Un Super Signe

Date: 62-0708 | La durée est de: 1 heure et 50 minutes | La traduction: SHP
pdf
Grass Valley, California, USA
E-1 Merci, Frère Borders. Restons debout juste un instant pour la prière, alors que nous avons la tête inclinée. Maintenant, c’est la clôture de cette campagne de cinq jours, et nous sommes reconnaissants pour ce que le Seigneur a fait. Je me demande s’il y a encore des requêtes, et je suis sûr qu’il y en a; qu’on le fasse savoir juste en levant la main et en disant: «Seigneur, souviens-Toi de moi maintenant.»

E-2 Notre Père céleste, nous arrivons de nouveau à la clôture d’une série de réunions, ce qui est toujours... Et particulièrement pour celle-ci, cela amène dans nos coeurs une–une petite émotion, un petit sentiment de chagrin, car nous sommes venus pour apprendre et pour manifester notre amour les uns envers les autres avec un respect sacré et un amour fraternel. Nous Te remercions pour tout ce que Tu as fait pour nous, les grâces qui nous ont été accordées. Tu as fait pour nous infiniment au-delà de tout ce que nous attendions, et nous inclinons nos coeurs humblement et Te rendons grâces.

E-3 Et je Te prie, Père, de bénir chaque requête qu’il y a derrière ces mains. Tout ce que je peux faire, c’est de placer ma prière et ma foi sur l’autel avec les leurs, et de Te demander, au Nom du Seigneur Jésus, d’exaucer chaque requête.

E-4 Maintenant, Père, nous prions aujourd’hui qu’à la fin du service... Et nous T’avons vu sauver les perdus au cours de la semaine, et nous Te prions maintenant de guérir aujourd’hui les malades pour nous. Accorde qu’il n’y ait pas une seule personne faible parmi nous quand le service sera terminé aujourd’hui, mais que chaque personne soit guérie. Bénis tous les efforts et tout ce qui a été fourni, chaque moment et chaque effort, que cela soit béni, Père. Nous Te confions tous les résultats et nous croyons que nous nous rencontrerons de nouveau quelque part de ce côté-ci de la rivière. Si ce n’est pas le cas, nous sommes certains que nous nous rencontrerons là de l’autre côté. En attendant, garde-nous en bonne santé, heureux au service de Dieu. Au Nom de Son Fils Jésus-Christ. Amen.

Vous pouvez vous asseoir.

E-5 Je sais ou, plutôt, c’est à peine si je sais par où commencer et que dire. Je dirais d’abord que j’aurai toujours beaucoup de respect pour un frère qui m’a invité à venir dans cette vallée, et c’est frère Fred Friedmeyer. Je pense qu’il est l’ami de–de frère Harrel.

E-6 Et la petite famille Arganbright, madame Arganbright était ici hier soir; et la petite maman et le petit papa Arganbright, la famille de madame Arganbright. Je ne sais pas quel nom elle portait avant qu’elle ne se marie, mais ils étaient les premiers colons à venir ici dans de vieux chariots tirés par des boeufs, et ainsi de suite, et ils se sont établis juste ici à Grass Valley. Cet endroit-ci a toujours été l’endroit de ses rêves. Ils me suivent dans les réunions.

E-7 Frère Arganbright et moi avons fait l’oeuvre missionnaire pratiquement dans le monde entier. Il s’est tenu à mes côtés au moment de grandes batailles, quand j’ai vu vingt ou trente sorciers guérisseurs venir et lancer un défi, et se tenir des deux côtés et faire venir carrément une tempête. Pensez-vous qu’ils ne peuvent pas faire cela? Vous–vous n’êtes pas un missionnaire; c’est tout. Ils peuvent faire cela. Mais j’ai vu la puissance du Dieu Tout-Puissant briser cette tempête juste au milieu, et repousser une partie d’un côté et l’autre comme cela, et j’ai vu une masse de trente mille personnes à l’autel à la fois, pour recevoir Christ. C’est réellement quelque chose que d’être dans le champ de mission. Je désire...

E-8 Si madame Arganbright est encore ici cet après-midi, que Dieu la bénisse à jamais ainsi que papa Arganbright. Je n’ai pas pu la voir pour lui serrer la main, sinon au fond de la salle. Ils ont vraiment été un papa et une maman pour moi. Frère Arganbright est allé outre-mer pour le moment. Je dois le rejoindre dans peu de temps.

E-9 Nous nous rendons à Anchorage, en Alaska, pour établir un chapitre des Hommes d’Affaires Chrétiens, des Hommes d’Affaires du Plein Evangile. Je prêche pour le compte de ce groupe dans le monde entier. Je me rends en Afrique pour organiser quelques–quelques chapitres là-bas. Je désire les remercier.

E-10 Et Madame Arganbright, si vous êtes présente, il n’est pas étonnant que vous soyez si heureuse pour cette petite vallée. Oh! je pense que c’est une vallée; on l’appelle Grass Valley. Combien je l’ai entendue parler de tant de braves personnes. Je les ai rencontrées.

E-11 Et j’aimerais dire aux gens qui m’accompagnent, à mon groupe ici tout autour et aux gens qui sont en visite, venez ici avec moi; ceci c’est sans doute la reine de nos onze réunions que j’avais prévues. C’est ma septième réunion. Et ceci c’est la reine, je crois, de toutes les réunions que j’ai tenues. Cette semaine, je ne me suis pas du tout occupé des cas de malades; je n’ai fait qu’apporter la Parole. Et c’est vraiment quelque chose, quand vous pouvez sentir si les gens acceptent la Parole ou pas.

E-12 Pendant la réunion, mon épouse était assise ici derrière, hier soir. Quand je suis rentré à la maison, elle m’a dit, elle a dit: «Bill...» Eh bien, c’est une fille très intelligente, elle a un très bon discernement, oh! le discernement naturel; je ne veux pas dire qu’elle a un discernement spirituel; c’est juste...

E-13 Elle a dit: «Ces gens te croient. Ces gens t’aiment.» Elle a dit: «Tu as pu avoir là une vraie réunion.» Elle a dit: «Tout le monde faisait attention à chaque mot que tu prononçais et s’y accrochait carrément.» Et elle a dit: «On pouvait voir l’expression de leurs visages quand ils regardaient; ils croyaient cela.»

E-14 J’ai dit: «Chérie, c’est la première soirée, quand je suis entré là, j’ai perçu cela.» Aussi longtemps que je vivrai, je n’oublierai jamais cette petite visite à Grass Valley. J’ai été dans de plus grandes villes, bien sûr, où j’ai eu affaire à de plus grandes foules, mais jamais je n’ai prêché à un groupe de gens plus doux que ce groupe de Grass Valley. Et je voudrais remercier le peuple.

E-15 On m’a dit que le–tout l’argent qui a été prélevé, il y a un soir ou deux, a servi à payer les frais de la réunion. Et hier soir, ils ont donné une offrande missionnaire pour moi, et aujourd’hui ils ont dit qu’ils donnent une offrande d’amour pour moi. Eh bien, ce n’était pas nécessaire. Je ne suis pas venu pour ça. De toute ma vie, je n’ai jamais prélevé une offrande. Je reçois de mon église un salaire de cent dollars par semaine. L’argent qui est envoyé, nous le gardons et le plaçons dans les missions, le tout. Et puis, quand nous en avons assez pour partir, pour aller dans les champs de mission, alors nous partons. Par conséquent, nous ne constituons pas du tout un fardeau.

E-16 Je parlais à frère Harrel. Il m’a demandé d’aller à Accra. Il croit que ce ministère serait efficace là-bas. Il est plus efficace à l’étranger qu’ici. Ces gens-là en ont besoin. Ils doivent voir quelque chose.

E-17 Et j’attends donc ce grand moment où j’irai un de ces jours en Israël pour leur apporter l’Evangile. J’étais tout près d’Israël tout récemment, j’avais déjà payé mon billet. Et j’étais à... J’étais en Egypte, et j’allais y être en une demi-heure. Mais le Saint-Esprit, tout aussi clairement que vous entendez ma voix, a dit: «Ce n’est pas encore l’heure pour les Juifs.» Israël sera sauvé en tant que nation. La nation entière viendra en une seule fois. Dieu traite avec Israël en tant que nation; tous nous savons cela, voyez-vous, pas en tant que des individus: une nation. Et Il ne m’a pas permis d’aller. Souvenez-vous-en.

E-18 Combien ont déjà entendu parler de Lewi Pethrus? Beaucoup d’entre vous. L’église de Stockholm. Il a envoyé des millions de Bibles là-bas. Vous avez vu dans le magazine Life qu’ils amenaient ces Juifs en provenance d’Iran et d’ailleurs, et ils n’avaient jamais connu ce que... ils labouraient encore avec de vieux instruments en bois et tout, et on y montrait la photo des bateaux. Je l’ai et il est intitulé Minuit moins trois, et–et on a pris les photos pendant qu’ils arrivaient, transportant leurs bien-aimés sur le dos, leurs vieillards. Et ils ont dit... On a interviewé ces Juifs. On leur a demandé: «Rentrez-vous dans la patrie pour y mourir?»

Ils ont dit: «Nous venons pour voir le Messie.»

E-19 Quand le figuier commence à bourgeonner, cette génération Le verra. Cela me fait tout simplement quelque chose. Ils attendent un Messie. Frère Pethrus leur a donné ces petits Nouveaux Testaments. La Bible juive se lit de droite à gauche, vous savez. Et alors ils lisaient cela. Et quand ils ont lu, ils ont dit: «Si ceci...» Ils n’avaient jamais rien entendu au sujet de Jésus.

E-20 Ils sont restés là depuis deux mille ans, et ils ne voulaient même pas monter dans ces avions. Et ils ne connaissaient pas cela. Pour eux, ça avait l’air d’un oiseau. Ils n’en connaissaient absolument rien. Alors leur prêtre s’est avancé, ou plutôt le rabbin, il s’est avancé et il a dit: «Ecoutez. Notre prophète nous a dit que nous serions ramenés dans notre patrie sur les ailes d’un aigle.»

E-21 Voyez-vous combien nous sommes proches, mes amis? Nous sommes à la porte. Souvenez-vous, quand l’Evangile va vers les Juifs, ç’en est fini des Gentils; la porte est fermée. Voyez-vous combien c’est proche?

E-22 Et alors, ils sont venus, ils sont montés dans l’avion: «Quand notre rabbin nous a dit que lorsque notre... Nous retournerions dans notre patrie.» C’est ce que le prophète leur avait dit. Ils croient toujours leurs prophètes: «Et le prophète a dit que nous retournerions sur les ailes d’un aigle.» C’était là, cet oiseau, l’avion.

E-23 Ils ont débarqué, et ils ont dit: «Nous attendons le Messie.» Ils ne cherchaient pas la patrie; ils cherchaient à voir le Messie. Quand les Juifs commencent à chercher cela, quelque chose est sur le point d’arriver. Ils ont lu ce Livre, et ils ont dit: «Nous croyons nos prophètes, et nous savons que le Messie sera un Prophète quand Il viendra.» Ils ont dit: «Si ceci c’est le Messie, alors Il est vivant, que nous Le voyions accomplir le signe du prophète. Nous croirons en Lui.» Hum! Combien... parfait, combien c’est parfait!

E-24 J’aimerais en réunir cinq cents ou six cents, et dire: «Est-ce bien ce que vous voulez dire? Voyons s’Il est vivant ou pas. Et juste sur la terre même où vos pères L’ont rejeté, recevez-Le maintenant.» A ce moment-là, ç’en sera fait des Gentils.

E-25 Entrez vite; venez vite à l’intérieur. Non pas que... Je ne veux pas dire de devenir émotif, mais je–je suis certain que nous sommes à la fin. Eh bien, Quelque chose au-dedans de moi me dit que quelque chose est sur le point d’arriver. Cela ne peut simplement pas continuer. Nous y sommes tout simplement.

E-26 Tout s’est déjà accompli. Je ne connais pas le moment. Toutefois, cela pourrait être aujourd’hui; cela pourrait être la semaine prochaine; cela pourrait être dans cinq ans, cela pourrait être dans dix ans. Je ne sais pas. Mais ça semble être très proche. J’attends cela. Nous ne pouvons pas vivre plus longtemps comme ça. Nous savons que nous ne le pouvons pas.

E-27 Je vous aime donc parce que vous écoutez la Parole. Que Dieu vous bénisse. Je prierai toujours pour vous. Et j’aimerais vous demander une faveur. C’est-à-dire quand... Je me prépare maintenant à aller outre-mer. Et quand les nuits seront sombres et que les sorciers guérisseurs se tiendront de toutes parts, et que le temps sera nuageux et lourd, vous prierez pour moi, n’est-ce pas? Je m’en souviendrai.

E-28 Je voudrais remercier les gens de cet auditorium. C’est un bel et merveilleux endroit, les gens sont très bien assis, et tout est très bien. Je ne sais pas c’est qui, si c’est le–l’officier du jour, ou comment ça se passe... ou qui le cède–le cède, si c’est un comité. Quoi que ce soit, j’aimerais les remercier pour cette belle salle. Je voudrais remercier chacun de vous pour votre collaboration.

E-29 Je voudrais vous remercier pour l’offrande. Je–je ferai vraiment de mon mieux, par la grâce de Dieu, pour veiller à ce que ça aille dans le Royaume de Dieu, pour être utile au Royaume. Vous avez retiré–vous avez placé là-dedans une partie de votre subsistance. Je le sais.

E-30 Et je–je vous aime. Bien des fois, quand je dois secouer les choses comme je le fais, c’est parce que je vous aime, l’amour est correctif. L’amour est toujours... Si vous voyiez votre petit enfant là dehors dans la rue, vous ne diriez pas: «Pauvre petit, laissons-le tout simplement tranquille.» Vous le feriez entrer en le retirant de la rue, vous le corrigeriez (Voyez-vous?), car il pourrait se faire tuer. Je ne veux pas que vous manquiez cela, les amis. Je désire que vous vous en teniez juste à cela.

E-31 Et puis, je désire remercier mes frères. Tenez-vous debout ici une minute, s’il vous plaît, s’il vous plaît, frères. Venez juste ici pour une minute, juste une minute. Cela fait tressaillir mon coeur. Nous sommes...

E-32 «Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.» Là à Sedalia, où j’étais–avais beaucoup désiré aller... J’avais tant de lettres venant de là. Frère Borders, quand il est arrivé là, il a dit, pour une raison ou une autre, ils m’ont en quelque sorte rejeté, et... à cause de quelque chose que j’avais dit sur bande, une certaine doctrine. Ça ne leur disait rien. C’était donc en ordre; c’était eux tous, vous savez. Mais ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient. S’ils avaient accepté cela, je n’aurais pas pu venir à Grass Valley. La raison pour laquelle ils ont rejeté cela (ils ne le savaient pas), c’était que Dieu me conduisait à Grass Valley.

E-33 Nous voici nous tenant où cet après-midi. J’ai quatre ministres ici qui collaborent avec moi. L’un d’eux est des Assemblées de Dieu, qui sont une grande église, un grand groupe de gens; ils ont aidé à me parrainer à travers le monde. Le suivant est de l’Eglise de Dieu, un autre groupe important des pentecôtistes, qui a aidé à me parrainer à travers le monde. Le suivant est des Eglises Unies, ou plutôt des Pentecôtistes Unitaires, un autre merveilleux groupe de gens qui a aidé à me parrainer à travers le monde; je venais de quitter Los Angeles où une quarantaine d’églises, le plus grand groupe de Los Angeles, de l’Eglise Pentecôtiste Unie, ont parrainé la réunion au Cow Palace, ou plutôt nous appelons cela Cow Palace, la grande exposition du bétail. L’une d’elles est une église interdénominationnelle.

E-34 Vous savez quoi, j’aimerais vous dire quelque chose. Plusieurs des organisations de ces hommes ont rejeté des fois les choses que j’ai dites. Mais ces hommes, on m’a fait savoir qu’ils réunissaient leurs groupes et priaient. C’est ce qui a produit ce résultat. Ecoutez, nous sommes des êtres humains, nous quatre qui nous tenons ici cet après-midi, dans l’unité et la fraternité.

Je ne connais pas un endroit où je pourrais me tenir avec quelque chose de mieux, de ce côté-ci du ciel. Je le dis sincèrement. Je ne dis pas cela juste comme un acteur sur scène; j’ai d’autres choses que je pourrais dire. Mais je dis cela sincèrement. Cela montre simplement ce que vous pouvez faire quand vos coeurs sont unis.

E-35 Ces grandes organisations sont merveilleuses; elles sont très bien; il y a dans toutes ces organisations de braves hommes. Je prêche pour le compte d’eux tous, et je sais que c’est–c’est la vérité. Combien je pourrais me souvenir des Assemblées de Dieu! Elles sont venues à mon secours plusieurs fois. Je me souviens de l’Eglise de Dieu là dans le Tennessee, quand je suis allé là et que j’ai loué un grand auditorium, et j’ai fini par découvrir qu’un frère m’avait écrit et qu’il avait une petite église au fond, et ce très grand Lee College s’est réuni, ils ont réuni six mille personnes la seconde soirée, et le maire de la ville et d’autres personnes ne pouvaient même pas entrer. Je n’oublierai jamais cela. Comment plusieurs fois les petites églises unitaires se sont tenues à mes côtés dans le champ de mission et partout ailleurs, les églises interdénominationnelles, où qu’elles se trouvent, ce sont de vrais hommes de Dieu qui sont dans ces endroits-là.

E-36 Eh bien, c’est la raison pour laquelle Dieu traite avec des individus. Il n’a jamais traité avec des groupes. Voyez-vous? Au temps de Mo-... de la destruction du monde antédiluvien, Il avait Noé. Au temps où Israël fut appelé à sortir, Il avait Moïse; à la Venue de Christ, Jean-Baptiste; au temps de Christ, Jésus; au temps de Luther, Luther; au temps de Wesley, Wesley. Voyez-vous, il s’agit juste d’un individu (C’est correct), des hommes de Dieu, avec qui Dieu a traité.

E-37 Et maintenant, concernant les divergences, je pourrais dire ceci: De voir des hommes réunir leurs groupes et prier un... Frères, ne laissez jamais cela s’arrêter. Laissez tout simplement cela continuer, peu importe ce que vous faites. C’est tout à fait...

E-38 Maintenant, quand on traversait le pays (moi, j’aime la Ford, j’aime la Ford. Mon fils, lui aime toutefois la Chevrolet. Il est tout autant fanatique de la Chevy que je le suis de la Ford), eh bien, il m’a dit: «Ton tacot de Ford n’y arrivera pas.» J’ai dit: «Ta vieille guimbarde de Chevy n’y arrivera pas.» Mais vous savez quoi? Il reste mon fils; je reste son papa. Nous sommes restés dans nos voitures et nous sommes tous deux arrivés ici, parce que nous regardions à quelque chose de plus grand qu’une Ford ou qu’une Chevy. Voyez-vous? Vous comprenez ce que je veux dire par-là.

E-39 Quand je vais acheter de la crème glacée pour mes enfants, l’un dira: «de la crème à la vanille»; l’autre dira: «au chocolat»; l’autre dira: «à la fraise»; l’autre dira: «à l’orange». Quand je retourne, j’ai les couleurs de l’arc-en-ciel, il y a tant de différences. C’est tout simplement un problème de goût. Le tout, c’est la crème glacée. Et dans un...

E-40 C’est la même chose ici aujourd’hui. Nous sommes tous nés du même Esprit. La dénomination n’est qu’un goût. Le tout, c’est la crème glacée. Le tout, c’est l’Esprit de Dieu. Et vous savez quoi? L’arc-en-ciel constitue une alliance. Restons de ce côté-ci, frères. Que Dieu vous bénisse. Restons (Voyez-vous?), un arc-en-ciel de l’alliance.

E-41 Dieu, de toute façon Dieu ne demeure pas dans une maison équipée par Sears and Roebuck Harmony House [Société spécialisée dans la vente des mêmes produits–N.D.T.]. Dieu est un Dieu de variété. Savez-vous cela? Pourquoi a-t-Il fait des fleurs rouges, des fleurs bleues, des fleures roses, toutes les différentes sortes de fleurs? Il n’a pas... Pourquoi ne les a-t-Il pas faites toutes blanches ou rouges? Pourquoi a-t-Il fait de grandes montagnes, de petites montagnes, des palmiers et des chênes? Pourquoi a-t-Il fait cela? Parce qu’Il aime la variété. Comprenez-vous ce que je veux dire? Il aime la variété. Pourquoi a-t-Il fait les montagnes, et puis les plaines, les déserts très secs, et puis la mer qui est humide? Il est un Dieu de variété. Mais Il veut que tout cela soit en harmonie. C’est pour cette raison qu’Il m’a doté des oreilles, d’un nez, d’une bouche, et vous aussi. Le tout entre en harmonie pour former un seul corps.

E-42 C’est ce que nous pouvons faire, être en harmonie. Nos différentes opinions, nous sommes malgré tout en harmonie, parce que nous sommes... Le goût n’a rien à voir avec cela. Nous sommes le peuple de Dieu, nous marchons tous ensemble, ayant un seul grand but: gagner des âmes pour Christ. Qu’il en soit toujours ainsi. Que ce grand bouquet de Dieu qui se rassemble ici soit un bouquet immortel jusqu’à ce qu’Il viendra nous amener à la maison. C’est cela mon sincère désir.

E-43 Maintenant, aujourd’hui, nous avons fixé un temps pour la guérison, pour la prière pour les malades. J’ai passé un moment très glorieux à rencontrer les gens dans la rue, à les entendre; je me tenais là, et le Saint-Esprit me conduisait à différents endroits.

E-44 Ce matin je suis allé prendre le petit déjeuner; un homme était assis là. Il est possible qu’il soit assis juste ici maintenant. Il était assis là, un ministre venu du Tennessee. Il avait un grand plat rempli de frites, de jambon et d’oeufs. Il s’est simplement mis à crier, il a dit: «Frère Branham, avant que je ne vous rencontre, je ne pouvais pas faire ceci. J’avais un ulcère d’estomac.» Il a dit: «A présent je mange ce que je veux par la grâce de Dieu.»

E-45 Un autre a dit: «Je n’avais pas d’enfant: j’étais stérile. Maintenant, j’ai cinq garçons.»

E-46 Voilà. Voyez-vous, c’est juste la grâce de Dieu; c’est ce qu’il en est (Voyez-vous?), la grâce qui est répandue dans nos coeurs par le Saint-Esprit. Que Dieu vous bénisse à jamais. Merci beaucoup.

E-47 Je remercie les huissiers pour tout ce qu’ils ont fait. Que Dieu vous bénisse. Et je désire revenir pour être de nouveau avec vous. En attendant que je puisse revenir, priez les uns avec les autres, les uns pour les autres. Et ce faisant, mentionnez-moi dans vos prières. Que Dieu vous bénisse.

Maintenant, inclinons donc la tête pour juste un mot avant que nous abordions un petit texte pour le service de guérison.

E-48 Bienveillant Père céleste, c’est une chose très glorieuse de rencontrer Tes enfants. Je me souviens qu’autrefois quand je me tenais dans la rue, personne ne voulait me parler, à cause de la vie que menait ma famille, une famille pauvre, d’une mauvaise réputation. Quand un homme me parlait et qu’alors quelqu’un d’autre approchait, l’homme s’éloignait et me laissait debout là. Et aujourd’hui, les gens dans le monde entier... Il n’est pas étonnant que Tu aies dit: «Celui qui abandonnera tout, Je lui donnerai des pères et des mères, des soeurs et des frères dans ce monde, toutes ces choses; et la Vie Eternelle dans le monde à venir.» Combien nous Te remercions!

E-49 Je prie maintenant, Père céleste, que Ta grâce et Ta miséricorde reposent sur nous, alors que nous plaçons notre confiance en Toi et que nous Te servons en notre jour. Sois avec nous maintenant. Bénis tout ce qui est fait. Bénis ces gens. Ô Dieu, je ne sais comment dire... Si j’ai trouvé grâce à Tes yeux, exauce chaque requête pour cela. Qu’il n’y ait pas une seule personne faible parmi nous. Qu’ils soient guéris.

E-50 Bénis ces pasteurs. Bénis leurs églises. Ô Dieu, je prie que ces convertis cette semaine trouvent un–un chez-soi dans l’une de ces bonnes églises de la place. Fais-leur savoir qu’ils sont les hommes qui se sont tenus ici à l’estrade, qui m’ont soutenu, qui ont prié pour moi, qui se sont tenus derrière moi. Ô Dieu, si j’habitais ici, je désirerais moi-même être membre de l’une de ces églises. Je Te prie de les bénir.

Qu’un réveil à l’ancienne mode éclate dans chacune de leurs églises, un réveil qui fera rouler les boules de feu de Dieu à travers la contrée. Accorde-le, Seigneur. Guéris les malades dans leurs réunions; sauve les perdus; remplis les gens du Saint-Esprit. Et fais que cela continue, Père, jusqu’à ce que Tu envoies Jésus. Accorde-le, car nous le demandons en Son Nom et pour Sa gloire. Amen.

E-51 Maintenant, à vous les jeunes convertis qui êtes ici, vous qui vous êtes convertis durant cette série de réunions, pour qui nous avons tâché de faire tout ce que nous pouvions pour vous aider, maintenant, nous voulons que vous trouviez l’une de ces églises de votre choix, celle que vous voudrez fréquenter, et que vous alliez vous y faire baptiser, et que vous soyez remplis du Saint-Esprit, et que vous y restiez aussi longtemps que vous vivrez. Que vous deveniez un très bon ouvrier dans l’une de ces bonnes églises. Elles croient le Message que je prêche, sinon elles ne m’auraient pas fait venir ici, ni ne seraient ici pour me soutenir dans la prière. Ils ont congédié leurs assemblées; c’est pourquoi, ils sont des bergers. Je ne dirais pas une seule chose pour blesser, car je serais un destructeur des brebis. Et je ne veux pas faire cela. Je veux aider les brebis, leur donner la Nourriture des brebis. C’est la raison pour laquelle j’essaie de m’en tenir strictement à la Parole.

E-52 Maintenant, je désire parler juste un petit moment. Et je ne sais pas si ma voix arrive bien là au balcon. M’entendez-vous? Je pensais avoir vu les gens se déplacer. Qui que ce soit qui... Peut-être que j’ai pris celui-ci par transposition. Je... Est-ce celui-ci? Non. Celui-ci, est-ce mieux? Celui-ci, c’est toujours mieux? Très bien. Je vais prendre celui-ci et parler à partir de celui-ci.

E-53 Bon, calmons-nous maintenant. Excusez ma sensibilité mentale, émotionnelle; j’allais dire mélancolique. Je n’y peux rien. Quand je commence à prendre contact avec quelqu’un, et que je commence à l’aimer, que nous faisons connaissance, alors nous sommes obligés de dire: «Au revoir, nous nous reverrons un jour.» Je déteste faire cela. Mais j’aimerais vous dire qu’un jour nous allons nous rencontrer là où nous ne dirons plus au revoir (C’est juste), juste de l’autre côté de la rivière. Et, oh! j’ai tant de choses que j’aimerais vous dire à ce sujet, en rapport avec les expériences, j’aurais souhaité avoir trois ou quatre semaines juste pour rester ici. Mais peut-être que le Seigneur voulant, je peux revenir à un moment donné, et nous continuerons.

E-54 Maintenant, juste pour continuer, la raison pour laquelle je parle d’Abraham, je–je ne pouvais simplement pas l’amener au sommet de la montagne. J’avais tant de choses à dire à son sujet quand il était ici en bas dans le–quand il faisait son voyage. Et j’ai fait cela pour édifier la foi en vous, pour vous faire comprendre que vous êtes héritiers avec lui. Vous êtes–vous êtes la postérité d’Abraham. Quand vous êtes morts en Christ, vous êtes la postérité d’Abraham, et héritiers avec lui selon la promesse. Pensez-y.

Combien ici sont des chrétiens nés de nouveau? Levez la main. On dirait cent pour cent. Alors vous êtes la postérité d’Abraham, et vous êtes héritiers avec lui. Vous êtes héritiers. Tout ce qu’Il a fait pour Abraham, Il a promis de le faire pour vous. Et la Parole que voici est Sa promesse, c’est pourquoi accrochez-vous-y maintenant.

E-55 Et lisons-En une portion. Je désire que nous lisions dans le Livre d’Esaïe pour avoir un petit texte d’où tirer un contexte: Esaïe, chapitre 7, verset 14.

C’est pourquoi le Seigneur vous donnera un signe: Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et lui donnera le nom d’Emmanuel. [Ostervald]

E-56 Maintenant, de ceci j’aimerais tirer le sujet suivant: Un Super Signe.

E-57 Nous vivons dans un–un jour où tout doit être super, sans quoi la chose ne se vendra pas; ça doit être super. C’est simplement un jour de supers. Nous... La vieille petite épicerie du coin a pratiquement disparu, là où nous avions l’habitude d’aller samedi soir payer la facture de l’épicerie; et–et le petit magasin du coin. Pourquoi? Les grands supermarchés ont fait disparaître cela.

E-58 J’ai visité l’un de vos supermarchés. Je–j’ai une petite histoire à vous raconter à ce sujet. Je...

E-59 Cette eau ici, c’est une bonne eau; elle est bonne et fraîche. Mais le changement d’eau nous a plutôt rendus tous malades, les gosses sont donc tombés malades. Et ma femme et moi, nous sommes allés ici au supermarché pour voir s’ils avaient de l’eau. Et–et la dame a indiqué un rayon. Et nous y sommes allés, et cela ressemblait aux canettes de bière. Je suis retourné, et j’ai dit: «Est-ce de l’eau?»

Elle a dit: «Lisez cela.»

E-60 C’était donc de l’eau. J’ai pris une caisse de ces canettes. Je me suis senti gros comme ça en sortant, en transportant ces canettes. Je me suis dit: «Et si un chrétien me voyait transporter ces canettes? Serais-je en mesure de lui faire comprendre que c’est de l’eau?»

E-61 Et alors, quand donc je suis arrivé au motel où je logeais... La dame qui tient cet établissement est une chrétienne, ce sont des gens très bien. Et elle a dit: «Eh bien, mon mari a dit qu’il était très reconnaissant que cette semaine on n’avait pas de canettes de bière à mettre dehors.»

J’ai dit: «Madame, avez-vous vu les canettes d’eau?» Je voulais me rassurer qu’elle avait vu que c’était de l’eau. Et je... et en me déplaçant avec ce tas de canettes en main, vous savez, mais c’est de l’eau mise en canettes.

E-62 Eh bien, alors, les supermarchés, les grands endroits, ils ont des choses que les petits magasins du coin ne vendaient pas. C’est le supermarché.

E-63 Et puis, mon vieux modèle A, il est démodé, ma Ford au sujet de laquelle Billy n’était pas d’accord avec moi, en venant ici. A propos, sur tout le trajet en venant ici le radiateur de sa nouvelle Chevy bouillait; et les freins de ma Ford ont grillé. Ainsi, vous voyez, de toute façon il fallait que Dieu nous fasse arriver ici. C’est donc ce que nous avons; c’est juste deux opinions. L’une et l’autre nous ont toutes amenés ici parce que nous avons fait confiance à Dieu, et ce n’est pas la Chevy ou la Ford. Ainsi, mais maintenant...

E-64 Ma première Ford c’était un modèle T. Depuis lors j’utilise la Ford. Et je déclarais toujours que ce véhicule faisait trente miles à l’heure [48 km/h]. On doutait beaucoup de cela, mais j’avais... J’allais à quinze miles à l’heure [24 km/h] dans cette direction, et quinze miles à l’heure dans cette direction-ci, vous savez. Ainsi en moyenne j’avais trente miles à l’heure.

E-65 Mais maintenant, ils ont une super voiture, oh! la la! Ça vous file à toute allure sur le sol. On ne saurait plus vendre le vieux modèle T, parce que c’est un jour des choses super. Tout doit être super. Et maintenant, ils ont même de super avions à réaction, de super autoroutes.

E-66 Oh! ces voitures qu’on a aujourd’hui ne pourraient pas rouler sur les autoroutes que nous avions à l’époque. Le premier voyage que j’ai effectué vers l’ouest, cela m’a pris seize jours pour aller de Jeffersonville à Phoenix, en Arizona, une distance de mille huit cents miles [2896 km]. Mais, oh! la la! la plupart des... C’était en 1926, ils n’avaient que de vieilles routes en pierres. J’étais un jeune garçon assis là, tenant cette Ford à capote repliable; je pensais que je passais un bon moment. Cela prendrait à un cheval deux ou trois mois pour y arriver, si mon papa était venu.

E-67 Mais vous voyez maintenant, que s’est-il passé tout à coup? Pendant six mille ans, on a eu le même homme. Mais juste ici au cours des cinquante dernières années, il est passé du cheval et du boghei à un avion à réaction ou à une fusée. Pourquoi? La Bible dit que les gens courront çà et là dans les derniers jours et que la connaissance augmenterait. C’est un signe du temps de la fin.

E-68 Super, tout doit être super; ça ne marchera pas. Ils veulent même avoir des gens super. Même que nous... On m’a appris qu’ils ont une émission à la télévision qu’on appelle Superman. Toujours quelque chose de super... Deux ou trois personnes se sont suicidées, ou quelque chose comme cela, en essayant de mettre en oeuvre cette conception mentale. Frères, nous sommes dans un âge de la folie, parce que tout est devenu si super.

E-69 Nous ne sommes que des êtres humains. Et les gens veulent avoir une super race. Hitler a déclaré que l’Allemagne était la super race. Staline a déclaré que–que les Russes étaient une super race. Il y a quelque chose qui cloche quelque part. Ils sont tous issus du même arbre, c’est ce que dit la Bible, à savoir que Dieu a fait toutes les nations à partir d’un seul homme, d’un seul sang: un seul homme, Adam. De cet Adam sont issues toutes les races: la race noire, la race blanche, la race brune, la race jaune, la race rouge. Quelle que soit la race, Dieu l’a fait sortir de ce seul sang-là. Chacun de nous peut donner son sang à l’autre par une transfusion. La région où nous avons grandi a changé notre peau en des couleurs différentes, mais c’est le même homme.

E-70 Et j’ai remarqué une chose en tant que missionnaire, sans doute que les frères pourraient dire la même chose. J’ai été chez les Hottentots qui ne savaient même pas distinguer la main droite de la main gauche. Mais laissez-les recevoir le Saint-Esprit, ils se comportent de la même façon que vous lorsque vous recevez le Saint-Esprit (C’est exact), ils se comportent de la même manière, ils parlent en langues, ils font exactement les mêmes choses que vous lorsque vous recevez le Saint-Esprit. Certainement. Et ils sont vraiment en feu.

E-71 Maintenant, tous ces super ceci, super cela... Maintenant, ils quittent la terre, ils vont en orbite, les astronautes et les autres. Tout ce qu’ils ont est si super. Que signifie tout ceci? C’est un signe que les ténèbres viennent. C’est juste.

E-72 L’homme a toujours cherché à réaliser quelque chose lui-même par sa propre connaissance. Ç’a été sa... ç’a été sa devise tout le temps, essayer d’accomplir quelque chose par Sa propre connaissance. Cela a commencé dès le commencement, au jardin d’Eden. Adam, aussitôt qu’il fut déchu de la grâce, il a cherché à accomplir quelque chose; il a essayé de bâtir une super église; c’est-à-dire, par une rédemption sans expiation. Il a essayé de bâtir une église, il a essayé de se frayer une voie pour retourner au jardin, sans une expiation. Et il–il a essayé la même chose tout du long. Aujourd’hui, l’Adam déchu cherche à faire la même chose: mettre sur pied une super église, une certaine église très intellectuelle, très attrayante et belle.

E-73 Eh bien, si seulement nous pouvons prendre conscience qu’il n’y a qu’un seul moyen pour retourner, et que c’est le moyen que Dieu a recommandé au commencement: le Sang.

E-74 Caïn a bâti une église, il a fait un sacrifice, il a donné une offrande avec sincérité, et il a prié; et si Dieu l’a condamné et qu’Il a agréé Abel sur la même base, Dieu a mal agi s’Il a fait cela. Mais Caïn est venu selon sa propre voie, tandis qu’Abel est venu selon la voie à laquelle Dieu avait pourvu, la révélation que ce n’était pas à cause des fruits (comme certaines personnes le pensent aujourd’hui) qu’Adam et Ève ont été chassés du jardin d’Eden.

E-75 Eh bien, c’est une remarque. Je dis cela pas pour faire une mauvaise remarque, mais c’est juste pour faire remarquer une chose, ce n’est pas une plaisanterie. Mais j’ai toujours dit, les gens croient (C’est pour cela que j’ai été rejeté à cette autre réunion) que–que c’étaient des pommes ou quelque chose qu’Ève a mangé qui a causé la–la chute. Si le fait de manger des pommes a amené des femmes à se rendre compte qu’elles sont nues, nous ferions mieux de distribuer de nouveau les pommes. C’est l’exacte vérité. Absolument. Ce n’était pas des pommes, et ne laissez jamais quelqu’un vous faire avaler cela.

E-76 Pourquoi s’est-elle rendu compte qu’elle était nue? Absolument. Pourquoi la vie est-elle venue par cela, cette vie pervertie? Dieu, le grand Entrepreneur, Il avait placé tous nos corps ici sur la terre sous forme de calcium, de potasse, de pétrole; Il allait créer cela et façonner cela. Mais elle–elle a contourné la voie de Dieu. Absolument. Qu’a fait Adam quand il est allé vers sa femme? Quand Il est allé vers elle, il l’a trouvée déjà enceinte (très exactement) d’un démon, par sa propre exception–conception, elle a reçu une semence impure. Jéhovah, avant qu’Il puisse se marier, Sa femme avait fait la même chose. Et Jésus, avant qu’Il ne puisse aller vers Son Epouse, celle-ci s’était déjà organisée et était devenue l’Eglise catholique romaine: la même chose.

E-77 Et ne vous en faites pas, Il aura une Epouse qui sera rachetée par Sa Parole, très exactement ce qu’Il avait dit à Ève de garder. Il aura une Eglise (Amen) qui sera rachetée par Sa Parole.

E-78 Maintenant, nous voyons tous ces efforts pour accomplir quelque chose de grand, pour faire une–une espèce de grand mémorial à son propre nom, quelque chose de super...

E-79 Nimrod, il a voulu une fois bâtir une voie pour aller au Ciel sans expiation du tout, aussi s’est-il bâti une super tour. Il existe beaucoup de tours, mais il a cherché à bâtir une super tour. Qu’est-ce qu’il en est advenu? Elle s’est effondrée.

E-80 Ensuite est venu Nebucadnetsar; il a construit une super ville, il pensait qu’il pourrait bâtir ces grandes murailles, des murailles suffisamment épaisses de sorte qu’il pouvait faire faire une course de chars au-dessus de ces murailles, et les grands portails en fer et tout qu’il a construit, et il a fait passer le fleuve juste au milieu: un type du Ciel; des jardins suspendus et son trône, juste à côté du fleuve, comme le fleuve–fleuve Euphrate; et comme le fleuve de la Vie dans le jardin d’Eden, et le fleuve de la Vie dans le Royaume de Dieu. Et que s’est-il passé? Ça s’est effondré, parce que cela ne pouvait pas tenir.

E-81 Notre propre nation, étant soeur de l’Angleterre, a toujours été jalouse de leur marine. C’est pourquoi une fois on a essayé de construire un navire qui serait–qu’on ne pouvait pas faire couler, qu’on appelait le Titanic. Mais, malgré tout, il a sombré. Et c’est comme l’a écrit le poète dans le chant: «Dieu, de Ses mains puissantes, montre à ce monde qu’il ne peut tenir.» C’est juste.

E-82 La France a construit ce que l’on appelle la ligne Siegfried. Et ils ont placé leurs canons partout là-bas, et ici derrière ils avaient les femmes, le vin et que sais-je encore, ils vivaient dans le péché. Et au cas où l’Allemagne marcherait sur eux, ils les abattraient carrément, parce qu’ils avaient construit la ligne Siegfried, qui était fortifiée avec du béton. Mais que s’est-il passé? Les Allemands ont carrément contourné cela et les y ont fait sauter. Cela ne marcherait pas...

E-83 L’Allemagne a essayé. Ils se sont fait la ligne Maginot, ils ont creusé profondément dans la terre, ils ont fortifié la chose avec du béton et tout. Qu’ont fait les Américains? Ils ont envoyé les bombes de gros calibre, et ils les y ont fait sauter.

E-84 L’homme cherche à accomplir quelque chose, il veut faire de sa propre oeuvre un mémorial, en essayant de faire quelque chose.

E-85 Les églises aujourd’hui cherchent à gagner plus de membres, pour que leur organisation devienne plus importante. Au lieu d’accepter les révélations de Dieu, ils se retirent et en font une secte. C’est cela le problème pour toute organisation. Je ne suis pas contre mes frères qui sont dans l’organisation. J’aime mes frères. Mais lorsque l’organisation rédige ses documents et terminent cela par un point... S’ils terminaient cela par une virgule, ce serait en ordre. Si vous disiez: «Je crois ceci, plus tout ce que Dieu nous ajoutera», amen, c’est bon.

(85) Mais quand vous dites: «Nous croyons ceci, et c’est ça la chose, et nous ne... ne voulons que rien d’autre y soit ajouté», alors vous écartez carrément Dieu en faisant cela. C’est juste.

E-86 Oh! une super dénomination... Ils ont essayé d’instruire les gens. L’instruction est une bonne chose, mais elle ne remplacera jamais le salut. Elle ne le peut pas. Le programme de Dieu, ce n’est pas l’instruction, ce n’est pas la civilisation; c’est plutôt le salut. Mais l’homme a essayé de bâtir une super église.

E-87 Le monde cherche à créer une super nation avec des bombes et tout. Qu’ont-ils fait? Ils en sont arrivés à un point où ils ont peur les uns des autres. Il suffit d’appuyer une fois sur un bouton; cela ne nécessite plus toute une armée. Les petites nations, partout, elles peuvent appuyer sur un bouton, et en fait, le monde entier explosera en une seconde. Il ne vous faut plus avoir une grande nation comme la Russie. Oh, un tout petit pays, une île quelque part peut faire la même chose. Et ils se tiennent là avec des postes de radar, de puissants missiles par milliers prêts à décoller avec des armes atomiques et à hydrogène. La Russie pourrait appuyer sur un bouton cet après-midi, et tous ces Etats-Unis sombreront sous terre. Et les Etats-Unis pourraient appuyer sur une détente et faire sombrer la Russie sous terre. C’est juste.

E-88 J’ai appris que les hommes de science que nous avons ont si peur qu’ils sont venus chercher Dieu et qu’ils ont trouvé le Saint-Esprit. Ils ne savent pas ce qu’il faut faire. Oh! je vous assure; vous ne pouvez creuser suffisamment pour y échapper.

E-89 Cependant nous, nous avons un abri. Il n’est pas fait d’acier. Il est fait de plumes; c’est sous Ses ailes que nous nous reposons, attendant. Quand les bombes voleront, ne vous inquiétez pas là-dessus. Nous nous envolerons nous aussi, et irons droit à Sa rencontre dans les airs, nous serons enlevés à Sa rencontre en un clin d’oeil. Vous voyez donc que les grandes choses super ont peur les unes des autres.

E-90 On en est arrivé au point où on a essayé de construire une super église. Maintenant, vous savez que j’ai été ordonné dans une église baptiste missionnaire. Et en 1944, les baptistes avaient lancé un slogan qui disait: «Il nous en faut encore un million en 1944.» Je suis allé à un rassemblement où ils faisaient des membres, c’était un rassemblement de l’école du dimanche, et on devait congédier l’église pour permettre aux pasteurs d’aller fumer dehors. C’est vrai. Et puis, les femmes étaient assises là, à moitié nues, et des choses comme cela, simplement parce que la seule chose qu’ils devaient faire c’était d’inscrire leur nom dans un registre. J’ai beaucoup de considération pour les baptistes, pour les presbytériens, et pour tous ceux qui citent le Nom de Jésus-Christ. Mais ce que je veux dire c’est que nous devons retourner à la manière de Dieu de faire la chose. Il n’est pas tellement question que nous essayions... Les gens veulent...

E-91 Les baptistes veulent être le groupe le plus important. Les presbytériens veulent être le groupe le plus important. Les pentecôtistes, les unitaires veulent être le groupe le plus important. Les Assemblées veulent être le groupe le plus important. Tous les autres veulent être le groupe le plus important. Faisons sortir cela de notre tête. Il n’y a qu’un seul groupe, et ce sont les saints qui ont été lavés par le Sang du Dieu vivant, qui ont été prédestinés depuis la fondation du monde. Et aucune semence, peu m’importe ce que c’est, si elle n’a pas été fécondée, elle ne germera pas. Peu importe le nombre de fois que vous adhérez à l’église, le nombre de dénominations dont vous êtes membre, si la vie qui est en vous n’est pas fécondée par le Saint-Esprit, vous n’irez jamais dans l’Enlèvement; vous ne ressusciterez jamais de cet endroit, de la tombe où vous irez. C’est juste.

E-92 Oui, une super église, des super dénominations, tout est super. Mais qu’est-ce que cela a toujours fait? Tout ce à quoi l’homme a porté la main a toujours failli. (Maintenant, je commence à me sentir religieux.) Pourquoi? Il est un raté pour commencer. Et tout ce qu’il a essayé de réaliser a échoué.

E-93 Nous sommes dans un jour où nous avons les meilleurs médicaments que nous ayons jamais eus, et pourtant cela tue presque tout autant que ça guérit. C’est juste. Nous sommes dans un jour où tout semble plus grand. Mais voyez ce que cela fait; cela ôte la vie aux gens. J’étais en Afrique et j’ai vu les moustiques qui transmettent la malaria, il y en avait tout un tas sur la jambe d’un autochtone, cela ne lui faisait aucun mal; mais qu’un seul me pique, moi, je serais envahi par toutes sortes de–de choses, si bien qu’on m’a fait des injections aux bras avant d’aller là-bas; j’attraperais la malaria la première fois qu’un de ces moustiques me piquerait. Voyez-vous, cela détruit le système. Cela pourrait aider ici alors que cela dérange ici. Cela nous affaiblit constamment.

E-94 Et voyez ce que nous avons aujourd’hui, une bande de... Je déteste dire ceci; ç’a l’air sacrilège; mais pratiquement une bande d’idiots instruits. C’est juste. Je dis, en tant que missionnaire, qu’il est de loin mieux de–de traiter avec un païen sans instruction qu’avec un païen instruit. Un «païen» c’est un «incroyant». C’est tout à fait exact. Oh! c’est une chose vraiment terrible en ce jour où nous vivons, comme c’est horrible!

E-95 Maintenant, remarquez encore un super, toutes ces choses... Hitler a cherché à constituer une super race. Pharaon a cherché à constituer une super race. Je me suis tenu là en Egypte pour essayer de voir les–les trônes où s’asseyaient les pharaons. Vous devriez creuser jusqu’à vingt pieds [6 m] sous terre pour retrouver leurs trônes. Je me suis tenu à Rome, là où se trouvaient les Césars; c’est complètement... Vous ne pouvez même pas retrouver l’endroit, à moins que vous creusiez très profondément, les murs ensevelis et ainsi de suite, là où vivaient les Césars. Pourquoi? Cela montre que tout ce que l’homme fait est périssable. Qu’est-ce que tout cela? Toutes ces choses ont sombré dans l’histoire et sont devenues de la poussière.

E-96 Qu’est-ce qui fait que l’homme désire faire cela? Qu’est-ce qui fait cela? C’est parce qu’il y a quelque chose derrière cela, et il essaie de suivre sa propre voie, au lieu de suivre la voie de Dieu pour cela. C’est la raison pour laquelle les gens cherchent à bâtir des super dénominations. C’est la raison pour laquelle ils essaient de bâtir des super moyens de transport, des super villes et ainsi de suite; c’est parce qu’il y a quelque chose là derrière. C’est ce qui fait que l’homme veut se comporter bizarrement et s’enivrer. Pourquoi fait-il cela?

E-97 Qu’est-ce qui fait qu’une femme désire se dévêtir? Ecoutez, soeurs. Maintenant c’est pratiquement devenu un camp de nudistes. Ne laissez pas cet esprit venir sur vous. C’est un esprit. Croyez-moi, en tant que serviteur de Christ. C’est un démon; gardez cela loin de vous. Priez pour que le Sang de Christ éloigne cela de vous. Peu m’importe de quelle église vous êtes membre; cela ne signifie rien pour moi ni pour Dieu. Le problème c’est de savoir si vous êtes en ordre avec Dieu. Et puis, somme toute, vous ne devez pas prendre...

E-98 Je vis dans une contrée où il y a des chênes, des chênes de banister. Et au printemps, quand l’hiver est passé, toutes les vieilles feuilles mortes pendent sur les chênes. Eh bien, comment allons-nous avoir de nouvelles feuilles? Vous n’avez pas besoin d’aller arracher les vieilles feuilles. Laissez simplement la nouvelle vie venir; les vieilles feuilles tombent.

E-99 Il en est de même avec Christ. Quand Christ entre, le monde tombe automatiquement. Quand les gens disent qu’ils sont nés de l’Esprit de Dieu et qu’ils aiment encore les choses du monde, la Bible dit: «Si vous aimez le monde ou les choses du monde, l’amour de Dieu n’est même pas en vous.» Comment pouvons-nous faire ces choses?

E-100 Nous cherchons à bâtir des choses super. Eh bien, tout ça c’est pourri; tout cela n’est que de la poussière; tout cela retournera à la poussière. Ainsi l’homme désire voir un super signe.

E-101 Et Dieu a dit une fois: «Je vais leur donner un super Signe. Je vais donner à ces gens un super Signe.»

E-102 Les Juifs veulent avoir des signes. Tout le monde veut avoir des signes. Les gens veulent avoir des signes. Le monde aujourd’hui veut avoir des signes. Ils essaient de fabriquer leurs propres signes. Mais Dieu leur a donné un Signe. C’est juste. L’éclair en zigzag qui jaillit dans la nuit sombre et orageuse montre qu’il peut y avoir la lumière en temps des ténèbres. C’est juste.

E-103 Dieu a dit: «Je vais leur donner un Signe: une vierge concevra.» Combien Il l’a fait d’une manière humble! C’est un super Signe. «Une vierge concevra et portera un Enfant, un Fils, et on L’appellera Emmanuel: ‘Dieu avec nous.’» Voilà le super Signe.

E-104 Combien cela devrait être frappant, que Dieu devienne un bébé! Que Dieu ait tant aimé le monde. Voici l’un des plus grands passages des Ecritures, à savoir: «L’amour de Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique; afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la Vie Eternelle». La poussière même qu’Il a créée sur la terre, Il est devenu cette poussière-là. Combien cela devrait être frappant! Dieu, Emmanuel, changeant de forme, passant de Dieu à un Homme, étendant Sa tente depuis les étoiles des cieux pour vivre ici sur terre avec des créatures impures comme nous! L’amour de Dieu, comment Il ferait cela...

E-105 Combien cela devrait être frappant pour le pécheur, de savoir que le Petit Jéhovah pleurait dans les bras d’une mère, le Petit Jéhovah; Il n’est pas venu avec l’éclat d’un Ange. Il est venu en tant que la Postérité d’Abraham. Il est venu en tant qu’un Homme. Il n’a pas descendu les corridors dorés du Ciel. Si c’était le cas, ce serait pour les riches. Mais Il naquit dans une crèche, Il était si pauvre qu’Il a dû emprunter un sein pour y naître. Et quand Il est parti, Il a dû emprunter une tombe pour y être enseveli: Jéhovah, Emmanuel, un super Signe. Amen.

E-106 Dieu a envoyé des prophètes; Il a envoyé des signes; Il a tout envoyé, mais Il a dit: «Je vais maintenant vous donner le super Signe, le grand Signe: Moi, Je descends Moi-même pour habiter parmi vous, on M’appellera Emmanuel.» Cela devrait frapper les gens: Il s’est fait chair et a habité parmi nous, Il est né dans une étable sale et puante; le Petit Jéhovah, Il n’était pas couché dans un panier rose dans une chambre d’hôpital, mais dans une mangeoire puante, sur un tas de fumier dans une grange. Emmanuel, le Créateur des cieux et de la terre, qui était emmailloté. Alléluia. Le Petit Jéhovah jouant comme un enfant, Jéhovah comme un adolescent, Jéhovah comme un charpentier, cela devrait être frappant; mais c’est tellement effacé que le monde manque cela à des millions de kilomètres.

E-107 Il n’y a pas longtemps, une femme, alors que je prêchais sur la divinité de notre Seigneur Jésus-Christ, a dit: «Monsieur Branham, j’apprécie votre prédication, mais a-t-elle dit, il y a une chose que vous faites, sur laquelle je ne suis certainement pas d’accord avec vous.»

E-108 Et j’ai dit: «Qu’est-ce, soeur? Si c’est une seule chose, je suis reconnaissant de faire votre connaissance»; j’ai dit: «En effet, généralement ça fait environ une centaine de choses.»

E-109 Et il–elle a dit: «Eh bien, il y a quelque chose de remarquable.» En effet, elle était membre d’une église qui ne croit pas à la divinité de Christ; exactement comme lorsque je vois aujourd’hui les gens qui Le relèguent à quelque chose d’autre, ils font de Lui juste un prophète, oh! la la!... Elle a dit: «Vous vantez trop Jésus. Vous Le divinisez.»

E-110 J’ai dit: «Il était Dieu.»

«Oh, a-t-elle dit, Il–Il ne pouvait pas être Dieu!»

J’ai dit: «Eh bien, Il était Dieu.»

E-111 Elle a dit: «Eh bien, Il ne peut pas L’être. Je vais vous prouver par votre propre Bible qu’Il n’était pas Dieu.»

J’ai dit: «J’aimerais bien vous voir le faire.»

E-112 Et elle a dit: «D’accord, prenez votre Bible et ouvrez dans Jean, chapitre 11.»

E-113 J’ai dit: «D’accord. Je sais ce que vous allez dire, car je connais pratiquement cela par coeur.»

E-114 Et elle a dit: «Jésus, quand Il était en route pour ressusciter Lazare de la tombe, la Bible dit: ‘Il pleura.’»

Eh bien, j’ai dit: «Certainement.»

Elle a dit: «Eh bien, alors, comment pouvait-Il être Dieu et pleurer?»

E-115 J’ai dit: «C’était le côté humain qui pleurait. C’est juste. Vous manquez de voir qu’Il était Emmanuel. Il était à la fois Homme et Dieu.» J’ai dit: «Il était un Homme qui allait à la tombe, en pleurant. Mais quand Il a redressé ces petites épaules et a dit: ‘Lazare, sors’, et qu’un homme qui était mort depuis quatre jours, et qui puait, est revenu à la vie; pour ça il fallait plus qu’un homme.» C’est juste.

E-116 Il était un Homme quand Il descendait la montagne ce soir-là, affamé, et qu’Il regardait sur un arbre pour trouver quelque chose à manger. Mais quand Il a pris cinq petits pains et deux poissons et qu’Il a nourri cinq mille personnes, ça c’était plus qu’un homme. C’était le Créateur, Jéhovah. C’est juste.

E-117 Il était un Homme quand Il était couché dans cette barque ce soir-là, et dix mille démons de la mer avaient juré de Le noyer. La barque bondissait comme un bouchon de liège, alors que les vagues montaient... Il était si fatigué à force d’avoir prêché qu’Il ne pouvait même plus bouger, cela ne L’a même pas réveillé. Mais une fois qu’Il fut réveillé (alléluia), Il s’est avancé et Il a posé Son pied sur le bastingage de la barque, et Il a levé les yeux et a dit: «Silence, tais-toi!», c’était plus qu’un homme. C’était Dieu qui pouvait calmer les vagues de la mer.

E-118 C’était un Homme qui implorait miséricorde à la croix, disant: «Mon Dieu, pourquoi M’as-Tu abandonné?» Mais le matin de Pâques, quand Il a brisé les sceaux de la mort, du séjour des morts et de la tombe et qu’Il est ressuscité, Il a dit: «Je suis Celui qui était mort et qui est vivant pour toujours», c’était plus qu’un homme. C’était Dieu dans Son Fils. Amen.

E-119 Tout homme qui a jamais réalisé quelque chose croyait cela; tout poète qui est parvenu à–qui a ému chaque coeur, qui a jamais fait quelque chose...

E-120 Eddie Perronet qui a composé le cantique d’inauguration... Ses chansons ne se vendaient pas. Un jour l’Esprit s’est saisi de lui; il a pris la plume dans sa main, il a écrit sous l’inspiration de l’Esprit:

Que tous acclament la puissance du Nom de Jésus,

Que les Anges se prosternent;

Apportez le diadème royal,

Et couronnez-Le Seigneur de tous. Amen.

E-121 La vieille aveugle Fanny Crosby, un soir il lui fut demandé pourquoi elle ne voulait pas composer des chansons mondaines. Elle a dit: «Je suis chrétienne.» Combien elle est différente d’Elvis Presley. Ils ont dit... Eh bien, les hommes se moquèrent d’elle, ils ont dit: «Ça n’existe pas.» Ils ont dit: «Que veux-tu dire, et s’Il n’ouvrait pas tes yeux?»

Elle a dit: «C’est Dieu qui a voulu mon sort.»

E-122 Et la personne a dit: «Eh bien, comment le sauras-tu? Si tu meurs et qu’il existe un tel endroit, tu ne Le verras pas.»

Elle a dit: «Là-bas, j’aurai ma vue.»

«Eh bien, a-t-il dit, qu’arriverait-il si tu n’avais pas ta vue?»

Elle a dit: «Je Le reconnaîtrai de toute façon.»

Il a dit: «Comment Le reconnaîtras-tu, d’après ce que tu penses?»

E-123 Elle a dit: «Je sentirai les empreintes de clous dans Sa main.» Alors elle se tourna, et elle–l’inspiration la frappa, elle chanta: Je Le reconnaîtrai, oui, je Le reconnaîtrai, Et rachetée je me tiendrai à Ses côtés;Je Le reconnaîtrai par les empreintes de clous dans Sa main. Oh! la la! elle a écrit:

Ne m’oublie pas, ô Doux Sauveur,

Ecoute mon humble cri;

Alors que Tu appelles les autres,

Ne m’oublie pas.

Car, c’est Toi, la Fontaine de tout mon réconfort,

Plus que la vie pour moi;

Qui ai-je sur terre à part Toi,

Ou qui d’autre que Toi ai-je au Ciel?

E-124 Certainement, tous ceux qui ont jamais réalisé quelque chose croyaient qu’Il était Emmanuel. Il était plus qu’un prophète. Il était un Prophète, mais Il était le Dieu-Prophète, Emmanuel, Dieu dans la chair.

E-125 Il n’est pas venu avec la fanfare des Anges célestes. Il n’est pas venu en tant qu’un Ange. Il est venu en tant que la Postérité d’Abraham pour montrer le super Signe de Dieu du dernier jour. Oh! oui, pour produire une super Semence, une super race, la race qui avait été promise, la race d’Abraham, pour produire une super Semence dont nous avons parlé, un Super Christ.

E-126 Qu’est-ce que les gens Lui ont fait quand Il est venu sur terre? Ils se sont moqués de Lui. Ils ont appelé l’Esprit qui oeuvrait en Lui, par Lequel Il pouvait discerner les esprits et tout, ils ont dit: «C’est le diable. Il est Béelzébul, un diseur de bonne aventure.» Et la partie physique, la partie corps, ils l’ont pendue au bois et l’ont mise à mort.

E-127 Mais Il était un super Signe. Il est ressuscité le troisième jour, parce qu’Il avait eu confiance dans la Parole de Dieu. David a dit sous l’inspiration: «Je ne laisserai pas Son âme au séjour des morts, ni ne permettrai que Mon Saint voie la corruption.» C’est pourquoi Jésus savait que les Ecritures parlaient de Lui, et Il savait qu’Il ne verrait pas la corruption. La corruption s’installe en soixante-douze heures dans un corps mort. Nous savons cela. Et Il savait que dans cet espace de temps, Il ressusciterait des morts. Et Il est ressuscité des morts, parce qu’Il était un super Signe. Les prophètes étaient des signes, certainement, mais ils sont morts et sont allés dans la tombe. Mais Jésus était le super Signe; Il est sorti de la tombe. Amen. Une super race... Absolument. Un Super Christ...

E-128 Maintenant après deux mille ans, deux mille ans, malgré toutes les critiques et tout le reste, Il demeure toujours le même aujourd’hui. «Je vais vous donner un super Signe, un grand Signe.» Les gens veulent quelque chose de super, c’est pourquoi l’Eglise a reçu quelque chose de super, pas juste une poignée de mains, pas juste un–un baptême formaliste; mais le baptême du Saint-Esprit; pas juste une confession vraiment aux yeux secs, mais l’Esprit de Christ vivant en eux, élevant leur vie même à un point où ils servent Christ et vivent avec Christ.

E-129 Eh bien, la Bible dit... hier soir, là où nous nous étions arrêtés... Abraham... Il a dit à Abraham dans Genèse, chapitre 22, les versets 16 et 17, Il a dit: «Ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Ta postérité, Abraham, possédera la porte de l’ennemi.»

E-130 Quand Rebecca fut choisie pour Isaac, le fils, la même chose lui fut aussi dite. Quand Eliézer y est allé, un type du Saint-Esprit qui est venu chercher une Epouse, il l’a trouvée dans la fraîcheur du soir. Saisissez-vous ce que c’est? Ce jour-ci, le dernier jour, la dernière partie du jour, quand les Lumières du soir sont en train de briller, alors Il l’a trouvée.

E-131 Et remarquez, et il a dû traiter avec deux personnes différentes. Elle avait une famille. Mais les seules personnes avec lesquelles Eliézer a dû traiter, c’étaient sa mère et son frère. [Espace non enregistré sur la bande–N.D.E.]

E-132 Et il a dit: «Eh bien, et si la femme refuse de venir avec moi?»

E-133 Il a dit: «Si donc elle refuse de venir, alors tu seras dégagé de ton serment.» Alors il a placé sa main sur sa hanche et il a juré.

E-134 Remarquez, Eliézer a trouvé la femme; il savait que c’était elle. Et remarquez, il a dû traiter avec deux personnes, sa mère et le frère. Le père, les autres, n’avaient rien à dire; c’étaient la mère et le frère.

E-135 C’est pareil pour le Messager, le Saint-Esprit de Dieu, en ces derniers jours, qui cherche l’Epouse. Il a dû traiter avec l’église qui s’appelle la mère, les catholiques; et le frère, le prédicateur. C’est exact. Il a dû traiter avec ces deux-là. Ce sont eux qui ont suscité une dispute là-dessus.

E-136 Mais maintenant il a dit: «Tu dois faire ton choix. Vas-tu aller?»

E-137 Et écoutez; aussitôt, dès qu’elle a entendu parler d’Isaac, avant même qu’elle l’ait vu, elle a dit: «J’irai.»

E-138 Pourquoi? Elle lui était apparentée par une relation de sang. Voyez-vous, elle était l’enfant du frère d’Abraham. Isaac et Rebecca étaient des cousins germains, une relation de sang; cela montre que l’Eglise des derniers jours aura une relation de Sang avec Christ. En effet, le Dieu même qui a prédestiné le Christ qui était l’Agneau de Dieu immolé avant la fondation de la terre, l’Eglise elle-même, son nom fut placé dans le Livre avant la fondation du monde. Et Rebecca, aussitôt qu’elle a entendu parler d’Isaac, quelque chose en elle l’a attirée directement vers lui, bien qu’elle ne l’avait jamais vu ni rien, cependant de son propre gré elle a désiré aller et quitter sa mère ou son frère.

E-139 Et aujourd’hui, quand cette Lumière de Dieu, ce Saint-Esprit frappe une–une semence prédestinée, dont le nom a été inscrit dans le Livre de Vie de l’Agneau avant la fondation du monde... C’est ce que la Bible dit. C’est juste. La Lumière brillera. Vous pouvez prêcher à certains et c’est comme de l’eau sur le dos d’un canard, ça tombe. Mais que cela frappe une fois cette semence-là, observez ce qui se produit aussitôt, il y a quelque chose qui se produit là sur-le-champ. Pourquoi? C’est la semence prédestinée qui pousse. Elle doit pousser. Et quand cette Lumière, l’Evangile, la frappe, elle saisit cela. Les autres se lèveront et s’en iront; ce n’est pas pour eux. La Bible dit que ces hommes ont été prédestinés à la condamnation (le Livre de Jude). Toute Ecriture est inspirée.

E-140 Eh bien, quand cette Lumière a frappé la petite Rebecca, Elle a compris que quelque chose au-dedans d’elle la rapprochait d’Isaac. Elle s’est voilé la face. Elle ne voulait plus avoir affaire à son propre entendement. Dès lors, Isaac était son entendement.

Et l’Eglise elle-même, quand elle entre en contact avec cette puissance de Dieu, le baptême du Saint-Esprit, elle quitte les églises dénominationnelles, elle quitte l’Eglise catholique, où qu’elle soit, quand ce baptême du Saint-Esprit est rendu réel aux gens, ceux qui sont prédestinés (comme vous ici présents) à la Vie Eternelle, elle voit Cela et elle marche dans Cela. Qu’est-ce? Un super signe. Et l’ennemi... possède la porte de l’ennemi...

E-141 Considérez la postérité naturelle d’Abraham. Moïse a possédé la porte de l’Egypte, cette grande ville. Il a possédé la porte de la mer Rouge quand il s’est retrouvé en face d’elle. Il l’a possédée.

E-142 Considérez les enfants hébreux; l’ennemi, c’était le feu. Ils ont possédé la porte du feu, de sorte qu’il n’a pas pu les brûler.

E-143 Considérez Daniel dans la fosse aux lions, la postérité d’Abraham; il a possédé la porte de la gueule des lions. Le lion n’a pas pu ouvrir sa gueule. Je crois que Dieu est descendu dans cette Colonne de Feu et s’est tenu entre Daniel et ces lions. Tout le monde sait que les lions ont peur du feu. Et il a vu cette Lumière tourbillonner là, et ce lion ne pouvait pas s’approcher de lui. C’était l’Ange du Seigneur. Daniel a possédé la porte de la fosse aux lions. Pourquoi? Il était la postérité d’Abraham.

E-144 Tous ces grands guerriers, nous pourrions prendre des heures à parler d’eux. J’ai noté ici un bon nombre d’entre eux, je vais mettre cela de côté, faute de temps. Mais ils sont tous morts dans la foi; ils sont tous descendus dans la terre.

E-145 Mais un jour est venue la super Semence, la Semence royale, et Il a possédé les portes de la mort, du séjour des morts et de la tombe. Et Il a produit, après Sa résurrection, un super Signe éternel. «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» Aujourd’hui c’est «un million de plus»; c’est une dénomination; c’est une organisation.

Mais Jésus a dit: «Voici les miracles qui les accompagneront», un super signe. Une fois que Dieu dit une chose, Il ne peut jamais la retirer. Certains disent: «C’était juste pour les apôtres.»

E-146 Qu’a dit Jésus? «Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création.» Jusqu’où? Par tout le monde. A combien? A toute la création. «Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé; mais celui qui ne croira pas sera condamné, et (une conjonction) voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru», dans le monde entier, à toute la création, à chaque créature.

E-147 Je peux vous montrer là où Dieu a placé des dons et la puissance dans l’Eglise. Je voudrais que quelqu’un m’indique une seule Ecriture et me montre là où Il a ôté cela, là où Il a retiré cela de l’Eglise. C’est un super signe pour le croyant, montrant que nous sommes passés de la mort à la Vie, parce que nous sentons le Saint-Esprit, et nous Le voyons oeuvrer dans nos vies et nous changer de ce que nous étions en ce que nous sommes maintenant. Amen. Il est ressuscité des morts. Grâces soient rendues à Dieu.

E-148 Il rend la Parole super dans le dernier jour; Il vit toujours dans la semence d’Abraham avec un super signe. Le signe qu’Il a promis à Abraham, la super Semence dans les derniers jours verrait le même signe, Elle ferait la même chose.

En effet, Dieu a dû tuer Christ, Emmanuel, pour Le ressusciter afin d’envoyer le Saint-Esprit (une Personne éternelle qui ne peut mourir) pour vivre dans l’Eglise afin de produire ce signe-là. De tous nos psychologues, de tous nos grands docteurs, de tous nos théologiens vivant sur terre aujourd’hui, il n’y en a pas un seul capable de produire cela.

Il faut le Saint-Esprit et Lui seul. Ainsi Emmanuel, le même hier, aujourd’hui et éternellement, Dieu L’a ressuscité des morts, et Il est ici parmi nous, dix-neuf cents ans après: Il est vivant, le super Signe.

E-149 Nous avons toutes sortes de signes; nous avons des signes ici et des signes là. Mais Dieu a donné un super Signe, Emmanuel, la Semence d’Abraham faite chair, qui a habité parmi nous, qui est morte, qui est ressuscitée afin de racheter et de sanctifier l’Eglise, afin qu’Il puisse vivre dans l’Eglise et produire encore les super signes pour les autres au fil des âges, comme Il l’a promis: pas une super organisation, mais un super Signe. Oh! nés de Sa Vie même, la propre Vie de Dieu vivant en nous, produisant le même signe qu’Il avait produit à Sodome, là-bas chez le prophète Abraham.

E-150 Dieu a toujours pourvu aux prophètes. Dieu pourvoit aux prophètes. Et quand Il envoie des prophètes au peuple, c’est d’habitude le signe du jugement qui va suivre (Savez-vous cela?), lorsque des prophètes sont envoyés sur la terre. Maintenant, j’aimerais aborder quelque chose avec vous juste un instant, avant que nous n’entrions dans la ligne de prière, dans les quelques prochaines minutes.

E-151 Quand Dieu a envoyé Noé à un âge intellectuel, qu’Il leur a envoyé un message qui, pour eux, était une stupidité, parce que cela ne correspondait pas à leur condition de ce jour-là... Mais Dieu a envoyé Noé comme prophète, qui prophétisait que la fin était proche. Et Dieu l’a laissé vivre jusqu’à voir cela arriver.

E-152 Quand Dieu a envoyé–a fait sortir Israël d’Egypte, Il a envoyé Moïse, un prophète, pour prophétiser à un âge scientifique de l’Egypte: un prophète, un signe du jugement qui venait.

Daniel fut un signe pour Babylone. Et Jean fut un signe pour les Juifs.

E-153 Maintenant, il y a un super Signe du Saint-Esprit. Nous le savons; nous savons absolument que Christ vit et règne toujours. C’est Lui le Super.

Vous–vous parlez d’un superman? Le diable a quelque chose pour imiter la chose même que Dieu a faite. Tout ce que le diable a, il l’a tiré de quelque chose d’original. Le diable ne peut pas créer. Eh bien, vous savez cela. Si le diable est un créateur, alors nous avons deux créateurs. Le diable ne peut pas créer. Il pervertit ce qui a été créé. Maintenant, écoutez, par exemple un–un...

E-154 Qu’est-ce que l’adultère? L’adultère, c’est un acte correct perverti. Qu’est-ce que le mensonge? C’est la vérité pervertie. Qu’est-ce que le péché? C’est l’injustice; c’est la justice pervertie. Et tout ce que le diable a c’est une perversion de la chose originale que Dieu a faite. C’est la raison pour laquelle les gens ont appelé Jésus Béelzébul: ce vieux démon diseur de bonne aventure, c’était un esprit perverti par rapport au prophète. Voyez-vous?

E-155 Et c’est pareil aujourd’hui. Les gens ne comprennent pas cela. Mais si seulement ils lisaient la Bible, la Bible a dit que c’était un super signe.

E-156 Considérez ce groupe de cent vingt petits pêcheurs ignorants et autres, qui sont montés dans la chambre haute le jour de la Pentecôte. Ils sont sortis avec un super signe. Là se tenaient des gens de toutes les nations qu’il y a sous le ciel. Et voici qu’ils étaient là, ils ne connaissaient même pas leur propre langue, et ils parlaient dans les langues de chaque nation qu’il y a sous le ciel: un super Signe. Oh! la la! Nous pourrions continuer et continuer là-dessus. Le super Signe, Il est le super Signe.

E-157 Il est le dernier signe. Et, souvenez-vous, qu’était le super signe au temps d’Abraham? C’était quand Dieu s’est manifesté dans la chair et qu’Il a accompli cette glorieuse manifestation qui consistait à connaître ce que Sara disait dans la tente. Le dernier signe qu’Israël a reçu avant d’être rejeté, et après avoir traité Jésus de Béelzébul, c’était que Jésus pouvait connaître les pensées qui étaient dans leur coeur.

Jésus a dit que cette génération recevrait le même signe. C’est le dernier... Qu’est-ce? C’était Dieu qui était avec Abraham; c’était Dieu en Christ: Dieu avec Abraham; Dieu en Christ, Emmanuel. Et aujourd’hui, c’est Dieu dans Son Eglise, le super signe montrant que Dieu vit toujours. Croyez-vous cela? Ne vous éloignez jamais de cela. Tenez-vous-en à cela. Ce sont les heures de la fin. Ce sont les heures qui clôturent l’histoire du monde. Je...

E-158 Il fait un peu plus tard que je le pensais, il est 16 h 15, ainsi je suis–je dois arrêter et commencer à prier pour les malades.

E-159 Le super signe... «Je leur donnerai un signe éternel. Je leur donnerai un signe qu’ils ne peuvent détruire.» Et ils ne le peuvent pas, car Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Peu importe ce que vous essayez d’en faire, vous ne serez jamais en mesure de le détruire. La seule chose à faire, c’est de croire cela.

E-160 Et maintenant, au cours de cette semaine, vous mes braves amis, je serais un–un misérable hypocrite de me tenir ici devant des gens qui aiment Dieu et d’essayer de leur dire quelque chose de faux; je serais un séducteur; je ne devrais pas me tenir derrière la chaire, je ne devrais pas être en compagnie de ces merveilleux ministres; je ne devrais pas être en votre compagnie; je devrais être dehors avec les autres pécheurs et–et hypocrites. Et c’est parce que je crois ceci et que Dieu a choisi que ceci puisse apparaître en ces derniers jours, et qu’Il a prouvé cela par Sa Bible, que je suis ici.

E-161 Je ne suis pas ici pour la popularité. Si c’était le cas, j’aurais des émissions radiophoniques et télévisées, je ferais passer à la télévision tout ceci et tout. On devait supplier les gens pour qu’ils donnent de leur argent et des choses comme cela; je ne veux pas de ces histoires-là. Je désire avoir la faveur de mon Dieu; c’est tout. Je veux être tel que s’Il m’envoie là où il n’y a que cinq personnes dans une église, et qu’Il dise: «Reste là pendant six mois», je resterai juste là. Je n’ai rien qui puisse me lier. C’est juste. S’Il m’envoie outre-mer vers cent millions de personnes, je serai juste là. D’une manière ou d’une autre, Il prendra soin de la chose; Il l’a toujours fait et Il le fera.

E-162 Mais pour être honnête et sincère, et c’est moi qui vous le dis, mes amis, Christ aujourd’hui est vivant. Il n’est pas mort. Et Il est un Signe éternel, comme nous l’avons donc démontré dans la vie d’Abraham, au temps de Jésus, et jusqu’à ce jour, que c’est la dernière chose qui doit être donnée à l’Eglise.

E-163 Je vais faire une prédiction. Je ne prophétise pas. Je prédis. Je prédis que dans les quelques prochaines années toutes les organisations religieuses seront contraintes à prendre une position. Et ils auront une union des églises, et un grand boycott viendra après cette union des églises. Toutes les dénominations seront contraintes à y entrer: toutes. Sinon, il y aura un boycott terrible. Pratiquement chacune d’entre elles aujourd’hui a adhéré sans le savoir à ce Conseil Mondial des Eglises, en vendant leur droit d’aînesse: les protestants, les frères, avec la mère catholique de Rome. Ils feront cela.

Vous savez que la Bible a dit que l’ivraie serait liée, qu’elle serait d’abord mise ensemble. Elles se lient toutes dans un grand groupe. La Bible a dit qu’ils feraient une image à la bête. Je crois que cela va arriver bientôt, que si les gens n’adhèrent pas à une organisation, à une église, s’ils n’y entrent pas, leurs portes seront fermées.

E-164 Cette nation a toujours été un type d’Israël. Nous voyons qu’Israël est allé dans un autre pays, qu’il a pris les occupants, qu’il les a détruits, les a chassés, les a repoussés et a occupé le pays, exactement ce que nous avons fait aux Indiens. Alors Dieu leur a donné ce pays. Dieu nous a donné ce pays. Observez ce qui s’est passé. A cette époque-là, ils avaient de grands hommes; Josué, un roi; ils avaient David; ils avaient un Salomon, de grands hommes. Mais, finalement, les choses en sont arrivées au point où ils ont eu un renégat sur l’estrade, Achab, un croyant tiède. Il ne s’agissait pas tellement d’Achab; mais c’était cette femme derrière lui, Jézabel, qui était d’une autre race, d’une autre catégorie, elle n’était pas une Israélite; elle était une païenne, une idolâtre. C’est elle qui posait des actes odieux; c’est elle qui disait à Achab ce qu’il fallait faire.

Et nous avons connu le même cheminement; nous avons eu un Washington, un Lincoln, après que nous avons repoussé les Indiens et pris leur terre. Mais qu’avons-nous fait? Par le truchement de la politique, nous sommes entrés dans la même chose qui nous avait poussés à venir ici pour chercher la liberté. C’est tout à fait juste. Une Jézabel, une Hérodias, et une Jacqueline, mariée deux fois auparavant, vivant avec son troisième mari, vivant là-dedans maintenant. Et pourtant les gens aiment cela, ils sont aveuglés. Voilà.

E-165 Observez tout simplement; nous allons récolter ce que nous avons semé. Elle est à la fin. J’ai prophétisé en 1956, quand Billy Graham devait retourner, j’ai dit que Tommy Osborn retournerait et que l’Amérique recevrait son dernier appel.

E-166 Il y a plusieurs années, j’ai prédit avec exactitude la construction de la ligne Maginot, avec exactitude ce qui arriverait, avec exactitude que Kennedy accéderait à la présidence et, en rapport avec ceci, qu’un président catholique dirigerait ici, et ce qui arriverait. Et il reste encore deux choses, sur les sept choses dont Il m’avait dit qu’elles s’accompliraient parfaitement. C’est juste; c’est sur un vieux papier qui a jauni. Nous sommes au temps de la fin.

E-167 Souvenez-vous, frère, à l’époque de ce pays-là en Israël, lorsqu’elle faisait le mal, Dieu avait quelqu’un, du nom d’Elie pour se tenir là. Il n’était pas tellement considéré. Nous n’avons aucune histoire sur sa vie; nous ne savons pas d’où il est venu. La seule chose que nous savons, c’est qu’il est allé au Ciel dans un char. Il était plutôt un homme des bois. Il détestait les femmes immorales, et il ne manquait pas de dénoncer ce que Jézabel avait fait.

E-168 Ensuite, avant la Venue du Seigneur Jésus, il vint une autre personne ointe de Son Esprit, il s’appelait Jean, c’était aussi un homme des bois. Et il détestait les femmes immorales. Il n’a pas manqué de dire à Hérode que c’était mal de sa part de vivre avec la femme de son frère Philippe. Et Hérodias l’a fait décapiter. C’est juste.

E-169 Il est aussi prédit, dans Malachie 4, que cela reviendrait. Une super Semence paraîtra. Il faut que quelqu’un se lève, quelqu’un qui a une colonne vertébrale et l’intégrité chrétienne, certainement, qui prendra cette religion de Jézabel qui a été introduite même dans nos groupes pentecôtistes, quelqu’un qui se tiendra là avec l’Esprit chrétien et du feu, avec le Saint-Esprit derrière, pour prouver que c’est juste. Au temps du soir la Lumière paraîtra. Il ramènera la foi des enfants à la foi des pères de la Pentecôte, loin des dogmes et des credos. Cela doit venir et cela viendra. Au Nom du Seigneur, cela viendra.

E-170 Ces petites, faibles et insignifiantes soi-disant réalisations des hommes; on laisse les gens s’en tirer, des gens qui jouent aux cartes, mariés quatre ou cinq fois, et on les laisse devenir des diacres dans des églises et tout comme cela; c’est un opprobre odieux aux yeux de Dieu, et puis on appelle cela la religion de Christ: des prédicateurs, des hommes et des femmes prenant des bains ensemble, on se tient là sur les routes en short, fumant des cigarettes. Oh! la colonne vertébrale de la nation est brisée lorsque la femme se comporte comme cela. La femme est la colonne vertébrale d’une nation. Ce n’est pas le rouge-gorge qui picore la pomme qui la détruit; c’est le ver qui est dans le trognon. Je n’ai pas peur des bombes atomiques de la Russie. Absolument pas. Oh! c’est notre propre pourriture qui nous tue. La chose est pourrie jusqu’à la moelle avec l’immoralité. C’est juste.

E-171 Et quant à vous, je dois dire ceci; ne laissez jamais qui que ce soit vous faire avaler quelque chose à propos du communisme. Le communisme n’est rien. Ce n’est qu’un instrument dans les mains de Dieu. Je voudrais que n’importe quel lecteur de la Bible, n’importe quel prophète, se lève pour me montrer là où la Bible dit que le communisme dirigera le monde. Ce n’est pas le communisme qui va diriger le monde. C’est le romanisme qui va diriger le monde, selon la Bible.

E-172 Permettez-moi de dire ceci pour terminer. Aujourd’hui il y a trois grands rideaux. L’un d’eux c’est le rideau de fer, le suivant c’est le rideau de bambou, et l’autre c’est le rideau de pourpre; surveillez celui-là, c’est celui qui va diriger. Oh! ne pouvez-vous pas voir la chose entière se diriger droit vers cela? L’église devient...

E-173 «Avant qu’il y ait l’apostasie, l’homme de péché ne peut paraître.» Les communistes, la tiédeur de l’église, des détours sans signification... Ô Dieu, aie pitié. Il a dit qu’en ce jour-là Il enverrait un super signe parmi eux; qu’Il appellerait un peuple qui portât Son Nom. Il le fera.

E-174 Il y a trente et un ans, j’ai consacré ma vie, je suis mort, le vieux William Branham, et je me suis consacré au service pour honorer et pour ôter la–la souillure sur le Nom de Jésus-Christ, et pour ramener la Parole de Dieu dans l’Eglise. Cela fait trente et un ans que je suis au service. Ô Dieu, aide-moi à vivre jusqu’au jour où je pourrai voir les coeurs des chrétiens battre à l’unisson (amen), et où la souillure des hommes et des femmes, et–et où les credos et tout des églises auront disparu, et où une vraie Eglise du Dieu vivant, sans tache, se tiendra là dans la beauté de Christ pour Le recevoir quand Il viendra. Inclinons la tête.

E-175 Père céleste, pourquoi dois-je dire cela? Maintenant ce n’est plus sur mes épaules, Seigneur. C’est–c’est–c’est dans les oreilles des gens. Je–je prie, ô Dieu, que... Je ne pense pas que les gens resteront assis ici, mais fais qu’ils apportent cela à quelqu’un d’autre. Oh! aie pitié, Père divin.

E-176 Nous avons beaucoup parlé du super Signe aujourd’hui. Nous avons pris Abraham pour montrer la foi qu’il avait. Maintenant que la puissance de Dieu, ô Seigneur, règne dans la vie des gens. Que le Saint-Esprit vienne tendrement, doucement vers chaque croyant, et les cajole dans Ses bras; qu’Il leur dise: «Ne crains point, petit enfant; c’est juste en route.» Juste encore un peu de temps et le grand Chef-d’oeuvre viendra, le Christ de Dieu, le super Signe qui est ressuscité des morts et qui est vivant pour toujours, vivant parmi nous, sous la forme du Saint-Esprit, disant: «En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis dans le Père, que le Père est en Moi; Moi en vous, et vous en Moi», donc Dieu dans Son peuple, se manifestant. Ô Dieu, que personne ici cet après-midi ne soit lourd au point de manquer cela. Que l’Esprit rende ces choses vivantes pour eux.

E-177 Voici des mouchoirs posés ici pour les malades et les affligés. Je me dis; et si ces mouchoirs étaient destinés à mon petit garçon? Et si cela était destiné à ma femme, ou à mon précieux vieux papa, s’il était en vie, si cela lui était destiné, ou à ma mère? Oh! j’aurais voulu que quelqu’un soit sincère. Et, ô Dieu, avec toute la sincérité que j’ai, je–je–je demande la guérison de chacun d’eux, ô Dieu. Accorde-le.

La Bible nous enseigne qu’on prenait des mouchoirs ou des linges qui avaient touché le corps de Paul. Maintenant, nous réalisons que Paul ne vit plus parmi les mortels; il est immortel. Paul est parti. Mais Jésus demeure ici; Il est le même Dieu. Et les gens qui avaient foi en Paul savaient que Tu étais dans son corps, que c’était Toi, pas Paul. Il mourait chaque jour afin que Tu puisses vivre en lui. Et maintenant, ô Père, ils réalisent la même chose, et c’est la raison pour laquelle ils nous amènent des mouchoirs et des linges. Tu demeures le même Dieu. Accorde-leur les mêmes bénédictions, Père. Je le demande au Nom de Jésus.

E-178 Et maintenant, Seigneur, je vais donc prier pour Tes enfants malades. Je Te prie de m’aider. Que le Saint-Esprit m’oigne cet après-midi, non seulement moi, mais chaque ministre, chaque personne ici présente, à tel point qu’il n’y aura pas une seule personne faible parmi nous quand le service sera terminé. Accorde-le, Seigneur.

E-179 Maintenant, inclinons la tête. Avant que nous n’appelions la ligne de prière, je voudrais savoir s’il y en a ici qui sont malades du péché. Vous êtes allés à l’église parce qu’elle avait une énorme cloche dessus, parce que le maire de la ville en était membre, ou un certain docteur en théologie bien connu. Je n’ai rien à redire contre cela. Jésus n’a pas condamné ces pharisiens; Il a simplement dit: «Vous êtes des aveugles qui conduisent des aveugles.» Il a dit: «Vous courez les mers pour faire un prosélyte; et quand vous l’avez gagné, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus qu’il ne l’était au départ.» C’est vrai. Souvenez-vous, vous devez contourner la vérité pour recevoir une erreur. Croyez la Parole. «Je ne rejetterai point celui qui vient à Moi.»

E-180 Voulez-vous recevoir Christ cet après-midi juste en levant votre main, et en disant: «Frère Branham, je–je vais le faire juste ici à mon siège. Je ne vais pas monter là à l’autel; je–je vais croire en Lui juste ici. Et à partir de ce jour, je promets que je servirai Christ. J’irai à l’une de ces églises et je me ferai baptiser. Je chercherai le Saint-Esprit jusqu’à ce qu’Il remplisse mon coeur, remplisse mon âme, me donne la Vie Eternelle. Je vais croire que ce que vous avez prêché est la vérité. Maintenant, priez pour moi, Frère Branham, pour que je prenne ma décision, pour que ceci soit l’heure, juste depuis mon siège, je vais lever ma main.» Combien il y en aura-t-il là? Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. Et que Dieu vous bénisse. C’est bon. Très bien.

E-181 Je ne vais pas vous appeler à monter ici. Juste dans votre coeur, dites: «Seigneur Jésus, je–je crois sincèrement en cet instant même.» Très bien, continuez simplement à croire maintenant: «Je crois sincèrement, Seigneur Jésus.» Quelqu’un d’autre au balcon maintenant? J’attends simplement un moment.

E-182 C’est plus–plus que prier pour les malades, les amis. Que Dieu vous bénisse. Je vois ta main là derrière, fiston. Que Dieu vous bénisse, monsieur. Sans doute que c’est un brave homme qui a fait bien des bonnes choses dans sa vie; c’est la chose la plus glorieuse que vous ayez faite, frère.

E-183 Souvenez-vous, juste au moment où vous avez levé la main avec sincérité, Il vous a accepté aussitôt. «Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a (au temps présent) la Vie Eternelle et ne vient point en jugement.» Vous ne passerez jamais par la tribulation, vous ne viendrez jamais en jugement, mais vous êtes passé de la mort à la Vie. Comme c’est merveilleux!

E-184 Quelqu’un d’autre veut-il lever la main? Que Dieu vous bénisse, petite soeur. Que Dieu vous bénisse, soeur. Que Dieu vous bénisse, soeur. Et que Dieu vous bénisse. Les deux jeunes filles avec le petit garçon, que Dieu vous bénisse. Que Dieu bénisse cette dame qui est ici. Que Dieu vous bénisse, ma soeur. Soyez sérieux maintenant; Il vous acceptera juste là où vous êtes. Maintenant, souvenez-vous, l’appel à l’autel est une chose merveilleuse, mais dans la Bible ils n’avaient point d’appel à l’autel; les gens croyaient: «Tous ceux qui croyaient étaient ajoutés à l’Eglise.» Croyez tout simplement, juste là où vous êtes, que vous passez maintenant même de la mort à la Vie.

E-185 Il y a quelqu’un d’autre que j’attends très impatiemment. Que Dieu vous bénisse là derrière. C’est bon. Que Dieu vous bénisse. Il y a–il y a quelqu’un; j’en suis sûr. Je les regarde à l’instant même. Je vois. Vous direz: «Vous parlez sérieusement, Frère Branham?» Je parle sérieusement. Ne voulez-vous pas recevoir Christ qui vous parle maintenant, disant: «C’est le moment. C’est l’heure.»? Vous avez toujours désiré faire cela. Ne voulez-vous pas Le recevoir maintenant comme votre Sauveur? «Je prends ma décision juste ici. Je dis que c’est mon temps. Maintenant même, je lève mes mains, en disant: ‘Seigneur, je désire passer maintenant de la mort à la Vie. Je désire être une nouvelle créature. Je désire avoir quelque chose dans ma vie dont je suis sûr que ça m’a amo-...–amené au-dessus des soucis du monde. Je veux être certain que je suis vivant. Je ne peux pas courir le risque. Je pourrais... Ma vie pourrait s’en aller maintenant même, elle pourrait cependant s’en aller aujourd’hui, et alors je devrai Te rencontrer.’» Mais si vous n’en êtes pas certain, ne voulez-vous pas lever la main pendant que nous prions? Accorde-le, ô Dieu. Amen. C’est bien, c’est bon. C’est cela. Oui, je suis content, ma précieuse soeur, que vous ayez compris cela.

E-186 Notre Père céleste, c’est entièrement entre Tes mains maintenant. C’est là que la Lumière était suspendue; et maintenant Elle n’y est plus; Elle s’en est allée. J’ai fait de mon mieux, Père. Et maintenant, comme trophées de cette série de réunions, je Te donne chacun d’eux, Père, les trophées du message. Et puisses-Tu... Ils sont des dons d’amour de Dieu à Son Fils Jésus-Christ. «Et nul ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l’attire; et tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi, et Je les ressusciterai au dernier jour.» Tu l’as promis, ô Christ. Je réclame cela pour eux. Je réclame Ta Parole pour eux. Je me tiens ici en tant que ministre, en tant qu’un–un–un sacrificateur qui se tient entre les vivants et les morts, et maintenant je fais exactement ce que Tu as dit, prenant ce que Tu as dit dans Ta Parole. Tu as dit, dans Jean 5.24, Seigneur, c’est là que cela est écrit, Tu as dit: «Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Eternelle.» Tu l’as donc promis, et ils ont levé la main pour montrer qu’ils ont cru la chose et qu’ils l’ont acceptée. Maintenant, ils sont à Toi. Je Te les confie. Conduis-les, Père, tout au long du voyage de la vie. Et alors, finalement, quand viendra l’Enlèvement à la fin, puissent-ils aller dans cet Enlèvement. Il se pourrait que je ne leur serre plus jamais la main ici, mais, Seigneur, fais que nous vivions comme des voisins les uns des autres de l’autre côté. Accorde-le, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

E-187 Vous vous sentez récurés, le Saint-Esprit fait quelque chose pour nous quand nous prêchons. Il y a une Personne à qui j’ai toujours désiré ressembler, et c’est Jésus. Connaissez-vous ce cantique? C’est frère Davis qui l’a composé.

De la crèche de Bethléhem vint un Etranger,

Sur terre je désire ardemment être comme Lui;

Tout au long du voyage de la vie, de la terre à la Gloire
Je demande seulement à être comme Lui

Essayons tous ensemble maintenant de chanter cela.

Etre comme...

...être comme Lui;

Tout au long du voyage de la vie de...

E-188 Fredonnons simplement cela comme des enfants. [Frère Branham se met à fredonner Etre comme Lui.–N.D.E.] C’est cela mon désir. Quand j’étais petit garçon, j’ai lu Tarzan et les singes d’Edgar Rice Burrough; j’ai coupé la descente de lit en fourrure de ma mère pour imiter Tarzan. Quand j’ai lu Le Shériff solitaire, je chevauchais un bâton en manche d’une tête de cheval en bois partout où j’allais. Mais un jour, j’ai pris la Bible; depuis lors, mon désir est d’être comme Lui. Ô Dieu, accorde-le-moi; que Sa Vie coule tellement en moi. Puissé-je me mettre hors du chemin, comme je professe être donc mort depuis trente et un ans, afin que Jésus puisse se refléter.

E-189 A ma connaissance, la seule manière dont Il puisse le faire, c’est par Sa Parole. Etre simplement comme Jésus. Oh! oui, juste être comme–comme Jésus... Sur terre je désire ardemment être comme Lui;Tout au long du voyage de la vie...

Maintenant, je me fais vieux. Je vais devoir quitter la scène très bientôt. C’est toujours mon désir, juste être comme Lui.

E-190 Père céleste, alors que ce merveilleux cantique est joué, Juste être comme Jésus, que je puissé-je être suffisamment mort. Puissé-je me mettre suffisamment hors du chemin, l’indignité de... Aucun d’entre nous n’est digne, Seigneur, pour être comme Toi. Mais Tu as dit que nous le serions; c’est donc Ta promesse. Purifie-nous, Seigneur. Ôte tous les doutes. Nous désirons être comme Jésus. Nos vies, nous voulons que Son Esprit vive en nous. Que ferait-Il s’Il se tenait ici cet après-midi avec ceux-là qui ont été acquis par Son Sang, après Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection? Ô Dieu, accorde-le encore une fois, je Te prie. Viens en aide à mon pauvre coeur affamé, qui a faim de l’amour des frères, de l’amour des soeurs, avec décence et honneur, en tant que des chrétiens, en tant que des fils et des filles du Maître. Quel genre de personnes devrions-nous être? Accorde-le encore une fois, au Nom de Jésus, Seigneur, s’il Te plaît.

E-191 S’Il se tenait ici, que ferait-Il? Oh! si nous pouvons simplement nous abandonner, Il a promis: «Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus; mais vous, vous Me verrez.» Si je pouvais donc le faire encore quand je vais prier pour vous... afin que vous sachiez que ce n’est pas moi. Sa–Sa Parole dit ici: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. S’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris.» Que cela se fasse encore une fois ainsi, s’Il peut simplement laisser Son Esprit venir maintenant avant que nous commencions ce...

E-192 Etant donné que j’ai prêché durement comme ceci, c’est dur, mais priez pour moi. Priez. Priez, disant: «Seigneur, permets–permets-moi de toucher Ton vêtement aujourd’hui. Tourne, Seigneur, Ton serviteur, frère Branham; fais qu’il me parle comme il l’a fait–comme Tu avais parlé à la femme au puits. Je sais que ce n’est pas frère Branham. Il doit se mettre hors du chemin. Mais si seulement Tu prends son corps et l’utilises, je saurai que c’est Toi, après ces cinq jours de dur enseignement là-dessus, Ecriture sur Ecriture, et les promesses, je croirai cela.» Voulez-vous faire cela? Merci.

E-193 Par sa grâce et avec Son aide, l’Ange du Seigneur dont vous voyez la photo là derrière, lorsque je vous rencontrerai de nouveau à la rivière où juste de l’autre côté, avant que nous ne montions, souvenez-vous, Il se tient maintenant à moins de deux pieds [61 cm] de là où je suis en cet instant. C’est l’exacte vérité. Et je prends chaque esprit ici présent sous le contrôle du Saint-Esprit, au Nom de Jésus-Christ. Je vous demande de croire que ce que j’ai enseigné est la vérité, si c’est la Parole de Dieu. Si ce n’est pas la Parole, n’y croyez pas. Si c’est la Parole, c’est la Parole. Dieu confirmera Sa Parole.

E-194 Je venais d’avoir un petit–petit... Les gens là-bas, afin que l’onction puisse venir. Je vais appeler chaque personne. Billy dit que cinq cents cartes de prière ont été distribuées ici. Je vais prier pour chacun d’entre eux, je vais le faire. Je veux que vous voyiez que c’est Lui.

E-195 Une petite dame catholique est venue ici à Santa... Tous ces noms de saints qu’on a par ici, je les confonds complètement. Où étions-nous la dernière fois? A Santa Maria. Elle s’est avancée là, et elle avait son chapelet à la main. Elle a dit: «Père...»

J’ai dit: «Frère.»

Elle a dit: «Je sais que Dieu est avec vous. Si seulement vous m’imposez les mains, je serai guérie.» C’est tout ce dont elle avait besoin.

E-196 Je pense à cette petite femme mexicaine cette nuit-là là-bas à Mexico, qui avait ce petit bébé mort. Vous avez entendu l’histoire; c’était avec les Hommes d’Affaires. Je me tenais là en train de prêcher, essayant... la deuxième soirée. Billy est venu vers moi, il a dit: «Papa, j’ai plus de six cents huissiers qui se tiennent juste là. Ils n’arrivent pas à maîtriser une petite femme. Son bébé est mort ce matin à neuf heures, une petite femme mexicaine...» C’était à Mexico. Et il a dit... Il avait plu toute la journée, et les gens se tenaient juste là, par milliers, s’appuyant les uns contre les autres, n’ayant point de place pour s’asseoir; ils étaient debout.

E-197 Et le frère qui avait distribué les cartes était très lent. Je l’appelais «Mañana», au Mexique cela veut dire demain. Il était toujours très en retard. Il est venu me chercher à neuf heures. Et je suis arrivé là.

E-198 Et Billy a dit: «Cette femme a ce bébé mort là-bas, papa. Et je... Nous n’arrivons pas à la contenir.» Et il a dit: «Mañana a déjà distribué toutes les cartes.» Il a dit: «Je–je ne peux pas la faire entrer dans cette ligne de prière sans une carte de prière, cela poussera certains parmi les autres...»

E-199 J’ai dit: «Bien...» J’ai dit: «Frère Moore...» Combien connaissent frère Jack Moore? Beaucoup d’entre vous ici. J’ai dit: «Frère Moore, allez prier pour ce bébé. Elle ne me connaît pas de toute façon.» On me faisait descendre un mur à l’aide d’une échelle pour parvenir à l’estrade. J’ai dit: «Elle ne me connaît pas», c’était là à la grande arène.

E-200 Frère Espinosa, le connaissez-vous ici à la côte ouest? Frère Espinosa, quelqu’un d’entre vous connaît-il frère Espinosa, le Mexicain? Oui, certainement. Assurément. Il se tenait juste là, interprétant pour moi.

E-201 Et j’ai commencé. J’ai dit: «Comme je disais: ‘La foi est une ferme assurance des choses...’» Et j’ai regardé, et juste devant moi se tenait ce petit bébé mexicain. Il n’avait pas de dents. Il souriait. Et je me suis tourné, et j’ai vu frère Moore qui allait pour prier pour la–la dame. Elle passait sous les jambes des huissiers, elle les dérangeait, elle leur passait par-dessus les épaules avec ce bébé mort enveloppé dans une couverture. J’ai donc vu cela; j’ai dit: «Une minute, frère Moore, dites aux huissiers de s’écarter et de laisser monter la dame.» Je ne savais pas que c’était le bébé en question; j’ai simplement vu... J’ai posé ma main sur la couverture trempée.

E-202 Elle est montée d’abord en courant, et elle a saisi l’un de ces chapelets, et elle s’est mise à crier: «Padre (Père, vous savez).»

Et j’ai dit: «Ne fais pas ça.»

E-203 J’ai donc simplement prié pour le bébé; j’ai dit: «Seigneur Jésus, j’ai eu une vision d’un petit bébé. Je ne sais pas s’il s’agit de ce bébé.» J’ai dit: «Je pose mes mains sur cette couverture trempée.» Et il s’est mis à gigoter et à crier. Il est revenu à la vie.

E-204 J’ai dit: «Frère Espinosa, vérifiez cela. Ne–ne dites pas cela jusqu’à ce que les médecins auront signé la déclaration selon laquelle ce bébé était mort.»

E-205 Il a vérifié cela. Le bébé était mort ce matin-là à neuf heures; et il était onze heures du soir quand il est revenu à la vie. Puis les journaux sont apparus et tout.

E-206 Alors l’Eglise catholique m’a accordé une interview, et ils m’ont posé la question de savoir si leurs saints pouvaient faire la même chose. J’ai dit: «S’ils sont vivants.»

Il a dit: «Eh bien, ils ne peuvent être des saints avant qu’ils soient morts.»

J’ai dit: «Eh bien, trouvez-moi cela dans les Ecritures.»

E-207 Il est donc toujours vivant; Il est toujours ici. Priez maintenant. Touchez simplement le bord de Son vêtement. Je vais maintenant vous donner une Ecriture. Il est le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment de nos infirmités, le même hier, aujourd’hui et éternellement. Je déclare qu’Il est le Souverain Sacrificateur ici même. Il est le Souverain Sacrificateur invisible, Il peut agir ou intercéder pour vous seulement quand vous confessez qu’Il l’a déjà fait. Voyez-vous? Maintenant, touchez-Le. Toucher n’importe qui d’entre nous ne changerait rien. Mais touchez-Le, et Il va agir par Son Esprit. Voyez-vous? Je crois que j’ai Son Esprit. Touchez et voyez si c’est juste ou pas. Touchez-Le. Priez tout simplement.

E-208 Au balcon, certains d’entre vous qui êtes au balcon, vous pensez que parce que vous êtes très loin là derrière... Vous n’êtes pas hors de Sa portée. Il est partout, Il est omniprésent. Croyez-vous cela? Il est omniscient, croyez-vous cela? Il connaît toute chose, Il est toujours présent, omnipotent, Tout-Puissant, infini (alléluia), voilà mon Dieu.

E-209 Voici une dame âgée assise juste au bout; elle prie là depuis quelques minutes. Je pense que j’ai vu Cela se tenir près d’elle. Elle a des problèmes au niveau de la tête. Croyez. C’est juste, levez la main. Cela vous a quittée maintenant. Votre foi vous a guérie.

E-210 Maintenant, vous voulez interroger la dame? Qu’était-ce? Elle ne m’a point touché, moi. Voyez combien elle est éloignée de moi. Mais l’Oeil qui avait vu, avait dit: «Je t’ai vu quand tu étais sous le figuier», Il est toujours vivant aujourd’hui. C’est un super Signe. Il est toujours ici. Croyez tout simplement.

E-211 Il y a une dame assise juste ici derrière. Elle pleure. Elle prie. Elle souffre de l’estomac à cause de la nervosité. Elle croit tout simplement de tout son coeur que Dieu va la guérir. Ne manquez pas cela, soeur. Madame Snowden, ayez la foi. Je déteste devoir citer son nom, mais... Nous sommes des inconnus l’un à l’autre; je n’ai jamais vu cette femme de ma vie. Est-ce cela dont vous souffrez et ainsi de suite, tout ce qui a été dit? Agitez la main si c’est juste. Si nous sommes des inconnus l’un à l’autre et que je ne vous connais pas, agitez encore la main.

E-212 Maintenant, qu’est-ce? Juste être comme notre Seigneur Jésus, sur terre je désire ardemment être comme Lui. Ne voulez-vous pas être comme cela?

E-213 Quelqu’un par ici. Il y a une femme qui ne cesse... cela... Oh! c’est ici: un problème d’yeux. Mademoiselle Craig, je ne vous connais pas, mais vous êtes assise là en train de prier. Si nous ne nous connaissons pas, agitez la main comme ceci, afin que les gens voient.

E-214 Maintenant vous êtes près du Royaume. Ayez simplement la foi et croyez.

E-215 La petite dame assise ici, c’est si merveilleux pour elle; elle a secoué la tête, elle regarde tout autour, pas... Elle n’a pas douté de cela. Elle... qui croit cela. Et comme vous avez cru, regardez-moi et croyez-moi. Vous priez pour un garçon (c’est juste), une maladie mentale. Croyez-vous? Ne doutez pas; il va rentrer à la maison.

La dame juste derrière elle, la jeune femme qui souffre de complications, elle souffre du dos, de la nervosité, madame Patchett. Croyez de tout votre coeur, Madame Patchett. Je vous suis inconnu, mais c’est vrai. Si c’est vrai, agitez la main. Cela vous a quittée maintenant. Il y a une ombre sombre sur vous, et cela s’en est allé.

E-216 Et au balcon? Y a-t-il quelqu’un qui croit? Croyez-vous cela, qu’Il est le même?

E-217 Je vois une femme; elle ne se rend même pas compte qu’elle a cette foi. C’est une foi cachée, qu’elle ne confesse même pas. Elle souffre de maux de tête, elle est assise ici à me regarder, juste ici au-dessus. Madame Singer, cela vous a surprise, n’est-ce pas? Vos maux de tête vont vous quitter maintenant. Maintenant, dites à ceux qui vous critiquent de répondre à cela.

Croyez-vous? Chantons-Lui encore une fois:

Etre comme Jésus... Jésus...

E-218 Seigneur, c’est cela mon désir, juste nous humilier. Considérez ces gens, ces femmes, ces hommes, beaucoup d’entre eux cet après-midi, de l’autre côté de cette route et tout autour, ont la même foi qu’avait cette petite femme là il y a des années; et le même Jésus se manifeste, le super Signe dans les derniers jours, comme c’était alors dans les derniers jours pour Israël.

...demande d’être comme Lui.

E-219 Il a dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. S’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris.» Croyez-vous cela? Combien d’entre vous aiment leurs pasteurs? Levez la main. Certainement, vous les aimez. Moi aussi, je les aime.

E-220 Ils sont des hommes de Dieu. Je sais qu’eux-mêmes sont souffrants. Je–je sais qu’ils sont des pasteurs. Dieu sait tout à ce sujet. Voyez-vous, ils sont disposés à s’abandonner.

E-221 Je vais vous montrer une chose. Cet homme, qui tout à l’heure avait son mouchoir sur le visage, souffre du nez; cela part et revient, et continue. C’est juste. Il connaît tous vos problèmes. Il n’y a rien qu’Il ne sache. Je défie les incroyants. Si vous croyez que c’est faux, venez ici et faites la même chose.

E-222 Je sais ce qui ne va pas chez cette femme assise là. Je ne peux pas citer son nom; en effet, si elle a plus de foi, cette hanche sera guérie. Oui oui, oui oui, oui oui. Certainement.

E-223 Cette femme assise là dans cette chaise, dans ce petit lit. Je connais son problème, mais quel bien cela fera-t-il de citer son nom? Voyez-vous, je dirais là... Vous direz: «Certainement, regardez, elle est infirme.» Que dire de ces gens dont on ne voit pas l’infirmité? Voilà le miracle.

E-224 Cette femme qui souffre de l’arthrite qui est couchée là, il vous faut avoir la foi. Pourquoi aviez-vous douté, soeur? Pourquoi n’aviez-vous pas continué à croire? Autrefois vous croyiez cela. Vous avez laissé quelqu’un vous parler. Maintenant, vous savez que c’est juste. Ma prière est que votre foi ne faillisse plus jamais.

E-225 Vous essayez de vous cacher maintenant même, et voyez si vous pouvez le faire. Je peux citer nommément trois critiqueurs qui sont ici, à l’instant même aussi. Mais cela blessera les sentiments de certains.

E-226 Oh! nous–nous ne faisons pas les religieux. Ça c’est Dieu: pas moi; Lui. Sa Présence est ici. Croyez-vous cela? Maintenant, pendant que Son Esprit est ici, en train de m’oindre, si vous croyez que c’est Dieu, je veux que ceux qui ont ces cartes de prière se lèvent, je vais prier pour eux. Venez par ici, et ne–ne venez pas vers moi. Si vous venez vers moi, vous allez perdre. Venez, et en passant ici, faites comme si vous passez sous la croix.

E-227 Je vais demander à ces pasteurs, ces hommes pieux, de se tenir ici à mes côtés. Je vais comparaître avec eux à la barre du Jugement. Peut-être qu’ils ne sont pas en mesure d’avoir le discernement; cela est tout simplement un don, vous savez. Mais ce sont des hommes de Dieu, qui sont tout aussi sauvés que moi, et qui ont été appelés au ministère. Il y a cinq dons de ministère dans le Corps; premièrement ce sont les apôtres, les prophètes, les docteurs, les pasteurs et les évangélistes. Ils sont... prédestinés par Dieu. «Dieu a établi des dons dans l’Eglise.» Frères, voulez-vous bien vous tenir à mes côtés?

E-228 Dans cette section-là, que ceux qui ont des cartes de prière se tiennent dans l’allée; tenez-vous debout. Dans cette section du milieu, que ceux qui ont des cartes de prière se tiennent debout. Que la première section vienne comme ceci.

E-229 Y a-t-il moyen de les faire venir? Ou devrons-nous descendre devant? [Quelqu’un sur l’estrade parle à frère Branham.–N.D.E.] Maintenant, eh bien, je ne le peux pas. Je–je veux qu’ils viennent. Je... Voyons. Peut-être que nous ferons mieux de descendre là. Pouvez-vous placer ce microphone là en bas? De toute façon, j’aime descendre pour être avec les gens...?... Merci, frère.

Je vois votre bébé. Vous avez reçu l’exaucement à votre requête. Venez, frères.

E-230 Voici un petit garçon couché, mourant maintenant; il est juste là, se reposant dans ce vieux petit lit. Prions.

E-231 Père céleste, aie pitié de ce groupe. Ne laisse pas mourir ce garçon. Sauve sa vie. Accorde-le. Nous le réclamons maintenant même. Ne le laisse pas mourir dans cet état-là, Seigneur. Que les bénédictions de Jésus-Christ coulent sur lui. Accorde-le, Seigneur. Il lutte durement pour respirer. Que la miséricorde de Dieu déferle sur ce garçon. Qu’il soit sauvé, guéri et rétabli pour l’amour du Royaume de Dieu, Père. Nous, l’église du Dieu vivant, nous croyons réellement cela maintenant, et acceptons cela au Nom de Jésus.

E-232 Très bien, frères. Je vais demander à mes frères de se tenir de chaque côté.

E-233 Combien d’entre vous sont préoccupés par ces malades? Levez la main.

E-234 Prions les uns pour les autres.

E-235 Frères, veuillez vous tenir tous à leur droite et à leur gauche...?... de la ligne.

E-236 Juste de l’autre côté du microphone. Comment est-ce? Maintenant, ces gens, maintenant tandis que ces gens viennent, maintenant... [Espace non enregistré sur la bande–N.D.E.]

E-237 S’il y a encore des pasteurs qui croient vraiment, qui veulent bien venir se tenir ici avec nous, venez. Vous êtes invités et ordonnés pour cela.

E-238 Au Nom de Jésus. Ô Dieu, au Nom de Jésus...

E-239 Certains d’entre vous les ministres veulent-ils s’avancer maintenant pour se tenir ici avec nous? Au Nom de Jésus. Amen. Pauvre vieux frère, venez ici et je vais vous bénir...?... Notre Père céleste, je lui impose les mains...?... foi. Au Nom de Jésus, accorde-le.

E-240 Ô Dieu, au Nom de Jésus, accorde-le. Au Nom de Jésus-Christ. Au Nom de notre Seigneur Jésus. Au Nom de Jésus-Christ. Au Nom du Seigneur Jésus, accorde-le, Père.

E-241 Maintenant, partez en croyant vous tous. Au Nom de Jésus. Au Nom du Seigneur Jésus, accorde-le. J’impose les mains à notre soeur au Nom de Jésus. Accorde-le, ô Dieu, au Nom du Seigneur Jésus-Christ.

E-242 Approchez, mon frère. Croyez maintenant en Lui de tout votre coeur. Au Nom de Jésus-Christ, soyez guéri. Au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Au Nom du Seigneur Jésus, j’impose les mains à la mère et aussi à l’enfant.

E-243 Approchez, mon frère. Au Nom du Seigneur Jésus. Approchez, soeur...?... Au Nom de Jésus-Christ. Au Nom de Jésus-Christ. Je prie au Nom de Jésus-Christ. Au Nom du Seigneur Jésus. Approchez, frère, au Nom de Jésus.

E-244 Croyez-le, soeur, maintenant avec tout ce qui est en vous. Au Nom de Jésus. Au Nom du Seigneur Jésus. [Frère Branham et les ministres continuent à prier pour tous ceux qui sont dans la ligne.–N.D.E.]

E-245 Amen. L’aimez-vous? Croyez-vous? Chantons maintenant ce vieux cantique.

Je peux, je veux, je crois réellement;

Je le peux, je le veux, je crois réellement;

Je le peux, je le veux, je crois réellement

Que Jésus me guérit maintenant.

Maintenant, je vais vous dire ce que je veux que vous fassiez. Je veux que vous posiez vos mains sur quelqu’un à côté de vous pendant que nous chanterons de nouveau cela. Joignez-vous vous tous. Joignons nos mains, les uns avec les autres comme cela. Très bien.

...je veux, je crois réellement;

Je peux, je veux, je crois réellement;

Je peux, je veux, je crois réellement

Que Jésus m’a guéri maintenant.

Tous ceux qui croient en Lui maintenant, levez vos mains ensemble. Je peux, je veux, (C’est terminé. Vous avez obtenu cela.)... crois...

Je peux, je veux, je crois réellement;

Je peux, je veux, je crois réellement

Que...

Que Dieu vous bénisse, Frère Borders. Que Dieu vous bénisse...?... Que Dieu vous bénisse.


Наверх

Up

S'abonner aux nouvelles