Eglise De Philadelphie

Другие переводы этой проповеди: L'Age De l'Eglise De Philadelphie - shp
Date: 60-1210 * | La durée est de: 2 hours and 4 minutes | La traduction: Suisse
pdf
Jeffersonville — Indiana, U.S.A.
E-1 Un frère est venu m’apporter une grosse tarte aux cerises toute chaude! Vous voyez ce que cela rapporte de faire des allusions! Qu’en pensez-vous, frère Neville? Ah, vous êtes là! La tarte aux cerises est celle que je préfère. C’est vraiment bon! Comme je le disais, lorsque vous mangez une tarte aux cerises, parfois vous rencontrez un noyau. Maison ne jette pas toute la tarte, on jette seulement le noyau et on continue à manger la tarte!

E-2 C’est ainsi que je voudrais que vous fassiez, avec ces messages. En m’écoutant, si vous butez contre quelque chose que vous ne pouvez pas digérer, eh bien, ne jetez pas l’ensemble, ne jetez que ce noyau, et continuez à manger la tarte. C’est ainsi qu’il faut faire.

E-3 Aimez-vous le poulet rôti? Presque tout le monde l’aime. Quand vous mangez du poulet, si vous rencontrez un os, vous ne jetez pas tout le poulet, vous ne jetez que l’os. N’est-ce pas? Vous jetez l’os et continuez à manger le poulet N’est-ce pas, Pat?

E-4 Eh bien, nous sommes heureux de pouvoir manger une Nourriture qui n’a ni os ni noyaux. Le pain descendu du Ciel, qu’on appelait manne, était tout imprégné de la douceur du Ciel.

E-5 Vous savez, je crois que c’est le poète qui a dit: «Son goût est celui du miel du rocher». Oh, mes frères, avez-vous goûté… Vous voyez, c’est exactement comme… il a le goût du miel du rocher. «Le miel du Rocher», frères.

E-6 Vous savez, je me suis demandé une fois ce que cela voulait dire: «le miel du rocher». Je pensais: «Ils ont peut-être trouvé une ruche dans un rocher». Mais en pensant à ce miel qui coulait, j’ai eu une inspiration. Non pas cette fois où j’en cherchais; mais plus tard, j’ai découvert que les bergers qui avaient des moutons malades… Vous savez, notre corps est fait de la poussière de la terre. Chaque chose vivante vient de la terre. Et ces bergers croyaient que le calcaire aiderait leurs moutons, s’ils avaient une maladie ou quoi que ce soit. Ils voulaient leur faire lécher de la pierre. Vous avez sûrement vu les moutons lécher de la pierre. Et pour amener les moutons à lécher de la pierre, ils mettaient du miel dessus. Alors les moutons venaient lécher le miel, et ensuite, ils se mettaient aussi à lécher la pierre, vous voyez, tout en léchant le miel.

E-7 Eh bien, nous avons ici un pot plein de Miel. Nous aimions le mettre sur le Rocher, et non sur une église quelconque; sur le Rocher, Jésus-Christ. Et vous les moutons, vous allez le lécher, et vous pouvez être certains d’être guéris aussitôt! Tous les maux venant du péché disparaîtront dès que vous lécherez ce Rocher. C’est tout ce que vous avez à faire!

E-8 Je voudrais vous dire quelque chose d’une pierre qui apportait la guérison. Autrefois, avant qu’il y ait un vaccin contre la rage, on utilisait ce qu’on appelait la “pierre de rage”. Quand quelqu’un était mordu par un chien enragé, on l’étendait sur la “pierre de rage”. S’il restait bien couché sur la pierre, il guérissait; mais s’il ne restait pas bien couché sur la pierre, c’est que la maladie était trop avancée, et le malade mourait.

E-9 C’est ainsi aujourd’hui. La pire morsure que je connaisse n’est pas celle d’un chien enragé, mais celle du diable. Et nous avons une Pierre pour cela, c’est le Rocher des Ages. Cramponnez-vous y! Tant que vous vous y cramponnerez, vous irez bien. Ne vous en détachez jamais: continuez de vous y cramponner! Collez-vous à Lui, et vous serez guéri!

E-10 Maintenant, avant de commencer dans notre leçon de ce soir, nous voulons nous lever un instant pour prier.

E-11 N’êtes-vous pas la soeur de Robert Daugherty? Elle m’a appelé hier soir, je crois, et m’a dit qu’elle avait besoin que l’on prie pour elle. Je ne savais pas si c’était vous, ou non, parce que vous lui ressemblez beaucoup. Je vous ai vue ici hier soir.

E-12 Combien désirent que Dieu Se souvienne d’eux?

E-13 Notre Père céleste, nous voulons dire comme notre frère à Chicago, lorsqu’il conduisait le chant; il aimait bien chanter: «Souviens-toi de moi, quand mes larmes coulent», Seigneur, souviens-toi de moi maintenant! Pendant toute ma vie, comme à l’heure de la mort, nous avons besoin que Tu te souviennes de nous, ô Seigneur! Souviens-Toi de nous, non pas en tant que pécheurs (ce que nous sommes), mais nous désirons que Tu te souviennes de nous en tant que chrétiens manifestés, qui ont confessé avoir accepté Jésus-Christ, Ton Fils, notre Sauveur, comme propitiation pour nos péchés. Nous savons que c’est la seule possibilité que nous ayons, la seule voie, le seul moyen de salut. Ce n’est pas par quelque église, par quelque dispositif mécanique ou quelque organisation, mais par Jésus-Christ, et par Lui seul.

E-14 Aussi, nous nous approchons en Son Nom ce soir, Te demandant de nous bénir, tandis que nous nous réunissons pour étudier Ta Parole, et connaître ce que Tu as mis en réserve pour nous ce soir. Puissions-nous édifier nos corps spirituels en une Eglise vivante, une Eglise où Tu puisses vivre, au milieu de laquelle Tu puisses marcher et Te sentir à l’aise, marchant au milieu de Ton peuple, nous disant ce qu’il faut faire et sachant que nous le ferons aussitôt.

E-15 Nous T’aimons, ô Père, mais nous savons que nous ne sommes pas encore tout à fait prêts pour que Tu puisses parler au travers de nous comme Tu le voudrais. Aussi nous Te prions de circoncire notre coeur, c’est-à-dire de retrancher ce soir toute cette folie, toute cette chair qui est en trop, afin que nous puissions T’être entièrement consacrés et que Tu puisses nous employer en tout temps. Et nous Te prions pour que Tu puisses nous employer particulièrement ce soir, ô Père, que Tu nous emploies à extraire ces pépites de la Bible, à les polir et à montrer aux gens le reflet de Christ dans ce glorieux âge de l’église. Nous Te le demandons au Nom de Jésus. Amen!

E-16 Nous arrivons ce soir au sixième âge de l’église. Demain soir, nous terminerons cette étude des âges de l’église, après en avoir pris un chaque soir, de lundi à dimanche. Ce soir, l'âge de l’église est appelé l’Age de l’église de Philadelphie. Et l’étoile ou le messager, l’ange-messager de cet âge de l’église, nous croyons de tout notre coeur que c’est John Wesley. L'âge de cette église a commencé en 1750 (alors que l'âge de l’église Luthérienne se terminait), et a duré jusqu’aux environs de 1906; c’est l'âge de l’église Wesleyenne. Et après, nous serons introduits dans l'âge de Laodicée.

E-17 Cet âge est celui de l’amour fraternel. Le grand âge missionnaire, l'âge de la porte ouverte. La récompense était de devenir une colonne, et la révélation de trois noms: le nom de Dieu, le nom de la cité de Dieu et le nom nouveau de Dieu; c’est la révélation qui fut donnée à l’église, en cet âge. Cet âge commence à Apocalypse 3, verset 7, et se termine au verset 13.

E-18 Maintenant, nous faisons une petite récapitulation, comme tous les soirs. Le premier âge de l’église est l'âge de l’église d’Ephèse. Est-ce que quelqu’un peut médire sans devoir réfléchir qui était l’ange ou la lumière de cet âge de l’église? C’était Paul! L’église d’Ephèse a duré de 55 à 170. Si j’ai choisi 55, c’est parce que Paul a commencé son voyage missionnaire à cette date, et c’est alors qu’il a fondé l’église d’Ephèse et toutes ces autres églises.

E-19 Bien. Le second âge de l’église est celui de Smyrne. Qui se souvient du nom de l’ange de cet âge de l’église? Irénée; c’est exact! Bien. Cet âge a duré de 170 à 312.

E-20 Le troisième âge de l’église fut celui de l’église de Pergame. Qui se souvient du nom du saint serviteur qui fut le messager de cet âge de l’église? Martin! C’est juste. Cet âge dura de 312 à 606.

E-21 L'âge suivant est celui de Thyatire. Qui se souvient du Saint messager, de l’ange de cet âge? Colomban! C’est juste! Cet âge dura de 606 à 1520.

E-22 Le suivant fut l'âge de l’Eglise de Sardes, étudié hier soir. Vous savez bien sûr qui était l’ange de cet âge de l’église. Vous en souvenez-vous? C’était Martin Luther. Cet âge dura de 1520 à 1750.

E-23 Ce soir, nous étudions l'âge de l’église de Philadelphie; l'âge de John Wesley, le messager pour ce temps-ci. Il a duré de 1750 à 1906; c’est l'âge del’amour fraternel.

E-24 Nous avons vu que chacune de ces églises exprimait la caractéristique de l'âge correspondant. Il nous est montré ce qu’était l’église en question, et quel était le caractère de cette église.

E-25 J’ai étudié toute la journée. Vous me direz: «Toute la journée pour le peu d’histoire que vous nous donnez ici?». Non! Les détails historiques seront donnés dans le livre. La raison pour laquelle je parle ici, c’est afin que ces choses soient données sous l’inspiration devant vous; nous nous rassemblons pour recevoir ce qui nous est donné sous l’inspiration. L’histoire, je peux la lire dans les livres. Mais ici, je cherche l’inspiration, et comme c’est enregistré, on pourra le noter à partir des bandes magnétiques. Alors, dans le livre, nous aurons à la fois les données historiques, et ce que nous aurons reçu sous l’inspiration du Saint-Esprit tandis que nous sommes assis ensemble ici dans les lieux célestes en Jésus-Christ. Et je crois que cela doit donner un petit commentaire frappant sur ces âges de l’église. Que le Seigneur accorde Sa bénédiction à cela!

E-26 … Hier soir, l'âge de l’église de Sardes; en grec, ce mot veut dire: «réchappé»; mais je crois qu’en anglais, la traduction est “mort”. C’est à la fois une église morte et réchappée, car cette église mourut sous la domination papale dans les années 1520, sous cette longue domination papale qu’on appelle les âges des ténèbres, le moyen-âge. Le christianisme était en ce temps-là au niveau le plus bas qu’il ait jamais atteint, ou qu’il atteindrait jamais, même par rapport à l'âge de Laodicée.

E-27 Maintenant, il y a une chose frappante que je voudrais que vous gardiez à l’esprit lorsque nous étudierons ces âges de l’église: quoi qu’il arrive dans un âge donné, cela se poursuit tout au long de tous les âges de l’église; tous ces âges de l’église s’imbriquent les uns dans les autres. Si vous étudiez attentivement l’histoire dans les livres, vous pourrez le constater.

E-28 Cela s’imbrique comme ceci, ils se recouvrent les uns les autres. Un âge de l’église passe et un ange vient entre les deux pour ramener cette église à la foi qui a été perdue. C’est toujours ainsi.

E-29 Si vous lisez Jude (c’est le dernier livre de la Bible avant l’Apocalypse), il dit: “Je vous écris pour que vous combattiez avec ardeur pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes”. Nous voyons là le chevauchement entre le temps des apôtres et celui de l’Apocalypse, parce qu’en ce temps-là, la plupart des apôtres étaient morts; il n’y avait qu’un survivant à cette époque: Jean, qui reçut la révélation de l’ange du Seigneur pour écrire le Livre de l’Apocalypse.

E-30 Vous voyez, ces âges s’imbriquent les uns dans les autres. Je pense que vous avez noté ces choses au fur et à mesure que je les mentionnais. Nous avons vu que cet âge-ci, l'âge de Sardes, fut l'âge du mariage. En réalité, l’église n’est jamais venue pleinement à l’existence avant Thyatire, mais c’est à Sardes qu’elle s’est mariée. C’est à Sardes qu’il y eut le mariage.

E-31 Remarquez bien que si le mariage s’est fait ici, cela s’est prolongé jusque dans cet âge-là. Et vous avez remarqué hier soir que le nom de l'âge de Luther était “mort”, mais aussi “rescapé”. Vous voyez, cet âge avait une église morte qui venait de cet âge-ci, mais aussi un petit groupe de rescapés qui fut conduit dans cet âge-là.

E-32 Ce soir, quand nous terminerons l'âge de Philadelphie, cela introduira le début de l'âge de Laodicée.

E-33 Et demain soir, juste à la fin, vous remarquerez que l’ange apparaît exactement au temps de la fin (et seulement au temps de la fin), pour reprocher à l’église d’avoir perdu son premier amour et de s’être éloignée de Dieu, comme elle l’a fait tout au long des âges. Et à ce moment, l’enlèvement vient pour amener l’Eglise à la Maison; l’Eglise est enlevée au temps même du message. Et nous nous approchons de cet âge maintenant. Saisissez-vous cela? Bien! Vous voyez, cela arrive juste à l’époque où l’ange de l’église (le messager de l'âge) vient pour leur reprocher d’avoir perdu leur premier amour et essayer de les ramener.

E-34 C’est ce que fait le messager de ce soir. L’ange-messager revient pour leur reprocher ce qu’ils ont fait (c’est ainsi dans chaque âge). Ainsi, cela fait un pont pour tous les âges de l’église qui chevauchent l’un sur l’autre comme cela.

E-35 Je ne vous donnerai ce soir qu’un court extrait de la biographie de John Wesley, le messager de ce soir. John Wesley est l’étoile de cet âge. Il est né le 17 juin 1703 dans la paroisse d’Epworth, en Angleterre. Il était le quinzième d’une famille de dix-neuf enfants. Ses parents étaient John et Suzanne Wesley. Son père était prédicateur; sa mère, une sainte consacrée; bien qu’ayant à s’occuper de dix-neuf enfants, elle trouvait encore le temps pendant sa journée laborieuse d’enseigner à ses enfants les leçons et les histoires de la Bible et de prier pour eux. C’est pourquoi ses enfants furent ce qu’ils furent. Le grand compositeur de cantiques, son frère Charles, a donné au monde quelques-uns des cantiques les plus inspirés que nous connaissions.

E-36 John Wesley fut un associé de Georges Whitefield. John Wesley et George Whitefield furent véritablement les premiers porteurs de ce message de la sanctification.

E-37 John se levait tôt le matin: pendant soixante ans, il s’est levé chaque matin à quatre heures! C’est là un point où l’église a failli. Se levant chaque matin à quatre heures, il prêchait à cinq heures; il fit cela pendant cinquante ans. Parfois, il prêchait de deux à quatre fois dans la journée. On dit en Angleterre qu’il parcourait à cheval quatre mille cinq cents miles anglais chaque année, pour prêcher l’Evangile. Ce sont des miles anglais, vous savez, ils sont plus longs que les nôtres; et cela pour prêcher l’Evangile!

E-38 Beaucoup de livres ont été écrits de son temps pour le calomnier et se moquer de lui. Mais on les a oubliés depuis longtemps, de même que leurs auteurs. Vous ne pouvez pas faire quelque chose contre un enfant de Dieu et vous en tirer comme cela: de toute manière, vous vous battez contre de l’air. Dans tous les cas, Dieu les conduira au travers de cela.

E-39 On l’a appelé Méthodiste à cause de sa méthode de faire les choses. On dit que, dans toute sa vie, il a prêché plus de quarante mille sermons! Peu après sa mort en 1791, la dénomination Méthodiste prenait racine dans le monde et commençait l’église Méthodiste. C’est en ce temps-là, bien sûr, qu’il y eut Asbury et bien d’autres.

E-40 Maintenant, remarquons la salutation à cette église: nous commençons au verset 7, le messager de l’église de Philadelphie. La véritable Eglise dans la soi-disant église. C’était la vraie Eglise dans la prétendue église.

“Et à l’ange de l’assemblée qui est à Philadelphie, écris…”.

E-41 J’ai attiré votre attention sur le fait que tous les âges se chevauchent mutuellement. Veuillez considérer comment cet âge est introduit, comment cet âge Méthodiste sort un peu de Philadelphie pour s’imbriquer dans Laodicée, l’âge de Pentecôte. Puis, demain soir, ce sera le messager de l’âge de Pentecôte qui viendra pour leur reprocher d’être tombés, de même que cet âge-ci leur reproche d’être retombés, ici, à Sardes (l'âge Luthérien qui s’imbrique dans le suivant).

E-42 L’amour fraternel! Ce fut le grand âge des missionnaires et des missions. Le monde n’a jamais auparavant connu une telle époque qui, d’ailleurs, continue encore aujourd’hui; le monde n’a jamais vu une pareille époque missionnaire. Oh, je dirais que les cent cinquante dernières années sont l’une des périodes les plus remarquables de l’histoire du monde à cause de ces missionnaires qui se sont rendus dans toutes les parties du monde pour porter l’Evangile.

E-43 Si nous considérons la diffusion de l’Evangile sous forme d’imprimés, de tracts, de livres, etc., nous pourrions dire qu’il y a longtemps que l’Evangile a été annoncé à toutes les nations qui sont sous les cieux. Mais, vous voyez, cela tend à prouver que ce n’est pas ainsi que Jésus l’entendait. Il n’a jamais dit: “Allez dans tout le monde, et créez des écoles bibliques”. Il n’a pas dit non plus: “Allez dans tout le monde distribuer de la littérature!”.

E-44 Ces choses sont bonnes, mais Son ordre de mission pour l’Eglise était: “Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création”. Et l’Evangile n’est en aucune façon de simples paroles; c’est faire en sorte que la Parole devienne vivante! Vous voyez? Car Jésus dit aussitôt après: “Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru…”. Vous savez, c’est dans Marc 16. Son dernier ordre à l’Eglise fut: “Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru”. Son premier ordre de mission à l’Eglise dans Matthieu 10, était: “Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement!”. Son dernier message à l’Eglise fut: “Allez dans tout le monde et prêchez l’évangile à toute la création. Celui qui aura cru et qui aura été baptisé sera sauvé, et celui qui n’aura pas cru sera condamné. ETce sont ici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru…” (Darby).

E-45 N’est-il pas étrange que beaucoup retranchent cette dernière partie? ET est une conjonction qui relie toute la phrase Beaucoup de serviteurs de Dieu se bornent à dire: “Allez prêcher l’Evangile!”. Mais Jésus a dit: “Celui qui aura cru et qui aura été baptisé sera sauvé; ET celui qui n’aura pas cru sera condamné. ET ce sont ici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru”. (Accompagneront, futur, ceux qui auront cru). En mon nom ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils prendront des serpents, et quand ils auront bu quelque chose de mortel, cela ne leur nuira point; ils imposeront les mains aux infirmes, et ceux-ci se porteront bien”. Ce sont les signes du Dieu Vivant, agissant au milieu du peuple. Oh! jusqu’où? Jusqu’aux extrémités de la terre! Vous comprenez? dans tout le monde!

E-46 C’est pourquoi je dis que le message de Pentecôte (et non pas de l’organisation Pentecôtiste) est le seul vrai message venu de Dieu. Relisons Marc 16 encore une fois. C’est ici même que Jésus a donné Sa mission à Son Eglise: “Allez dans tout le monde; prêchez l’Evangile; voici les signes: parler en langues, guérison des malades, accomplissement de miracles…”. Jusqu’où cela? “Dans le monde entier!”. Pour combien de personnes? “A toute créature!”. Et ainsi jusqu’à la fin: “Jusqu’à la consommation de ce siècle”. Bien! Ces signes accompagneront-ils seulement cette église-ci? “Tous ceux qui auront cru, dans le monde entier”. Dans le monde entier; voici les signes qui accompagneront chaque créature”. Non pas ceux-ci, mais tous ceux qui auront cru. Ainsi, c’est une église de Pentecôte. Vous voyez?

E-47 Maintenant, nous allons pénétrer dans cet âge de l’église de Philadelphie pour l’étude duquel nous avons réservé cette soirée. Dans cet âge-là, ils ont évangélisé, ils ont envoyé des missionnaires et de la littérature dans le monde entier.

E-48 Jésus a dit: “Quand cet Evangile sera prêché (cet EVANGILE!) au monde entier pour rendre témoignage de Moi, alors, viendra la fin”. Si “prêcher l’Evangile” représentait pour Lui: diffuser de la littérature, envoyer des missionnaires pour apprendre aux gens à lire, écrire et compter, distribuer des prospectus et faire en sorte que les gens se donnent des poignées de mains et croient qu’il y a un Dieu, alors le jour de Sa venue serait passé depuis longtemps! Vous voyez? Mais Paul a dit: “L’évangile ne consiste pas en paroles seulement, mais en puissance et en démonstration du Saint-Esprit”.

E-49 Donc, quand Jésus dit: “Allez par tout le monde et prêchez l’Evangile”, cela voulait dire: “Allez par tout le monde et faites la démonstration!”. Oh, j’aime cela! “Démontrez la puissance de l’Evangile!”. Prendre la Parole, c’est-à-dire ce qu’Elle dit, et montrer aux gens ce qu’Elle dit, ensuite La leur manifester. Oh, c’est ainsi qu’il faut faire. Cela La confirme.

E-50 Lorsque le grand Morris Reedhead vint chez moi, lui qui était le président de la Mission du Soudan (la plus grande du monde), il me dit: «Frère Branham, vous, en tant que Baptiste, vous devez connaître la vérité!». Je lui répondis: «C’est la Bible qui est la Vérité».

Il me dit: «Ces Pentecôtistes, qu’est-ce qu’ils ont?».

Je lui répondis: «Le Saint-Esprit». Vous voyez? Alors, il me dit: «Allons donc, je les ai vu casser les meubles et tout briser!».

E-51 Je lui dis: «Mais oui! Le seul problème, c’est que vous vous retirez, que vous vous isolez en vous éloignant d’eux! Ils sont pleins de vapeur, ils voudraient faire avancer la machine, mais ils font sortir toute la vapeur par le sifflet». Je lui dis: «S’ils faisaient descendre la vapeur dans la machine, ils auraient des signes, des prodiges et des miracles, et tout le reste. Mais ils ne savent pas que faire d’elle, et il faut bien qu’elle aille quelque part, alors, ils la font sortir en criant. Vous voyez, ils la font sortir par le sifflet».

E-52 Mais j’aime encore mieux faire sortir la vapeur par le sifflet que ne pas avoir de vapeur du tout! Pas vous? Comme cet ami qui disait: «Je préfère un peu trop de feu que pas de feu du tout».

E-53 Aujourd’hui, le problème est que nous essayons de dépeindre un feu en disant: «Vous savez, autrefois, du temps de la Pentecôte, ils faisaient commececi. A quoi cela sert-il de montrer à un homme en train de se geler (de se geler jusqu’à la mort) l’image d’un feu? Vous ne l’aiderez pas le moins du monde! Non! Ce qu’il lui faut, c’est: le feu lui-même! S’il y a une puissance de Dieu qui a fait travailler les Pentecôtistes pour le Seigneur et accomplir les oeuvres et les signes qu’ils ont accomplis, et si vous ne faites pas que peindre un tableau, mais que vous transformiez pour eux le tableau en réalité, ils auront la même expérience, le même salut, scellant leur témoignage de la même manière. Vous voyez? Mais cela, il faut le leur apporter. Il ne faut pas situer cela dans un autre âge, mais l’apporter ici même.

E-54 Nous voyons que cet âge d’amour fraternel fut un grand âge missionnaire. Jésus a dit: “Allez par tout le monde et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. ET voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru…”.

E-55 N’avons-nous pas lu dans la Bible, soir après soir, ce que Jésus a dit à Jean à propos de ce qui arriverait? et ici même, nous avons considéré l’histoire et prouvé que c’était arrivé exactement. Et c’est pourquoi j’ai passé des moments si glorieux à chercher ces hommes, afin de trouver ces serviteurs de Dieu qui transmirent ce Message; et je les ai trouvés! Ils étaient là, comme le disait la Bible, gardant le même message (qui est resté le même depuis le commencement), ne prenant jamais la moindre liberté avec lui.

E-56 Nous avons vu ensuite que ce message fut presque totalement effacé, et Il a appelé cet âge l’âge des ténèbres, de la mort, etc. D’abord est sortie une petite Lumière, puis un peu plus de puissance, et ensuite cela est venu dans la Pentecôte (la véritable expérience), juste à la fin des temps. Ensuite, l’Epouse est enlevée, et Elle s’en va; alors revient la tribulation; c’est cela, la grande tribulation qui va descendre sur le monde entier.

E-57 Maintenant, nous arrivons dans ce grand âge missionnaire, celui de l’amour fraternel. Laissez-moi vous nommer quelques-uns de ces grands hommes; j’en ai noté quelques-uns ici: John Wesley; George Whitefield (aux environs de 1739); Charles G. Finney; Dwight Moody; William Carey (ce grand missionnaire qui est allé en Inde en 1773); David Livingstone (qui alla en Afrique du Sud). Je ne vous en cite que quelques-uns. J’ai ici toute une liste de ces personnes qui ont vécu dans l’amour fraternel; des noirs, des blancs, des rouges, des jaunes… toutes les barrières furent renversées, et ces hommes partirent dans les champs de mission. Ils avaient l’amour fraternel et tendirent la main partout à toutes les nations, et celles-ci leur furent ouvertes afin qu’ils puissent y aller. C’était un autre âge de portes ouvertes, car, auparavant, ils n’auraient pas pu le faire à cause de la papauté de Rome qui avait fermé toutes les portes: ils n’auraient pu y aller. Mais dans cet âge, les portes furent ouvertes, car Il avait dit que c’était un âge de “porte ouverte”.

E-58 Ils ouvrirent de nombreuses portes pendant cet âge: la porte de l’Evangile, la porte des champs de mission, la porte ramenant à Christ: tout fut ouvert durant cet âge. Et vous pouvez voir que leurs frères ont fait un grand travail, à partir de cela.

E-59 Depuis John Wesley (l’étoile venue après celle de Sardes), après qu’il soit venu les réveiller de l’âge de Sardes, pendant les cent cinquante ans qui suivirent, de grands missionnaires (comme il n’y en eut jamais, ni avant, ni après) parcoururent la terre entière. Pensez-y! Chaque nation sous le ciel a entendu la Parole. Cette oeuvre-là est achevée depuis de nombreuses années, mais vous voyez, il ne s’agit pas de l’Evangile, mais seulement de paroles: “La lettre tue, mais c’est l’Esprit qui vivifie”. Vous comprenez?

E-60 Une fois que je tenais une réunion en Afrique, je vis du haut de la plateforme où j’étais qu’il y avait là des milliers et des milliers de Musulmans. Je fis la connaissance d’un missionnaire qui apportait l’Evangile dans les pays de l’Islam. Ce missionnaire dit: «Oh, ces chères âmes!». Cet homme était dans ces pays depuis des années et des années, et n’avait converti qu’un seul Musulman à Christ! Cela vient de ce que les Musulmans descendent des Médo-Perses, et que leurs lois ne changent ni ne varient; quand ils sont Musulmans, ils sont Musulmans pour toujours.

E-61 Nous étions dans le stade, à Pretoria, la capitale de l’Afrique du Sud, et ce frère me parlait de cette âme unique. Il y a l’état libre, l’état d’Orange, et plus loin c’est le Transvaal.

E-62 Nous venions de là, et nous dirigions vers Capetown et Bloemfontein, dans cette direction; nous devions passer par Grahamstown, East London, puis après avoir quitté Capetown, revenir à Johannesbourg en longeant la côte.

E-63 La dernière ville par laquelle nous passâmes fut Durban, où il y avait surtout des indigènes; il y avait cent cinquante à deux cent mille indigènes assis là, des Musulmans, des indigènes… Ils avaient dû marcher pendant des semaines pour arriver là. Nous étions réunis dans le champ de courses; celui-là est beaucoup plus grand que les Churchill Downs, c’est le second du monde. Celui de Londres est le plus grand, ensuite vient celui d’Afrique du sud, et enfin il y a les Churchill Downs. On avait placé des barrières à cause des guerres tribales, et la police (deux ou trois cents gardes) était à l’extérieur, dirigeant chaque tribu entre les barrières, afin qu’elles ne se battent pas, les désarmant, leur faisant déposer leurs lances et le reste. Ils étaient assis par terre, se regardant les uns les autres à travers les barrières — ils étaient en guerre. Il y avait leurs chefs avec leur cour, et quelqu’un qui les éventait comme cela avec de grands éventails; et il y avait la reine. De Rhodésie est aussi venue une reine accompagnée de vingt-sept voitures remplies de gens venus pour assister à la réunion. Elle avait frêté un train spécial pour cela.

E-64 Le Seigneur faisait de grandes choses, des choses merveilleuses et des signes. Ce jour-là, j’étais sorti en voiture avec Sydney Smith, le maire de Durban. Tout à coup, qu’est-ce que je vois? Je demandai: «Qu’est-ce que cet homme qui a une étiquette au cou?». C’était un noir, une de ces personnes pour lesquelles j’étais venu prêcher. Beaucoup d’entre eux, hommes ou femmes, ne portaient aucun vêtement, rien du tout. Cet homme avait une étiquette au cou et portait une idole sur son bras. Je demandai: «Pourquoi ont-ils ces étiquettes au cou?».

E-65 Il me répondit: «Ce sont des chrétiens».

E-66 Je lui dis: «Des chrétiens? avec une idole dans ses bras?».

E-67 — «Eh bien, frère Branham, c’est un Songhai. Je connais sa langue. Je vais vous conduire vers lui et vous pourrez lui parler, vous lui direz tout ce que vous voudrez. Parlez simplement comme si vous alliez lui poser quelques questions. Je lui demanderai, puis je vous répéterai ce qu’il a dit».

E-68 Je lui dis: «Bonjour, Thomas!» (Je l’appelai Thomas parce que je pensais que c’était un nom qui lui allait bien). Je lui demandai: «Bonjour, Thomas». Il m’a regardé. Et j’ai continué: «Etes-vous chrétien?».

E-69 — «Oui!», me dit-il. Il était chrétien.

E-70 Il ne me connaissait pas, bien sûr. Aucun d’eux ne nous avait encore jamais vu. J’ai donc demandé: «Que faites-vous avec cette idole?».

E-71 Sydney Smith me dit: «Oh, son père la portait avant lui». Vous voyez, c’était son dieu.

E-72 Je lui dis: «Votre père la portait? Eh bien, il n’y a aucune raison pour que, vous aussi, vous la portiez: Vous êtes chrétien, vous ne devriez pas la porter».

E-73 Il me dit: «Un jour, son père fut poursuivi par le lion, mais il fit un petit feu et prononça au-dessus de l’idole une prière que lui avait enseignée le sorcier, et l’idole a fait fuir le lion». Les bêtes tuent un grand nombre d’entre eux là-bas…

E-74 Je répondis à cela: «Ecoutez, ce n’était pas la prière enseignée par le sorcier, c’était le feu qui avait fait fuir le lion. Le lion a peur du feu. En tant que chrétien, Thomas, vous ne devriez pas porter cela! Vous ne devriez pas avoir de rapports avec ces choses-là!».

E-75 Mais il répondit: «Oh, mais si Amoyah…» (c’est la force invisible: notre Dieu que nous ne voyons pas. Amoyah signifie quelque chose comme: une force semblable au vent). Il me dit: «Si Amoyah échoue, ceci n’échouera pas!». C’est pourquoi il les portait tous les deux; si cela ne marchait pas avec l’un, cela marcherait avec l’autre! Voilà la solidité de leur christianisme!

E-76 Mais l’après-midi, quand le Saint-Esprit descendit pendant la réunion sur le champ de courses et commença à révéler les secrets des coeurs après que j’eusse prêché la Parole…

E-77 Il me fallut environ une heure pour dire ce que j’aurais dit en un quart d’heure, parce qu’il y avait une quinzaine d’interprètes! Ainsi, lorsque je disais: «Jésus-Christ est le Fils de Dieu», le premier disait: «ba, ba, ba, ba, ba», le second: «glou, glou, glou, glou, glou», un autre: «oum, oum, oum», et ainsi de suite! tout cela signifiait: «Jésus-Christ est le Fils de Dieu»; tous ces interprètes… je devais écrire ce que je disais, sinon je n’aurais pas su où j’en étais; ensuite, j’attendais qu’ils aient fini.

E-78 Puis, quand ce fut de nouveau mon tour de parler, je dis: «Les missionnaires vous ont parlé d’un Jésus qui est venu pour vous sauver». Je voyais tous ces gens de ces différentes tribus se regarder les uns les autres. Je dis: «Les missionnaires vous ont dit cela. Mais en lisant ce Livre, avez-vous vu le passage où Il est montré comme un grand Médecin, et vous a-t-on dit qu’Il vivrait au travers des siècles dans les gens jusqu’à ce qu’Il revienne? “Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi”. — Vous qui avez accepté Christ comme votre Sauveur, puisque vous avez ces étiquettes sur vous, aimeriez-vous voir Jésus revenir ici aujourd’hui et marcher au milieu des gens, et faire les mêmes choses qu’Il a faites quand Il était ici sur terre?”.

E-79 Tous répondirent: «Certainement!». Ils voulaient voir cela, ils désiraient cela!

E-80 Je demandai: «Alors, s’Il le fait, s’Il nous utilise ici pour faire comme Il a fait autrefois quand Il était ici sur terre, croirez-vous en Sa Parole?».

E-81 — «Oh, certainement!». Vous voyez, et tous ces Musulmans assis là!

E-82 La seconde personne à venir sur l’estrade pour le service de guérison était une Musulmane. Parlant sous l’onction du Saint-Esprit, je demandai à la femme: «Vous savez que je ne vous connais pas, et que je ne sais même pas parler votre langue?». Elle le reconnut.

E-83 Elle avait le point rouge entre les yeux, là, ce qui veut dire qu’elle était de race pure et Musulmane. Je lui déclarai: «Pour ce qui est de vous guérir, je ne peux pas vous guérir. Avez-vous compris le message que j’ai apporté cet après-midi?».

E-84 Elle se retourna pour parler à l’interprète musulman. Elle était Indienne. Elle me répondit que oui, elle avait compris, elle avait lu le Nouveau Testament.

E-85 Vous voyez, eux aussi croient en Dieu. Ils sont eux aussi de la semence d’Abraham. Mais l’interprète ajouta: «Elle croit en Dieu, mais elle croit que Mahomet est Son prophète». Mais nous, nous croyons que Jésus-Christ est Son Fils! Donc elle disait: «Oui, je crois en Dieu!».

E-86 — «Alors, si vous connaissez l’Ancien Testament et savez ce que fit Dieu au travers de l’homme dans les âges du passé, alors vous savez qu’il fallait que Jésus, Celui que nous appelons “le Christ”, soit le Dieu prophète. Et on L’a tué. Vous ne le croyez pas, parce que vous dites qu’Il est parti sur un cheval blanc. Ce sont vos prêtres qui vous ont enseigné qu’Il n’avait jamais été mis à mort, mais qu’Il est mort des années plus tard de mort naturelle, quelque part ailleurs».

E-87 J’ai continué: «Vous croyez cela. Mais ce Jésus, selon le Nouveau Testament, est mort et ressuscité, et Il a envoyé Son Esprit sur Son Eglise». C’est là que nous les prenons! C’est exactement sur ce point que les Musulmans avaient déjà défié Billy Graham. La même chose, le même principe.

E-88 Je lui dis encore: «Mahomet ne vous a jamais fait aucune promesse. Mais Jésus nous a fait une promesse: Il nous a promis que les oeuvres qu’Il a faites, nous les ferions aussi. Vous vous souvenez qu’Il a dit dans Jean 5.19: ”Je ne fais rien que je ne voie faire au Père”. Maintenant, si Jésus vient et me montre quel est votre problème, pourquoi vous êtes ici, vous décrivant ce que fut votre passé et ce que sera votre avenir… S’Il peut vous dire ce que fut votre passé, vous croirez certainement ce que sera votre futur». Elle me répondit par l’interprète: «Oui!». Je dis alors: «Très bien, puisse-t-Il le faire!».

E-89 Alors tous ces Musulmans se levèrent et se mirent à regarder attentivement. Le Saint-Esprit dit: «Votre mari est un homme trapu, plutôt petit; il a une moustache noire. Vous êtes allée chez le médecin il y a trois jours. Vous avez deux enfants. Il vous a soumis à un examen gynécologique, et vous a dit que vous aviez un kyste à la matrice».

E-90 Elle baissa les yeux, courba la tête et dit: «C’est vrai!».

E-91 — «Si vous lisez le Nouveau Testament, n’est-ce pas comme Jésus-Christ lorsqu’Il parla à la femme au puits?».

E-92 — «C’est vrai».

E-93 Et je dis: «Eh bien, pourquoi venez-vous à moi qui suis un chrétien? Pourquoi n’êtes-vous pas allée vers votre prophète mahométan?».

E-94 Elle me répondit: «Je pense que vous pouvez m’aider».

E-95 Je lui dis: «Je ne peux pas vous aider. Mais si vous acceptez ce Jésus qui est ici maintenant, qui connaît votre vie et sait tout de vous, c’est Lui qui vous viendra en aide».

E-96 Elle répondit: «J’accepte Jésus comme mon Sauveur».

E-97 C’était tout ce qu’il fallait. C’était cela. Dix mille Musulmans vinrent à Christ cet après-midi là. Après trente années sur le champ de mission, la littérature religieuse n’en avait converti qu’un seul; mais, par l’Evangile manifesté, dix mille se convertirent en 5 minutes!

E-98 Dieu ne nous a jamais dit de bâtir des églises; Il ne nous a jamais dit de faire des écoles. Ce sont de bonnes choses. Les hôpitaux et le reste: Dieu sait que nous en avons besoin; mais l’ordre donné à l’église est: “Prêchez l’Evangile!”. Mais nous nous contentons de distribuer des traités, de la littérature d’Asbury, cette belle institution là-bas qui… Dieu bénisse ces gens, cette petite école Méthodiste de Wilmore au Kentucky! Je pense que c’est un des endroits au monde où l’on trouve les gens les meilleurs et des plus spirituels. Ce sont de braves gens.

E-99 En revenant de New Salisbury, en Rhodésie, au moment de prendre l’avion pour quitter la Rhodésie, je vis des passeports américains. Je vis que leurs propriétaires étaient des jeunes gens, un jeune homme et trois jeunes filles. J’allai vers eux, et je leurs dis: «Bonjour J’ai vu que vous aviez des passeports américains!». Le jeune homme me répondit: «Vous parlez anglais?».

Je répondis: «Oui, je suis Américain».

Il dit: «Eh bien, c’est parfait».

Je leur demandai: «Etes-vous en voyage?».

Ils me répondirent: «Non, nous sommes des missionnaires».

E-100 Je leur dis alors: «Oh, c’est magnifique! Je suis vraiment heureux de vous rencontrer. D’où venez-vous? de quelle église? Etes-vous avec une organisation, ou êtes-vous indépendants?».

E-101 Ils me dirent: «Nous sommes Méthodistes. Nous verions de Wilmore, au Kentucky».

E-102 — «Mais c’est à deux pas de chez moi!».

E-103 — «Vous ne seriez pas ce frère Branham?».

E-104 — «Oui, c’est moi». Cela le refroidit immédiatement, et il ne voulut plus rien dire. Je vis sa mine, le regard qu’il jeta vers ses compagnes de voyage, et comment ils se regardèrent les uns les autres. Je lui dis: «Un instant, fiston!». Ce n’était guère plus qu’un gamin, et ces filles, des adolescentes. Je leur dis: «Je voudrais vous dire à tous quelques mots sur nos principes, puisque nous sommes tous des chrétiens, et que nous sommes ici pour la même grande cause. Je voudrais vous demander ceci, à vous trois, mesdemoiselles, et à vous, jeune homme: Pouvez-vous, au Nom du Seigneur Jésus… Vous dites que vous êtes ici depuis deux ans. Pouvez-vous m’indiquer une seule âme que vous auriez gagnée au Seigneur? une seule âme?». Ils ne le pouvaient pas! pas une seule âme!

E-105 — «Je ne voudrais pas vous blesser, ce n’est pas mon but. J’apprécie ce que vous faites, mais vous, les filles, vous devriez âtre à la maison en train d’aider votre maman à faire la vaisselle. C’est vrai! Vous n’avez rien à faire ici. C’est certain!».

E-106 Et personne n’a le droit d’aller dans les champs de mission, à moins d’avoir reçu le Saint-Esprit et de prêcher avec des démonstrations de puissance, parce que c’est la seule chose qui ébranlera les gens. Voyez ces soulèvements et tout ce qu’il y a maintenant, tout cela vient de ce que le véritable Evangile ne leur a pas été prêché. Il leur a été donné sous forme de paroles, et voyez les résultats! C’est la suite des “réchappés” de l’âge de Luther qui mit la Bible à portée de tous.

E-107 Malgré tout, cet âge de Philadelphie fut un âge glorieux. Commençons maintenant; lisons le verset 7, la salutation:

“Et à l’ange de l’assemblée qui est à Philadelphie, écris: Voici ce que dit le saint, le véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre et nul ne fermera, qui ferme et nul n’ouvrira…”.

E-108 Quelle déclaration, n’est-ce pas? J’y reviendrai dans une minute, parce que cela s’applique à des passages que l’on trouve plus loin dans les Ecritures:

“Je connais tes oeuvres. Voici, j’ai mis devant toi une porte ouverte que personne ne peut fermer, car tu as peu de force, et tu as gardé ma parole, et tu n’as pas renié mon nom”.

E-109 Maintenant, considérez l’époque qui vient après que le grand mouvement missionnaire se soit répandu dans toutes les nations, ce mouvement de l’amour fraternel qui les poussait à partager ce qu’ils avaient. Je n’ai rien contre la littérature, et tout ce qu’ils ont envoyé dans les différentes parties du monde. Mais ensuite, l’église dénominationnelle revint à l’instruction, l’éducation, retombant dans les oeuvres. Vous voyez, elle rétrograda.

E-110 Après que la grande dénomination ait été établie, Jésus mit une “porte ouverte”. Après le commencement de l’âge de Wesley, lorsque l’église Méthodiste se fût établie sur cette terre, prenant racine, croissant, produisant la grande église qui existe de nos jours (l’une des plus importantes par miles églises Protestantes), que se passa-t-il? Jésus mit une “porte ouverte” pour l’église avant qu’ils entrent dans l’âge de Laodicée.

E-111 Je dis cela de cette façon afin que vous puissiez voir ce que je veux dire par: s’imbriquer, se chevaucher. Mais, vous voyez, Il leur avait dit qu’Il avait la clef de David, etc. Mais ici, Il dit qu’Il a mis une porte ouverte devant l’église, après cet âge des missions, l’âge de Whitefield et des autres, de Finney, Sankey, Moody (Moody fut l’un des derniers), et jusqu’aujourd’hui. Il a mis une porte ouverte devant l’église. Oh, c’est ici où maintenant vous devez faire bien attention! Ce chevauchement, cette imbrication, nous les verrons se réaliser ici, entre Philadelphie et Laodicée.

E-112 Jésus est la Porte! Si vous le voulez, nous allons lire maintenant Jean 10.7. Etayons ceci, afin de nous assurer que beaucoup puissent croire. Je ne voudrais pas que l’on pense que c’est moi qui dis ces choses. J’aimerais le lire; c’est dans Jean, chapitre 10, verset 7: “Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis”.

E-113 C’est le retour à la bénédiction; comment entre-t-on en Christ? Qu’est-Il? La Porte des brebis! Je me suis souvent demandé à ce sujet: «Quoi? Comment peut-Il être une porte, Lui qui est un homme?». C’est là-bas, dans les pays orientaux, qu’un jour j’ai eu la réponse. Je remarquai que le soir, le berger fait rentrer toutes ces brebis dans l’enclos en les faisant passer par une porte. Quand il les y a mises, il les compte, pour voir si elles y sont toutes. Puis, il se couche en travers de l’entrée. Personne ne peut entrer vers les moutons, et aucun mouton ne peut sortir sans passer sur lui. C’est ainsi que Jésus est la Porte de la bergerie.

E-114 Nous roulions dans une petite jeep anglaise quand j’entendis un coup de sifflet. Mon chauffeur freina brutalement. Je lui demandai ce qui se passait. Il me répondit que c’était un berger qui passait dans la ville avec son troupeau. Lorsqu’un troupeau passait, le berger sifflait, et aussitôt, tous les véhicules s'arrêtaient.

E-115 Là-bas, en Orient, ce n’est pas comme ici. Ils exposent leurs marchandises dehors, le long des maisons ou sur la place du marché. Et il y a des pommes, des poires, toute espèce de fruits, des raisins, entassés en piles magnifiques, rangées sur des étalages comme ceci, tout le long de la rue. Et chaque vendeur se tient là et essaie de vous attirer à l’intérieur pour acheter quelques-uns de ses fruits et autres denrées.

E-116 Donc, ce berger arrivait directement par cette rue principale. Je dis: «Frère, cela va faire une belle gabegie, je veux rester pour voir cela!».

E-117 Le frère qui était avec moi me dit: «Vous serez surpris, frère Branham!». Tout s’était arrêté; le berger poursuivait sa route sans faire attention à personne, et toutes les brebis le suivaient de façon parfaite. Elles le suivaient! S’il faisait un crocher comme ceci, le mouton qui était juste derrière lui faisait le même crochet, le prochain le suivait, et ainsi de suite; tous faisaient le même crochet.

E-118 Oh, c’est ainsi que nous suivons notre Berger! C’est vrai! Le troupeau marchait au milieu de cette rue pour obtenir quelque chose à l’autre bout, et ces brebis le suivaient comme un chien. Elles auraient pu regarder toutes ces bonnes choses exposées, mais elles suivaient le berger. Oh j’aime cela! Je dis: «Oh, frère, j’aimerais pouvoir parler la langue d’ici, je me mettrais immédiatement à prêcher!». Voilà! Elles ne se détournaient ni à droite, ni à gauche, mais restaient bien derrière le berger!

E-119 C’est ce que la vraie Eglise a fait tout au long de sa route: elle est restée derrière le berger (le Saint-Esprit qui nous conduit jusque dans la Vie Eternelle), ne se laissant pas détourner sous le prétexte que cette église-ci est une belle église, que dans celle-là on y voit de grands docteurs et de grands personnages; elle est restée juste derrière le Berger. Où que le Berger aille, les brebis Le suivent: “Mes brebis connaissent Ma voix, et elles ne suivront pas un étranger”. C’est vrai! Le berger sait émettre certains bruits et grognements, et faire tout ce qu’il faut pour que les brebis sachent se conduire.

E-120 Puis, quand nous sortîmes de la ville, je vis une chose étonnante. Je vis un champ, et dans ce champ, il y avait quelques hommes étendus par terre; ils gardaient des ânes, des vaches, des cochons, des moutons, des chèvres, etc. Je demandai: «Qui sont ces gens-là?». Mon compagnon me répondit: «Ce sont des bergers».

— «Des bergers pour garder des ânes?».

— «Mais oui!».

— «Mais je croyais que les bergers ne gardaient que des moutons».

E-121 Il me répondit: «Non. Un berger est un gardien de troupeau. Et là-bas, dans votre pays, on les appelle des cow-boys, ou quelque chose comme cela».

Je lui dis: «Oh, je vois. Alors, un berger est un gardien de troupeau».

— «Oui!».

— «Il surveille le troupeau».

E-122 — «C’est cela». Et le soir, il se passe quelque chose d’étrange, de frappant. Puisque vous êtes un prédicateur, je pourrais vous dire quelque chose. Il est vrai que ces bergers prennent soin de chacune de leurs bêtes, et veillent à ce qu’elles aient une bonne nourriture pendant la journée. Mais quand vient la nuit, ils laissent les mules, les ânes, les chameaux et tout le reste dehors dans les champs. Par contre, ils rassemblent les brebis et les conduisent dans un enclos.

E-123 Je dis alors: «Oh, Seigneur, quoi que Tu fasses, fais de moi une brebis!». Car lorsque le soir vient, je veux entrer dans la bergerie! entrer par la Porte, passer par la Porte, comme Il dit dans Jean 10.7: “Je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages”.

E-124 “Devant cette église (entre l’âge de Philadelphie et l’âge de Laodicée), j’ai mis une porte ouverte”. Comprenez-vous maintenant? Et est-ce que votre pensée spirituelle est bien en ordre de marche? Ecoutez maintenant, c’est quelque chose de bon. Je vous le dis, c’est du Miel du Rocher! Il n’y a qu’à extraire les pépites et à les polir. “Je suis la porte des brebis!”. Quelle est donc cette Porte qui a été mise?

E-125 Revenons en arrière par la pensée. Il y a eu ce glorieux âge missionnaire des Méthodistes qui balaya tout le pays par le message de la sanctification. Luther est venu avec la justification. Wesley est venu avec le message de la sanctification. Et à la fin de l’âge Méthodiste, à la fin, cet âge a pris racine et a commencé à devenir une grande organisation. Et si une église…

E-126 Maintenant, écoutez ceci; c’est quelque chose de fort. J’aimerais que quelqu’un essaie de me prouver le contraire en glanant des faits dans l’histoire… Toute église que Dieu a suscitée a suivi le chemin de la Pentecôte sans aucune organisation; mais, aussitôt qu’elle se fut organisée, elle mourut et ne se releva jamais. Oh, le nombre des membres allait croissant, mais il n’y eut plus jamais de réveil. Le réveil de Luther n’a jamais ressuscité, pas plus que le réveil Méthodiste; le réveil Pentecôtiste ne ressuscitera pas non plus. Certainement pas! Ils l’ont organisé, alors que Dieu avait dit, dans les âges de l’église, qu’Il “haïssait cela”, cette doctrine des Nicolaïtes.

E-127 Rappelez-vous bien que nous ne voulons parler contre personne! Les braves gens sont disséminés partout. Il y a des brebis de Dieu dans tous les lieux. C’est vrai! Méthodistes, Baptistes, quels qu’ils soient, ils sont le peuple de Dieu, s’ils sont nés de nouveau de l’Esprit de Dieu. Ils sont le peuple de Dieu, mais les organisations les ont entravés. Et ils portèrent leurs cartes de membres des Méthodistes aux Baptistes, puis aux Campbellistes, etc., jusqu’à ce qu’elles soient complètement usées.

E-128 Bon. Comme le Seigneur le dit ici à la fin de cet âge: “Je suis la Porte des brebis”. Or, pour ce qui concerne Jésus, quelle est la porte qui fut ouverte juste entre ces deux âges? En 1906, alors que l’âge Méthodiste, et que Dwight Moody et les autres avaient quitté la scène, entrent tout à coup des gens qui reçoivent le Saint-Esprit et parlent en langues, et l’on voit ces choses rentrer dans l’église. Cela arrive aux environs de 1906.

E-129 Mais que se passa-t-il après cela? Cela avait à peine commencé qu’ils organisèrent ce qu’ils appelaient autrefois le Conseil Général et que l’on appelle aujourd’hui les Assemblées de Dieu. C’est ce qu’ils firent de cette église qui s’était imbriquée dans la suivante. Et que s’est-il passé alors? Il mit une porte ouverte.

E-130 Lisons simplement cela, et nous le suivrons mot par mot, comme Il nous l’apporte.

“… Voici, j’ai mis devant toi une porte ouverte…”.

E-131 Non, il faut commencer à l’autre page.

“Je connais tes oeuvres. Voici, j’ai mis devant toi une porte ouverte que personne ne peut fermer…”.

E-132 “Une porte ouverte”. Qu’est-ce que c'était? C'était la révélation de la Divinité suprême de Jésus-Christ; non pas de la seconde personne d’une trinité, mais de Dieu Lui-même, fait chair, et habitant parmi nous.

E-133 Lisons encore un peu plus loin, si vous voulez le noter:

“… que personne ne peut fermer, car tu as peu de force, et tu as gardé ma parole, et tu n’as pas renié mon nom”.

E-134 C’est la première fois qu’il est parlé du Nom depuis cet âge-là, qui a perdu Son Nom. L’âge de Luther est venu avec le nom de vivre, mais il était mort (n’est-ce pas?). “Père, Fils et Saint-Esprit…”. Ici réapparaît le Nom de Jésus, entre ces deux âges-ci. Entre les deux, il y a la “porte ouverte”. C’est la révélation de ce qu’Il était, la révélation de Sa divinité.

E-135 C’est ce qu’Il avait révélé dans le tout premier âge de l’église. Maintenant, écoutez ceci. Quand Jean Le vit au milieu des sept lampes d’or, Il Se tenait les bras étendus. Voici la première lampe, la deuxième, la troisième, la quatrième, la cinquième, la sixième et la septième, et Ses bras sont étendus en forme de croix. Il a dit: “Je suis l’Alpha et l’Oméga”. En d’autres termes: “J’étais le Suprême au début, et Je serai le Suprême à la fin”. La Lumière Se lève à l’est et se couche à l’ouest. Il y a eu une période lugubre et sombre, mais “vers le soir, la lumière paraîtra”. Cette puissance de l’Evangile qui se leva d’un côté à l’est, c’est la même qui a brillé de nouveau de l’autre côté à l’ouest: “Je suis l’Alpha et l’Oméga, le A et le Z”. Dans Sa main! Vous comprenez?

E-136 Or, que fait-Il dans le premier chapitre de l’Apocalypse? Il révèle Sa divinité suprême à la première église, celle d’Ephèse. N’est-ce pas? Eh bien, remarquez ceci maintenant. A chacune de ces églises, jusqu’ici, Il a révélé Sa Divinité, seulement sous Sa forme glorifiée; mais ici, dans le dernier, Il devint le Z, revenant à l’original du commencement. Vous voyez, Il est “le premier et le dernier”. Le premier âge, et maintenant le dernier âge, car Il dit: “Je suis le premier et le dernier”.

E-137 Mais vous direz: «Comment cela est-il arrivé? Qui a jamais avancé une telle chose», Il s’agissait d’une révélation! Beaucoup d’entre vous, ici, l’avez reçue… Je vais dire quelque chose, maintenant. Ecoutez! Son Eglise tout entière est édifiée sur des révélations Divines de Lui-même.

N’est-ce pas vrai? Si vous ne le croyez pas, lisez Matthieu 16.18, et vous verrez tout de suite que toute la révélation est établie sur Lui-même. Son Eglise tout entière est construite sur les révélations de Lui-même. Maintenant, commençons au verset 13. Il est question de Jésus. Il était arrivé dans le territoire de Césarée de Philippes, et Il demanda à Ses disciples: “Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme?”.

E-138 Maintenant, observez ceci: c’est ici le premier passage où Jésus en parle à l’église; dans l’Apocalypse, c’est le dernier. Ils répondirent: “Les uns disent que tu es Jean-Baptiste; les autres Elie; les autres Jérémie ou l’un des prophètes. Et vous, leur dit-il (S’adressant à tout le groupe), qui dites-vous que je suis? Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant! Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux”.

E-139 Oh! “Cela, tu ne l’as pas appris dans un séminaire! Il n’y avait pas d’autre manière de le recevoir, Simon, fils de Jonas; la seule manière par laquelle tu as pu le recevoir fut par une révélation spirituelle venant du Ciel, te montrant que c’est Moi”. Jésus dit: “Si vous ne croyez pas que c’est Moi, vous mourrez dans vos péchés. C’est Moi!”. “Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre, je bâtirai mon église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle”.

E-140 Qu’est-ce que cela? Quelque chose de spirituel! La Vérité spirituelle! la Parole du Seigneur!

E-141 Nous découvrons donc que dans cette grande révélation que Dieu a donnée à l’église en ces derniers jours, Il S’est révélé comme étant la “Porte ouverte” entre les deux âges. Ce n’était pas dans l’âge de Laodicée ni dans l’âge de Philadelphie, mais ce fut entre les deux (le chevauchement). Je vais vous démontrer cela un peu plus loin, afin que vous compreniez. Nous le démontrerons abondamment afin d’être certain que vous ne puissiez pas manquer de le voir, si seulement vous voulez le voir.

E-142 Ainsi donc, c’est sur la révélation de Lui-même qu’Il a bâti Son Eglise. Combien savent que c’est vrai? Il bâtit Son Eglise sur la révélation de Lui-même. Bien! Or, que dit-Il? “Personne ne peut la fermer!”. “Je connais tes oeuvres. Voici, j’ai mis devant toi une porte ouverte…”.

E-143 Qu’est-ce que la “porte ouverte”? C’est la révélation de la Divinité suprême de Jésus-Christ! Qu’a-t-Il dit autrefois à Sa première Eglise dans cet âge-là? — “Je suis Celui qui était, qui est et qui vient! Je suis le Premier et le Dernier. Je suis le Tout-Puissant”. Il l’a dit à trois reprises, Se présentant comme la Divinité à cette première église, ici; avant d’entrer dans le dernier âge de l’église, Il dit: “J’ai mis devant toi une porte ouverte”. Si vous voulez voir la révélation, la voici: c’est là qu’Il construirait Son Eglise. Et la seule façon pour Lui de prendre Son Eglise était de revenir à la révélation de ce qu’Il est. C’est la Vérité!

E-144 Pensez au jour où Dieu fit alliance avec Abraham, celui-ci dit: “Comment ces choses arriveront-elles, vu que je suis vieux? Mon seul héritier, c’est mon serviteur Eliézer, qui vient de Damas. Je suis âgé et Tu m’as promis un enfant. Comment vas-Tu faire? Comment cela se fera-t-il?”.

E-145 Vous vous souvenez qu’un profond sommeil tomba sur lui comme il tombe sur tout homme; c’est la mort. Puis il vit devant lui une fournaise ardente: chaque pécheur mérite d’aller en enfer: Il avait tué un animal (une génisse), une chèvre, un bélier, une tourterelle et un pigeon. Il ne partagea pas la tourterelle et le pigeon. Alors, cette Lumière blanche S’approcha, et Elle passa et repassa entre ces animaux découpés, confirmant l’alliance avec Abraham.

E-146 Au Japon (y a-t-il un Japonais, ici?), savez-vous comment on fait une alliance, au Japon? On se jette du sel l’un à l’autre. On prend une petite salière, on s’assied et on demande: «Ferez-vous ceci et cela?». — «Oui, je ferai ceci et cela». Ils font une alliance. Alors, ils prennent du sel, et se le jettent dessus, parce que le sel est un agent conservateur. Ils se jettent du sel: c’est une alliance.

E-147 En Amérique, lorsque nous faisons un pacte, nous disons: «Ferez-vous telle ou telle chose?». — «Oui, je le ferai!». Aussitôt, on se serre la main: «Tope là!». C’est une alliance.

E-148 Mais dans les pays orientaux, pour faire une alliance, ils faisaient un écrit. Ils rédigeaient un contrat, et du temps d’Abraham, ils tuaient un animal. Ils partageaient cet animal et se tenaient entre les morceaux; le contrat était écrit, et on le déchirait comme ceci; l’un prenait un des morceaux, et l’autre, l’autre morceau! Puis, ils faisaient ce serment: S’ils violent cette alliance, que leur corps soit comme cette bête morte! On ne pouvait pas faire un double de ce document, il fallait que chaque moitié de la feuille coïncide avec l’autre lorsqu’on les joignait.

E-149 Qu’est-ce que Dieu montra à Abraham? Qu’est-ce qu’Il voulait faire? Il lui montra qu’Il prendrait la semence d’Abraham, venant par Isaac jusqu’à Jésus, et qu’Il l’élèverait au Calvaire, la partageant en deux. Il ôta l’Esprit de Lui, Le retirant de Son corps, puis Il ressuscita le Corps et l’assit à la droite de Sa Majesté dans les lieux très hauts, et ensuite Il renvoya le Saint-Esprit à l’Eglise. C’est l’alliance de Dieu, le déchirement: nous recevons l’Esprit, Il reçoit le corps. Et quand l’union se réalise, l’Esprit qui était en nous se joint à Lui en tant qu’Epouse. Amen! Aucune dénomination ne peut entrer dans cela! Aucune! C’est une naissance du Saint-Esprit absolument pure, sans mélange. C’est tout. C’est cela, l’alliance.

E-150 Nous avons donc découvert qu’Il a dit: “J’ai mis devant toi une porte ouverte”. Et peu importe le nombre d’organisations et de dénominations faites de main d’homme, puisque même les portes de l’enfer ne peuvent la fermer! Le seul moyen de vaincre un plus puissant que soi, c’est de s’allier avec Christ, c’est tout. Et comme vous ne pouvez pas vous y allier, vous devez y être né. C’est vrai! Il n’y a par conséquent personne qui puisse arrêter le message de la Divinité suprême et du baptême au Nom de Jésus-Christ. Les portes de l’enfer ne prévaudront point contre Cela.

E-151 Vous me direz: «Comment savez-vous que c’est la vérité?». C’est en accord avec la Parole, et personne ne peut dire quoi que ce soit contre cela! Parfaitement! C’est la Parole. On ne trouve aucun passage où quelqu’un ait été baptisé dans les titres de: “Père, Fils et Saint-Esprit”.

E-152 Le grand Paul, l’ange d’Ephèse, ordonna à tous ceux qui n’avaient pas été baptisés… peu importe comment vous avez été baptisé: si vous n’avez pas été baptisé au Nom de Jésus-Christ, il vous a ordonné de venir vous faire rebaptiser au Nom de Jésus-Christ. Il a dit: “… quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile, qu’il soit anathème!”.

E-153 Ainsi, vous pouvez voir quel genre de message aura cet ange des derniers jours, lorsqu’il viendra. Nous nous dirigeons peut-être vers lui. Mais, c’est moi qui vous le dis, quand il viendra, il prêchera le baptême au Nom de Jésus-Christ! Si vous n’y croyez pas, venez ici demain soir, et je vous le montrerai par l’Ecriture. Il le fera certainement! Comme d’ailleurs la circoncision du coeur, les miracles de Dieu et les oeuvres de puissance, exactement comme ils firent le jour de Pentecôte. La bénédiction même de la Pentecôte originale reviendra tout droit à ce petit reste, pour l’emmener de l’autre côté. Cette partie de l’alliance correspondra exactement à la partie qui fut déchirée au commencement. Oh, je L’aime! Je suis tellement heureux, tellement heureux Je ne pourrai jamais assez le proclamer! Je suis tellement heureux de pouvoir dire que je suis l’un d’eux. Je suis si heureux!

E-154 Je voudrais que tous mes frères soient comme cela. Je voudrais que mes frères et soeurs, que tous mes chers amis partout dans le monde puissent avoir cette chose glorieuse. Je le voudrais, ce soir, Dieu m’en est témoin! J’ai un petit garçon, Joseph, à élever; j’ai une petite fille, Sarah; j’ai Rebecca; j’ai aussi ma chère femme que je voudrais ne jamais quitter; mais si je savais que mes frères, les gens que je connais de par le monde, pouvaient accepter Cela, Le croire et être remplis du Saint-Esprit, je serais prêt à partir à l’instant. C’est la vérité! Vous voyez? Oh, si je pouvais seulement… Si vous leur parlez gentiment, ils pensent que vous essayez de leur en faire accroire. Il n’y a qu’une chose à faire, c’est de rester ferme sur la Parole et d’enfoncer le clou. Tout est là: se tenir dans la Parole! Oh, combien je L’aime!

E-155 Une révélation de Lui-même, de Sa Divinité suprême. Ne l’a-t-Il pas révélée? Je ne peux pas me détacher de ce sujet! Il l’a révélée dans l’église d’Ephèse, n’est-ce pas? Et ce fut quand la Lumière brilla pour la première fois, la Lumière Chrétienne. N’est-ce pas? L’âge du Saint-Esprit a commencéici même, à Ephèse.

E-156 Et le prophète a dit: “Ce sera un jour unique, connu de l’Eternel, et qui ne sera ni jour, ni nuit; mais vers le soir, la lumière paraîtra”. Vous voyez? Ce jour de grisaille a duré jusqu’ici. Il y a eu cette grisaille (les organisations et tout); mais dans les derniers jours, ici, ici même, Il mettrait cette porte ouverte. Or, Jésus a dit: “Je suis cette Porte”.

E-157 Ne L’avez-vous pas entendu dire: “Je suis la Porte. Je suis le Chemin, la Vérité, et la Lumière”? Ne L’avez-vous pas entendu dire: “ETROITE EST LA PORTE ET RESSERRE LE CHEMIN…”? Avez-vous remarqué comment on écrit: “étroit”? [Frère Branham joue sur le double sens du mot anglais “strait” qui signifie étroit ou détroit — N.d.T.] Un détroit, c’est de l’eau. “Le chemin, c’est l’eau. Et cette eau est la porte, et resserré est le chemin”. Qu’est-ce que l’eau? L’entrée, la porte. La porte qu’il faut ouvrir. Le chemin est “dans le Nom du Seigneur Jésus”, au travers de l’eau. “Etroite est la porte, resserré le chemin…” (Mat. 7.14). Jésus… “L’eau est la porte, au Nom du Seigneur Jésus, pour venir dedans”.

E-158 “Repentez-vous, et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ pour la rémission de vos péchés et vous recevrez, en regardant au Calvaire, le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous et pour vos enfants (certains disent qu’elle n’était que pour les apôtres!), pour vous et pour vos enfants, et pour ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera”. C’est tout. “En aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera”. La promesse est pour vous tous, si vous suivez le chemin indiqué par l’ordonnance. C’est vrai!

E-159 Ne dites pas: «Je vais me faufiler par une autre entrée!».

E-160 Il y eut une fois un homme qui se faufila et entra par un autre chemin. Le saviez-vous? Avez-vous lu la parabole? Un homme se faufila et entra par un autre chemin. En Orient, lorsqu’on allait à un repas de noces… Mais nous parlerons de cela demain matin, nous montrerons comment cet homme s'introduisit dans la salle des noces. Nous essaierons d’aborder cela demain matin. J’allais en parler maintenant, mais laissons cela pour le moment. Demain matin, nous montrerons comment cet homme a pénétré dans la salle pour prendre part au repas de noces.

E-161 Bien. “Etroite est la porte et resserré le chemin”. L’eau est la porte pour entrer auprès du Seigneur Dieu.

E-162 “J’ai mis une porte ouverte. J’ai les clefs. Je suis Le seul à pouvoir l’ouvrir, Je suis Le seul à pouvoir la révéler. J’ai les clefs”. N’est-ce pas vrai? “Aucun homme ne peut venir à Moi si Mon Père ne l’attire premièrement, et tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi”. Personne ne peut être sauvé autrement que par Jésus-Christ. Non par une église, une organisation, un évêque ou un pape, mais par Jésus-Christ. Il a les clefs, Il est Le seul qui puisse le faire. Les clefs de quoi? De David, du Millénium à venir, au cours duquel Il S’assiéra sur le trône de David. “J’ai les clefs de David; J’ouvrirai cette porte, et personne ne pourra la fermer. Personne ne peut l’ouvrir, sauf Moi, et personne ne peut la fermer devant Moi”.

E-163 Comment est-ce possible? Comment un homme pourrait-il savoir que Jésus est le Christ avant qu’Il Se révèle à lui? Il Se révèle, Il a les clefs. Il a le pouvoir d’ouvrir ou de laisser fermé. Vous voyez? “J’ai les clefs de la porte. Je suis la Porte. Je suis le Chemin. Je suis la Vérité. Je suis la Lumière”. Oh! “Je suis l’Alpha, Je suis l’Oméga. Je suis le Premier et le Dernier. Je suis le Père. Je suis le Fils. Je suis le Saint-Esprit. JE SUIS! (non pas “J’étais” ou “Je serai”). JE SUIS CELUI QUI SUIS, le tout. JE SUIS, et non pas “J’étais” ou “Je serai”. JE SUIS, ce qui veut dire: “Celui qui vit pour l’Eternité”. Vous voyez: “JE SUIS! J’ai toujours été. Je serai toujours, Je suis maintenant, comme J’ai toujours été, et comme Je serai toujours”. Vous voyez, Il est le JE SUIS.

E-164 Il a les clefs de David, les clefs du Royaume: “Personne ne peut fermer”. Le verset 7 prouve qu’Il a les clefs de David, et que personne ne peut fermer!

E-165 Voyons maintenant le verset suivant, rapidement:

“Parce que tu as peu de puissance…”.

E-166 Oh! Il dit à ce petit groupe ici: “Tu n’as que peu de puissance maintenant”. Qu’est-ce que cela veut dire? C’est comme un homme qui est mort et qui s’ébrouerait un peu en revenant à la vie, ressuscitant peu à peu, et revenant à la vie. Tu es sorti de ces vieux credo morts, tu as commencé à revenir un peu à la vie, à te secouer, à t’éveiller. “Tu as peu de force, mais j’ai mis une porte ouverte devant toi”. Dès qu’ils furent sortis du Luthéranisme, du papisme, et de tous ces autres “ismes”, Méthodisme et tout le reste, Il leur dit: “J’ai mis une porte ouverte devant toi; mais tu as peu de force, alors que vas-tu faire? Elle est placée devant toi: tu peux entrer ou sortir, comme tu voudras. La porte est mise devant toi. Tu as peu de force, tu es juste en train de venir à la Vie, tu es tout juste dedans”.

E-167 C’était ainsi dans la première église. Remarquez qu’à la fin de l’âge de Laodicée, ils sont revenus aux oeuvres. Regardez ici: cela vous montre que cette église-ci se trouve entre ces deux-là. Si vous passez à l’âge de l’église de Laodicée, il est dit: “Je connais tes oeuvres”, tout à la fin de l’âge de Laodicée. Qu’est-ce que c’était? Tes oeuvres, et c’est: là où se trouve le trône de Satan. Qu’était-ce que le trône de Satan? Vous voyez, ils étaient revenus tout droit à une dénomination.

E-168 Vous, Assemblées de Dieu, Pentecôtistes Unitaires et Eglise de Dieu! Oh, ne voyez-vous pas, frères, ce que vous avez fait? Vous êtes retournés directement à ce que Dieu haïssait, brisant la fraternité. Considérez les Assemblées de Dieu! C’est dans les Assemblées de Dieu que l’on trouve quelques-uns des gens parmi les meilleurs du monde. Regardez cette église Pentecôtiste Unifiée, vous y trouverez des gens aussi bien que tout ce que vous ayez jamais pu rencontrer dans votre vie. Regardez l’Eglise de Dieu! Mais à cause de ces organisations, ils se battent, se querellent, se disputent et traitent mutuellement leurs organisations de “nids de vautours” et de “trous de rats”. Quelle honte!

E-169 Il y a une chose que Dieu déteste, c’est de semer la discorde entre les frères! Et c’est juste! Mais c’est ce que produisent ces organisations: elles sèment la discorde entre les frères. Nous devrions nous tenir dans la brèche et dire: «Nous sommes tous frères!».

Nous ne sommes pas divisés,Nous sommes tous un seul corps,Unis en espérance et en doctrine (la doctrine de la Bible)Unis dans l’amour de Dieu.

E-170 J’aime ce vieux cantique: «En avant, soldats chrétiens!». C’est vrai!

E-171 A la fin de Laodicée, ils sont retournés aux oeuvres; les Pentecôtistes sont revenus aux dénominations. Prenons le verset 15. J’ai noté ici: «Apocalypse 3, verset 15». Voyez si ce n’est pas vrai! C’est le verset 15 de ce même chapitre qui montre que c’est la même chose ici. Oui: “Je connais tes oeuvres— que tu n’es ni froid ni bouillant!”.

E-172 “Je connais tes oeuvres”. Cela nous montre qu’ils sont revenus aux choses du début. Ils sont revenus avec leur propre force, et sont retournés aux dénominations de Pentecôte. Nous voyons cela dans le verset 15 du même chapitre. Bien.

E-173 Entre les deux âges, ils ont peu de force, entre les deux périodes doctrinales de dénomination Nicolaïte. Après que les Luthériens se furent constitués, ils retournèrent dans le Nicolaïsme, il y eut les grands archevêques, etc. Alors vint Wesley; puis ils constituèrent l’archevêché de Canterbury, et tous ces grands autels dans les églises, etc., dans cet âge-là. Puis, ici, dans le Pentecôtisme, ils retournent tout droit à ces mêmes choses, dans leurs grandes dénominations, dans la doctrine Nicolaïte. Mais entre ces deux âges, Il ouvrit la porte et donna à l’église un peu de force afin qu’elle revive suffisamment, jusqu’à ce qu’elle puisse remuer la tête, regarder autour d’elle, voir où elle en était et recevoir la révélation. Tourner la tête; comme lorsqu’on est “knock out”, vous savez; la première chose qu’on fait, c’est secouer la tête et se retourner pour regarder.

E-174 A propos, j’ai fait un rêve à ce sujet la nuit dernière. Tu sais, Charlie, je croyais avoir tué un écureuil; je l’avais fait tomber d’une branche. Et je vis une vieille femme par là. Elle était dans une grande colère contre moi, et elle voulait venir m’attraper. Cet écureuil avait une petite ficelle blanche autour du cou. Il était étendu là, puis secoua la tète deux ou trois fois, me regarda, et s’enfuit à toute vitesse vers les bois.

E-175 Vous savez peut-être que cette vieille femme pouvait bien représenter l’église. N’est-ce pas? Elle essayait de me frapper, mais je pus m’échapper d’une manière ou d’une autre. Il y avait très peu de lumière, mais assez pour voir… Je sais que je roulai le long de la rue et qu’elle s’apprêterait à me couper le chemin là, mais je fis brusquement demi-tour avec ma Ford. Elle était sur ma trace, mais je déjouai son plan, et je pris une autre rue pour qu’elle ne puisse pas me rattraper. Vous voyez, je lui échappai de justesse.

E-176 “Tu as peu de force, c’est pourquoi tu dois employer cette force pour faire demi-tour devant ces deux dénominations”. Avez-vous remarqué le: “tu as gardé Ma Parole!”? Voyons le verset suivant:

“… Car tu as peu de force, et tu as gardé ma Parole”.

E-177 “Gardé Ma Parole”: c’est ainsi qu’ils eurent leur force. C’est ainsi qu’ils eurent leur révélation. Ce sont eux qui s’attachèrent à la Bible, quand Luther l’eut imprimée, et Elle passa jusqu’à l’âge de Wesley, et plus loin encore; ils tinrent fermement à la Parole, et la gardèrent; ils virent Jésus-Christ révélé comme étant Dieu fait chair parmi nous, et le baptême d’eau au Nom de Jésus: ainsi, ils y ont pénétré directement. Voilà! Alors, ils eurent Son Nom. Vous voyez, c’est aussi clair, plus clair même que lire le journal! Vous ne pouvez le nier, parce que cela se trouve ici même. C’est écrit ici même, dans la Bible, et c’est historique. C’est là, exactement, où l’église Pentecôtiste débuta et reçut Son Nom. Mais vers 1908, 10 ou 12, ou quelque chose comme cela, elle a commencé à tomber.

E-178 Bon! Maintenant:

“… et tu n’as pas renié mon nom”.

E-179 “Tu n’as pas renié Mon Nom”. J’aime cela! Il a les clefs de David; Il peut garder Sa Parole et vous introduire dans le Royaume. Son Nom a été révélé. Ils étaient sortis de l’église qui avait “le nom de vivre et qui était morte”, et maintenant ils entraient dans l’église qui avait le Nom, c’est-à-dire qui avait la Vie. Vous voyez? Sortant de la mort: “Père, Fils et Saint-Esprit”. Le nom de “Père, Fils et Saint-Esprit”, cela n’a d’ailleurs aucun sens! Cela a été donné par révélation. D’ailleurs, Son Livre tout entier est écrit par révélation. C’est cela, Il Se révèle Lui-même.

E-180 Il a dit: “Allez, et baptisez les gens au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit”. (Mat. 28.19). Alors, lequel de ces “noms” allez-vous utiliser? La plupart des trinitaires baptisent “au nom du Père, au nom du Fils, au nom du Saint-Esprit”. Ce n’est même pas scripturaire! C’est au nom au singulier, et pas aux noms au pluriel AU NOM! au singulier! Au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Vous voyez! Bien! Père n’est pas un nom; Fils n’est pas un nom; Saint-Esprit n’est pas un nom; qu’est-ce que c’est alors? C’est quelque chose de mort! Il n’y a là aucun nom! Mais par ces titres morts…

E-181 C’est révélé par la Vie de Christ. Et Pierre dut avoir… Il se tenait là même avec les clefs du Royaume des Cieux en mains, et le Royaume est le Saint-Esprit; les clefs du Royaume étaient pendues à son côté. En d’autres termes, il avait la révélation parce que Jésus la lui avait donnée. (Oh, frères! ne voyez-vous pas cela?) Pierre fut celui qui fut béni par la révélation de la Vérité: et il se tenait là, lorsqu’il entendit Jésus dire: “Allez, et enseignez toutes les nations, les baptisant au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit”.

E-182 Pierre se retourna et dit: “Seigneur, j’ai vraiment les clefs. J’ai reçu la révélation de ce que cela signifiait, car je sais que Père n’est pas un nom, queFils n’est pas un nom et que Saint-Esprit n’est pas un nom! Mais je sais quel est ce Nom. C’est pourquoi je baptise au Nom du Seigneur Jésus-Christ”. Amen! Oh, c’est la vérité!

E-183 C’est à la fin, au dernier chapitre de Matthieu, que vous trouverez cela. C’est exactement comme si vous lisiez une histoire d’amour. Si vous prenez un roman d’amour, mesdames… je sais que vous ne le faites pas, vous ne le feriez certainement plus; non, non! Mais si vous l’avez fait, alors que vous étiez pécheresse, alors, vous preniez l’un de ces romans, et vous lisiez à la fin: «Jean et Marie vécurent longtemps et furent heureux». Qui sont Jean et Marie? La seule façon pour vous de savoir qui sont Jean et Marie, c’est de revenir au début du livre et de le lire. N’est-ce pas?

E-184 Bien. Dans le dernier livre de Matthieu, au dernier verset, Jésus dit: “Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit”. Or, si Père n’est pas un nom, si Fils n’est pas un nom, et si Saint-Esprit n’est pas un nom, vous feriez mieux de revenir au début du Livre. Vous voyez? Si vous revenez au début du Livre, au chapitre premier de Matthieu, vous découvrirez cela.

E-185 Je voudrais maintenant vous donner une petite illustration pour le cas où il y aurait quelqu’un ici qui ne l’aurait jamais vu. Observez bien ceci. Cecireprésente le Père, ceci représente le Fils, ceci représente le Saint-Esprit. Maintenant, observez attentivement! Père, Fils, Saint-Esprit. C’est ce que Jésus a dit dans Matthieu 28.19. N’est-ce pas? Père, Fils et Saint-Esprit. Alors, qu’est-ce que ceci? Le Père. Ecoutez bien! Père, Fils, Saint-Esprit.Qu’est-ce que ceci? [l’auditoire répond: «Le Père.» — N.d.R.] Qu’est-ce que ceci? [l’auditoire répond: «Le Fils.» — N.d.R.] Le Fils. Parfait! Maintenant, de qui celui-ci était-Il le Père? De Jésus-Christ. D’accord?

E-186 Maintenant, lisons Matthieu, chapitre un, verset 28. Nous allons prendre le roman d’amour, et voir ce qu’il dit. Nous allons voir qui est ce personnage qui dit: “Allez, et baptisez-les au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit”. Le premier chapitre de Matthieu commence avec la généalogie: “Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham. Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob…”.

E-187 Et ainsi de suite, jusqu’au verset 17: “Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu’à David; quatorze générations depuis David jusqu’à la déportation à Babylone; et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu’à Christ. Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph…”.

E-188 Lisez-vous avec moi? Ecoutez bien! “Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte… avant qu’ils eussent habité ensemble… par la vertu de Dieu le Père”.

E-189 Est-ce que cela se lit ainsi? Enceinte de qui? [l’auditoire répond: “du Saint-Esprit!” — N.d.R.] Eh bien, je croyais qu’on m’avait dit que c’était cela, Son Père. Or, si le Saint-Esprit est une personne, que le Père est une autre personne, alors Il aurait deux pères! Qu’est-ce que cela donne? Un enfant illégitime! Oh, direz-vous, «on s’est trompé, et on a fait une erreur d’impression!». Bon: “Joseph, son époux, qui était un homme de bien, et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle. Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du…” [l’auditoire répond: «du Saint-Esprit.» — N.d.R.]

E-190 “Que toute parole soit établie sur la déclaration de deux ou trois témoins”. Vous voyez? Son Père était le Saint-Esprit. Mais Il a dit que Dieu était Son Père. Alors, si ce sont deux personnes distinctes, laquelle est Son Père? Hein? Voilà où vous en arrivez! Votre raisonnement ne tient pas debout! Vous voyez? C’est pourquoi vous êtes bien obligés de dire que le Saint-Esprit est Dieu Lui-même! C’est le Saint-Esprit, c’est-à-dire Dieu. Maintenant, vous voilà déjà avec deux au lieu de trois! Bien!

E-191 Lisons le verset 21: “…l’enfant qu’elle a conçu vient du… (Qui est Celui qui L’a conçu en elle? Le Saint-Esprit! Parfait!) … Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Tout cela arriva afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous”.

E-192 Qu’était Son Nom? Qui sont ces Jean et Marie, qui vécurent longtemps heureux? Quel est le Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit? Lorsque Jésus est né sur terre, Il était Christ, le Seigneur. Lors de Sa circoncision, huit jours plus tard, Son père et Sa mère Lui donnèrent le nom de Jésus. Il était Jésus-Christ, le Seigneur Jésus-Christ.

E-193 Il était Seigneur! Lorsqu’Il naquit, Il était Christ le Seigneur! Ensuite, lorsqu’Il reçut Son Nom de Jésus, cela fit de Lui Jésus-Christ, le Seigneur. C’est exactement ce qui a été révélé à Pierre: il savait qui étaient Jean et Marie, quand Jésus dit: “Allez, et baptisez-les au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit”. Cela pouvait être révélé parce que Jésus savait que Pierre avait le don de révélation. Il le savait, parce que cela lui avait déjà été révélé d’En-haut par l’Esprit. Et quand Dieu voit qu’un homme peut recevoir des révélations d’En-haut, Il peut lui faire confiance et en faire quelque chose quand cela lui est révélé, car Il a dit: “Personne ne peut révéler cela, si ce n’est le Père”. Dieu est le Seul qui puisse le révéler, et Il savait que Pierre était en contact avec l’Esprit.

E-194 Pierre avait la révélation; c’est pourquoi il sortit et dit: “Repentez-vous et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ pour la rémission de vos péchés!”.

E-195 Juste quelques jours avant cela, Jésus avait dit à Pierre (au moment même où Il lui avait dit Qui était la révélation: “Sur ce rocher, Je bâtirai Mon église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle”): “Je te dis que tu es Pierre, et je te donnerai les clefs, les clefs du Royaume! Je te donnerai les clefs. Ce que tu lieras sur la terre, Je le lierai dans les Cieux; ce que tu délieras sur la terre, Je le délierai dans les Cieux”.

E-196 Ensuite, il y eut le jour de Pentecôte, l’inauguration de l’église, dix jours après que Jésus eût dit: “Allez, et baptisez au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit!”. Pierre savait par révélation spirituelle que “Père, Fils et Saint-Esprit” n’était pas le Nom. Personne ne pensa différemment jusqu’au Catholicisme. En fait, toute personne baptisée avec les titres de “Père, Fils et Saint-Esprit” l’est dans la foi Catholique (c’est la Vérité!), et non pas selon le baptême chrétien (on n’a jamais trouvé cela parmi le petit reste).

E-197 Le jour de Pentecôte, ils furent tous remplis du Saint-Esprit, parlant en langues et agissant comme s’ils étaient ivres. Et ils étaient ivres, ivres du Vin Nouveau, de ce Vin Nouveau qui vient du Ciel, qui sort du Canaan d’En-haut. Et alors que tous criaient et agissaient comme s’ils étaient ivres, Pierre se leva du milieu d’eux, et dit: “Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c’est la troisième heure du jour. Mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël: Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair…”.

E-198 Les gens leur demandèrent: “Hommes frères, que ferons-nous? que devons-nous faire?”. Tout est là! “Comment faire pour l’obtenir? Qui a les clefs?”.

E-199 — “Approche, Simon Toi qui as les clefs à ton côté: emploie-les donc! Et que vas-tu dire? Maintenant, rappelle toi que Jésus-Christ a dit: Ce que tu lieras sur la terre, Je le lierai dans les Cieux; ce que tu délieras sur la terre, Je le délierai dans les Cieux! S’Il est Dieu, Il doit tenir parole!”.

E-200 Vous, les prêtres Catholiques, montrez-moi votre “pardon des péchés”! Un jour, un prêtre Catholique me dit: «Jésus n’a-t-Il pas dit: Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis?». Je lui répondis: «C’est vrai!». — «Ceux à qui vous retiendrez les péchés, ils leur seront retenus?».

— «Parfaitement!».

E-201 — «C’est-à-dire que quel que soit celui à qui l’on pardonne, il est pardonné; et quel que soit celui à qui l’on ne pardonne pas, il n’est pas pardonné».

E-202 Je dis: «C’est bien ce qui est dit!».

E-203 Il continua: «Donc, Christ n’a-t-Il pas donné à Son église (et nous sommes Son église) le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre?».

E-204 — «Certes oui! Si vous pardonnez comme eux ont accordé le pardon, je vous suivrai. Certainement! Comment leur ont-ils pardonné? Leur ont-ils dit: Allez faire une neuvaine, ou quelque chose comme cela?».

E-205 Certainement pas! Pierre a dit: “Repentez-vous!”. Amen! Voilà la clef! “Repentez-vous, chacun de vous, et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ pour la rémission de vos péchés, et alors vous recevrez le don du Saint-Esprit”. La clé a fait “clic” sur terre, et elle a fait “clic” dans le Ciel! C’est cela!

E-206 C’est pourquoi, lorsque Paul rencontra des gens qui avaient été baptisés par le même homme que celui qui baptisa Jésus, il leur demanda: “Avez-vous reçu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru?”.

E-207 Ils dirent: “Nous ne savions même pas qu’il y eût un Saint-Esprit!”.

E-208 Alors, Paul leur demanda: “Comment avez-vous été baptisés?”.

E-209 Ils répondirent: “Du baptême de Jean”.

E-210 Il leur dit: “Cela ne convient plus. Les Cieux ont été fermés. Vous devez être baptisés au Nom de Jésus-Christ”.

E-211 Après avoir entendu cela, ils furent rebaptisés au Nom de Jésus-Christ. Et quand ils l’eurent fait, Paul leur imposa les mains, le Saint-Esprit descendit sur eux, et ils se mirent à parler en langues et à prophétiser.

E-212 Oh, frères, c’est le retour à ce qui était au commencement! C’est vrai. C’est la “Porte ouverte” qui a été placée ici. C’est vrai géographiquement. La Lumière du soir et tous les passages de la Bible y conduisent tout droit.

E-213 Nous pourrions rester là pendant des heures, mais une nous reste plus que quinze minutes pour faire encore environ trente-cinq commentaires divers. Nous ferons cela demain matin, si nous ne pouvons le faire ce soir.

E-214 Maintenant, lisons ceci:

“… une porte ouverte que personne ne peut fermer, car tu as peu de force, et tu as gardé ma Parole, et tu n’as pas renié mon nom”.

E-215 Nous y voilà! “Tu n’as pas renié mon nom!”. Le Nom a été révélé. Il s’est éloigné de la vieille dénomination morte de Sardes, et est entré dans l’Eglise vivante.

E-216 Maintenant, prenons le verset 16. Nous entrons dans quelque chose de très dangereux.

“Voici, je donne de ceux de la synagogue de Satan qui se disent être Juifs, — et ils ne le sont pas, mais ils mentent; voici, je les ferai venir et se prosterner devant tes pieds, et ils connaîtront que moi je t’ai aimé”.

E-217 Voilà de quoi occuper une soirée tout entière! Regardez. Que sont-ils devenus? Ceux à qui Il avait parlé, qui avaient découvert Son Nom après tout ce temps et qui étaient entrés par la “Porte ouverte”, Jésus-Christ (prenant la Parole de Vie, étant rempli du Saint-Esprit), Il leur dit, maintenant: “Il y en a parmi vous qui sont dans la synagogue de Satan”.

E-218 Maintenant, frères, revenons un instant à l'âge de Pergame, Apocalypse 2.13, et laissez-moi vous montrer ce que c’est réellement: c’est la dénomination.

“Je sais où tu habites, là où est le trône de Satan”.

E-219 Voilà! Dans cet âge de l’église Nicolaïte, ils avaient fait une dénomination. Et, vous voyez, la Parole nous montre qu’ils constituaient une église, une synagogue, une église dénominationnelle. Oh, frères! “La synagogue de Satan”. Les oeuvres des dénominations sont du diable! Il ne s’agit pas des personnes (ce sont des chrétiens), mais de la dénomination elle-même.

E-220 Avez-vous remarqué qu’Il dit: “… qui se disent être Juifs, et ils ne le sont pas, mais ils mentent”.

E-221 Maintenant, rappelez-vous ceci: Ce grand ange, à qui parle-t-il? A cette dernière église, à cette porte ouverte entre les deux églises.

E-222 Par qui le premier âge de l’église a-t-il été enseigné? Par Paul. Prenons maintenant Romains 2.29, et voyons ce qu’est un Juif, afin que vous compreniez bien que je ne parle pas selon mes propres pensées. Romains, chapitre 2, verset 29: “Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement; et la circoncision, c’est celle du coeur, selon l’esprit, et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu”.

E-223 Qu’est-ce qu’un Juif? C’est un chrétien rempli du Saint-Esprit! “Je sais que vous êtes ici en bas, après cet âge de sanctification qui prétend avoir le Saint-Esprit, mais c’est lui qui le dit, pas Moi”. Ils disaient qu’ils avaient le Saint-Esprit sans les signes qui L’accompagnaient mais Il dit: “Ce sont des menteurs”. “Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru”. Vous ne pouvez pas Le faire mentir! Oh, frères! Cela vous aveugle complètement! Vous voyez?

“Voici, je donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent être Juifs… (qui se disent des chrétiens remplis de l’Esprit, mais qui sont une synagogue, une organisation. Ils prétendent avoir le Saint-Esprit, mais ils se sont organisés. Ils n’avaient même pas encore reçu la révélation! Vous voyez?) … qui se disent être Juifs (ou chrétiens), — et ils ne le sont pas, mais ils mentent; voici, je les ferai venir et se prosterner devant tes pieds, et ils connaîtront que moi je t’ai aimé”.

E-224 Il se pourrait que nous parlions de nouveau de ce passage dans le message de demain matin. Nous voyons là les vierges folles. Pouvez-vous discerner cela? Quand était-ce? Au temps de la fin, quand elles sortirent. Elles avaient été justifiées par la foi et sanctifiées. Justifiées par le message de Luther, sanctifiées par ceci, mais elles manquèrent la “porte ouverte”. Vous comprenez? Justifiées par la foi avec Luther, et sanctifiées dans l'âge de Wesley.

E-225 Beaucoup de ces chers Nazaréens, Pèlerins de la Sainteté, Méthodistes, Wesleyens, etc., mènent une vie honnête, pure, sanctifiée, et pensent qu’ils ont le Saint-Esprit; mais s’ils entendent quelqu’un parler en langues ou autre chose, ils se moqueront de lui, en feront un sujet de risée et diront: “C’est du diable!”. Frère, vous avez scellé votre condamnation quand vous avez fait cela! Vous avez blasphémé contre le Saint-Esprit, ce qui est impardonnable!

E-226 Vous avez beau dire: «Nous appartenons à la Première église». Peu importe à combien d’églises vous appartenez! Cela n’a rien à voir avec la Parole de Dieu qui dit de ne rien ajouter ni retrancher. C’est vrai! “Les synagogues de Satan”

E-227 J’espère que je ne vous blesse pas. Je n’aime pas parler ainsi, mais il y a quelque chose, à l’intérieur de moi, qui me pousse à le faire. Je ne sais pas pourquoi je le fais. Vous savez que je n’aime pas le faire. Je me sens vraiment mal à mon aise quand je le fais, mais pourtant je dois le faire. Il y a quelque chose en moi qui me fait dire ces choses. J’ai toujours détesté m’en prendre aux femmes. Une femme peut se mettre à pleurer, et cela me bouleverse. Je déteste vraiment m’en prendre aux femmes, mais il y a quelque chose en moi qui me le fait faire. Je ne peux supporter une femme immorale. Il y a quelque chose en moi qui fait faire cela: c’est le Saint-Esprit.

E-228 Je regarde dans la Parole, et je pense: «Seigneur, si je me trompe, montre-le moi. Ne me laisse pas faire cela simplement par habitude. J’aime les gens, Tu le sais. Ne me laisse blesser personne, mon Dieu, Tu sais que je n’aime pas le faire».

E-229 Mais le Saint-Esprit Se lève et me dit: «Tiens-toi sur cette Parole! Reste là! Reste là même, sur cette Parole!».

E-230 Et je dis: «Oui, Seigneur. Tu es mon meilleur Ami. Tu es mon véritable Ami, le Seul qui m’aimera lorsque cette vie s’effacera, c’est pourquoi je veux me tenir avec Toi, Seigneur».

E-231 Voilà. Je n’ai pas l’intention de blesser et, je vous en prie, ne vous méprenez pas à mon sujet lorsque j’attaque ces organisations et autres choses. Longtemps avant que j’en connaisse rien, durant toute ma vie, je m’y suis opposé. Je n’y ai jamais cru, c’est pourquoi je n’ai jamais voulu m’y associer. C’est vrai. Grâces soient rendues à Dieu de m’avoir gardé à l’écart de ces choses!

“Voici, je donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent être Juifs, — et ils ne le sont pas (ils disent qu’ils sont remplis du Saint-Esprit, mais ne le sont pas), mais ils mentent; voici, je les ferai venir se prosterner devant tes pieds…”.

E-232 Vous vous souvenez du réveil des dix vierges? Vous rappelez-vous comment elles furent appelées? Elles étaient dix à sortir à la rencontre de l’Epoux. N’est-ce pas? Cinq étaient sages et avaient de l’huile dans leurs lampes. Combien savent ce que l’huile représente dans la Bible? L’Esprit. On ne pouvait pas dire: “Vous n’êtes pas sanctifiées”. Elles étaient toutes sanctifiées, chacune d’entre elles. Elles étaient toutes sanctifiées; mais cinq étaient suffisamment sages (ayant la sagesse de la révélation) pour saisir cette Porte, pour être remplies de l’Esprit. Elles avaient de l’huile dans leurs lampes, mais les autres n’en avaient point. Et quand elles se réveillèrent, les voilà qui viennent vers les autres en disant: “Oh, donnez-moi un peu de votre Saint-Esprit, de votre huile! Donnez-moi quelque chose!”. Oui!

E-233 — “Désolée, ma soeur, mais j’en ai juste assez pour moi; je n’en ai vraiment pas de trop!”.

E-234 On leur dit: “Allez prier!”. Et tandis qu’elles étaient parties en chercher, l’Epoux arriva, et les autres entrèrent dans la salle des noces; et ces vierges folles durent rester dehors où elles devraient passer par la grande tribulation. Considérons encore quelques versets, et vous verrez qu’elles vont droit dans la grande tribulation. Vous voyez?

E-235 Les vierges folles… Nous verrons cela demain matin. Oui, je crois que ce serait mieux d’attendre pour cela, parce que nous arrivons maintenant à l’heure où il faut terminer.

E-236 Voyons ceci maintenant: “On a trouvé qu’ils étaient menteurs et n’avaient pas le Saint-Esprit”.

E-237 Juste une petite chose encore, pendant que nous sommes tous réunis. Judas Iscariot, comme je le disais l’autre soir, était le fils de la perdition. La Bible dit “qu’il était né fils de la perdition”. Jésus-Christ, Lui, est né Fils de Dieu. C’est pourquoi Dieu vécut en Christ. D’accord? Satan vécut en Judas. S’Il était le Fils de Dieu, né Fils de Dieu, le Fils incarné de Dieu, alors Judas naquit fils de la perdition; il était l’incarnation de Satan, du diable.

E-238 Maintenant, vous remarquerez qu’il se joignit à Jésus et devint l’un des disciples. Vous voyez? La raison pour laquelle il fit cela était de pouvoir entrer par cette tromperie dans l’église de ce jour. Or, Jésus dit: “Ces synagogues sont de Satan”. Oh! cela vous a-t-il frappé? Ce sont des synagogues de Satan! C’est Judas faisant semblant d’être un chrétien.

E-239 Qu’est-ce qui comptait le plus pour Judas? L’argent! Aujourd’hui, le grand moteur de beaucoup de choses, c’est l’argent. Voyez les Assemblées de Dieu qui bâtissent là-bas un immeuble de six millions de dollars, tout en enseignant que le Seigneur est sur le point de revenir et que les bombes sont entreposées dans les hangars, prêtes à nous balayer! Et ils construisent un bâtiment de six millions de dollars! Oh! “Je suis riche, je n’ai besoin de rien…”. Mais, nous verrons cela demain soir, si le Seigneur le permet.

E-240 Remarquez bien cela! Oh, voyez comme les églises sont grandes, ces grandes organisations! Elles mettent leur argent en commun et — miséricorde! elles deviennent multimillionnaires, et il y a même des opérations financières, des émissions d’emprunts parmi elles, et tout le reste. Les églises prêtent de l’argent et tout le reste. Frères, cela ne me parait pas apostolique!

E-241 Pierre dit: “Je n’ai ni argent ni or, mais ce que j’ai…”. “Donnez-moi Cela, et gardez votre argent!”. “Je n’ai ni or ni argent, mais ce que j’ai, je te le donne: au Nom de Jésus-Christ…”. C’est cela qu’il avait, la révélation de Cela: “Je te le donne: au Nom de Jésus-Christ, lève-toi et marche!”.

E-242 Nous avons découvert qu’elles étaient des “synagogues de Satan”. Comment est-ce possible? Ecoutez bien! A peu près au moment où Jésus entre en scène, Judas entre en scène. A peu près au moment où Jésus quitte la scène, Judas quitte la scène. Juste au moment où le Saint-Esprit revient en scène, Judas rentre en scène. C’est l’esprit de l’anti-Christ qui est à l’oeuvre, et aussi des fils de la rébellion qui ne tiennent pas compte de la Bible, mais de la dénomination. Vous voyez? Et ils se sont fait une synagogue! Mais Jésus dit ici: “C’est la synagogue de Satan”. Où est-elle? Elle vient jusque dans cet âge-ci. Comment cela a-t-il commencé là? Par une organisation! C’est la même chose qu’ils ont faite ici. “Une synagogue de Satan”. Vous comprenez?

E-243 Il dit: “… ceux de la synagogue de Satan, qui disent être remplis de l’Esprit”. Comment ont-ils pu dire cela?

E-244 Quand Judas était ici sur terre, il rencontra Jésus, confessa qu’il croyait en Jésus et devint le trésorier, s’emparant de tout l’argent. N’est-ce pas? Vous savez tous cela! Or, s’il crut en Jésus-Christ, il accepta (faussement) la justification. D’accord? Romain 5.1: “Etant donc justifiés par la foi…”. Bien.

E-245 Maintenant, encore une chose. Dans Jean 17.17, Jésus les a sanctifiés par la Vérité. Il dit: “Ta Parole est la Vérité” et Il était la Parole.

E-246 Il leur donna pouvoir contre les esprits impurs pour aller tenir des réunions de guérison, chasser les démons, et faire toutes sortes de miracles. Quand ils revinrent, Judas était avec eux. Maintenant, écoutez bien, vous les Nazaréens et les Méthodistes Wesleyens! Ils revinrent en se réjouissant, ayant une joie extraordinaire, louant Dieu et criant parce que les démons leur étaient soumis. Mais Jésus leur dit: “Ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que votre nom est écrit dans les cieux”.

E-247 Et souvenez-vous que Judas était l’un d’eux! Vous voyez? Il put tromper l’église jusqu’à ce point-là. Il travailla dans le même sens qu’eux, mais quand arriva la Pentecôte, il montra sa vraie couleur! C’est exactement ce qu’il fit dans l’église primitive, dans l’église Méthodiste, dans l’église Luthérienne, dans l’église Nazaréenne, dans les Eglises de Dieu et les autres: il est allé jusqu’à la sanctification; mais quand on en arriva au baptême du Saint-Esprit, au parler en langues, aux signes et aux prodiges, cela, ils le condamnèrent.

E-248 Ils iront jusqu’à la guérison divine; c’est certain! C’est ce qu’a fait Judas. Vous voyez? Il y a beaucoup de guérisons divines. On voit même des gens qui vont par les routes et restent quelque part pendant des heures en criant: “Votre récolte va briller si vous ne donnez pas chacun soixante dollars ce soir!”. Et ce genre de sottises. Cela vient du diable! C’est certain. Je crois de tout mon coeur en la guérison divine. Mais cela, ce sont des trucs du diable! Parfaitement! Cela vient du diable. Peu importe ce que vous pouvez faire, et ce que vous pouvez faire de plus: Judas, lui aussi, chassa les démons!

E-249 Jésus dit: “Beaucoup viendront à moi en ce jour et diront: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas chassé des démons en Ton Nom et accompli des oeuvres puissantes?”.

E-250 Mais Il répondra: “Si vous l’avez fait, je n’en sais rien! Retirez-vous de moi, ouvriers d’iniquité, Je ne vous ai jamais connus!”. C’est vrai!

E-251 Oh, frères! “Etroite est la porte et resserré le chemin, et il y en a peu qui les trouvent”. Nous parlons de ce “peu” parce que nous sommes dans le dernier âge, où il n’y en aura qu’un petit nombre. Acceptez cela, je vous prie, mes frères!

E-252 Si cela ne tenait qu’à moi, je pourrais faire des compromis avec moi-même et me dire: “Allons aux Assemblées de Dieu ou à un autre mouvement, joignons-nous simplement à eux et marchons avec eux”. Mais, ô frères, malheur à moi si je fais cela! Malheur à moi! Je me garderai bien de le faire! Dieu m’enverrait en enfer si je faisais une telle chose. Certainement! Si je dois sceller mon témoignage de ma vie, je devrai le sceller, c’est tout! Parce qu’il y a quelque chose en moi qui m’empêchera toujours de faire cela.

E-253 Je sais que c’est la Vérité, et il faut que je me tienne dans la Vérité, et la Bible La confirme. Les organisations sont contre moi, mais la Bible dit que c’est vrai! “Que Dieu soit reconnu pour vrai et tout homme pour menteur”. C’est la Vérité, tenez-vous en à Cela.

“Voici, je donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent être Juifs, — et ils ne le sont pas, mais ils mentent; voici, je les ferai venir se prosterner devant tes pieds et ils connaîtront que moi je t’ai aimé. Parce que tu as gardé la parole de ma patience, moi aussi je te garderai de l’heure de l’épreuve…”.

E-254 Ecoutez bien maintenant, et vous verrez qu’il ne s’agit pas de l'âge Méthodiste, mais du chevauchement. Ecoutez! Etes-vous prêts à écouter? Tous? Ecoutez attentivement:

“Parce que tu as gardé la parole de ma patience, moi aussi, je te garderai de l’heure de l’épreuve…”.

E-255 L’église en arrive au point où il vous faudra entrer dans cette organisation ou être… vous y serez obligés, frères. C’est tout! Ou vous vous organiserez et entrerez dans une dénomination (ce qui est en réalité prendre la marque de la bête), ou vous serez “boycottés”.

“… qui va venir sur la terre habitée tout entière, pour éprouver ceux qui habitent sur la terre. Je viens bientôt: tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne”.

E-256 Nous voici arrivés à cette grande tentation, l’heure de l’épreuve qui va venir pour éprouver le monde entier qui va entrer dans la grande tribulation. Nous le verrons dans quelques instants. Il entre dans la grande tribulation, et la grande tribulation n’arrive pas du temps de Wesley. Alors, dans quel âge sommes-nous? Quelle est cette “Porte” qui est mise devant eux? C’est entre l’âge de Wesley et… c’est là où l’église se dirige maintenant (et elle y est déjà), vers l’âge de Laodicée. Mais ce petit laps de temps ici, les trente-cinq ou quarante dernières années, fut une “porte ouverte” placée devant le peuple pour qu’il entre, et Dieu prendra le petit reste et le scellera définitivement. Et les tièdes, Il les vomira tout simplement de Sa bouche; l’oeuvre sera brusquement arrêtée, l’Eglise montera, et l’Antichrist viendra et sèmera la destruction. Cela correspond parfaitement avec l’ensemble de la Bible. Bien!

E-257 Et c’est ici aussi qu’apparaissent les vierges folles. Ceci prouve que le dernier des âges de l’église revient jusque vers la première partie de l’âge de Pentecôte, car ils entrent dans la grande tribulation, et celle-ci n’arrive pas dans l'âge de Wesley.

E-258 Le verset 11, maintenant. La “Couronne de Vie”.

“Je viens bientôt… (comment? Bientôt après ceci) … Tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne”.

E-259 Qu’est-ce qu’une “couronne”? Avoir une couronne, cela signifie avoir un domaine, un territoire. Si vous êtes couronné, vous êtes roi. Vous voyez? Et nous sommes fils de Dieu lorsque nous sommes couronnés de la Vie Eternelle, et notre domaine, c’est la terre: “Faisant de nous des sacrificateurs et des rois pour Dieu”. Voilà!

E-260 Et là-bas, dans la Nouvelle Jérusalem, les rois de la terre apporteront leur gloire dans la Cité. Oh, c’est merveilleux! Nous pourrons voir cela! Ces couronnes brilleront comme des étoiles. Nous en trouvons une description grandiose dans Daniel 12.3, si vous voulez le noter. Peut-être que nous pourrions consacrer quelques minutes à cela. Voyons ce que dit Daniel dans ce chapitre 12.

“En ce temps-là se lèvera Micaël… (vous voyez? Oh, vous savez qui c’est!) … le défenseur des enfants de ton peuple, et ce sera une époque de détresse… (qu’est-ce que c’est? Juste après ceci. C’est la grande tribulation) … telle qu’il n’y en a point eu depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle (la couronne) et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude brilleront comme les étoiles à toujours et à perpétuité”.

E-261 Oh, frères, voilà votre Couronne, cette couronne glorieuse de la Vie Eternelle! Une couronne de Vie Eternelle.

E-262 Maintenant, le verset 12, rapidement, et je pense que nous terminerons après cela.

“Celui qui vaincra, je le ferai une colonne dans le temple de mon Dieu”.

E-263 Maintenant, nous allons nous dépêcher, car nous avons déjà dépassé l’heure de cinq minutes. Mais vous pourrez dormir un peu plus tard demain matin, n’est-ce pas? Maman, vous pourrez laisser dormir Papa un peu plus tard. Vous vous levez facilement, mais Papa a un peu de peine à se lever le matin. Alors, laissez-le dormir un peu plus tard. Vous vous glisserez sans bruit hors du lit pour lui préparer son café, comme cela, il sera de bonne humeur.

“Celui qui vaincra, je le ferai une colonne dans le temple de mon Dieu”.

E-264 Oh, étudions cela mot par mot un instant. Pourrez-vous me supporter encore un petit moment? Je sais qu’il fait chaud. Et vous savez qu’il fait chaud ici aussi sur l’estrade.

“Celui qui vaincra, je le ferai une colonne dans le temple de mon Dieu”.

E-265 Une “colonne”. Une colonne ou une fondation. Une fondation dans le “temple de mon Dieu” ou “la maison de mon Dieu”. “Le temple de mon Dieu”, ou “la maison de mon Dieu”. C’est une colonne, une fondation. Ce sont ceux qui ont pris la Parole qu’ils avaient entendue (au verset 8), et qui sont revenus au fondement.

E-266 Maintenant, voyons Ephésiens 2.19, à l’époque de l’église d’Ephèse. Vous le savez, il faut revenir à Ephèse, car c’est là le commencement. N’est-ce pas? Bien, revenons à Ephèse où se trouvait l’église fondée par Paul. Voyons maintenant où nous en sommes. L’église d’Ephèse. Revenons en arrière pour voir ce qu’était alors la fondation, et voyons ce que dit Paul au sujet du fondement dans ce premier âge de l’église. Il parle maintenant aux Ephésiens: “Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu… Vous avez été édifiés sur le fondement des… (Luthériens, des Baptistes… Attendez, je me trompe, n’est-ce pas?)… édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire”.

E-267 Tous entrèrent par cette Porte qui est Jésus! “Celui qui vaincra, je le ferai une colonne”. En d’autres termes, une partie de la fondation. “Qu’est-ce que Je lui donnerai? Je mettrai en lui la doctrine des apôtres et des prophètes du commencement, et je lui donnerai la révélation”. Qu’ont dit de Lui les prophètes? Il est Conseiller, Prince de la Paix, Dieu puissant, Père éternel. C’est ce que disaient les prophètes et les apôtres. “Celui qui vaincra toutes ces synagogues de Satan, se gardant libre et regardant droit à la Porte, Je ferai de lui une colonne, Je le ramènerai dans le fondement de Ma Parole, dans la Maison de mon Dieu”. “Oh! Je le placerai ici même, dans la colonne, dans le fondement où ils se tiennent droit dans la Parole”. Amen! J’aime cela, frères, cela fait du bien! J’agis peut-être bizarrement, mais je me sens bien! “Celui qui vaincra, je le ferai une colonne dans le temple de mon Dieu, et il ne sortira plus jamais dehors…” (qu’est-ce que c’est? S’il est une colonne, il ne sortira plus. Il est l’Epouse! C’est vrai!)

E-268 Ce que l'âge d’Ephèse avait, comme Paul le leur avait enseigné dans les Actes… attendez un instant. Si vous devez devenir une colonne… J’ai ici un autre verset que je veux vous apporter, avant que nous en arrivions à l’Epouse. S’il doit devenir une colonne, il doit revenir à Ephèse, revenir à l'âge de Paul. Et Paul, l’ange d’Ephèse, qui était le commencement de l’église, le fondement, leur a enseigné que “s’ils avaient été baptisés d’une autre façon qu’au Nom de Jésus-Christ, ils devaient être rebaptisés”. C’est vrai! Actes 19.15. Dans Galates 1.8, il dit: “Si un ange venait vous enseigner autre chose, qu’il soit anathème!”.

E-269 Ils étaient aussi l’Epouse qui se trouvait dans le Temple. Maintenant, prenons Apocalypse, chapitre 7, et voyons s’ils étaient l’Epouse. Chapitre 7 de l’Apocalypse.

E-270 On parle là, du reste d’Israël, des cent quarante-quatre mille, etc. Mais laissons cela pour le moment, et allons jusqu’au verset 12. Dites, il s’agit d’une réunion pentecôtiste! Mais commençons au verset 9, parce que le début est pour Israël, ce sont les cent quarante-quatre mille qui furent scellés. Nous verrons cela demain. “Après ces choses, je vis: et voici, une grande foule que personne ne pouvait dénombrer…”.

E-271 Rappelez-vous que, du verset 4 au verset 8, il s’agit d’Israël: ce sont eux les eunuques, les gardiens du temple. Nous en parlerons demain matin, si le Seigneur le permet. Il y a là les douze tribus. Il en scella douze mille de la tribu de Juda; douze mille de la tribu de Ruben; douze mille de Gad; de même avec Lévi, Zabulon, Benjamin. Combien y a-t-il de tribus en Israël? [L’auditoire répond: «douze.» — N.d.R.] Bien! Combien font douze fois douze mille? Cent quarante-quatre mille! C’étaient tous des enfants d’Israël; Jean savait que c’étaient tous des Juifs: lui-même était Juif. “Après ces choses, je vis: et voici, une grande foule que personne ne pouvait dénombrer, de toute nation et tribus et peuples et langues, se tenant devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de longues robes blanches et ayant des palmes dans leurs mains”.

E-272 Ce sont ces pauvres créatures qui moururent autrefois dévorées par les lions ou autrement, etc. pour cet Evangile du Saint-Esprit ruisselant de sang. Ces milliers de milliers de petits enfants décapités dans les rues, et tous les autres, ils sont là, vêtus de robes blanches, des palmes dans leurs mains!“Et ils crient à haute voix, disant: le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’Agneau. Et tous les anges se tenaient à l’entour du trône et des anciens et des quatre animaux; et ils tombèrent sur leurs faces devant le trône, et rendirent hommage à Dieu…”.

E-273 Ecoutez, si vous ne croyez pas que c’était là une réunion Pentecôtiste! “… disant: Amen! La bénédiction, et la sagesse, et l’action de grâces, et l’honneur, et la puissance, et la force, à notre Dieu, aux siècles des siècles! Amen!… (Oh! Ne voilà-t-il pas une de ces grandes campagnes, n’est-ce pas?) … Et l’un des anciens répondit, me disant: Ceux-ci qui sont vêtus de longues robes blanches, qui sont-ils, et d’où sont-ils venus?… (“Toi qui es Juif, tu connais toutes les tribus. Alors, qui sont ceux-ci, d’où viennent-ils? d’où viennent ces robes blanches qu’ils portent? Pas la tribu de Benjamin et les autres, mais ceux-ci, qui sont-ils?”).

E-274 Jean lui répondit: “Et je lui dis: Mon seigneur, Tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation, et ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. C’est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu (dans la Maison), et le servent jour et nuit dans son temple; et celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux. Ils n’auront plus faim et ils n’auront plus soif (gloire à Dieu!), et le soleil ne les frappera plus, ni aucune chaleur, parce que l’Agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux fontaines des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux”. (Voilà l’Epoux, et voilà l’Epouse! Oh, que c’est beau! L’Epouse…).

E-275 Voyons ce qu’Il dit maintenant au chapitre 3, verset 12, afin d’être certains de ne pas l’oublier: “Celui qui vaincra, je le ferai une colonne dans le temple de mon Dieu, et il ne sortira plus jamais dehors”. (L’Epouse se tient là avec l’Epoux! Oh!).

E-276 Oh! si nous avions le temps d’étudier cela! Je le ferai pour le livre qui paraîtra. Plus loin dans l’Apocalypse, il est dit: “Les rois de la terre lui apporteront leur gloire”. C’est donné en type avec la tribu de Lévi: toutes les autres lui apportaient la dîme, vous voyez? Chaque nouvelle lune, chaque sabbat, ils montaient pour adorer. Quel jour glorieux ce sera!

“Je le ferai une colonne dans le temple de mon Dieu, et il ne sortira plus jamais dehors; et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu…”.

E-277 Quel est le Nom de Dieu? Jésus! Si vous voulez l’écrire (il se fait tard). “Jésus”! Ephésiens 3.14 et 15 dit: “… Je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre!”. Vous voyez! Bien!

“… Et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nouveau nom”. (Vous voyez, c’est un seul et même Nom, si vous l’avez compris).

“Et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu…”.

E-278 “La cité”. Il continue, en disant: “… de la nouvelle Jérusalem”. L’Epouse, ou l’Eglise, est la nouvelle Jérusalem. Combien savent cela? L’Eglise Elle-même est la nouvelle Jérusalem. Croyez-vous cela?

E-279 Prouvons-le! Apocalypse 21. Bien! Lisons ce passage, afin de pouvoir vous le montrer. La Bible dit: “Eprouvez toutes choses”. Apocalypse 21. Oh, écoutez ceci, si vous voulez savoir ce qu’est Sa ville nouvelle (qui porte le Nom de Dieu). “Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre s’en étaient allés, et la mer n’est plus. Et je vis la sainte cité, la nouvelle Jérusalem, descendant du ciel d’auprès de Dieu, préparée comme une épouse ornée pour son mari”.

E-280 La nouvelle Eglise est l’Eglise des nations, l’Epouse. L’Epouse vient des nations, et elle porte Son Nom. Il a pris un peuple parmi les nations pour la gloire de Son Nom. Croyez-vous cela?

E-281 Si vous ne le croyez pas, lisez Actes 15. 13,14, et cherchez-le. Actes 15. 13,14. Si vous voulez le lire juste un instant, et après, nous aurons pratiquement terminé. “Lorsqu’ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole et dit: Frères, écoutez-moi! Simon a raconté comment Dieu a d’abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui portât son nom”. (C’est Jésus. Bien! C’est cela. Oh!)

E-282 Maintenant, je crois que nous arrivons vraiment à la fin du verset, et nous terminerons en montrant que c’est Lui.

“J’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nouveau nom”.

E-283 Il y a ce soir, dans ce bâtiment, quelques femmes de qualité, de belles femmes, mais parmi elles, il y en a une qui est la mienne, et qui a reçu mon nom. J’espère que vous saisissez cela! Elle porte mon nom, et c’est ainsi qu’il en est de Son Epouse. Très bien!

“J’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nouveau nom”.

E-284 Il vaut mieux que je laisse cela, n’est-ce pas? Remarquez le “sur lui” qui est au singulier. Revenons un instant à Apocalypse 2.17. “Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux assemblées: A celui qui vaincra, je lui donnerai un caillou blanc, et sur le caillou, un nom nouveau écrit, que nul ne connaît, sinon celui qui le reçoit”.

E-285 Ne L’aimez-vous pas? N’est-Il pas merveilleux?

Oh! je L’aime, oui, je L’aime,Parce qu’Il m’a aiméEt a donné Sa vie pour moiA Golgotha.

E-286 Vous savez, j’aime chanter dans l’Esprit après une réunion où l’on a dû prononcer des paroles tranchantes. Pas vous? Oh, comme j’aime alors entrer dans l’Esprit! La Parole! Vous voyez; la Parole est tombée en terre maintenant, et la seule chose dont Elle ait besoin, c’est d’un peu d’humidité, vous voyez, d’un peu de louanges, et alors, Elle commence à croître. Oh, ne L’aimez-vous pas? Levons les mains et chantons cela:

Oh! je L’aime, oui, je L’aime,Parce qu’Il m’a aiméEt a donné Sa vie pour moiA Golgotha.

E-287 Courbons nos têtes, et disons: «Père, je T’aime, je T’aime!». Oh, combien nous T’aimons! Nous Te remercions de tout coeur, ô Seigneur. Oh, nos pauvres coeurs humains ne peuvent exprimer ce que nous ressentons au-dedans de nous, quand nous pensons comment Tu nous as lavés dans Ton propre Sang! Nous étions étrangers, Seigneur. Nous aimions les choses du monde, nous étions tous empêtrés dans les choses de ce monde, mais Tu es descendu, par Ta grâce, pour étendre Tes mains précieuses et saintes dans la boue du péché où nous étions, pour nous retirer de là, nous choisir, nous laver, nous purifier, mettre un esprit nouveau en nous, et fixer nos affections sur les choses d’En-Haut. Combien nous T’aimons, ô Seigneur!

E-288 Dans cet âge de séduction, il n’y a rien d’autre pour nous, ô Seigneur. Il ne reste rien pour le monde, c’est le temps de la fin! Nous voyons par la Bible que les âges sont terminés. Nous sommes maintenant à la fin, et le temps fuit rapidement. Jésus ne sera pas long à venir. O Dieu, enflamme nos coeurs, ne nous laisse pas nous arrêter! Et je me demande ce que ferait le grand Paul, s’il était ici ce soir et voyait comment vont les choses. On l’aurait mis en prison avant le lever du jour, vu la manière dont il dirait aux gens de se lever pour la venue du Seigneur.

E-289 En cette heure-ci, ô Seigneur, il y a beaucoup de malades, car je vois des mouchoirs et des requêtes posés ici. Je Te prie de guérir tous ces gens, ô Père. Nous savons que c’est une partie de Ton ministère que Tu as confirmé infailliblement comme étant la Vérité: “Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru…”. Ils prenaient des mouchoirs et des tabliers qui avaient touché le corps de Paul et les envoyaient aux malades. Les esprits impurs les quittaient et ils étaient guéris, parce que les gens croyaient dans le Dieu vivant. Accorde-le de nouveau ce soir, ô Père, tandis que je Te les confie, Seigneur, en Jésus-Christ.

E-290 Et maintenant, Seigneur, je Te demande de prendre nos âmes dans Ta main, de nous laver, de nous repasser, car il est dit que Tu viens chercher une Eglise sans tache ni ride. Que le fer chaud du Saint-Esprit efface toutes nos rides, et que nous puissions rester dans l’attente de la venue du Fils de l’homme.

E-291 Maintenant, Père, je demande que Tes bénédictions reposent sur nous. Sois avec nous dans cette adoration, ô Père! Nous T’adorons. Nous nous tenons ce soir devant Toi et Te donnons nos coeurs. Nous… [fin non enregistrée — N.d.R.]

Наверх

Up

S'abonner aux nouvelles