’un vйritable rйveil de l’Йvangile – retournons vers l’Йvangile.

E-44 La Parole de Dieu dit que c’est sa couronne de gloire. Regardez cette pauvre prostituйe. Tout l’argent qu’elle avait йtait lа, dans cette sorte de vase d’albвtre. Les larmes de ses yeux constituant l’eau de lavage. La seule chose de valeur qu’elle possйdвt, c’йtait sa chevelure, sa couronne de gloire. Et cela tomba aux pieds de Jйsus. Ф Dieu! Mets ta gloire, tout, aux pieds de Jйsus. C’est cela que vous avez а faire. Il est dans votre ville; Il est au milieu de vous. Ne soyez pas diffйrents envers Lui. Crois en Lui. Aime-Le.

Et elle lava Ses pieds et les essuya avec ses cheveux. Йcoutez-moi maintenant. Elle prend le vase d’albвtre. Elle brise le dessus. Et c’est а peine si elle peut se tenir debout. Elle se penche. Et а ce moment, oh, le pharisien, il devint blкme, puis son visage devint rouge de colиre. Elle est en train de dйranger son banquet. Allйluia! Que Dieu accorde que les gens soient assez sincиres, et aiment Jйsus suffisamment, pour briser une forme habituelle d’adoration, pour arriver jusqu’а Jйsus. Vous avez besoin de Lui.

E-45 Et elle йtait lа. Et monsieur le pharisien a dit: “Je vois maintenant. Ce n’est pas un prophиte, car s’il йtait prophиte, il aurait vu quel genre de femme c’йtait.” Ah, ce pharisien propre juste, honte sur lui! Il dit: “Mais, elle va ruiner ma rйputation.” Combien c’йtait diffйrent.

Йcoutez. La rйputation de Jйsus est faite avec les pйcheurs. Il faut qu’il y ait des pйcheurs, qui se rendent compte qu’ils sont pйcheurs, qui se rendent compte qu’ils sont perdus, qui se rendent compte qu’ils sont loin de Dieu, et qui seront hors d’eux-mкmes, et qui L’adoreront. C’est de cela que s’est faite la rйputation de Jйsus. C’est ainsi qu’Il a fait Sa rйputation, de cette femme paralysйe l’autre soir; avec les sourds et les muets; avec les aveugles. Ils deviennent hors d’eux-mкmes.

On leur dit peut-кtre: “Non, n’allez pas lа. C’est un non-sens. Il n’y a rien lа-dedans.” Mais ils sont hors d’eux-mкmes. Et ils viennent de toute faзon, et ils se pressent а l’intйrieur. Ils se fraient leur chemin а travers toutes les circonstances, jusqu’а ce qu’ils arrivent а Jйsus. Et alors Sa rйputation est faite. Oui.

E-46 La voici lavant Ses pieds. Elle brisa le vase. Elle n’a pas seulement versй un petit peu, elle versa tout, tout ce qu’elle possйdait, sur Jйsus. Et tout ce temps, elle йtait si hors d’elle-mкme qu’elle baisait Ses pieds constamment, embrassant Ses pieds tout le temps.

Simon dit: “Maоtre, si tu savais seulement quel genre de femme c’est.”

Jйsus dit: “Simon, J’ai quelque chose а te dire. Tu M’as invitй а ta maison, et tu ne M’as pas donnй de l’eau pour laver Mes pieds. Tu ne M’as pas donnй d’huile pour laver Mon visage. Tu ne M’as pas donnй le baiser de bienvenue. Mais cette pauvre femme, depuis qu’elle est entrйe, n’a pas cessй de baiser Mes pieds, et de laver Mes pieds de ses larmes, et de les essuyer avec ses cheveux.”

E-47 Alors Il se tourne vers la pauvre prostituйe, la regardant; elle se tient lа; ses cheveux tombent, les larmes couvrent ses joues. Elle se demande ce qu’Il va lui dire. Est-ce qu’Il va lui faire des reproches, en lui disant: “Allez-vous-en, horrible femme”? Non. Il se tourne vers elle, lui dit: “Enfant, tes pйchйs qui sont nombreux sont tous pardonnйs. Ta foi en Moi t’a guйrie.”

Ф Dieu! Laissez-moi me tenir lа, laissez-moi me tenir lа oщ elle se tenait. Oh, je serais hors de moi. Ф Dieu! Si ce monde de pйchй pouvait seulement le voir, et voulait L’adorer comme cela, alors les mкmes Paroles reviendraient. “Enfant, tes pйchйs sont pardonnйs.”

Jamais, probablement, je ne pourrai me tenir lа oщ elle se tenait, mais un de ces jours, je vais prкcher mon dernier sermon. La derniиre goutte de transpiration tombera de mon visage. Et pour la derniиre fois les larmes obscurciront ma vue. Je me tiendrai en Sa Prйsence – alors je serai lа. Je n’ai pas besoin d’un palais. Je n’ai pas besoin de quelque chose de grand. Je veux simplement venir jusqu’а Ses pieds et Le caresser un peu, L’embrasser une fois, et alors me dйtourner. Cela suffira pour me rйcompenser de tout ce que j’ai fait. Prions Dieu.

E-48 Jйsus, avec des pieds sales… Ф Dieu, aujourd’hui le monde Te traite de la mкme faзon. On T’invitera. On a honte de Toi. Ф Dieu! Comment peux-Tu кtre si patient? Ф Merveilleux, la Rose de Saron, le Lis de la Vallйe, venu sur cette terre, ressuscitй des morts, marchant parmi nous. Et les gens ont honte de Toi, Seigneur. Reзois-nous, Seigneur. [espace.non.enregistrй.sur.la.bande–N.D.Й.] …la Fontaine de la Vie, Celui qui est si doux, le…

Наверх

Up

S'abonner aux nouvelles