La Parole Infaillible De Dieu

Date: 56-0406 | La durée est de: 1 heure et 56 minutes | La traduction: SHP
pdf
Chicago, Illinois, USA
E-1 ... choses sont possibles, crois seulement.

Inclinons la tête juste un moment pour la prière. La journée est terminée; le soleil s’est une fois de plus couché. Père bien-aimé, nous venons à Toi à la fin Te rendre grâces pour ce que Tu as fait pour nous tout au long de la journée, en nous donnant de Ton air frais à respirer, de la nourriture à manger et des vêtements à porter. Père, nous Te prions maintenant, pendant que nous sommes rassemblés ce soir pour T’adorer ici dans cette église, de nous envoyer Jésus. Puissions-nous être consolés par Sa Présence, et que Ses grandes oeuvres soient manifestées au milieu de nous. Bénis cette église. Bénis le pasteur, chaque église qui est représentée ici ainsi que chaque personne. Accorde-le, Seigneur. A la fin du service, nous inclinerons humblement la tête et Te rendrons gloire.

Nous Te demandons de sauver les pécheurs, de rappeler les rétrogrades au bercail et de guérir les malades, les nécessiteux, ceux qui sont blessés ainsi que les aveugles. Accorde-le, Père. Nous demandons tout ceci pour la gloire de Dieu, au Nom de Son Cher Fils, Jésus-Christ. Amen. Vous pouvez vous asseoir. Que le Seigneur vous bénisse.

E-2 C’est encore un privilège pour nous d’être ce soir dans la maison de Dieu. Et nous sommes dans la joie pour la réunion d’hier soir. On–on me rapportait aujourd’hui même que le Seigneur a fait des choses glorieuses ici hier soir parmi nous. Et je suis très reconnaissant à Dieu.

Si je comprends bien, le matin je dois prêcher au petit déjeuner des Hommes d’Affaires Chrétiens. Et d’habitude, nous passons là de bons moments, là où ces Hommes d’Affaires se rassemblent. [Frère Branham tousse–N.D.E.] Excusez-moi. Et nous parlons du Seigneur Jésus et de la–de Sa gloire. Ce groupe d’hommes, les Hommes d’Affaires Chrétiens du Plein Evangile, au niveau international, a certainement été une bénédiction pour moi et pour l’oeuvre du Seigneur. Ils m’ont aidé en me parrainant dans beaucoup de grandes villes, et à d’autres endroits à travers le monde. Et je suis très heureux du privilège que j’ai de pouvoir leur parler, ou de parler en leur nom le matin, pour la gloire de Dieu. Et je pense que c’est... Je ne sais pas comment [c’est organisé], si le public est invité ou si c’est uniquement pour les Hommes d’Affaires Chrétiens et leurs épouses. Je ne sais pas. Peut-être qu’ils ont déjà annoncé cela, ce que c’est.

E-3 Et puis, demain soir, je pense que nous commencerons au Lane Tech, Lane Tech. Il y a quelque temps, j’ai reçu un appel téléphonique de ma femme et elle... Un ami prédicateur, monsieur O’Bannon est venu et depuis lors, il est aux environs du Lane Tech, je pense, essayant d’attendre le début des réunions. Et ainsi, il... Nous n’avons pas pu le trouver à l’hôtel. Nous avons laissé là une note, mais il était probablement sorti, pour qu’il puisse téléphoner. Le Lane Tech...

E-4 Mais les réunions commenceront effectivement demain soir. Est-ce que c’est officiel, Frère–Frère Boze? Ce sera demain soir au Lane Tech puis, dimanche c’est dans l’après-midi et dans la soirée. Et puis, de là nous irons à Columbia, là-bas en Caroline du Nord, pour commencer les réunions. Je pense que c’est en Caroline du Nord, à Columbia; est-ce en Caroline du Nord? Caroline du Sud. Je reçois ces... De tous mes voyages, et j’ai été presque partout dans le monde, je n’ai pas encore été en Caroline du Nord ni en Caroline du Sud; je n’ai jamais foulé le sol de la Caroline du Nord ni celui de la Caroline du Sud. Ce sont les seuls Etats des Etats-Unis où je n’ai jamais été: la Caroline du Nord et la Caroline du Sud.

Ainsi maintenant, ce soir... Hier soir, je vous ai gardés jusqu’un peu tard. Et le Saint-Esprit était ici, accomplissant des choses infiniment grandes. Un prédicateur baptiste très célèbre, un ami à moi, se trouvait dans l’auditoire hier soir, il m’a rencontré aujourd’hui et a dit: «Frère Branham, c’est ce que j’appelle une véritable réunion apostolique», a-t-il dit. Et il a ajouté: «Si seulement les baptistes pouvaient voir cela, ils viendraient maintenant même.» Ainsi ils... C’est un ami de longue date. Et c’est un homme très remarquable parmi les baptistes.

E-5 Eh bien, au Mexique, c’est l’Eglise baptiste qui a parrainé nos réunions là-bas, les baptistes, les presbytériens et tout le monde naturellement, toutes les autres églises évangéliques réunies. Et maintenant, ici en Amérique, nous voyons que beaucoup de nos églises faisant partie de ces grandes dénominations, elles–elles ont tant d’évêques que les gens n’arrivent simplement pas à accepter le Saint-Esprit et Son oeuvre. Mais lorsque vous allez là au front, eh bien, (J’adresse ceci aux gens du Plein Evangile), vous ne saurez jamais s’il s’agissait d’un baptiste, d’un presbytérien ou d’un pentecôtiste. Vous ne saurez nullement les distinguer, parce qu’ils sont tous les mêmes. Ils sont obligés de faire un grand effort et de prier.

Mais nous ici, nous allons là et nous payons à notre pasteur un bon salaire, et s’il prêche au-delà de vingt minutes, nous le convoquons au conseil d’administration pour en connaître la raison. C’est tout. Et s’il dit quelque chose à ce sujet, il est excommunié; il est carrément écarté de l’église. Et s’il fait des histoires à ce sujet, la dénomination le met immédiatement à la porte. Voilà, un traitement de chien. Mais c’est donc ce qui se passe. Ainsi nous... Voyez-vous, nous–nous sommes des je-sais-tout. Vous voyez?

Mais ces gens là-bas, qu’ils soient presbytériens, méthodistes ou qui qu’ils soient, ils se sentent obligés de prier et de rester devant Dieu, et c’est ce qui fait qu’ils soient spirituels. Ainsi, ne vous en faites pas, Dieu a des enfants là-bas. L’un de ces jours, il viendra une grande pression, si bien que vous serez obligés de prier. Nous ne savons pas ce que c’est que de fuir dans un abri antiaérien, ou d’aller à la maison pour trouver que celle-ci n’est plus; et pour une mère de courir dans la rue avec un bébé sous les bras, et de voir ce dernier être grillé par une bombe qui tombe là. Et nous ne savons pas encore ce que sont ces choses. Vous voyez? Mais, ce n’est plus pour longtemps, nous saurons ce que c’est. Et vous prierez alors à ce moment-là. Et vous–vous chercherez réellement Dieu; ça ne sera plus un petit sermon de vingt minutes, paisible et élaboré au sujet d’un dignitaire quelque part; ce sera le Seigneur Jésus-Christ, la puissance de la résurrection, et vous réclamerez à grands cris le surnaturel et tout le reste lorsque ce temps arrivera.

E-6 Vous savez, c’est très bien de vivre de cette religion formaliste, artisanale qu’on s’est fabriquée soi-même, mais c’est terrible de mourir avec. J’ai déjà vu cela arriver au bout tant de fois. Elle ne marchera simplement pas. Ça ne marche simplement pas. Bien des fois, j’ai vu le médecin administrer des injections hypodermiques aux bras pour essayer d’arrêter une confession faite sur le lit de mort (c’est juste), une confession des gens qui sont à l’article de la mort, et je me tiens là, à les regarder mourir alors qu’ils essaient de dire: «Je suis–je suis un pécheur. Je–je–je suis perdu et–et...»

Le pasteur dit: «Vous feriez mieux de lui donner une autre injection immédiatement, parce qu’elle délire.» Elle ne délire pas; elle est simplement consciente qu’elle a été dans l’erreur. Et elle essaie de trouver la paix; c’est tout. On le saura à la fin de la route. Et si jamais vous êtes sincère dans votre vie, certainement que vous le serez lorsque la mort vous frappera; ça, c’est sûr.

E-7 N’est-ce pas merveilleux donc de savoir que tout est réglé? Je–j’aime vraiment cela, pas vous? Juste cette satisfaction parfaite de savoir que Son Esprit habite en vous, rendant témoignage de Jésus-Christ ressuscité, menant une vie correcte, communiant avec Lui chaque jour, non pas essayant de vivre comme ceci ou comme cela, mais Lui en vous vivant simplement Sa propre Vie, allant là où Il veut que vous alliez, disant ce qu’Il veut que vous disiez, faisant ce qu’Il veut que vous fassiez; c’est ainsi qu’il faut vivre, n’est-ce pas?

Et vous qui menez une telle vie, que Dieu vous bénisse, mon bien-aimé frère et ma bien-aimée soeur; et faites simplement votre possible et priez pour que les autres entrent en possession de cette foi merveilleuse en Jésus-Christ. Je...

E-8 Si cet homme est ici ce soir, j’espère qu’il ne considérera pas ceci comme une offense. J’espère qu’il recevra cela comme–comme quelque chose qui est dit par–par amour. Un homme m’a appelé au téléphone et m’a dit: «Frère Branham, j’aimerais établir un contact avec vous.» J’ai dit: «Eh bien, je vous assure, frère, je n’ai rien à voir avec des rendez-vous, et surtout pendant que nous tenons des services de guérison. Je reste plutôt seul la majeure partie de la journée pour prier, étudier, me soumettant et m’abandonnant au Saint-Esprit.»Il a dit: «Mais je–je–j’aimerais avoir un contact avec vous comme vous le faites sur l’estrade.»J’ai dit: «Quel est le problème?» Il a dit: «Eh bien, j’ai un bien-aimé qui est malade.» Et il a dit: «Je–je–je veux qu’il soit guéri.» Et j’ai dit: «Eh bien, maintenant, vous savez que ce n’est pas moi le Guérisseur.»Et j’ai dit: «Eh bien, vous savez que je ne suis pas le Guérisseur.»Et il a dit: «Eh bien, je–je–je veux avoir un contact comme le font les gens dans l’auditoire.» Il voulait avoir un contact parce qu’il avait vu beaucoup de gens de sa communauté être guéris par ce moyen, juste en ayant un contact. J’ai dit: «Frère, il ne s’agit pas d’avoir un contact avec moi, j’en suis sûr. Il s’agit d’avoir un contact avec Christ.» Il a demandé: «Comment puis-je le faire?» J’ai dit: «En croyant en Lui.» C’est vrai. En croyant et en reposant votre foi sur Son oeuvre achevée; c’est ça. Et tout véritable et authentique don de Dieu pointera vers le Calvaire, à l’oeuvre achevée du Seigneur Jésus-Christ. Personne ne peut guérir; personne ne peut sauver; personne ne peut ajouter une chose au salut, rien. Et c’est la raison pour laquelle je vais prêcher ce soir pendant quelques minutes sur ce sujet dont j’ai l’intention de–de parler ici ce soir: La Parole infaillible de Dieu.

E-9 Il y a un temps où nous devons prendre le plan pour voir combien nous sommes avancés sur la route, combien l’achèvement de l’édifice est proche. Et moi, pour ma part, je sais, avec beaucoup d’autres et avec tous les croyants qui sont ici, qu’il nous faut reposer solennellement notre destinée éternelle sur la Parole de Dieu. C’est tout. Et toute chose en dehors d’Elle, je ne dirais pas que je ne crois pas cela. Je dirais ceci: je ne comprends pas cela. Cela doit venir par le moyen de la Parole.

E-10 A présent, dans Matthieu, au chapitre 24, le–le verset 34 et le verset 35, je lis ceci:

Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

Le ciel et la terre passe-... mais ma parole ne passera point.

Que le Seigneur ajoute Ses bénédictions à la lecture de Sa Parole.

E-11 Eh bien, dans l’Ancien Testament, Dieu avait à peu près trois moyens par lesquels Il pouvait amener le peuple à comprendre Son message ou leur apporter un message. Eh bien, tout d’abord il vous faut reconnaître premièrement que vous devez avoir une foi ferme dans la Bible. Tout récemment, je m’entretenais avec un psychologue, et il a dit: «Eh bien, Monsieur Branham, a-t-il dit, si un homme croyait que s’il s’avance là et touche un poteau ou un arbre, il serait guéri, cela arriverait.»

J’ai dit: «Qui donc pourrait avoir la foi et être sûr qu’en touchant le poteau ou l’arbre il serait guéri?»

La foi n’est pas bâtie sur du sable mouvant comme cela. La foi repose fermement sur le Rocher éternel de la Parole de Dieu, pas sur du sable mouvant de la théologie de l’homme, mais sur la Parole éternelle de Dieu. La foi doit avoir quelque chose sur quoi reposer.

E-12 Est-ce bien la petite alcoolique qui a été guérie aux réunions d’Hammond que je regarde? Que Dieu vous bénisse, soeur. J’ai pu vous reconnaître à peine même. Votre nom m’échappe présentement, pourtant je vous ai déjà vue et je vous ai parlé. Une des... venant de...

Si par hasard un alcoolique se trouve ici ce soir, et que les Alcooliques Anonymes et tous les autres ont échoué, voici assise ici une belle petite demoiselle dont le cas dépassait les Alcooliques Anonymes et tous les autres; mais Jésus-Christ l’a appelée et l’a guérie; elle est devenue sobre et sérieuse, la voilà assise, tout à fait normale et en bonne santé. Cela est arrivé il y a deux ou trois ans, n’est-ce pas? [La soeur dit: «Quatre ans.»–N.D.E.] Ça fait quatre ans. Soeur, pourriez-vous vous lever juste pour une minute. Combien aimeraient la voir? Levez simplement la main. La voilà, une réponse de la puissance de Dieu.

Lorsque Dieu a appelé la petite femme dans la salle, et lui a dit ce qu’elle faisait dans la vie, qui elle était, tout ce qui la concernait et qu’Il lui a dit ce qu’elle était, Il l’a aussitôt délivrée de la boisson. Et elle ne glorifie pas le fait qu’elle buvait, mais elle glorifie Christ qui l’en a délivrée. Et si vous pensez qu’il vous est impossible de vous débarrasser de la cigarette, du tabac, de la drogue, de l’alcool et des choses semblables, parlez à cette petite femme une minute. Elle peut vous dire où réside le salut. Maintenant... Oh! oui, et la piqûre de l’opium ou de n’importe quoi d’autre, la marijuana, et que sais-je encore, Christ vous en délivre parfaitement.

E-13 Maintenant, le... Vous ne pouvez pas reposer votre foi, comme je le disais juste sur n’importe quoi. Vous devez avoir une réalité fondamentale. Et la raison pour laquelle je repose ma foi sur cette Parole, c’est parce que je crois qu’Elle est la Parole de Dieu. Et si ceci est la Parole de Dieu, c’est Dieu Lui-même sous forme de la Parole. C’est exact.

Alors, si c’est Dieu Lui-même... Et aucun homme ne vaut plus que sa parole. Si je vous écris ici ce soir une déclaration de quelque chose que je ferai, eh bien, je ne vaux pas plus que cette parole. Et cette parole est une partie de moi; c’est ma parole. Et si ça, c’est la Parole écrite de Dieu, Elle–Elle ne peut pas être moins que Dieu Lui-même, parce qu’Il est tenu à Sa Parole. Eh bien, croyez-vous cela?

E-14 Il y a quelque temps, un ministre, Stewart Hamilton, alors qu’un groupe de gens étaient là, beaucoup d’entre eux ont des photos prises par un studio, ils voulaient que je descende et que je sois photographié. Et c’est un jeune érudit très instruit, c’est vrai; il voulait éloigner de moi le manager parce qu’il savait que je n’avais pas d’instruction, et il allait me mettre en pièces. Ainsi, il a finalement trouvé un moyen pour le faire. Et il a parlé au manager, M. Baxter, et lui a dit: «Si vous pouvez continuer et partir à la réunion, je voudrais m’entretenir avec M. Branham juste un moment.»

Et il a dit: «Non, je ne peux pas vous le permettre.»

Il a dit: «Monsieur Baxter, je ne lui prendrai là qu’un petit instant, si vous m’accordez simplement ce privilège, parce que j’aimerais lui parler, et la réunion doit avoir déjà commencé en ce moment.» Alors finalement, frère Baxter m’a regardé, et je lui ai fait oui de la tête, et il a continué.

E-15 Et il a dit: «Eh bien, Monsieur Branham, en tant qu’homme je vous admire. Mais pour ce qui est de votre théologie, vous êtes autant dans l’erreur que le jour est différent de la nuit.»

Et j’ai dit: «Je vous remercie pour ce compliment.» J’ai dit: «Et je–je vous apprécie aussi.»

Et ainsi, il a dit: «Je crois que vous serez assez sincère pour accepter que vous êtes dans l’erreur si on vous le prouve.»

J’ai dit: «Absolument, frère. Je...»

Il a dit: «Eh bien, pour ce qui est de votre prédication, a-t-il dit, et de votre message du salut, cela n’a rien de faux. C’est–c’est correct.» Il a dit: «Mais quant à votre doctrine sur la guérison divine, c’est absolument faux.» Et il a continué: «Elle est fausse d’après les Saintes Ecritures.»

Et j’ai dit: «Eh bien, je suis–je ne le fais pas intentionnellement si elle est fausse, mon frère.»

Il a dit: «Eh bien, elle est fausse. Elle est absolument fausse.»

Et j’ai dit: «Eh bien, peut-être que vous pouvez donc me corriger.»

Il a dit: «Prêchez-vous la guérison divine au moyen de–par l’expiation?»

J’ai répondu: «Toute bénédiction qui découle de la rédemption doit venir au travers de l’expiation, parce que c’est ainsi que cela a été fait. Les attributs de la mort de Jésus-Christ nous apportent la guérison divine.»

E-16 Et alors, il m’a parlé, il a dit: «Eh bien, Monsieur Branham, appliquez-vous donc cela à ce qu’Esaïe a dit, qu’Il était blessé pour nos...»–Oui, oui. C’est vrai.

Il a dit: «Si je vous prouve que ça c’est déjà passé, l’accepterez-vous?»

J’ai dit: «Oui, oui, c’est juste.»

Et il a dit: «Très bien, dans Matthieu 8, la Bible dit qu’on Lui a amené des estropiés, des boiteux, des infirmes et d’autres malades. Et Il les a guéris afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe le prophète (Vous voyez?): ‘Ce sont nos souffrances qu’Il a portées.’»

J’ai dit: «Appliquez-vous cela à l’expiation?»

Il a dit: «Certainement. Esaïe l’avait annoncé.»

J’ai dit: «Ça, c’était arrivé une année et six mois avant que l’Agneau soit mis à mort. Eh bien, comment cela pouvait-il être inclus dans l’expiation? Ça c’était arrivé une année et six mois avant que Jésus ne soit crucifié. Comment appliquez-vous cela à l’expiation?»

E-17 Et alors, il s’est mis à débiter à toute vitesse de grands mots, vous savez. Et j’ai dit: «Eh bien, un instant, je ne connais que la version du Roi Jacques. Vous voyez?»

Et ainsi, il a dit: «Eh bien...»

Eh bien, j’ai dit: «Nous n’allons pas...» J’ai dit: «Est-ce que vous...? Maintenant, je vais vous poser une seule question. Est-ce que vous affirmez que la guérison divine se trouve dans la Parole? ‘Mais tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu.’ Est-ce que cela est divinement ordonné dans la Bible?» Eh bien, vous devez dire oui parce que Jésus l’a dit.

–Oui.

–Tout ce que vous demanderez au Père en Mon Nom, Je le ferai; tout, Je le ferai.

Et il a dit: «Oui.»Je me suis dit: «Frère, là, vous avez dit la chose qu’il ne fallait pas. Et vous avez placé cela dans la Parole et pas dans l’expiation.» Et j’ai dit: «Alors cela doit donc être dans l’expiation, si cela est dans la Parole.» Et il a dit: «Non.»

E-18 J’ai dit: «Attendez, une fois il y avait un roi qui possédait un grand royaume, et il avait établi toutes les ordonnances et toutes les lois. Il était un homme juste, un homme honorable. Et il a fait des ordonnances et–et établi des peines comme châtiment et ainsi de suite. Et un jour, un esclave commit un crime, et on l’amena devant le roi. Et le roi dit: ‘La peine prévue par ma loi pour ceci est que tu dois mourir; je dois te décapiter.’ Et le pauvre homme s’est mis à trembler. Et le roi dit: ‘Que puis-je faire pour toi avant que je ne te fasse décapiter?’ Et l’homme dit: ‘Un verre d’eau.’ Ainsi, on donna de l’eau à l’esclave, et il tremblait tellement qu’il n’arrivait pas à tenir l’eau. Le roi dit: ‘Eh bien, avant que je ne te tue, bois cette eau, sinon–sinon je ne te tuerai pas avant que tu n’aies bu cette eau.’ Et l’esclave jeta l’eau par terre.»

J’ai dit: «Maintenant, que va faire ce roi? Sa loi dit que–que cet homme doit mourir. Mais de sa bouche il a déclaré qu’il ne va pas tuer cet homme avant que ce dernier n’ait bu l’eau, or il ne peut pas boire cette eau. Alors, que va-t-il se passer?»

Il a dit: «Oh! c’était une gaffe de la part du roi.»

J’ai dit: «Et alors, vous voulez dire que Dieu a aussi commis une gaffe en mettant cela dans Sa Parole et pas dans l’expiation? Allez-vous-en avec cela. Non, non. Cela... Dieu ne commet pas de gaffe.» Chaque Parole est la vérité. La Parole de Dieu...

E-19 Et le caractère d’un homme se révèle par ses oeuvres. Ou plutôt, un homme révèle son–son caractère par ses oeuvres. Nous le savons. C’est juste comme un entrepreneur, un entrepreneur montre ce qu’il est par son travail. Par exemple, si nous avions l’intention de faire construire un grand bâtiment ici dans la ville de Chicago, la première chose que les autorités du conseil de la ville feraient, c’est d’essayer de choisir un entrepreneur. On ne prendra pas n’importe quel type qui se précipitera là pour dire: «Eh bien, je peux très bien faire ce travail.» Ils vont prendre un entrepreneur qui a une renommée. Et ainsi, en effet, s’ils ne font pas cela, peut-être qu’un autre entrepreneur fera une offre plus alléchante. Mais, il pourrait faire la construction avec de mauvais matériaux et il pourrait peut-être réaliser l’ouvrage en faisant épargner des milliers de dollars. Et puis, finalement nous voyons que le bâtiment s’écroule. Et à la première tempête, le bâtiment s’écroule. Que pensez-vous que la ville dira de cet entrepreneur? Cela gâchera sa réputation pour toujours. C’est juste.

Peut-être, qu’arriverait-il si c’était un bâtiment scolaire, ou quelque chose où beaucoup de petits enfants devraient être assis à l’école, et que les–les mauvais matériaux utilisés dans la construction cédaient et que le bâtiment en s’écroulant tuait des centaines de petits enfants? Que penseraient les parents de cet entrepreneur qui, par amour pour l’argent, sans se soucier de sa réputation, aura fait un tel ouvrage? Oh! la la! ils penseraient que c’est une personne affreuse. C’est ce qu’il serait. Sans doute qu’il devait être ce que nous appelons une canaille, un homme qui jouerait un tour comme cela, en mettant de tels matériaux dans un édifice d’un si grand prix en faisant croire que cela résisterait. Et puis, avec tous ces petits enfants réunis qui devraient s’y asseoir, et mettre dans ce bâtiment ces mauvais matériaux, aussitôt, vous savez, la fondation céderait et le bâtiment s’écroulerait. Cet homme serait une personne affreuse en faisant une chose pareille.

Que pensez-vous que les habitants de Los Angeles se sont fait comme opinion sur cet entrepreneur qui a construit le Barrage Saint Francis? Environ vingt-cinq millions de dollars étaient investis là-dedans, une offre un peu moins coûteuse par rapport à celles des autres soumissionnaires. Mais tout d’un coup, quand les eaux de l’inondation ont commencé à faire pression sur le barrage, l’état du sable en dessous du barrage ne convenait pas, les matériaux qui étaient utilisés dans la construction n’étaient pas appropriés; et pendant que les gens dormaient tranquillement dans ces vallées, faisant confiance en ce barrage, la chose entière a cédé et des centaines de vies humaines ont étés perdues lorsque les eaux ont déferlé dans cette vallée, emportant des vies humaines.

E-20 Eh bien, nous voudrions comparer la Parole de Dieu à cela. Dieu est un grand Architecte. Dieu est un grand Constructeur, car Il n’utilise dans Son édifice que ce qu’il y a de meilleur.

Et je voudrais comparer ceci à l’histoire que j’ai lue sur le grand pont de Sydney, en Australie. Il y a bien des années lorsque les... qu’il avait été décidé de jeter un pont là sur le grand détroit, devant relier la partie nord et la partie sud de Sydney. Beaucoup d’entrepreneurs sont allés pour faire leur offre. Mais de l’Angleterre était venu un entrepreneur célèbre qui, d’après sa réputation, pouvait... Il voulait construire ce pont. Bien que son devis était élevé, les gens de Sydney n’en ont pas fait un problème; ils voulaient que le pont soit bien construit.

Et je pense que tout chrétien devrait adopter la même attitude. C’est juste. Il nous faut savoir là où nous nous tenons. Nous ne voulons pas que notre destinée éternelle soit bâtie sur le sable mouvant d’une quelconque théologie ecclésiastique, mais sur la Parole éternelle du Dieu vivant. C’est juste. En effet, souvenez-vous, chacun de vous qui êtes assis ici ce soir, que des temps orageux vont frapper ce bâtiment dans lequel vous vous trouvez ce soir. C’est juste. La mort va le frapper, et vous feriez mieux de savoir sur quelle sorte de sable il est bâti, ou plutôt sur quelle sorte de fondation il repose.

E-21 Quand Dieu bâtit sa fondation, Il n’y met rien d’autre que ce qu’il y a de meilleur, parce que Dieu se préoccupe de Sa réputation. Il est le Dieu de l’éternité. Il est le Dieu des cieux et de la terre. Il ne mettra ici dans Son plan d’architecture que ce qui résistera au test du temps pour l’éternité. Amen. Dites donc, je ferais mieux de laisser de côté ce texte, afin que... Nous nous mettrions à pousser des cris, nous commencerions à penser à cela. Car cela est tout aussi vrai que Dieu est vrai.

Et Il y met donc ce qu’il y a de mieux, et c’est Sa Parole. Et ce soir, c’est là-dessus que je fonde mes espoirs. Mes espoirs ne sont bâtis que sur le Sang de Jésus et Sa justice. Lorsque tout cède autour de mon âme, ce Rocher subsistera éternellement (C’est juste.), la Parole éternelle de Dieu.

E-22 Et aujourd’hui, lorsque nous voyons que dans notre grande économie et dans notre grande civilisation dans laquelle nous vivons, beaucoup de choses sont en train d’être construites pour la popularité... Beaucoup de maisons sont érigées juste dans la–par rangée pour être démolies ensemble. Beaucoup de ponts et d’autres choses qui sont construits ne résisteront pas au test, à cause des matériaux moins chers dont ils sont faits. Et il en est ainsi de beaucoup d’églises qui sont bâties sur des théories, des doctrines et des dogmes conçus par l’homme, elles ne résisteront pas au test de la Parole de Dieu.

La Parole de Dieu déclare que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement; le même en puissance, le même en principes, le même dans la guérison, Il est maintenant le même qu’Il a été autrefois, qu’Il a toujours été et qu’Il sera toujours. Et Son attitude doit être la même envers chaque cas qu’Il a traité, sinon, Il s’est trompé la première fois lorsqu’Il a traité ce cas tel qu’Il l’avait fait, absolument.

E-23 Observez Dieu lorsqu’Il crée et utilise Ses propres matériaux. Dieu connaissait exactement les arbres qui seraient coupés pour entrer dans la construction de l’arche. Lorsque par Sa Parole Il a mis la vie dans le–le–le germe qui provenait de la semence, ou plutôt dans la semence qui a produit l’arbre, Il savait à l’instant même que c’était là les matériaux qu’Il utiliserait pour sauver Noé et sa famille.

Dieu, avant la fondation du monde, a parcouru du regard le cours du temps et a vu tout ce qui existerait. Et par conséquent, Il pouvait appeler et élire ceux qu’Il avait connus et qu’Il placerait dans Son édifice. C’est juste. Et si vous avez été appelé ce soir par le Saint-Esprit et qu’Il vous a accordé l’occasion d’entrer dans le Royaume de Dieu, vous devriez être heureux. Amen.

Si vous êtes dans le Royaume de Dieu et faites partie du Corps de Christ, grâces soient rendues à Dieu. Vivez la vie. Faites ce qui est correct. Et, souvenez-vous, il se pourrait que ceci pénètre un peu rudement pendant que ça descend, mais laissez un peu la digestion se faire. Si vous êtes dans le Corps de Christ, Il n’a rien d’amputé. Non, Son Corps est parfait, ça n’a pas besoin d’amputation. Amen. Fiou! C’est la vérité.

Vous vous souvenez de la prédication de l’autre soir sur l’échelle. Il n’ampute pas de bras ni de jambe. Lorsque cela est placé là, c’est placé là. C’est le matériau qui convient. Soyez sûr que vous êtes placé convenablement.

E-24 Et puis, dans l’Ancien Testament, il y avait trois moyens par lesquels les gens pouvaient connaître si c’était Dieu qui parlait ou pas. Premièrement, c’était par un songeur. Premièrement, c’était la loi. Et puis, c’était au moyen d’un songeur ou d’un prophète. Et ensuite, s’ils voulaient tester cela pour voir si c’était correct, c’était au moyen du pectoral d’Aaron où il y avait cette Lumière qui était appelée l’Urim Thummim. Et si un songeur racontait son songe, ou si un prophète prophétisait, et que cela ne faisait pas briller les lumières sur l’Urim Thummim, ce prophète était faux.

Et maintenant, sous le sacerdoce d’Aaron, cet Urim Thummim prit fin, ça n’existe plus. Mais sous ce sacerdoce-ci, Dieu, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, a parlé aux prophètes–aux enfants par les prophètes, mais dans ces derniers jours, Il nous a parlé par Son Fils, Jésus-Christ. Et cette Bible est l’Urim Thummim de Dieu. Et si un prophète prophétise, si un prédicateur prêche, ou si un songeur fait un songe, ou si quelque chose est fait et que cela ne fait pas briller de lumière sur cette Bible, je–je ne soutiendrai pas cela; c’est tout.

E-25 Et aujourd’hui, alors que les hommes portent des cicatrices de clous dans les mains, et que des photos sont prises pour prouver la popularité d’une personne... Ecoutez, si Jésus a quitté le Ciel, la Bible dit: «Lorsqu’on dira: ‘Voici, Il est dans le désert; voici, Il est ici, ne le croyez pas. Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. Et tout genou fléchira, et toute langue donnera gloire.» ...?...

Avec toute cette conception selon laquelle l’huile qui coule de nos mains, et le sang qui sort des mains, c’est divin, qu’est-il arrivé au Sang de Jésus-Christ? Si quelque chose d’autre est divin... Je vous assure que tout véritable don de Dieu indiquera l’oeuvre achevée de la Parole éternelle de Dieu qui se trouve dans la Bible. Amen. Ecoutez-moi; je dis: «AINSI DIT LE SEIGNEUR.» C’est juste.

Référez-vous à la Parole. Demeurez dans la Parole. Et observez, la Bible dit que dans les derniers jours, des choses se lèveraient et que de faux prophètes séduiraient, s’il était possible, même les élus. Gardez la chose dans la Parole. Il faut que cela provienne de la Parole de Dieu. Si cela ne vient pas de la Parole de Dieu, ne croyez pas cela. Eloignez-vous-en. Ne critiquez pas cela; éloignez-vous-en simplement. C’est juste. N’y prêtez pas attention.

E-26 Eh bien, lorsque ce grand architecte est venu pour construire ce pont, la première chose qu’il a faite, il leur a dit qu’il pouvait faire cela, et qu’il était un homme de renom. Ainsi, voici ce qu’il a fait: premièrement après qu’il eut obtenu ce contrat, il savait que si jamais il réussissait la construction de ce pont, il jouirait de la plus grande renommée pour avoir construit ce fameux pont.

Ainsi la première chose qu’il fit consista d’abord à sélectionner parmi les architectes qualifiés les meilleurs qu’il pouvait trouver. Et pour tout ce qu’il entreprenait, il éprouvait tout en le testant. Même tout l’acier qui entrait dans la construction de ce pont, tout cela devait être pris en considération, pendant combien de temps cela résisterait aux intempéries, pendant combien de temps cela résisterait au sel, pendant combien de temps cela résisterait aux orages, et si un incendie éclatait, à quel degré–à quel degré il se répandrait par un temps chaud. Et toute chose devait être testée. C’est ainsi que Dieu a procédé lorsqu’Il a jeté ce pont du salut pour que nous fassions la traversée de la terre à la gloire; Il a fait le test. Tout serviteur qui vient à Lui doit être testé et éprouvé au fil du temps. Tout fils qui vient à Dieu doit premièrement être éprouvé et testé par Dieu; il doit être formé en tant qu’enfant et être introduit en Christ, et il doit premièrement être éprouvé. Le prophète doit premièrement être éprouvé. Il a dit: «Si un prophète déclare quelque chose et que ce qu’il dit ne s’accomplit pas, ne l’écoutez pas.» La chose qui est testée au cours du temps...

E-27 Et si cet homme, en construisant ce pont, a ainsi fait passer tout par l’épreuve du temps, même jusqu’aux boulons qu’il a mis dans ce pont, il a mis un aimant dessus pour voir s’ils étaient faits d’acier pur ou pas. Lorsqu’il est allé pour ériger la grande tour... On raconte qu’au milieu de l’eau... On raconte que ça lui a pris, je ne sais combien de temps, pour (couler) cette colonne-là jusqu’au fond, et pour s’assurer que personne ne perdrait la vie pendant qu’il faisait cela, tant que cela était humainement possible. Et il a creusé jusqu’à ce qu’il a atteint une couche; il a testé le rocher, et ce n’était pas la bonne sorte de rocher. Il a continué de creuser, creuser plus profondément parce qu’il savait que cette grande voûte ici au milieu du pont était la chose qui pourrait céder; cette colonne devait donc être posée sur la bonne sorte de rocher.

E-28 C’est ce que Dieu a fait, lorsqu’entre l’Ancien et le Nouveau Testament Il a projeté Son plan du salut, Il a élevé une bannière sur la colline de Golgotha, et personne d’autre en dehors du Fils de Dieu ne pouvait relier l’homme avec Dieu. Cela était éprouvé au fil du temps. Il a éprouvé cela au travers de la postérité d’Abraham, tout du long à travers Isaac, Jacob, Joseph, à travers David et jusqu’à la fin, jusqu’à ce que vint cette Postérité parfaite qui pouvait se tenir au milieu et tenir le pécheur d’un côté et Dieu de l’autre et jeter le pont sur la voie. Chaque Parole qu’Il a prononcée, chaque Parole qui était placée dans la Bible a été éprouvée au fil du temps par le Saint-Esprit. Par conséquent, j’en crois chaque portion. Amen.

Tout commandement de Dieu est juste. Tout ce qui est écrit dans cette Bible, je suis disposé à offrir ma vie pour cela. Je n’ai peut-être pas assez de foi pour amener chaque promesse à se réaliser, mais je ne me mettrai jamais en travers du chemin de quelqu’un d’autre qui a réellement la foi pour le faire. Si je ne peux pas marcher là où Enoch a marché un jour et est rentré à la maison sans passer par la mort, je ne me mettrai pas en travers du chemin de quelqu’un d’autre qui pourrait marcher dans cette voie avec Dieu. C’est juste. Je crois que chaque Parole de Dieu qui a été éprouvée au fil du temps est pure et sans mélange, car Dieu place Son matériau de construction, parce qu’Il est sûr que Sa réputation en tant que Sauveur ne sera pas gâchée. C’est juste. Il l’a éprouvé au fil du temps, sachant que c’était juste...

E-29 Bien des gens, pendant que ce pont était en construction, bien des gens prophétisaient et disaient: «Ça s’effondrera. Ça s’effondrera.» Ces géomètres experts sont allés là et ont examiné tout pour s’assurer que les deux parties du pont se joindraient au milieu en partant de deux rivages. Tout devait être parfait; ils devaient mettre au point leur réglage jusqu’à un huitième de pouce ou à un pouce, de sorte que ça s’ajuste très parfaitement.

Et le jour de la jonction, lorsque les deux bouts devaient se joindre, voyez... En effet, cet homme avait fait tout son possible avec la réputation qu’il avait; il avait calculé si parfaitement les mesures que les deux bouts se sont joints ensemble, en n’étant séparés que d’un pouce chacun, aussi parfaitement que ça pouvait l’être. Les gens ont poussé des cris et ont crié lorsqu’ils ont vu que le travail était terminé.

E-30 Et aujourd’hui, nous qui avons été perdus et qui étions séparés, sans Christ, combien nous pouvons nous réjouir et louer Dieu de ce que la jonction a été bien faite lorsque Dieu a envoyé Jésus-Christ sur la terre et que ce dernier est mort au Calvaire pour jeter un pont afin de permettre aux pécheurs, hommes et femmes, de rencontrer le Rédempteur et le Créateur. Et ce Pont n’est rien d’autre que le Dieu Tout-Puissant Lui-même. Sa Parole, c’est Lui, Lui-même. Et Il a étalé Sa propre Vie afin que nous puissions marcher sur Lui et aller dans la Gloire. Un des bouts du Pont n’était personne d’autre qu’Emmanuel: «Dieu avec nous». Et l’autre bout du Pont, c’est le Seigneur Jésus-Christ ressuscité qui se tient dans la puissance et la gloire du Père. Amen. La connexion est bonne: Sa Parole.

Chaque prophétie de l’Ancien Testament pointait directement le Calvaire. Chaque prophétie du Nouveau Testament pointe en arrière vers l’oeuvre achevée au Calvaire. Et pourquoi chercherions-nous, ici dans ces derniers jours, à pointer ailleurs, vers quelque chose d’autre? Ce ne serait pas correct. Ce serait faux.

E-31 Si un homme se levait et disait: «Oui, j’ai la puissance pour guérir.» Il est dans l’erreur. Si un homme se levait et disait: «Cette huile est divine.» C’est faux. S’il y a du sang qui sort d’une personne comme cela–cela a été dit à plusieurs endroits concernant ces choses qui arrivent, c’est faux. Il n’y a rien qu’un homme ou une femme, ou n’importe qui d’autre puisse faire pour votre salut ou votre guérison, si ce n’est de vous indiquer la croix, là où la puissance de Dieu a crucifié Jésus-Christ. Et Il est ressuscité le troisième jour pour notre justification. Et c’est là que le grand prix, le prix suprême a été payé, car «Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c’est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris.» Où? A la jonction, à la grande Tour au milieu de la rivière, à ce grand golfe qui va de cette terre jusqu’à la gloire. Christ est cette Tour.

E-32 Avez-vous remarqué qu’Il ne pouvait pas mourir sur terre, et Il ne pouvait pas mourir au Ciel? Il était donc le Pont reliant les deux. Il est mort entre les cieux et la terre. Les meilleurs matériaux mêmes que Dieu pouvait placer dedans, Il a parlé par le prophète et a dit: «Ce sera là-dedans.» Il a réservé une Postérité. «Ta postérité écrasera la tête du serpent.» Et Il l’a fait. Amen. Il l’a fait.

Et le même Dieu qui a dit cela, a promis qu’Il enverrait Jésus-Christ la seconde fois pour ceux qui attendent et qui aiment Sa Venue. Le même Dieu qui a dit cela a dit qu’Il guérirait nos maladies si nous croyions en Lui, au travers de la–de l’expiation qui a été faite là au milieu de la rivière. Amen. Croyez-vous cela? Certainement. C’est Lui qui a payé le prix. C’est Lui qui a fait toutes ces choses pour nous.

E-33 Le jour où le pont était achevé, les gens ont poussé des cris, et ils se sont écriés dans toute la ville, dans tout le pays, parce que le pont était alors fixé. Et si vous ne croyez pas qu’ils ont poussé des cris et qu’ils se sont écriés, lisez Actes 2. Lorsque le pont a été achevé, cela a ramené l’homme dans la communion avec Dieu; voyez si ce n’était pas le cas. Pas seulement cela, mais les dons divins venant du Ciel d’auprès de Dieu sont venus en roulant sur ce Pont et ont oint l’Eglise pour qu’Elle prêche l’Evangile dans tous les coins du monde. Amen.

A Sydney, lorsque le grand et dernier jour est venu, après que la jonction eut été faite, tout le monde sortit, et ils décorèrent le pont avec des drapeaux et tout, en signe d’honneur. Et ensuite, le grand moment crucial vint. Le ruban était déployé d’un bout à l’autre, le gouverneur ou plutôt le maire, était la première personne à couper le ruban alors qu’il traversait. Que va-t-il arriver au pont? Sans l’ombre d’un doute dans son esprit, il coupa le ruban, parce qu’il avait confiance dans le constructeur et dans les matériaux avec lesquels cela a été construit.

L’un de ces jours, vous devrez aussi couper le ruban, frère (c’est juste), qui relie cette vie-ci à l’autre Vie. Vous êtes en train de marcher sur des fils fragiles et vous ne savez pas à quel moment ils vont se rompre. C’est vrai. Mais lorsque le–le ruban sera coupé, j’ai confiance dans la Tour et dans le Pont qui a été jeté pour qu’une... pour servir d’autoroute, afin que nous puissions voyager de la terre à la Gloire.

E-34 Et le maire coupa le... Et après qu’il eut ouvert la voie, des centaines d’autres personnes le suivirent. Trois ou quatre grands trains électriques remplis des gens avançaient doucement de chaque côté, sans que ces derniers aient des doutes dans leur esprit. Et là, tout derrière venaient des dizaines de milliers de véhicules, des piétons et tout, traversant le pont.

Un jour, lorsque cette vie sera terminée, quand nous romprons ces fils fragiles, et que nous verrons le Seigneur Jésus-Christ venir dans Sa puissance et dans Sa gloire... De l’autre côté, lorsque le sud et le nord de Sydney ont été reliés par un pont... Et lorsque Jésus est mourut au Calvaire, cela jeta un pont reliant Dieu à l’homme, afin que les hommes soient toujours des fils et des filles de Dieu, et cela est dans l’homme, parce que Jésus-Christ a jeté un pont pour les relier. Voilà pourquoi j’ai confiance en Sa Parole, en sa façon de faire cela.

E-35 Et puis, lorsqu’il... Ce jour-là, lorsqu’ils ont traversé le pont, il y a eu des cris, des hurlements; et le pont est resté solide. Le pont ne connaissait aucune secousse du tout. Pourquoi? Parce qu’on y avait placé les matériaux qu’il fallait. On avait fait la chose qu’il fallait. On avait pris les précautions qu’il fallait. Et la renommée de cet homme s’était répandue à travers le monde entier. Les journaux avaient publié cela partout. Et il était le constructeur de ponts le plus célèbre du monde à l’époque, parce qu’il avait pris des précautions. Il a utilisé les meilleurs matériaux. Il n’était pas préoccupé par le prix, il était préoccupé par le pont.

E-36 Si donc l’homme peut être préoccupé à ce point au sujet du transport de ses semblables, pour prendre de telles précautions, à combien plus forte raison Dieu sera-t-Il préoccupé au sujet de Ses propres enfants pour prendre des précautions, afin que la chose juste soit dite. Ainsi donc, frère, notre foi est ancrée dans la Parole du Dieu vivant. Et lorsque Jésus-Christ a dit: «Les choses que Je fais, vous les ferez aussi, et même davantage, car Je vais au Père,» je crois que cela est la Parole infaillible de Dieu. Je crois que lorsqu’Il a dit: «Encore un peu de temps et le monde ne Me verra plus; mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde», je crois que cela est la Parole infaillible de Dieu. Et je crois qu’Il a promis que là où deux ou trois seraient assemblés, Il serait au milieu d’eux. C’est le matériau infaillible de Dieu sur lequel est bâtie mon espérance ce soir, et cela nous transporte de cette terre à la Gloire. Je crois que cela est la vérité.

E-37 Je crois que Jésus-Christ est mort et qu’Il est ressuscité. Je crois que Jésus-Christ vit ce soir. Je crois que c’est Jésus-Christ qui a donné la vue à cette femme aveugle hier soir. Je crois que c’est Jésus-Christ qui a ressuscité ce bébé mort ici au Mexique, il y a quelques jours. Je crois que c’est Jésus-Christ qui est au milieu de nous ce soir, qui fait que nos coeurs se sentent légers et joyeux, c’est Lui qui nous donne cette grande joie ainsi que cette grande paix que nous avons, de savoir que nous avons ancré nos âmes dans le havre du repos, pour ne plus naviguer sur les mers en furie. La tempête peut souffler au-dessus de l’océan houleux et en furie, mais en Jésus qui est cette Tour, nous sommes ancrés pour toujours.

E-38 «Sur ce roc Je bâtirai Mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre Elle.» Oui, oui. La révélation divine et spirituelle montrant que Jésus-Christ est le Fils de Dieu... La Bible dit: «Nul ne peut dire que Jésus est le Christ si ce n’est par le témoignage du Saint-Esprit.» Et si vous reniez l’existence du Saint-Esprit, si vous reniez l’existence du baptême du Saint-Esprit, comment pouvez-vous croire en Jésus-Christ? Vous ne pouvez croire la chose que du point de vue historique.

Mais lorsque vous avez reçu Christ, le Saint-Esprit, dans votre coeur, et que vous êtes régénéré et né de nouveau, alors le Saint-Esprit Lui-même rend témoignage. Et la raison pour laquelle aujourd’hui les gens peuvent croire à la guérison divine, au surnaturel, c’est parce que le Dieu même qui a fait que la Parole crée cela a envoyé Son propre Esprit dans les coeurs pour confirmer que c’est la vérité. Et voilà pourquoi aujourd’hui nous avons des signes et des prodiges et la puissance à l’oeuvre parmi nous dans le monde entier.

E-39 Ce gigantesque et merveilleux pont ... Oh! la la! c’est comme le chantaient mes amis de couleur: «C’est une grande route qui mène au Ciel, et nous marchons sur la grande route du Roi.» C’est vraiment fini, Jésus a terminé. Tout est accompli. Jésus ne se serait pas assis s’Il n’avait pas achevé l’oeuvre. Personne ne s’assied avant que son travail soit terminé. C’est juste. Et quand Jésus a pris Son Sang, et qu’Il est entré dans les cieux de cieux, et qu’Il a condamné chaque démon, qu’Il a pris les clefs de la mort et du séjour des morts, et qu’Il s’est assis...

Quand Il est mort au Calvaire, Il a baissé la tête. Après que l’expiation a été faite ainsi que tout ce dont vous avez besoin dans ce voyage de la terre jusqu’à la gloire, Il s’est écrié: «Tout est accompli.» On ne peut y ajouter rien d’autre, on ne peut en retrancher rien d’autre. Cela règle la question. La Bible est terminée. Le plan de Dieu est terminé. L’expiation a été faite. Le diable est vaincu. Et l’unique chose que nous devons faire, c’est de regarder et de vivre. Mon frère, ma soeur, que le Dieu du Ciel vous aide ce soir à regarder et à vivre alors que nous prions maintenant et inclinons la tête.

E-40 Notre Cher Père céleste, comme nous arrivons maintenant à la fin de ce petit message voilé, semblable à une parabole, accorde toutefois que les gens, ô Seigneur, comme... emportent cela chez eux et méditent là-dessus dans leurs coeurs. Et nous savons que nous pouvons être certains, si nous sommes édifiés sur les matériaux de la Bible, que tout le plan de notre salut vient de l’AINSI DIT LE SEIGNEUR, et nous savons que nous sommes en ordre.

Et puis, ô Père, je Te prie de confirmer ce que j’ai dit, c’est-à-dire qu’il n’y a nul autre, aucun autre moyen sous le ciel, aucun autre nom qui ait été donné sous le ciel, par lequel les hommes doivent être sauvés, sinon le Nom du Seigneur Jésus qui a été le Pont jeté entre les cieux et la terre, alors qu’Il était exposé là-haut. Il est la Tour forte. «Le Nom de l’Eternel est une tour forte; le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté.» Nous Te remercions, Père, de ce que nous avons trouvé cela. Et maintenant, je Te prie d’accorder Tes bénédictions ce soir.

E-41 Et pendant que nous avons incliné la tête, je demanderais simplement s’il y a quelqu’un ici qui dirait: «Frère prédicateur, je crois cela, chaque parole de cela, mais j’ai bâti mes idées peut-être ailleurs, sur mon automobile. J’ai été préoccupé par les frais à payer pour la maison, pour l’instruction de mes enfants.» C’est légitime, mon frère. C’est une bonne chose. Cela n’a rien à voir avec votre salut éternel. «Oh! j’ai adhéré à l’église, Frère Branham.» Mais cela n’a rien à voir avec votre salut. Jésus n’a jamais demandé à quelqu’un d’adhérer à une église. Non, non. Mais vous direz: «Pour ce qui est de la nouvelle naissance...»

Eh bien, Jésus a dit: «Si vous ne naissez de nouveau, vous n’entrerez point dans le Royaume.» Peu importe le nombre d’églises dont vous êtes membre, combien vous êtes bon, combien–combien vous avez contribué pour l’église, combien vous avez amené les autres à l’église, ni combien vous avez travaillé dur dans les cercles de l’église; cela n’aura rien à voir avec la chose. Il dira: «Je ne vous ai même jamais connu. Si un homme ne naît de nouveau d’eau et d’Esprit, il n’entrera point dans le Royaume.»

Voudriez-vous lever la main vers Dieu en ce moment et dire: «Ô Dieu, je n’ai pas accepté ceci, mais je désire vraiment cela dans mon coeur. Je veux, Frère Branham, que vous priiez pour moi. Et, ô Dieu, je veux que Tu aies pitié de moi alors que je lève mes mains vers Toi.»? Voudriez-vous lever la main? Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse, vous, vous. Oui, tout simplement, beaucoup, beaucoup de gens lèvent la main. Maintenant, souvenez-vous, vous ne faites pas cela en vain. Je vous vois, soeur. Vous ne faites pas cela en vain.

E-42 Vous ne le pouvez pas; vous ne pouvez pas faire un seul pas vers Dieu sans qu’Il vous ait dit de le faire. «Nul ne peut venir à Moi si Mon Père ne l’attire.» Quelque chose vous a dit de le faire. Jésus a dit: «Tous ceux que le Père m’a donnés (Quand? Avant la fondation du monde) viendront à Moi.» Toute personne qui a été donnée... Il est possible que l’hôtel en bord de route vous ait eu pendant longtemps. Il est possible que la vieille église froide et formaliste vous ait eu pendant longtemps. Il est possible que vous ayez écouté un évangile social jusqu’à ce soir... ce qui en fait la force pendant longtemps, mais ne vous en faites pas, vous allez venir à Christ si vous croyez. Il est ici pour le faire. Et comme vous levez la main, et que vous L’acceptez, dites: «Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi; maintenant je viens en levant la main, c’est tout ce que je sais faire.» Que Dieu vous bénisse. Oh! la la! beaucoup d’autres mains se sont donc levées.

Souvenez-vous, il est possible que je ne voie même pas votre main, mais Dieu la voit. Il connaît toute chose. De quel type de matériau êtes-vous fait? Du matériau méthodiste? Du matériau baptiste? Du matériau catholique? Du matériau presbytérien? Du matériau luthérien? Du matériau pentecôtiste? Du matériau nazaréen? Du matériau de pèlerin de la sainteté? Si vous n’êtes pas fait du matériau de la Bible, des planches qui ont été introduites par le Saint-Esprit, vous ferez mieux d’arracher ces planches pour être bien bâti. Si vous croyez qu’Il écoute ma prière, si vous croyez qu’Il a vu–qu’Il peut ouvrir les yeux des aveugles par la prière, qu’Il peut sans l’ombre d’un doute connaître chaque pensée de votre coeur et qu’Il peut faire exactement les mêmes choses qu’Il avait faites lorsqu’Il était ici sur terre, qu’Il se tient ici parmi nous, alors levez la main vers Lui; je vais offrir une prière pour vous. Très bien. Que Dieu vous bénisse. Quelqu’un d’autre?

E-43 Notre Père céleste, la prédication de la Parole... C’est parfois dur pour l’arbre d’être scié, taillé et émondé; mais il doit être traité ainsi pour qu’il porte des fruits. Nous Te prions donc, Cher Père céleste, d’inscrire maintenant même le nom de chaque personne d’entre ces dizaines de gens qui ont levé la main pour T’accepter, dans le Livre de Vie de l’Agneau. Grave cela là-bas en plein Ciel, dans cette main qui a été clouée au Calvaire. Accorde-le, Seigneur, et qu’aucun d’eux ne soit perdu. Puisse chacun d’eux arriver en sûreté. Puissent-ils venir en s’abandonnant entièrement et de tout coeur, et recevoir le Saint-Esprit dans le coeur et être renouvelés par le renouvellement de l’intelligence. Accorde-le, Père. Puisse le Saint-Esprit le faire. Car, nous le demandons au Nom de Jésus-Christ. Amen.

E-44 C’est si beau que j’aimerais chanter cela une fois avec vous, vous tous ensemble: Doucement et tendrement. Chantons cela ensemble maintenant.

Doucement et tendrement Jésus appelle,

Il nous appelle toi et moi,

Regarde au portail, Il attend et Il observe,

Il nous observe, toi et moi.

Reviens à la maison, reviens à la maison (Il y a une autoroute; obéissez et montez par cette autoroute.)

... fatigué, reviens à la maison;

Instamment, tendrement, Jésus nous appelle, Il t’appelle, ô pécheur; reviens à la maison! (L’aimez-vous?)

Reviens à la maison, reviens à la maison (Oh! combien vous aimerez entendre cela à l’heure de votre mort!)

Ô toi, qui es fatigué, reviens à la maison;

Instamment, tendrement, Jésus appelle, Il t’appelle, ô pécheur; reviens à la maison!

E-45 Vous savez, c’est le genre d’Esprit que j’aime, cet Esprit doux et tendre du Seigneur Jésus. N’aimez-vous vraiment pas cela? C’est comme si cela récure vraiment votre coeur lorsque ça vous pénètre. Doucement, tendrement, Jésus appelle. J’aime ces vieux chants, ces vieux hymnes de l’église. J’aime cela plus que ce tas d’histoires que nous avons par ici à vous faire danser et que sais-je encore qu’on a aujourd’hui. Je suis simplement un prédicateur à l’ancienne mode, je–j’aime vraiment la vieille manière. Plus près de Toi, mon Dieu; Rocher d’âges fendu pour moi, tous ces vieux cantiques célèbres, je crois que ces écrivains étaient inspirés, alors qu’ils les écrivaient sous l’inspiration du Saint-Esprit. Ne croyez-vous pas cela?

J’ai observé ces vieux chrétiens lorsqu’ils s’en allaient, j’ai observé leurs visages s’illuminer, et ils disaient: «Je Le vois, Frère Branham.»

De ma main je les relevais comme ceci, disant: «Vois-tu encore, Frère?»

«Oui, Il est merveilleux!», et ils s’en allaient à Sa rencontre. Je–j’aime cela.

Combien se souviennent de Paul Rader? Certainement que vous vous souvenez de lui. Vous vous souvenez de ce qu’il a dit lorsqu’il se mourait, n’est-ce pas? Je me souviens–je me souviens des dernières paroles du D. L. Moody, d’Abraham Lincoln, et de plusieurs de ces hommes. La fin révèle l’histoire.

E-46 Maintenant, mon ami chrétien, notre temps file; il se fait vraiment tard maintenant. Je–je suis conscient que je serai responsable de mon ministère au jour du Jugement. Dieu m’a donné ce ministère pour gagner des âmes. La guérison divine, ce n’est pas seulement pour la guérison du corps; c’est pour attraper des âmes. Voyez-vous? Le corps peut être guéri; il tombera encore malade. C’est juste. Et il doit mourir. Mais cette âme, une fois qu’elle est née et qu’elle est connectée au Royaume de Dieu, elle a la Vie Eternelle, la Vie qui dure à toujours. Lorsque des milliards et des milliards s’écouleront, des âges éternels, elle sera toujours la même.

E-47 Eh bien, que se passerait-il si ceci est tout ce que nous avions? Ça suffirait, n’est-ce pas? C’est juste. Eh bien, j’aimerais que tous ceux qui ont levé la main vers Christ ce soir, dès que le service de guérison sera terminé, j’aimerais que vous vous rassembliez autour de l’autel. Je crois que si vous mourez maintenant même, vous irez au Ciel. Je le crois. Mais pour votre réconfort... Ecoutez ce que Jésus a dit: «Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Eternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie.» C’est ce qu’Il a dit. Ce n’est pas juste une émotion ou une excitation mentale; c’est ce qui se passe lorsque vous croyez réellement la chose.

E-48 Très loin dans les montagnes du Kentucky, pendant que je prêchais, j’ai vu [un vieil homme portant] une vieille chemise, et elle était rafistolée avec des morceaux de tissus superposés et sentait la sueur, une paire d’yeux gris acier et des cheveux pendant jusqu’au cou, l’homme avait besoin d’un rasage. Il s’est avancé et ses yeux étaient embués des larmes; il a levé les yeux et il a saisi ma main et a dit: «Prédicateur, je suis vraiment sincère.» Frère, vous pouvez compter sur cela. La chose est là. Quelque chose est arrivé. Ce vieil homme qui aurait pu vous tirer dessus sans la moindre hésitation, oui, oui, il aurait bien voulu offrir la dernière goutte de sang qu’il a pour vous à présent. C’est juste. Sincèrement, nous les citadins, nous devenons empesés. Ainsi nous disons tout simplement: «Eh bien, j’irai chez le docteur Dupont; mon nom est inscrit là-bas sur le registre.» Cela ne vous fait aucun bien (C’est juste.), à moins que votre nom soit inscrit là au Ciel. C’est juste. Vous devez accepter le matériau de Dieu, la Parole de Dieu. Si un homme ne naît de nouveau, il ne viendra point, il ne verra point.

E-49 Eh bien, nous sommes si reconnaissants à Dieu pour Sa Parole; c’est vrai. Maintenant, Sa Parole dit... Voici ce que Sa Parole dit; voyons ce qu’Elle dit, voyons si notre église est bâtie sur les matériaux qu’il faut. Il a dit que dans les derniers jours, Il répandrait Son Esprit et que les jeunes gens auraient des visions, et les vieillards des songes. Et sur Ses serviteurs et Ses servantes, Il répandrait de Son Esprit. Il ferait paraître des prodiges dans le ciel et... et en bas sur la terre en ce jour-là.

Et dans Saint Jean 14.12, Jésus a dit avant de partir: «En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais; il en fera même des plus grandes.» Là, l’expression «plus grandes» signifie «davantage.» Vous savez... Cherchez cela dans les traductions; vous verrez que dans l’hébreu original, ce mot signifie «davantage». Vous ne pouvez pas accomplir des oeuvres plus grandes. Jésus a ressuscité les morts; Il a arrêté la nature; Il a fait tout ce qui pouvait être fait. Voyez-vous? Ainsi, vous ne pouvez pas faire des plus grandes oeuvres en quantité, mais vous pouvez faire davantage d’oeuvres en qualité. Parce que le Saint-Esprit sera répandu sur toute la terre.

E-50 Et ce soir, vous savez, les feux du réveil sont sur chaque colline dans chaque nation. C’est quelque chose d’universel. Jésus vient. Il a promis de–ceci pour ces derniers jours. Il a dit une autre chose: «Encore un peu de temps (pensez-y), et le monde ne Me verra plus.» Ils sont très nombreux, 70 ou 80 pour cent. Si nous avions le monde entier réuni ce soir et que Christ devait venir ici pour accomplir cela, il y aurait au moins 80 pour cent de gens qui s’en iraient, disant: «Je ne crois pas cela.» C’est juste. «C’est de la télépathie, ou quelque chose du genre.» Ils ne croiraient pas cela.

Il a dit: «Le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde», non pas seulement dans l’âge des apôtres, dans l’âge de Wesley, dans l’âge de Luther, mais dans chaque âge, jusqu’à la fin du monde [Espace vide sur la bande–N.D.E.].

E-51 Alors, lorsque le monde commence à tirer à sa fin, le plus grand point culminant, le surnaturel... A la fin de chaque jonction, il y a toujours eu des miracles et des choses qui s’accomplissent, mais maintenant c’est le moment le plus glorieux de toute l’histoire du monde. Qu’est-ce qui va bientôt arriver? Oh! c’est merveilleux. Et de penser que la vie sera bientôt terminée, et que nous avons la vérité absolue de la Bible à savoir que Jésus-Christ est le Fils de Dieu! Il est ressuscité des morts, et Il est ici avec nous, non pas mort, mais ici, ici avec nous ce soir.

Et maintenant, pour vous les nouveaux venus, je prie que Dieu se révèle à vous, si c’est la première fois que vous assistez à la réunion. Combien sont ici pour la première fois, ceux qui n’ont jamais assisté à une de nos réunions auparavant? Beaucoup d’entre vous. Que Dieu vous bénisse, je suis heureux de vous avoir.

E-52 Maintenant, vous voyez là où j’ai placé l’Evangile, montrant qu’aucun homme n’a la puissance de guérir; aucun homme n’a le pouvoir de pardonner les péchés. Cela a déjà été accompli; c’est une oeuvre achevée. Mais si Jésus se tenait ici ce soir en personne et que vous Lui demandiez de vous guérir, Il vous dirait: «Mon enfant, ne peux-tu pas croire que Je l’ai déjà fait? J’ai été blessé pour tes péchés. C’est par Mes meurtrissures que tu as été guéri.» Vous voyez? Vous avez été guéri. Ne pouvez-vous pas croire cela? Alors, que pourrait-Il faire d’autre?

Etant le Maître de tous les voyants, le Seigneur du Ciel, il se peut qu’Il vous dise quelque chose ou accomplisse quelque chose d’autre de surnaturel que vous reconnaîtriez, ce serait scripturaire, et vous sauriez que c’est Lui, comme Il l’a fait devant ceux-là à Emmaüs. Mais Lui-même a dit: «Je ne fais rien si Mon Père ne Me le montre premièrement. Ce que Je vois faire au Père, Je le fais aussi.» Il savait que les gens viendraient à Lui; ils allaient à Lui et Lui parlaient un petit moment, Il connaissait très exactement où se situait le problème. Est-ce juste? Un jour qu’Il était assis là, Il a dit à une femme très exactement ce qu’était son problème, et elle a dit: «Eh bien, ça c’est le signe du Messie. Nous ne–nous ne savons pas qui Tu es, mais nous savons que lorsque le Messie viendra, Il fera ces choses, mais Toi, qui es-Tu?»La femme au puits, Jésus lui a dit son–où se situait son problème. Il a dit: «Je Le suis, Moi qui te parle.» Elle est entrée dans la ville en courant, et a dit: «Venez voir un Homme qui m’a dit ce que j’ai fait.» Vous voyez? Et lorsque Nathanaël est venu auprès de Jésus, après que Philipe était allé l’appeler, lui qui était un croyant fervent, Jésus n’a pas... Mais il ne pouvait pas croire en Jésus. Il a dit: «Eh bien, écoute, peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon?»Philipe lui a dit: «Viens, et vois.»

E-53 Votre petit pasteur ici présent, qui a été tellement secoué, le frère Joseph... Aujourd’hui, nous marchions ayant les bras l’un autour de l’autre au bord de la mer, ou plutôt au bord du lac; il a dit: «Frère Branham, j’ai un fardeau sur le coeur, oh! mon peuple, Chicago, j’aimerais le voir être secoué.»

Je ne le lui avais jamais dit. J’ai dit: «Frère Mattsson, j’aimerais vous dire quelque chose. Vous–vous pourriez ne pas croire ceci. (Voyez-vous?) Vous pourriez ne pas le croire. Mais la chose pour laquelle vous avez prié et lutté sur votre oreiller la nuit, les larmes que vous avez versées, les prières, les longs jeûnes par lesquels vous êtes passé, les mains en l’air, c’est parce que quelque chose brûle dans votre coeur, disant: ‘Ô Dieu, fais quelque chose pour Chicago, fais quelque chose.’» C’est déjà fait.

Il a dit: «Mais, Frère Branham, je–j’aimerais voir la ville de Chicago secouée.»

J’ai dit: «Elle est secouée.» C’est vrai; Elle est secouée. J’ai dit: «La Bible dit que tous les prophètes qui parlaient de la Venue du Seigneur, de Jean Baptiste, ils ont dit: ‘Toute montagne sera abaissée. Toute vallée sera comblée. Tous les lieux rugueux et les lieux raboteux seront aplanis.’» Et qu’est-ce que ces gens ont pensé? «Oh! les anges vont descendre, ils vont battre les tambours et il y aura des orchestres, et quel temps nous aurons là!» Mais qu’était-ce? Un petit prophète au visage duveteux est sorti du désert, la barbe dressée comme l’un de ces vers duveteux. Il était enveloppé d’un–un grand morceau de peau de brebis, et il portait une ceinture de cuir, presqu’à moitié habillé, prêchant: ‘Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.» Il ne portait même pas des chaussures. Il se tenait là, pieds nus, et la boue gargouillait entre ses orteils, sur les rivages boueux du Jourdain. Et voilà ce que la Bible a appelé grand. C’est juste.

E-54 Eh bien, j’ai dit: «Même tous les–les arbres tapaient les mains, les feuilles aussi.» Et j’ai dit: «Les montagnes sautaient comme de petits agneaux.», lorsqu’ils ont reconnu que ceci était en train de s’accomplir. Mais les... Voyez-vous, ce que l’homme appelle grand, Dieu l’appelle folie. Ce que l’homme appelle folie, Dieu l’appelle grand. Chicago a été secoué à maintes reprises. C’est juste. Et «tous ceux que le Père m’a donnés viendront,» sinon, ce serait désobéir à Dieu. Comment un homme peut-il venir si Dieu ne l’appelle?

E-55 Comme annoncé dans le journal, s’il y avait cinq personnes mortes qui ressuscitaient de la tombe ce soir, demain matin nous aurions un petit espace comme ça dans le journal consacré à cela, là quelque part dans un coin sur la dernière page. C’est juste, certainement. Le monde connaît les siens. Que pensez-vous que Jésus recevrait ce soir s’Il venait ici et qu’Il ressuscitait autant de morts? C’est ce qu’Il obtiendrait, exactement comme ce qu’Il a eu dans le... Qu’est-ce que les–qu’est-ce que les gens, les–les soi-disant chrétiens qui fréquentent ces grandes églises orthodoxes et qui ne croient pas à la guérison divine, mais qui sont membres d’église, que diraient-ils? «C’est une sorte de truc. C’est de la télépathie mentale.»

E-56 Autrefois, ils ont dit la même chose à Son sujet. Ils ont dit: «Il est Béelzébul. C’est un diseur de bonne aventure. N’écoutez rien à ce sujet; tenez-vous éloignés de lui. Si quelqu’un fréquente Sa petite clique, eh bien, nous allons l’excommunier.» Mais la Bible dit que la grande foule L’écoutait avec plaisir. Le pauvre allait auprès de... C’est la même chose ce soir.

Voici ce que je dis, mon frère: Chicago a été secoué. Ne vous inquiétez pas, Frère Mattsson. Que Dieu bénisse votre petit coeur. Bien des fois la nuit vous avez pleuré et prié, et je vous ai vu jeûner; vous semblez avoir des cernes sous les yeux. Ne vous inquiétez pas, votre récompense vous attend là-haut, au sommet de l’échelle. C’est juste. Mais, Chicago, tu ne vois simplement pas la chose. Je ne... En regardant la chose du point de vue naturel, je ne le pourrais pas non plus, mais lorsque vous regardez de l’autre côté, dans cette dimension-là, vous voyez de quoi il est question. Vous voyez? Il y a plus de choses qui ont été accomplies... Dieu...

Nul ne peut venir si le Père ne l’appelle. Vous voyez? Pourquoi Nathanaël –Philippe est-il allé en toute hâte loin là-bas, pour chercher Nathanaël? Voyez-vous ce que je veux dire? Vous voyez? L’un de–l’un d’eux...

E-57 Maintenant, Jésus est ressuscité des morts; Il est ici. Si vous avez des yeux, puissiez-vous voir. Si vous avez des oreilles pour entendre, puissiez-vous entendre. Mais si vous n’en avez pas, cela vous est impossible. Prions donc.

Père céleste, je prie que dans cette salle ce soir il y ait plusieurs qui voient, entendent, et que cela pénètre profondément dans leurs coeurs, et qu’ils puissent croire. Car nous le demandons au Nom de Jésus-Christ. Amen.

E-58 Très bien. Il a distribué... Qu’as-tu... Il y a donc 100 cartes de la série D. On a distribué 100 cartes de prière de la série D, D, 100 cartes de prière de la série D. Hier soir, nous avons appelé la première tranche; continuons et appelons la dernière tranche ce soir. Nous avions... Combien de personnes y avait-il dans la ligne hier soir? Quinze, n’est-ce pas? Environ quinze personnes, c’est le nombre que je peux atteindre en une soirée. Je ne veux pas que vous restiez debout là en vain. Peut-être que je n’atteindrai pas ce nombre-là. Je ferai de mon mieux. Mais prenons... Ça pourrait être D-85. Serait-ce le numéro 85, 95? 85, D-85, qui a ça? Levez la main. Quiconque a la carte D-85, veuillez vous lever. 85, 86, levez la main, 86? Alignez-vous par là. 87? Venez par ici, madame. 87? Très bien. 87, 88? Très bien, frère, par ici à droite. 89? D-89? N’ai-je pas vu votre main? D-89? Très bien. 90? Qui a la carte D-90? 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 99 et 100. Que ces gens s’alignent par ici.

Et maintenant, pendant qu’ils s’alignent et que les huissiers... Frère Wood, veillez l’aider un petit peu là-bas, vous et le frère, ou quelqu’un d’autre parmi vous, pour que nous puissions nous dépêcher et–et gagner du temps. Je voudrais m’adresser à l’auditoire.

E-59 Maintenant, je veux que vous regardiez par ici juste une minute. Bon, j’aimerais dire ceci, particulièrement aux nouveaux venus que si Jésus-Christ, si mon Evangile que je prêche, Sa Parole est la Vérité, alors combien croient que la Bible dit dans Hébreux 13.8 que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement? Croyez-vous cela? Très bien. Combien savent donc ceci, que Jésus-Christ... Maintenant, nous parlons de ce qu’Il était hier, lorsqu’Il était ici sur terre, ce qu’Il est aujourd’hui et ce qu’Il sera à jamais.

Quand Jésus-Christ était ici sur terre, Lui le Fils de Dieu manifesté, Dieu manifesté dans la chair, étant Emmanuel, quand Il était ici sur terre, Il ne prétendait pas être un guérisseur. Faites voir vos mains. Combien savent que la Bible dit qu’Il n’était pas un guérisseur? Combien savent que la Bible déclare ceci: «Ce n’est pas Moi qui fais les oeuvres; c’est Mon Père qui demeure en Moi qui fait les oeuvres.»? Combien... Très bien. Alors Il ne prétendait pas être un guérisseur.

E-60 Combien savent encore que lorsqu’Il était ici sur terre Il a fait la déclaration suivante, disant: «En vérité, en vérité, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même, Il ne fait que ce qu’Il voit faire au Père, et tout ce que le Père fait, le Fils le fait pareillement.»? Nous allons...?... Alors quand Jésus... C’est Saint Jean 5.19; 5.19.

Lorsqu’Il est passé par cette piscine où étaient étendus tous ces estropiés, ces aveugles et ces infirmes, Il s’est dirigé vers un homme. Le Père Lui avait montré où était couché cet homme. Et Il s’est dirigé vers cet homme. Il savait que cet homme était malade depuis tout ce temps-là, et... trente-huit ans durant. Et ainsi, Il–Il lui a dit qu’il était guéri. Et l’homme a pris son lit et a marché. Et les Juifs l’ayant trouvé, lui posèrent des questions à ce sujet, car c’était le Sabbat, et ainsi de suite. Mais Jésus n’a fait que ce que le Père Lui avait montré. Croyez-vous donc qu’Il était plein de miséricorde, plein de compassion, qu’Il avait pitié des gens? Comment pouvait-Il donc avoir pitié des gens et passer outre tous ces estropiés, ces aveugles, ces boiteux, ces estropiés et ces infirmes sans les guérir? En effet, ils ne savent pas... Vous–vous ne pourriez pas comprendre ce que signifie la miséricorde, ce que signifie la compassion.

E-61 C’est exactement comme je l’ai toujours dit concernant l’amour. Il y a deux différentes sortes d’amour. Croyez-vous cela? Certaines personnes confondent les deux. C’est comme le font certaines personnes concernant le fait de naître du Saint-Esprit; ils s’embrouillent concernant l’esprit nouveau dont Jérémie a parlé, dont Dieu a dit que dans les derniers jours: «J’écrirai Mon Esprit sur leurs coeurs... J’écrirai Ma loi dans leurs coeurs, et Je leur donnerai un esprit nouveau,» et puis Il a dit: «Je leur donnerai Mon Esprit.» Et bien des gens reçoivent l’esprit nouveau... Eh bien, vous devez avoir l’esprit nouveau... Vous ne pouvez pas vous entendre avec votre voisin, encore moins avec Dieu. Voyez-vous? Il vous faut donc avoir un esprit nouveau avant de pouvoir vous accorder avec le Saint-Esprit.

Parfois quand on a reçu l’esprit nouveau, on pense alors qu’on a reçu le Saint-Esprit, mais ce n’est pas le cas; c’est l’esprit nouveau. Le Saint-Esprit témoignera de Jésus-Christ. Mais si vous ne faites qu’adhérer à l’église, si vous vous en allez en étant conscient que vous devriez faire ce qui est juste, ce n’est que l’esprit nouveau. C’est un–un esprit que Dieu vous donne, mais ce n’est pas encore Son Esprit. Voyez-vous? On entre en Christ par le baptême du Saint-Esprit. 1 Corinthiens 13 dit: «Par un seul Esprit nous sommes tous baptisés, pour former un seul corps,» le baptême spirituel qui vous introduit dans le Corps de Christ. Alors vous êtes en sécurité avec Christ. Il n’ampute pas des bras, des jambes, ou des yeux ou une partie de Son corps. Il est parfait.

Et vous ne pouvez être parfait que quand vous êtes en Christ; vous êtes rendus parfaits par la souffrance et la mort qu’Il a endurées à votre place à la croix. Dieu ne voit pas vos péchés. Il ne voit qu’une Personne parfaite, le corps de Jésus-Christ. Il ne le peut pas. Voilà pourquoi Balaam, ce prophète mercenaire, a certainement pensé que Dieu allait maudire Israël; en effet, il a regardé aux mauvaises choses qu’ils avaient faites. Mais il ne voyait pas le Rocher frappé et le serpent d’airain qui allaient devant eux et qui faisaient l’expiation. Dieu ne pouvait voir au travers de l’expiation que Son sang qui répondait à leur place. Vous Voyez?

E-62 Très bien. Maintenant, regardez par ici et croyez. Un jour, Jésus traversait la foule. Eh bien, vous direz: «Frère Branham, pourquoi prenez-vous trop de temps?» Il vaut mieux que vous compreniez parfaitement une chose, plutôt que recevoir au hasard beaucoup de choses que vous ne comprendrez pas. Voyez-vous? Ecoutez, Jésus traversait une foule de gens. Et tout le monde L’entourait. Et une petite femme a touché Son vêtement, puis elle s’est retirée et s’est cachée dans l’assistance. Et Jésus s’est arrêté et a demandé: «Qui M’a touché?»

Or, Il n’a pas senti cela sur le bord de Son vêtement. Touchez le bord de votre jupe, en bas au bord et voyez si vous sentez quelque chose, ou le bord de votre pardessus, là au bord et voyez. Que quelqu’un touche votre pardessus et voyez si vous le sentirez. Certainement pas. Mais Jésus a senti cela, ce toucher surnaturel de la femme. C’était la foi de cette femme qui L’avait touché. Suivez attentivement maintenant, ne manquez pas cela. C’est sa foi qui L’a touché. Jésus a demandé:»Qui M’a touché?» Tout le monde a nié avoir fait cela. Elle aussi. Tous ont nié cela. «Qui M’a touché?» Personne ne le savait. Il a dit:»Mais quelqu’un M’a touché.» Il a dit:»Je me suis affaibli.» La vertu était sortie de Lui. La vertu, c’est la force. «Je me suis affaibli.» Tout le monde a nié.

Et Pierre Lui a dit:»Seigneur, qui T’a touché! Eh bien, c’est toute cette multitude qui Te touche.» Mais c’était un toucher différent.

Finalement, étant le Roi et le Seigneur des voyants, Il a parcouru l’assistance du regard jusqu’à ce qu’Il a trouvé la femme. Et Il a dit:»Ta foi t’a sauvée,» la perte de sang. Alors elle a couru, elle est tombée aux pieds de Jésus et a confessé toutes choses, comment elle avait fait cela. Jésus lui a dit:»Ma fille, prends courage, ta foi t’a sauvée.»

E-63 C’était là Jésus hier. Maintenant, cela... S’Il–c’était là Jésus hier, et il faut qu’Il soit le même Jésus aujourd’hui, si la Bible est la vérité, et nous savons qu’Elle est la vérité; comment pouvons-nous alors Le toucher aujourd’hui? Vous direz: «Frère Branham, vous avez dit que vous êtes un fondamentaliste. Que dit l’Ecriture à ce sujet?»

La Bible dit qu’Il est notre Souverain Sacrificateur qui peut être touché par les sentiments de nos infirmités. Est-ce juste?

Alors, si votre... la foi de cette femme a pu Le toucher à l’époque, qu’a-t-elle touché? Pas Jésus, elle a touché Ses vêtements. Mais qu’a-t-elle réellement touché? Elle a touché Dieu. Et elle a pu... Jésus ne savait pas qui c’était. Le Père ne le Lui avait pas montré, mais elle a tiré de Dieu ce qu’elle désirait, et Jésus était le Porte-Parole de Dieu. Il a donc dit à la femme ce qu’elle avait fait et comment elle l’avait fait; et Il lui a dit qu’elle était guérie. Maintenant, Jésus s’en est allé et Il est assis dans la Présence de Dieu avec Son propre Sang, comme Souverain Sacrificateur. Maintenant, Il doit utiliser Son Eglise ce soir comme porte-parole. Est-ce vrai? «Ne vous inquiétez pas de ce que vous direz, car ce ne sera pas vous qui parlerez, mais ce sera votre Père qui habite en vous qui parlera.» Alors votre foi touche Dieu.

E-64 Et les gens naissent dans ce monde, les uns pour être des apôtres, les autres pour être des prophètes, des docteurs, des évangélistes et des pasteurs. Dieu les établit dans l’Eglise. Est-ce juste? Il a donc des gens qui peuvent prêcher l’Evangile, enseigner la Parole, être des missionnaires. Un... Un apôtre est un missionnaire, les deux mots signifient la même chose: «un envoyé». Vous voyez? Pourquoi a-t-on toujours désiré être appelé missionnaire? Je ne sais pas. Un missionnaire est un apôtre. Et comment ils ont été envoyés... et Dieu les a tous placés dans l’Eglise; comment touche-t-Il donc?

E-65 Comment touchez-vous? Vous direz: «Ô Père céleste, dans mon fort intérieur, je suis–je suis malade, j’ai besoin de... Oh! je crois que Jésus est mort pour moi et que Son Sang a été répandu au Calvaire. Il a été blessé pour mes péchés; je les ai confessés, et je crois en Toi. Et par Ses meurtrissures, je suis guéri. Et on dit que ce Sang est devant Toi, qu’Il est le Souverain Sacrificateur qui intercède sur base de ma confession, et je confesse que je crois en Toi. Maintenant, ô Grand Souverain Sacrificateur, puissé-je Te toucher par les sentiments de mes infirmités. Je veux être guéri pour Ta gloire. Parle.»

Ensuite, Il parle au travers de Son serviteur, Il se tourne vers vous, disant: «Vous, qui aviez tel problème, vous là au fond, vous là-haut, qui aviez tel problème, vous souffrez d’une certaine maladie, depuis un certain temps,» ou quelque chose du genre. Ou bien, «vous avez fait ceci, cela ou que sais-je encore. Votre foi vous a guéri». Qu’est-ce qui a fait cela? Votre foi n’a pas du tout touché le prédicateur; elle a touché Christ. Christ a réagi en vous répondant par le Saint-Esprit. Le prédicateur ne savait pas ce qu’il disait, c’est le Saint-Esprit qui parlait. Croyez-vous cela? Maintenant, ça c’est pour vous; nous allons appeler les autres ici. Très bien.

E-66 Voilà une dame qui vient. Maintenant, soyez... Je vais vous demander une chose, mes amis. Ils... Je vais demander aux frères de me laisser juste me tenir là pour un peu de temps. Souvenez-vous, il s’agit d’un autre monde. Juste en dehors... Croyez-vous que dans cette salle il y a des Anges et que vous ne pouvez pas les voir avec vos yeux naturels? Croyez-vous que Dieu est ici? Eh bien, je... Vous pouvez prouver... L’électronique peut prouver qu’il y a la télévision dans cette salle. Croyez-vous cela? Vous ne voyez pas cela. Il y a dans cette salle des voix de radio provenant d’un émetteur. Est-ce juste? Mais nous, nous disons qu’il y a un Christ ressuscité qui est vivant. Et nous ne sommes que Son émetteur. Si donc Christ est dans cette salle et qu’Il est le Dieu de la race humaine, Il a sûrement un moyen par lequel Il peut contacter Ses êtres, ne le pensez-vous pas? Il en a certainement.

Eh bien, Il est ici. Maintenant, soyez révérencieux. Soyez en prière. Soyez tranquilles; ne vous déplacez pas; soyez vraiment tranquilles, s’il vous plaît, pendant les quelques quinze prochaines minutes. On va congédier l’auditoire probablement dans les quinze ou vingt prochaines minutes, mais ne vous déplacez pas, restez plutôt là et soyez... Ne pensez à rien d’autre qu’à Christ. Dites simplement:»Ô Seigneur Jésus, je crois.» Peut-être que le Père sera miséricordieux envers vous. J’ai confiance qu’Il le fera. Maintenant, soyez révérencieux et restez en prière.

E-67 Maintenant, voici une femme qui se tient ici. Je–j’aimerais que vous me regardiez juste un moment, soeur. Nous ne nous connaissons pas, je suppose, et... Mais Dieu nous connaît tous deux. Je ne vous connais pas, et vous ne me connaissez pas, ainsi... Mais Dieu nous connaît tous deux. Est-ce juste? Et si ... vous êtes simplement une femme à qui on a remis une carte–une carte de prière soit hier soir, soit ce soir, et–et vous ... Lorsqu’un numéro a été appelé, c’était votre numéro, et vous êtes simplement montée ici. C’est–c’est tout ce qu’il en est. Est-ce juste? Je ne vous ai jamais vue, je ne vous connais point, et vous ne me connaissez pas du tout. Nous sommes probablement nés à des kilomètres et à des années d’intervalle, et c’est la première fois que nous nous rencontrons. Mais, il y a ici Quelqu’Un qui vous connaît. Il y a ici Quelqu’Un qui me connaît. Vous êtes une femme; je suis un homme. Vous êtes une chrétienne; je suis un chrétien. Et l’Esprit qui est entre nous, c’est le Saint-Esprit. Et cet Esprit essaie ... Vous essayez de contacter cet Esprit pour quelque chose; je ne sais pas ce que c’est. Il peut s’agir d’un problème d’argent; cela ... Je ne sais donc pas pourquoi vous êtes ici. Dieu le sait. Il sait ce dont vous avez besoin dans ce grand univers. Moi, je ne le sais pas. Mais si Jésus est ressuscité des morts, et s’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement ...

E-68 Dans Saint Jean 4, un jour une femme qui était allée puiser de l’eau s’est approchée de Lui. Et Jésus lui a dit: «Apporte-moi à boire.» Vous vous demanderez pourquoi Il a voulu s’entretenir avec elle? C’était pour contacter l’esprit de cette femme. Et Il a dit: «Apporte-moi à boire.»

Elle a dit: «Il n’est pas de coutume que vous Juifs demandiez aux Samaritains une telle chose, ni que vous ayez des relations avec eux.»

Il a dit: «Mais si tu connaissais qui est Celui à qui tu parles, c’est toi qui Me demanderais à boire. Et Je t’apporterais–Je te donnerais une eau qui n’est pas celle que tu viens puiser ici.»

La conversation s’est poursuivie au sujet de l’endroit où ils adoraient et ainsi de suite. Que faisait Jésus? Il contactait l’esprit de la femme. Il était en route pour Jéricho, mais Il était passé par la Samarie, là-haut loin dans les collines, très loin de Jéricho, parce que le Père lui avait dit d’y aller. Il s’est assis et Il a envoyé Ses disciples parce que le Père le lui avait dit. Il a dit qu’Il ne faisait rien sans que le Père ne le lui ait montré.

Bon, et puis, après avoir parlé à cette femme, Jésus a trouvé où était son problème. Et Il lui a dit: «Va chercher ton mari.»

Elle a dit: «Je n’en ai point.»

Jésus lui dit: «C’est juste, tu en as eu cinq.»

Eh bien, qu’a-t-elle dit? Elle a dit: «Seigneur, je vois que Tu es prophète; car nous savons que lorsque le Messie viendra, Il nous annoncera ces choses, mais Toi, qui es-Tu?»

Jésus lui dit: «Je Le suis, Moi qui te parle.»

Elle entra dans la ville en courant, et dit: «Venez voir un Homme qui m’a dit ce que j’ai fait. Ne serait-ce pas le Christ même?»

E-69 Eh bien, s’Il est... C’était là le signe du Messie. Est-ce juste? Si c’était là le signe du Messie à l’époque, c’est le signe du Messie aujourd’hui. Qu’est-ce que le monde a dit à ce sujet? Qu’est-ce que l’église a dit à ce sujet? Les gens ont dit: «C’est un spirite. C’est un démon, Béelzébul.»

Mais qu’a dit cette femme? «Il est le Messie.»

Qu’a dit Nathanaël lorsqu’Il lui a parlé? Qu’a dit Pierre lorsqu’Il lui a dit même son nom? Il a dit: «Tu es le Fils de Dieu, le Roi d’Israël.»

Eh bien, c’est la même chose maintenant, ma soeur. Vous ne pouvez que dire cela. Et si cela se fait, je ne dis pas que cela se fera; mais si cela se fait, ce sera un signe et pour vous et pour cette église, que Jésus-Christ est vivant ce soir et qu’Il n’est pas mort. Il est vivant. Cela ne vous guérira pas; il faudra que vous ayez foi en Lui pour que vous soyez guérie. La guérison vient uniquement par votre foi personnelle en Lui, ou votre désir de recevoir de Lui ce dont vous avez besoin. Mais Il peut parler au travers de moi. Or moi, je ne connais rien à votre sujet, il faudra le surnaturel pour faire cela. C’est juste.

E-70 Eh bien, j’espère que l’auditoire comprend ceci, et puissiez-vous être très révérencieux, car je sais que le Saint-Esprit vient par ma droite en ce moment. Et maintenant, au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, je sers en Son Nom et pour Sa gloire, afin que les gens sachent que Jésus-Christ est toujours vivant après dix-neuf cents ans et qu’Il sera le même éternellement.

Si l’auditoire entend encore ma voix, je vois cette femme s’éloigner, et elle est très nerveuse, elle est extrêmement bouleversée. Et sa nervosité est due à la peur. Elle a peur. Ces choses l’assaillent toujours. On n’arrive pas à découvrir ce qui en est la cause, même les médecins ne savent pas ce que c’est. Et aujourd’hui même, elle a été quelque part pour ça; et c’était un hôpital. Et elle entre dans l’hôpital, et elle subit une radiographie. Et on fait une radiographie de la colonne vertébrale et des jambes; de fait, les médecins essayent de découvrir ce qu’a cette femme. C’est la vérité, c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR.

Eh bien, tout ce qui vous a été dit est la vérité, n’est-ce pas? Si c’est le cas, levez la main. Jésus est donc ressuscité des morts. Voici les dernières Paroles qu’Il a prononcées au moment de Son Ascension: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: s’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris.» Il y a ici Quelqu’Un qui vous connaît. C’est vrai. Il y a Quelqu’Un ici. Et je peux vous dire maintenant de quoi vous souffrez. C’est un spasme de nerfs. C’est tout à fait juste. C’est vrai. Vous vous sentez soulagée, n’est-ce pas? En effet, vous êtes guérie. Votre foi vous a guérie. Amen. Maintenant, continuez votre chemin.

Maintenant, vous voyez, je ne vous ai même pas touchée. C’est votre foi qui vous a guérie. Vous êtes maintenant sûre qu’Il est ressuscité des morts. Que Dieu vous bénisse. Ayez foi en Dieu. Ayez foi en Dieu. Ne doutez pas.

E-71 Bonsoir. Nous ne nous sommes jamais rencontrés, je pense, madame. Nous ne nous connaissons pas. Et puis, voici un autre tableau de l’époque dont je venais de parler: une dame de couleur et un homme blanc. Et il s’agissait d’un Juif et d’une Samaritaine, Jésus et une femme samaritaine. Et il y avait la ségrégation raciale en ce temps-là; il y a toujours eu une ségrégation raciale à cause de la couleur de la peau d’une personne. Mais Jésus lui a fait savoir qu’il n’y a pas de différence en Dieu. Nous sommes tous des enfants de Dieu. C’est juste, nous sommes tous la postérité d’Adam. C’est juste. Les régions où nous avons évolué, c’est ce qui nous a donné ces différentes colorations; et cela n’a rien à faire avec notre Créateur. Il est le Dieu Tout-Puissant qui nous a créés. Et Il nous a créés selon Sa propre manière, selon Son propre désir et d’après Son propre modèle. Dieu est un Dieu de variétés. Croyez-vous cela, madame?

Si Dieu n’avait que des fleurs blanches, nous penserions qu’Il est–nous croirions qu’Il n’aime qu’une seule couleur. Mais Il a des fleurs blanches, des fleurs rouges, des fleurs bleues, toutes sortes de fleurs. C’est ainsi qu’Il a créé Son peuple: les Blancs, les Noirs, les Bruns, les Jaunes et toutes les différentes races. Dieu est un Dieu de variétés. Il aime cela. Il fait de grandes montagnes et de petites montagnes. Il fait des prairies; Il fait des déserts; Il fait les lacs, des mers, de grands arbres et de petits arbres. Il est un Dieu de variétés; Il nous fait tels que nous sommes.

E-72 Vous direz: «Que faites-vous, Frère Branham?» Je contacte votre esprit, parce que vous êtes dans un état grave. C’est vrai. Vous avez eu beaucoup d’ennuis, et votre maladie se situe dans votre gorge. C’est juste. Vous l’avez contractée depuis quelque temps. Je vous vois vous déplacer. Vous allez quelque part. Vous êtes endormie ou quelque chose du genre. On vous a étendue sur le dos, et on vous a couverte d’un truc blanc. Oh! C’est une opération. Les médecins vous ont enlevé les amygdales. Mais, vous n’êtes toujours pas sûre si c’est cela ou pas. C’est juste. Ce n’est pas ça. Vous êtes allergique à une plante. C’est vrai. Eh bien, croyez-vous maintenant?

Eh bien, croyez-vous que Celui qui vous connaît peut vous rétablir? Laissez-moi tenir votre main juste comme point de contact.

Ô Dieu, voici une des enfants de Simon, celui qui T’a aidé à porter la croix en montant à Golgotha. Tes serviteurs, les médecins, ont essayé de faire tout leur possible pour elle, mais ils n’ont pas découvert cet ennemi; mais Toi, Tu le connais, et il est exposé juste ici maintenant. Ainsi, au Nom de Jésus-Christ, toi, ennemi de la vie de cette femme, sors d’elle! Tu ne peux pas te cacher aux yeux de Dieu. Quitte-la, pour la gloire de Dieu, au Nom du Fils de Dieu. Amen.

Eh bien, ma soeur, Celui qui connaît ce qui était, connaîtra certainement ce qui sera. Partez et soyez heureuse, et réjouissez-vous.

E-73 Bonsoir. Croyez-vous de tout votre coeur? Très bien.

Maintenant, le Saint-Esprit a quitté l’autel. Vous étiez assise là en train de prier pour cette maladie des poumons, n’est-ce pas, madame? Vous L’avez touché. Vous qui souffrez des poumons, mettez-vous debout juste une minute, la dame qui est juste ici. Très bien. Jésus-Christ vous rétablit, ma soeur. Votre foi L’a touché. Il est le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par les sentiments de vos infirmités. Amen.

Priez tout simplement. Mettez votre foi au défi. Croyez cela de tout votre coeur. Jésus a dit: «Si vous pouvez croire, tout est possible.» Maintenant, croyez-vous qu’Il est ressuscité des morts? Maintenant, ayez la foi. Dites simplement: «Seigneur, sois miséricordieux envers moi. Peut-être que ma foi a été une foi mentale; peut-être qu’elle a été émotionnelle; mais maintenant, que je me calme. Que je croie en Toi, Seigneur. Que je croie en Toi.»

E-74 Eh bien, je ne vous connais pas, madame. Il m’est impossible de vous connaître, parce que nous sommes étrangers l’un à l’autre. Mais Christ nous connaît tous deux. Il me connaît et Il vous connaît. Et un jour, nous devrons, vous et moi, nous tenir dans Sa Présence. Malheur à nous alors si nous ne sommes pas profondément sincères dans nos coeurs.

Vous avez un problème de dos, n’est-ce pas, vous qui êtes assis là-bas au bout de la–de la troisième rangée, là au bout. Si vous croyez... Oui, oui. Je vous ai vu essayer de vous lever, vous tenant le dos et essayant de travailler et de vous pencher. Ces choses sont vraies, monsieur. Si c’est le cas, agitez les mains afin que l’auditoire puisse voir. Vous étiez en train de prier Dieu, disant: «Ô Dieu, permets que je sois inclus dans ceci.» Si c’est juste, agitez encore les mains. Votre foi vous a guéri, mon frère. Amen.

Ayez foi en Dieu, mon ami chrétien. Croyez en Lui.

E-75 Excusez-moi, madame. Je ne peux agir que quand Il agit. Vous comprenez cela, n’est-ce pas? Oui. Juste quand Il agit... Vous n’êtes pas ici pour vous-même. Vous êtes ici pour quelqu’un d’autre, et c’est un membre de votre famille, un petit-fils. C’est juste. Il y a quelque chose qui cloche dans son sang. Je vois qu’on l’amène à maintes reprises à l’hôpital et qu’on lui fait des transfusions sanguines, et ça ne marche pas, et c’est pour cet enfant que vous vous tenez là.

Vous avez quelque chose d’un catholique. Vous êtes une catholique. C’est juste. Eh bien, votre foi est grande, ma soeur. Puis-je avoir ceci?

Eternel Jéhovah, Toi qui as ressuscité Jésus d’entre les morts, les médecins ont échoué, mais Toi, Tu ne peux échouer, Seigneur. Tu es le Dieu Eternel. Je bénis ce mouchoir pour le but pour lequel je l’envoie, pour la guérison de la personne qui est malade. Et lorsqu’il sera posé sur celui à qui il est destiné, que le démon sorte et que la personne soit guérie au Nom de Jésus-Christ. Amen.

Maintenant, madame, lorsque vous verrez ceci s’accomplir, servez le Seigneur de tout votre coeur et vivez pour Lui. Ne doutez pas. Ce que vous avez demandé vous sera accordé. Que Dieu vous bénisse. Puissiez-vous... Priez et rendez grâces à Dieu, et servez-Le toujours. Que Dieu vous bénisse.

E-76 Bonsoir, monsieur. Nous sommes inconnus l’un de l’autre. Je ne vous connais pas; vous ne me connaissez pas, à ce que je sache. De toute façon, nous ne nous sommes jamais rencontrés. Si c’est le cas, levez la main.

Maintenant, soyez très révérencieux. Ne vous levez pas pendant quelques instants, si possible. Voyez-vous chacun de vous, vous êtes une âme. Vous avez chacun un esprit. Il y a des gens qui prient, et la chose se déplace. Vous pourriez être surpris. Pourquoi suis-je devenu faible? Pourquoi suis-je en train de trembler? Pourquoi... sont...? Je transpire ici par cette soirée fraîche. Vous devriez vous tenir ici une fois. Alors vous comprendrez.

Voici un homme qui est debout ici. Demandez-lui un peu. Il se tient si près de l’Onction et l’Esprit se tient entre nous deux. Vous éprouvez une sensation, monsieur; c’est une sensation très paisible, agréable et affectueuse. Si c’est juste, agitez vos mains vers les gens comme ceci. Vous voyez? Juste entre lui et moi... Combien En ont déjà vu la photo, la photo de cette Colonne de Feu qu’ils ont à Washington DC. Vous voyez? C’est Elle qui se tient entre lui et moi maintenant.

E-77 Cet homme m’est inconnu. Je ne le connais pas. Christ le connaît. Mais, monsieur, je vous vois couvert d’une ombre. Il y a des ténèbres. Je vois qu’on vous amène dans un–un bâtiment de tel... C’est un hôpital, et puis vous avez subi une opération. Et puis, vous en avez subi une autre, c’était pour un cancer. Et le cancer est resté. Le médecin n’a pas réussi à l’ôter, mais ça ne peut pas se cacher aux yeux de Jésus-Christ.

Vous n’êtes pas de cette ville. Vous venez d’une ville plus petite que celle-ci. Vous venez de... Je... C’est comme si j’ai vu le... C’est Rockford, dans l’Illinois; c’est de là que vous êtes, et votre nom c’est Léonard, je pense qu’on vous appelle...?... et votre adresse, c’est 8e Rue numéro 3034.

Eh bien, je dis ceci parce que vous avez eu la foi; vous êtes recouvert de l’ombre de la mort. Croyez-vous que Jésus-Christ se tient ici? Il connaissait le nom de Céphas, Pierre. Croyez-vous cela? Il y a donc un certain Esprit qui m’a oint. Croyez-vous que c’est le Fils de Dieu? Approchez.

Ô Jésus, Toi le Fils de Dieu, que Ton Saint-Esprit entre dans cet homme et le guérisse, et que sa vie soit épargnée. Et je condamne le démon qui est en train de lui ôter la vie. Que ce démon le quitte ce soir afin qu’il se rétablisse. Rentrez chez vous, soyez heureux, mangez et vivez. Au Nom de Jésus, je prie. Amen.

La prière de la foi sauvera le malade, et Dieu le relèvera. Et puis, continuez votre chemin et réjouissez-vous. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui accomplit Son oeuvre glorieuse et sacrée de rédemption. Ayez la foi. Ne doutez pas. Croyez seulement.

E-78 Hum! béni soit le Seigneur. Je ne vous connais pas, mon frère. Je ne vous ai jamais vu. C’est juste. Mais un jour, Philippe est allé prendre un homme qui s’appelait Nathanaël et l’a amené auprès du Seigneur Jésus. Et dès que Jésus l’a vu, Il a vu sa sincérité et son honnêteté, et Il a dit: «Voici un Israélite.»

Et moi, je vous dis: «Voici un chrétien honnête et sincère. Vous avez la réputation d’être un chrétien sincère même dans votre famille. C’est la vérité, monsieur. C’est juste. Le cancer vous a couvert de son ombre. Ce cancer se situe dans votre cou. C’est juste. Vous n’êtes pas de cette contrée. Non. Vous venez d’ailleurs, n’est-ce pas? De l’Ohio, de Cleveland. C’est juste. Vous vous appelez Innocent, n’est-ce pas? Maintenant, retournez. Que Jésus-Christ, l’Amour éternel de Dieu, vous guérisse et vous rétablisse, mon frère. Ayez la foi. Ayez foi en Dieu.

E-79 Vous voulez être guérie de ce diabète et vous rétablir? Jésus-Christ... Croyez-vous de... Approchez.

Ô Dieu, Créateur des cieux et de la terre, Auteur de la Vie Eternelle et Donateur de tout don excellent, envoie Tes bénédictions sur cette femme que je bénis en Ton Nom. Qu’elle soit guérie au Nom de Jésus. Amen. Ne doutez pas. Croyez.

E-80 Tu portes un nom merveilleux. La nervosité est une chose terrible, ça te garde tout le temps dans la dépression. Naturellement, tu es née nerveuse. Tu as été nerveuse toute ta vie durant. Je te vois nerveuse, même en tant qu’une écolière. On n’y peut rien. Tout le monde dit:»Ressaisis-toi.» Mais cela ne fait aucun bien. On n’y peut rien, soeur. Il y a quelque chose qui t’effraie, mais Jésus-Christ est ici pour ôter cela de toi. Crois-tu cela?Ô Dieu, alors que j’impose mes mains sur cette demoiselle ici présente qui est juste dans la fleur de l’âge, je maudis cette affliction qui est sur son corps. Elle veut Te servir, Seigneur, et Te servir en étant libre. Et j’ôte cela d’elle au Nom de Jésus-Christ. Que cela s’en aille pour ne plus jamais revenir, pour la gloire de Dieu. Amen.

E-81 Maintenant, ne crains pas, mademoiselle. Ecoute. Veux-tu faire ce que je te dis maintenant? Tu te sens très bien en ce moment (tu vois?), parce que cela est parti. Quand tu es montée ici, tu étais environnée d’une ombre noire. Maintenant, c’est parti. Cela te faisait peur. Tu n’y peux rien; cela t’assaille. Mais, écoute, maintenant, l’esprit impur t’a quittée. Il se promène dans les lieux arides. Il essaiera de revenir, mais accepte simplement ma parole en tant que prophète de Dieu; ne fronce plus jamais les sourcils. Chante toute la journée et loue Dieu, peu importe ce que tu ressens, ou ce qui arrive. Ça te quittera pour ne plus revenir. Maintenant, va faire cela. Tu crois de tout ton coeur. C’est juste. Comment aurais-je pu le savoir, si Dieu ne me l’avait pas révélé?

E-82 Me croyez-vous maintenant? C’est un tueur. Ça tue plus de gens que n’importe quoi d’autre, mais Christ est le Sauveur. Ceux qui marchent dans l’intégrité devant Lui, Il a dit qu’Il ne leur refuserait aucun bien. Lui avez-vous promis de faire ceci? De marcher avec droiture devant Lui, tous les jours de votre vie, s’Il vous épargne la vie? Venez donc ici, et laissez-moi prier pour vous.

Ô Dieu, Toi qui connais cette femme, Toi qui connais l’état de cette femme de même que Tu connaissais l’état de la femme au puits, envoie Tes bénédictions sur elle, bénis-la et épargne sa vie alors que je le demande au Nom de Jésus-Christ. Amen.

E-83 «La prière fervente du juste a une grande efficace.», Jacques 5.15. C’est juste. Eh bien, nous ne sommes pas justes. Nul n’est juste si ce n’est le Fils de Dieu. Ainsi, nous ne nous tenons pas, je ne me tiens pas dans ma justice. Je me tiens dans Sa justice à Lui. Ainsi, tant que je suis oint de Lui, c’est la prière fervente du Christ le Juste, qui intercède pour vous à travers moi, pour vous amener à croire. Croyez-vous cela? Alors, votre maladie du coeur est finie. Partez et soyez guérie pour la gloire de Dieu.

E-84 Me croyez-vous, madame? Croyez-vous que je suis le serviteur du Fils de Dieu, un point de contact du Grand Souverain Sacrificateur, des lèvres par lesquelles Il parle, ou des yeux au travers desquels Il voit? Si donc Il peut utiliser mes yeux pour [manifester] Sa puissance, Il peut me révéler votre vie, n’est-ce pas? Plus je vous parle, plus des choses seront révélées. Je deviens faible. Mais s’Il me révèle le motif de votre présence ici, allez-vous accepter cela?

Ne regardez pas cela pour voir, mais vous êtes couverte d’une ombre. Laissez-moi vous le dire. Tard dans la soirée, vous vous affaiblissez, n’est-ce pas? Vous vous asseyez, et vous transpirez la nuit; c’est la tuberculose. C’est vrai. Il n’y a que Dieu qui peut vous guérir. C’est juste. Voulez-vous croire... C’est là la première maladie que Dieu a guérie: la tuberculose pulmonaire. Voulez-vous croire maintenant que Jésus-Christ est ressuscité des morts et qu’Il est ici à l’estrade de façon surnaturelle? Puissent vos yeux s’ouvrir comme ceux du serviteur d’Elie à Dothan lorsque ce dernier se tenait là.

Ô Jéhovah, le Dieu éternel, envoie Tes bénédictions sur cette fille, guéris-la, rétablis-la. Au Nom de Jésus-Christ, nous maudissons cette maladie. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Ne doutez pas, mais croyez. Ne vous inquiétez pas...?...

E-85 Monsieur, vous avez des ennuis pulmonaires, n’est-ce pas, vous qui êtes assis juste ici au bout? La personne à côté de vous a une tumeur. Oui. Vous avez des ennuis pulmonaires, l’homme de couleur qui est assis là. C’est juste. Laissez-moi considérer cette ligne. Eh bien, vous tous les hommes de couleur qui êtes assis là, croyez-vous cela? Croyez-vous que je suis Son prophète? Quoique je sois un Blanc, croyez-vous de toute façon? Très bien. Regardez-moi et croyez, toute votre ligne. Monsieur, vous n’avez pas d’ennuis pulmonaires, vous avez une tumeur. La dame qui a les mains levées souffre des nerfs. La dame suivante a des ennuis gastriques. La dame suivante souffre de–de la nervosité. Levez la main si c’est juste. La dame suivante souffre de l’arthrite. Est-ce juste? La dame assise à côté de moi souffre du cancer.

Il est ici, Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Croyez-vous cela? Et Lui qui connaît... qui est ressuscité des morts, qui connaît toutes choses, la Vie, est ici. La mort ne peut pas résister dans la Présence de la Vie. Si vous croyez ceci de tout votre coeur... Si vous croyez...

Et vous là-bas qui avez l’insomnie, et qui n’arrivez pas à dormir, croyez-vous que Dieu vous rétablit? Alors vous pouvez obtenir la même chose. Vous tous qui croyez que Jésus-Christ est ici et qu’Il vous a guéris; peu importe votre problème, tenez-vous debout, levez les mains et louez-Le au... de Jésus.


Наверх

Up

S'abonner aux nouvelles