Картинка цитаты

Et voilà Dieu était dans le coucher du soleil. Il était là dans l’arc-en-ciel. Il était là dans l’appel de l’élan. Il était là dans l’appel du loup. Il est partout dans la nature, partout.

Et à mon étonnement, juste en face de moi, un petit écureuil des pins se tenait sur une souche. Il est tout simplement comme le hibou de l’Irlandais : trop de bruit et d’agitation pour rien, vous savez, et c’est un tout petit animal, il était assis tout en faisant le gros dos. Mais c’est le policier des bois à la tenue bleue. Quand il crie, tout le gibier s’enfuit. Et il était assis là en train de jacasser après moi, c’est comme s’il allait me mettre en pièces; pourtant, il n’était pas aussi gros que ça, mais il ne faisait que sautiller. Et je me suis dit : « Ne sois pas si excité, petit ami. » Et ce qui faisait qu’il soit excité…
Moi-même, je–je devenais un peu excité quand j’ai commencé à voir toutes ces choses. « Ô Dieu, ai-je dit, oh ! quel merveilleux endroit où se trouver! » Je me sentais un peu comme Pierre sur la montagne de la Transfiguration : «Erigeons trois tentes et restons ici. » Et je fus si rempli de la gloire de Dieu dans mon âme que je–j’ai posé mon fusil contre l’arbre. Et je pense que j’ai explosé. J’ai fait le tour de l’arbre sans arrêt en courant, en criant : « Gloire à Dieu, gloire à Dieu ! » Je devais donner libre cours à quelque chose. C’était la seule soupape d’échappement que j’avais, je pense. Ainsi, tout simplement je… Je ne sais pas si vous vous êtes déjà senti bien comme cela. Mais vous pouvez expérimenter cela, car moi, j’en ai fait l’expérience. Je sais que c’est juste.

Quand vous faites attention et que vous voyez Dieu tout autour de vous… Là-bas, vous ne sentez pas l’odeur des cigarettes. Et là-haut, il n’y a pas de bière et de telles histoires, ni des femmes à moitié vêtues. Ils sont–ils sont en bas dans les amas d’ordures du diable. Mais c’est là-haut que Dieu vit.
Ainsi donc, là-haut, je courais sans cesse tout autour, en disant : « Merci, Seigneur, j’ai vu cet arc-en-ciel. » Et je me suis dit : « Il a l’aspect… » Au premier chapitre de l’Apocalypse, Jean L’a vu comme un arc-en-ciel, comme l’Alpha et l’Oméga, oh! le Commencement et la Fin, avec une alliance selon laquelle Il ne détruirait plus le monde. Et ainsi, nous avons un… dans ce… Le Nouveau Testament, c’est l’Alliance de Son Sang.

Comment j’ai commencé et j’ai continué à faire cela ? Je ne faisais pas l’hypocrite ; je me sentais bien, et je voulais me libérer, et je criais : « Gloire à Dieu », en faisant sans cesse le tour de l’arbre. Je pense que les gens se sont dit qu’il y avait un fou dans les bois, si quelqu’un s’était amené là. Mais ça m’importait peu qui était là. Je me sentais bien, et je voulais me réjouir dans le Seigneur. Et je pense que j’avais excité un peu cet écureuil et il… Je pense qu’il n’avait jamais rien vu de pareil. Pas seulement les écureuils, mais bien d’autres gens n’ont jamais vu quelque chose de pareil, ou même les êtres humains.
Et j’étais là, faisant le tour. Je pense que le spectacle paraissait bien drôle, mais je me sentais très bien. Et alors, il se tenait là tout en faisant le gros dos et me criait dessus, ses petits yeux exorbités étaient presque sur ses joues. J’ai dit : « Ne sois pas excité. J’adorais simplement notre Créateur. Assieds-toi. Fais de même. Tu te sentiras mieux. » Et alors le petit gars s’est assis. Je me suis dit : « Ne vois-tu pas ? Regarde, Le voici. Lève les mains et loue le Seigneur. »

Et il s’est trouvé que j’ai remarqué que ce n’était pas moi qu’il regardait. Il gardait la tête baissée, regardait comme cela. Et je me suis dit : « Eh bien, qu’est-ce que ce petit ami regarde ? » Et la tempête avait soufflé et forcé un grand aigle à descendre dans ce lieu ravagé par la tempête. Et c’est cela qui le rendait tout excité, cet aigle rampait là en bas dans cette broussaille.

William Branham, Prédications "Montre-nous le Père (Dieu rendu manifeste)"
http://www.branham.fr/sermons/1028-Show_Us_The_Father

Up

S'abonner aux nouvelles