La voie pourvue par Dieu pour aujourd’hui

Date: 64-0206E | La durée est de: 52 minutes | La traduction: MS
doc pdf mp3
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1     …l’Écriture. Je suis vraiment content d’avoir, ici derrière moi ce soir… [espace non enregistré sur la bande—N.D.É.] Prenons dans l’Écriture, juste pour un petit texte, si le Seigneur le veut.

2     Et, souvenez-vous, demain soir, nous allons encore prier pour les malades. Et maintenant, pendant que je parle… Écoutez, essayez tous de faire ceci. N’attendez pas qu’une certaine chose se produise. Ce que vous devez faire, c’est croire Dieu maintenant même. Croyez-Le maintenant même! Voyez?

3     Maintenant, il y a eu toutes sortes de ministères. Dieu, dans ces derniers jours, je crois, nous a donné tout ce qu’Il a dans Son Livre. Tout ce qu’Il a promis, nous l’avons vu, et malgré ça, il semble que les gens ne peuvent pas le saisir. Ceux qui sont destinés a le saisir le saisiront; uniquement ceux-la. Ça aveugle l’un, ouvre les yeux d’un autre.

4     Souvenez-vous, nous croyons que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Il n’est pas mort, mais Il est vivant aux siècles de siècles. Et Il est ici ce soir. Nous sommes dans Sa Présence, ce soir, et Il est ici pour confirmer et pour accomplir toute promesse qu’Il a faite pour aujourd’hui. Et Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Donc, tout ce qu’Il a été, Il l’est ce soir. Alors, croyons-Le maintenant, alors que vous lisons Sa Parole et que nous parlerons de Lui, pendant les quinze ou vingt prochaines minutes.

5     Genèse, chapitre 22 et les versets 7 et 8, pour me servir de texte.
    Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit: Mon père! Et il répondit: Me voici, mon fils! Isaac reprit: Voici le feu et le bois; mais où est l’agneau pour l’holocauste?
    Abraham répondit: Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l’agneau pour l’holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensemble.

6     Seigneur Jésus, bénis Ta Parole, qu’Elle ne retourne point sans effet, mais que les semences tombent sur une terre qui produira le salut pour ceux qui sont dans le besoin, tant physiquement que spirituellement. Nous nous remettons à Toi: l’assemblée, l’auditoire, la Parole, le texte, le contexte. Puisse le Saint-Esprit prendre le contrôle de nos êtres, pour que nous voyions Jésus-Christ. Amen.

7     Je veux parler maintenant pendant les quelques prochaines minutes sur: La Voie pourvue par Dieu pour aujourd’hui.

8     Dieu a toujours eu une voie. Il y a deux voies, c’est-à-dire nos voies ou bien Ses voies. Dieu a une voie pour aujourd’hui; en effet, Il a toujours pourvu d’une voie, pour tout. Dieu, au commencement, connaissait la fin, alors Il a disposé Ses Écritures, pour chaque âge. Et l’âge en question, quand il arrive… Maintenant ne manquez pas de voir ceci. L’âge en question, quand il arrive, généralement le ministère est tellement embrouillé, dans des “ismes”, et tout, et dans des traditions, qu’il est à un million de milles de la Parole.

9     Et alors Dieu envoie toujours quelqu’un sur la scène, un prophète. Et ce prophète… Dieu ne change jamais Son système. Il ne change jamais Ses voies. Il agit toujours de la même manière. Il l’a toujours fait; Il doit le faire cette fois-ci. Et c’est par ce moyen que Dieu agit et confirme cette Parole-là. Comme je vous le disais hier soir, c’est Dieu qui fait Sa propre interprétation. Dieu n’a besoin de personne pour Lui interpréter la Parole. Il L’interprète Lui-même, en La confirmant, en La rendant réelle. Et quand Dieu dit qu’Il fera une certaine chose, et qu’ensuite II la fait, il n’y a plus aucun doute là-dessus. C’est Sa manière de faire.

10     Alors, Dieu a pourvu d’une voie pour nous. Dieu aime Ses enfants. Il aime Son peuple. Il veut les aider. Il veut vous aider, plus que vous voulez vous-mêmes être aidés. Si vous pouvez simplement faire entrer ça dans votre cœur, que Dieu est plus disposé à vous aider que vous êtes disposés à vous aider vous-mêmes. Mais Il a une voie, et Sa voie est l’unique moyen par lequel Il agira. Vous devez accepter Ses conditions à Lui, pas vos conditions à vous. Ses conditions! Vous voulez que ce soit d’une certaine manière, mais Il—Il vous le donne à Sa manière à Lui.

11     Comme Naaman, qui s’est plongé dans les—les—les eaux du Jourdain. Eh bien, il disait que les eaux, là-bas dans son pays, étaient bien plus propres, qu’elles valaient bien mieux, mais ce n’était pas ce que le prophète avait dit. “Plonge-toi ici.” Il s’est plongé une fois, la lèpre était toujours là; six fois, elle était toujours là. Il devait obéir et suivre la voie de Dieu. Et quand il a obéi entièrement à la voie de Dieu, la lèpre s’en est allée.

12     Et je dis, ce soir, que si nous obéissons à la voie pourvue par Dieu, la lèpre s’en ira, la maladie s’en ira, tout s’en ira; mais nous devons suivre Sa voie pour aujourd’hui. Bon, se plonger dans le Jourdain ne servirait à rien maintenant; ça, c’était pour Naaman. La loi, c’était pour les—pour les Juifs. La grâce, c’est par Christ.

13     Mais chaque âge a sa part de l’Évangile déjà prédite. Cette Bible est la révélation complète de Jésus-Christ. Rien ne peut plus Y être ajouté, ni En être retranché; la personne qui le fait est maudite. Nous ne pouvons rien Y ajouter, rien En retrancher. Nous devons regarder Ici, et voir ce qui est promis pour cet âge-ci, et ensuite le voir se produire. C’est Dieu, qui interprète Sa propre Parole. Quand il Y a été dit: “Une vierge concevra”, elle a conçu. C’est ça qui En est l’interprétation de Dieu. Ce qu’Il promet, c’est ce qu’Il fait.

14     Maintenant, nous voyons que Dieu ne change pas Ses systèmes de faire les choses. Il fait toujours les choses de la même manière. Nous, nous changeons constamment, parce que nous sommes limités. Nous faisons toutes sortes d’erreurs, et nous pouvons nous améliorer et devenir meilleurs. Mais Dieu est infini. Sa première décision reste tout le temps parfaite. II ne peut pas devenir plus intelligent. Il a été le… II est la source de toute sagesse. Il est toute la sagesse. Il est toute la puissance: omnipotent, omniprésent, omniscient et infini. Ainsi donc, quand Il dit quelque chose, accrochez-vous-Y de toute votre âme, parce que c’est vrai.

15     Or, certaines églises disent: “Nous ne croyons pas Ceci et nous croyons cela.” Dieu ne jugera jamais le—le monde par une église. Il le juge par Jésus-Christ, et Jésus est la Parole. Il jugera l’église par la Parole.

16     Et si Ceci est la révélation de Jésus-Christ, pour tous les âges et pour cet âge-ci, Il a révélé dans cette Bible ce qu’Il ferait dans cet âge-ci. Et quand nous voyons Cela se faire, quand nous Le voyons faire ce qu’Il a promis de faire, — pas une naissance virginale, ça, c’était il y a deux mille ans, — mais ce qu’Il a promis de faire aujourd’hui; ce qu’Il a dit qu’Il ferait aujourd’hui, c’est ça qu’Il est aujourd’hui.

17     Bien des fois, les gens disent: “Eh bien, je ne crois pas Cela.” Eh bien, vous avez de nouveau là l’interprète d’Ève: il n’En prend qu’une partie, mais il ne prend pas le tout.

18     Donc, nous voulons nous rappeler que Dieu reste toujours le même. Sa Parole, et ce qu’Il dit, II le fera.

19     Pour montrer qu’Il ne change pas. Dans Genèse 1, Il a dit “Que chaque semence produise selon son espèce. Que chaque semence produise selon son espèce.” C’est précisément là que nous touchons, précisément là, à quelque chose qui donne le coup fatal à tous les évolutionnistes. Vous ne pouvez pas faire se reproduire certaines choses. Prenez par exemple le cheval et—et la… et la—l’ânesse, croisez-les, vous aurez un mulet, mais un mulet ne peut pas se reproduire à son tour, et donner un autre mulet. Ça s’arrête là. “Chaque semence selon son espèce.” On peut faire un croisement, mais ça va tout de suite revenir à ce que c’était, ce qui montre que ça n’évolue pas comme ça. Non monsieur. Ça s’arrête là. Vous pouvez croiser l’épinard avec quelque chose d’autre, pour produire un chou frisé, mais ça, vous ne pouvez pas le faire se reproduise à son tour. Non monsieur. Vous pouvez produire du mais hybride, mais replantez ce mais hybride, vous n’obtenez rien. Vous devez refaire le croisement chaque fois. Parce que Dieu a dit: “Que chaque semence produise selon son espèce.”

20     Et maintenant, en hybridant les choses, regardez où en est le monde aujourd’hui. Je lisais un article ici, dans le Reader’s Digest, qui disait que “dans vingt ans, les femmes n’auront plus de bébés, si ça continue. Elles mangent une nourriture hybride.” Ce qu’il y a, c’est qu’ils l’ont hybridée, et l’être humain n’a pas été fait comme ça, pour manger ce genre de nourriture-là. Il a été fait pour la rencontrer telle… ou, pour la manger telle qu’elle a été créée. C’est pour ça qu’aujourd’hui ils ne peuvent pas conserver les viandes, et que toutes les choses sont dans l’état où elles sont, c’est parce qu’elles sont hybridées, plantées en serre chaude, et, oh, avec toutes sortes de procédés. C’est simplement tout mélangé. Alors on en est au point où toute la race humaine est en train d’être détruite par ses propres réalisations, en essayant de prendre quelque chose que Dieu a créé bon, et de le transformer pour le rendre différent, à leur manière. Laissez les choses telles que Dieu les a faites!

21     On en est même au point où ils essaient d’hybrider les églises, aujourd’hui: du vrai baptême du Saint-Esprit, à une poignée de main; une sorte d’aspersion, pour un baptême d’eau. Oh! la la! Tout est hybridé. Nous devons revenir.

22     Une plante hybride, on est obligé de la dorloter, et de la vaporiser, et d’en éloigner les insectes et les scarabées. Mais pas une plante authentique en banne santé; elle est robuste, forte, il n’y a aucun insecte qui vient sur elle. Elle a en elle ce qu’il faut pour se débarrasser de l’insecte.

23     Et c’est comme ça qu’est un Chrétien authentique! On n’a pas besoin de le dorloter, et de le flatter, et de lui dire ceci, cela ou autre chose. Il a quelque chose en lui, le baptême du Saint-Esprit, qui le débarrasse de tout le reste. On n’a pas besoin de le supplier tout le temps, parce qu’il est une plante authentique de Dieu. Il a quelque chose en lui qui combat. Un Chrétien se bat pour chaque pouce du terrain sur lequel il se tient. Il doit faire ça, s’il espère jamais exister. Et, en le faisant, il y a Quelque Chose en lui qui prend soin de lui.

24     Ève a essayé d’hybrider la Parole, au commencement. Dieu lui avait dit: “Le jour où tu en mangeras, ce jour-là tu mourras.” Elle a essayé de La croiser avec la connaissance que Satan lui avait donnée. Et quand elle l’a fait, c’est là qu’elle a causé la perte de toute la race humaine, au profit du diable, quand elle a essayé de mélanger la Parole pure de Dieu avec la connaissance. Ça ne vient pas par la connaissance du monde.

25     Ça vient par la puissance du Saint-Esprit! “Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par Mon Esprit”, dit l’Éternel. C’est comme ça que Dieu le fait. La Parole de Dieu est la semence de la Vie Éternelle.

26     Si vous essayez de L’hybrider, qu’est-ce que vous allez faire? Vous allez vous tuer avec Elle. Ça ne marchera pas. Ça ne se mélangera pas, pas plus que l’huile et l’eau ne se sont jamais mélangées. Ça ne se mélangera pas.

27     Ils n’ont jamais, quelles que soient leurs voies, essayé de trouver quelque chose qui soit mieux que la voie de Dieu pour faire les choses. Vous savez, ils n’ont jamais trouvé un meilleur moyen pour un poussin de naître dans ce monde, que de sortir de sa coquille à coups de bec. Saviez-vous ça? Ils n’ont jamais trouvé un meilleur moyen. Le petit poussin naît avec un petit pif sur le bout de son—sur le bout de son bec. Et ce petit bec qu’il a, c’est pour se mettre au travail et se mettre à gratter; avec un mouvement de va-et-vient il va gratter, jusqu’à ce qu’il réussisse à engager sa tête, qu’il sorte sa tête de là, qu’il se gratte un chemin jusqu’à la liberté. C’est la voie pourvue par Dieu. Si vous le tirez de la coquille, ça le tuera. II ne vivra pas, si vous le tirez de la coquille. Il doit suivre la voie de Dieu.

28     C’est là le problème chez les Chrétiens aujourd’hui. Nous les avons tellement caressés dans le sens du poil, et nous leur avons serré la main et les avons fait entrer en secret, et les avons fait entrer dans l’église par une adhésion. Ce qu’il leur faut, c’est un autel de prière à l’ancienne mode, où ils prieront jusqu’à exaucement, jusqu’à ce que, en se dépensant, ils suivent la voie pourvue par Dieu, jusqu’à ce qu’ils se libèrent du monde. Le problème, aujourd’hui, c’est qu’ils mettent leur nom sur le registre et adhèrent à l’église, et ça s’arrête là. Mais la voie de Dieu, la voie pourvue, c’est de rester là et de vous frayer un passage, jusqu’à ce que Dieu vous donne la nouvelle Naissance C’est tout à fait exact. Faites-le sortir, et ça le tuera.

29     C’est là le problème, aujourd’hui, chez les gens. Une nouvelle Naissance, ils évitent tous ça. Ils n’aiment pas ça. Oh, ils ont substitué quelque chose à la nouvelle Naissance: “Venez et croyez, c’est tout ce que vous avez à faire.” Le diable, lui-même, croit, et vous savez qu’il n’est pas né de nouveau. Il y a une nouvelle Naissance. Il y a quelque chose qui va de pair avec ça, quelque chose qui, pour le monde, semble inconvenant, de mauvais goût.

30     Toute naissance est un gâchis. Peu m’importe où c’est. Si c’est dans la porcherie, ou—ou dans un hôpital. Une naissance est un gâchis.

31     C’est pareil pour la nouvelle Naissance! Ça vous fera faire des choses que vous n’auriez pas pensé faire. Ça vous fera vous agenouiller à l’autel et pleurer, pousser des cris, vous laver le visage pour en enlever le fard, lever les mains, louer Dieu, parler en langues, et toutes sortes de choses. La nouvelle Naissance fera ça, parce que c’est la voie pourvue par Dieu pour naître de nouveau.

32     Vous devez mourir. Vous devez mourir avant de pouvoir renaître. Toute semence doit mourir avant d’être régénérée de nouveau. Si elle ne meurt, elle reste seule. Il faut qu’un homme meure à sa propre pensée. II faut qu’il meure à toute pensée autre que la Parole de Dieu, et qu’il suive Sa voie à Lui. C’est ça le terrain de Dieu. Nous ne Le rencontrons pas en nous basant sur nos pensées; nous Le rencontrons en nous basant sur ce qu’Il a dit de faire. C’est la voie pourvue par Dieu pour ça. Les gens l’évitent; ils n’en veulent pas. Mais n’empêche que c’est vrai. Ça—ça produit la mort, et vous devez mourir, mourir à votre pensée.

33     “Eh bien, je sais que la Bible le dit, mais je n’arrive pas à comprendre.” Alors, restez là jusqu’à ce que Dieu le révèle. C’est exact. Il faut… C’est ça la nouvelle Naissance.

34     Les canards et les oies, on n’a jamais trouvé un meilleur moyen pour eux de se diriger vers le sud, que de se regrouper premièrement. Et c’est vrai. Vous les verrez tous se rassembler, et ils viendront d’eux-mêmes, une sorte d’instinct les réunit, et ils se rassemblent et se regroupent avant de s’envoler, avant de se diriger vers le sud. Qu’est-ce? C’est le temps du réveil, quand ils se rassemblent tous. Avez-vous déjà, de votre vie, entendu un tel jacassement, comme d’entendre ces oies au moment de leur rassemblement, ou ces canards? Je n’ai jamais rien entendu de tel! Et ils ont… Il n’y a pas d’autre, pas de meilleur moyen pour eux de le faire.

35     Bien des fois, dans les bois du nord, j’observe le début de la période du grand froid, au Canada. Une bande de canards nés là même sur ce lac, ils n’ont jamais quitté ce lac, ce petit canard ne l’a jamais quitté. Et tout à coup, une brise froide descend du nord. Ce petit, brave petit canard mâle, il est tout simplement un chef dès sa naissance, il va droit là, au milieu de cet étang, lève son petit bec en l’air, cacarde quatre ou cinq fois, et tous les canards de l’étang viennent directement à lui. Et il se lève de là, et il part en ligne aussi droite qu’il le peut vers la Louisiane, vers les rizières.

36     Pourquoi? On n’a jamais trouvé un meilleur moyen pour lui de se rendre là-bas. Vous ne pouvez pas les rassembler en troupeau. Mettez-les dans une cocotte et… dans une cage à poules et transportez-les là-bas par camion. Ce canard a plus de bon sens que ça. Mettez-le dans cette cage à poules pour l’emmener là-bas, il sait qu’il se dirige vers l’abattoir. C’est tout à fait vrai. Il suit la voie pourvue par Dieu.

37     C’est comme ça que les hommes devraient faire aujourd’hui, non pas être rassemblés en troupeau dans une cage à poules dénominationnelle. Mais entrer de la manière dont Dieu a dit d’entrer, par le baptême du Saint-Esprit et la nouvelle Naissance, un réveil où on se rassemble. Non pas adhérer à l’église, faire du porte-à-porte et distribuer des magazines, mais une Naissance, naître de nouveau, être rempli du Saint-Esprit, la voie de Dieu, se libérer du monde. C’est vrai! Croire la Parole de Dieu! C’est maintenant l’heure. C’est ce que nous devons croire.

38     L’homme, vous ne pouvez jamais… Peu m’importe combien d’hommes essaieraient d’aller là-bas à cet étang de canards, et dire: “Maintenant attendez une minute, les petits canards, j’ai quelque chose à vous dire. Nous avons ici un canard instruit. Il a un doctorat en philosophie et un doctorat en droit. Je vous le dis, lui il peut vous conduire.”

39     Ces canards ont plus de bon sens que ça. Oui monsieur. Ils s’en fichent de sa meilleure instruction, quelle qu’elle soit. Ils peuvent reconnaître le cri particulier qu’il lance. C’est un instinct. Oh! la la! L’église devrait en connaître autant au sujet de la Parole de Dieu!

40     C’est un son particulier, confus. La Bible a dit, Paul a dit: “Si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat?” C’est vrai. Si l’église—si l’église rend un son confus, d’“adhérer”.

41     Dieu a dit: “Une Naissance!” Ce que la Naissance a produit là-bas, la Naissance produit la même chose aujourd’hui, parce que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Ce qu’Il était à l’époque, Il l’est aujourd’hui. Ce qu’ils ont fait à l’époque, c’est la même chose que nous faisons aujourd’hui. La façon dont ils L’ont reçu là-bas, ils font la même chose aujourd’hui. La même chose qu’ils ont aujourd’hui, c’est ce qu’ils avaient à cette époque-là. Si jamais Ça vient, Ça vient de cette manière-là. C’est ça qui est la voie, la voie pourvue par Dieu. Ça ne change pas du tout.

42     Les canards ne changent pas du tout. Ils se regroupent au grand complet chaque année, ils se dirigent vers le nord, vers le sud, et, quelle que soit la direction qu’ils prennent, ils se regroupent d’abord.

43     C’est comme ça que Dieu fait. Il envoie Sa Parole en Sa saison, alors, en cette saison-là, Elle est manifestée. Et peu m’importe combien d’autres choses peuvent se passer, quand ils voient la Parole de Dieu promise pour ce jour-là, confirmée et promise, rien ne les arrêtera. “Une vierge concevra.” Et quand ils ont dit…

44     “L’Éternel, notre Dieu, suscitera un Prophète comme moi”, a dit Moïse.

45     Et quand ils ont vu cet Homme venir et faire les choses qu’Il a faites, ils ont su que c’était le Messie. Quand Philippe a vu cela se faire, il a dit: “Tu es le Christ. Tu es le Roi d’Israël.” Il l’a su, parce que la Parole avait promis cela, et c’était vivant en ce jour-là. Peu importe combien de pharisiens, de sadducéens se tenaient là, de docteurs en théologie, ça ne l’a pas arrêté du tout, parce qu’il attendait ce signe. Quand il l’a vu s’accomplir, c’était le signe de l’heure. C’est ce qu’ils attendaient, la voie pourvue par Dieu. Oui monsieur.

46     Or, vous ne pourriez pas donner de l’instruction à un canard. Il n’y arriverait pas. Il n’en voudrait pas. Les autres canards ne le suivraient pas, peu importe le nombre de diplômes qu’il affirmerait avoir. “Mais, écoutez, moi je suis allé à l’école des canards. Je m’y connais. J’ai obtenu mon diplôme. Je connais toutes ces choses.” Ça ne servirait absolument à rien. Aucun de ces autres canards ne le suivrait, s’ils sont des canards authentiques, amen, parce qu’ils attendent un signe particulier. Quand ils voient ce signe-là, ils y croient.

47     Et si un canard a un moyen de reconnaître ça, qu’en est-il d’un Chrétien né de nouveau? Nous devrions reconnaître Jésus-Christ dans la puissance de Sa résurrection. C’est vrai. Dieu agit selon la voie pourvue par Dieu.

48     Souvenez-vous, ce n’est pas l’instruction qui serait l’instrument pour les conduire au lieu pourvu par Dieu. L’instrument qu’ils ont, c’est l’instinct. Et eux, ces canards, ils savent que cet instinct les conduira au lieu pourvu par Dieu.

49     C’est ainsi que le Saint-Esprit conduit l’Église au lieu pourvu par Dieu. Non pas pour qu’Elle adhère à une église, mais pour qu’Elle soit remplie de Sa Présence, pour qu’Elle voie Sa Parole manifestée, confirmée. C’est ça la voie dont Dieu a toujours pourvu l’église, les gens, pour les amener au lieu dont Dieu a pourvu pour eux. C’est exactement ce que devrait être l’église aujourd’hui. Maintenant, nous savons que c’est vrai.

50     Il n’y a pas de meilleur moyen pour qu’un… On n’a jamais trouvé un meilleur moyen pour un bébé d’obtenir ce qu’il désire, que de crier pour l’avoir. Si vous lui donnez une clochette et que vous dites: “Junior, tu n’es âgé que de trois jours, mais, bon, quand tu veux—quand tu veux ton biberon, soulève cette clochette et sonne-la”, voyez si ça marche. Ça ne marche pas. Le bébé crie pour obtenir ce qu’il désire. C’est la voie pourvue par Dieu. Plus fort vous criez… Ne flanquez pas une raclée à ce petit, il ne fait que suivre la voie pourvue par Dieu. Il veut quelque chose. C’est exact. C’est le seul moyen qu’il connaît pour appeler sa mère: pousser des cris, crier pour ça. C’est exact.

51     C’est ce que Dieu recommande pour Ses enfants. C’est ce que Dieu recommande pour Ses enfants qui croient. Effectivement. Non pas des discours intellectuels, non pas une grande théologie, théologie à enseigner. Il veut que vous criiez pour obtenir ce dont vous avez besoin. C’est exact, réclamez-le à grands cris! Vous êtes trop guindés et empesés, vous ne le recevrez jamais. Si vous êtes prêts à vous dégourdir un peu, et à crier, Dieu vous le donnera. II aime entendre Ses enfants crier. Criez à Dieu pour vos besoins! C’est ce que Dieu veut. C’est cela Sa voie pourvue. Réclamez-le à grands cris! C’est comme ça que le bébé crie; c’est comme ça qu’Il veut que vous criiez.
    “Crier jusqu’à quand?”

52     Jusqu’à quand un bébé crie-t-il? Jusqu’à ce qu’il soit satisfait. Et c’est comme ça que devrait faire le Chrétien qui croit, l’enfant de Dieu. Si vous voyez que Dieu a fait la promesse, n’y renoncez pas, criez jusqu’à ce que ce soit exaucé. Criez jusqu’à ce que vous voyiez que Dieu confirme Sa Parole. Quand Dieu confirme Sa Parole, et qu’Il prouve que voilà, ça y est, alors vous n’avez plus besoin de crier; vous l’avez, repartez et remerciez-Le pour ça. Avant de le faire, criez de toutes vos forces, jusqu’à ce que vous l’ayez reçu. J’aime ça; persévérer, tenir bon.

53     Non pas une plante hybride, non pas de celles qu’il faut dorloter et chouchouter, et porter çà et là. Les Chrétiens sont de vrais produits de Dieu, authentiques, nés. Ils combattent pour leur place, ils combattent jusqu’à la fin de leur séjour sur cette terre. Chaque mouvement est un combat.

54     Dieu a dit à Moïse qu’Il lui avait donné le pays. Il a dit à Josué: “Tout lieu que foulera le pied, ou la plante de votre pied, Je vous l’ai donné.” Ils ont dû combattre pour chaque pouce de terrain. Et nous aussi, nous combattons pour chaque pouce de terrain. Ce n’est pas quelque chose qu’on doit dorloter et chouchouter, et çà et là, comme ça, et dire: “Eh bien, je vais vous emmener là-bas, vous verrez ce que vous en pensez. Donnez votre opinion.” Ce n’est pas comme ça qu’il faut venir.

55     Venez avec détermination. Venez déterminés à rester là jusqu’à ce que ce soit terminé. À rester là jusqu’à ce que Dieu réponde et confirme. Un homme qui croit en Dieu peut voir la Présence de Dieu, sentir la Présence de Dieu, se rendre compte de la Présence de Dieu, et savoir qu’Il est ici. Il est ici pour accorder tout ce qu’Il a promis pour aujourd’hui. Alors, criez jusqu’à ce que vous l’obteniez! Accrochez-vous à Lui. Ne partez pas, même si vous devez rester là jour et nuit. Dieu ne veut pas que Ses enfants écoutent des discours intellectuels. Il veut que leurs cris s’élèvent, jusqu’à ce que la promesse soit confirmée.

56     Ici, Abraham avait besoin d’un sacrifice. Qu’est-ce qui s’est passé? Dieu S’est pourvu d’un agneau. C’était la voie pourvue par Dieu. Il avait besoin d’un sacrifice, alors Dieu y a pourvu. Plus tard, il appellera ce lieu Jéhovah-Jiré, “l’Éternel Se pourvoira Lui-même du sacrifice”.

57     Maintenant, Job, à un moment donné, le vieux prophète Job. Il était prophète. Il avait eu des ennuis. Satan avait voulu le tenter, et il l’avait couvert d’ulcères. Et il avait pris ses enfants, il avait pris son bétail, il avait pris tout ce qu’il avait, et il l’avait couvert d’ulcères.

58     Et ses consolateurs sont venus, qu’est-ce qu’ils ont fait? Ils n’ont apporté que du mépris, ils l’ont tourmenté, en lui disant: “Voyons, tu as péché en secret.”

59     Mais Job a tenu ferme. Il s’est écrié. II était sur qu’il suivait les commandements de Dieu. Il avait agi exactement selon ce que Dieu avait promis de faire, ce que Dieu lui avait promis, qu’Il le soutiendrait à cause de l’holocauste, et il n’a pas bougé de là.

60     Alors, Dieu lui a donné une vision. Il était prophète. Qu’est-ce qu’il a vu? Il a vu la Parole, Jésus-Christ. Il a dit: “Je sais que mon Rédempteur est vivant. Et aux derniers jours, Il se tiendra sur la terre. Quand les vers de ma peau détruiraient ce corps, de ma chair je verrai Dieu.” Voyez-vous, Il lui a donné la vision de la résurrection. Comme il était prophète, il a vu la Parole. Il a vu la Parole, et il a su que ses os et son corps allaient ressusciter au dernier jour. Il lui a été demandé s’il savait où était Dieu, s’il pouvait seulement voir.

61     Il a dit: “Une fleur meurt, elle repousse; un arbre tombe, il repousse. Mais un homme se couche et il expire, il perd sa force, où est-il? Oh, si Tu voulais me cacher dans le séjour des morts, et m’y tenir à couvert jusqu’à ce que Ta colère soit passée.”

62     Alors les tonnerres se sont mis à gronder, les éclairs se sont mis à briller, l’Esprit du Seigneur est venu sur le prophète. Et il s’est levé, il a vu la Venue du Seigneur, et il s’est écrié: “Je sais que mon Rédempteur est vivant, et qu’aux derniers jours, Il se tiendra sur la terre. Quand les vers de ma peau détruiraient ce corps, de ma chair je verrai Dieu.” Dieu a pourvu de la Parole, Jésus-Christ; et il a vu Celui-ci et L’a appelé son Rédempteur.

63     Israël avait besoin d’un moyen de sortir de l’Égypte, et Dieu leur a fourni un prophète, un prophète qui a confirmé la Parole qui avait été promise à Abraham. Exactement, la voie pourvue par Dieu! Ils ne pouvaient pas entraîner un soldat, ils ne pouvaient pas faire ceci, ils ne pouvaient pas faire cela. La seule chose qu’ils ont faite, c’est d’attendre la voie pourvue par Dieu. Il avait annoncé, Il avait dit qu’“Il ferait sortir ces gens au bout de quatre cents ans. Que Son peuple serait en esclavage, mais qu’Il le ferait sortir par une main puissante. Qu’Il ferait paraître Ses signes et Ses prodiges, et recevrait la gloire dans cette nation”.

64     Le voici, cet homme, qui arrive, alors qu’ils criaient, et criaient! Maintenant, souvenez-vous, tous ces cris n’allaient pas les délivrer, jusqu’à ce que le temps soit accompli.

65     Ces choses que nous voyons aujourd’hui, n’auraient pas pu se produire il y a vingt ans, ou quarante ans. C’est aujourd’hui qu’elles se produisent. C’est maintenant l’heure! C’est maintenant le temps! Maintenant c’est le temps où c’est accompli. Pourquoi? Dieu l’a promis, et le voici.

66     Ils disaient, il y a cent ans, que “le baptême du Saint-Esprit ne pouvait plus être”. Ils disaient, il y a cinquante ans, que “le Saint-Esprit…” Mais vous, les pentecôtistes, vous leur avez prouvé que c’était l’heure prévue par Dieu pour répandre le Saint-Esprit. Peu importe ce que disaient les méthodistes, les baptistes, les presbytériens, les luthériens, vous vous en êtes tenus strictement à la Parole de Dieu. Des hommes courageux sont allés là-bas et ils ont tenu bon jusqu’à ce que le baptême du Saint-Esprit vienne, et ils ont parlé en langues et exalté Dieu. Personne ne peut vous dire le contraire. Dieu est Son propre interprète: vous l’avez. Vous ne pouvez peut-être pas l’expliquer, mais vous savez que vous l’avez reçu. Qui peut expliquer Dieu? Personne.

67     Je ne peux pas vous dire comment Dieu fait pour montrer une vision, mais je sais que ça arrive. Je ne peux pas voir comment Dieu peut faire ces choses. Ce n’est pas à moi de l’expliquer. II est…Il demeure seul. Il est Élohim, Celui qui se suffit à Lui-même. Je ne suis que Son serviteur. Je sais qu’Il l’a promis, et je sais que c’est ici. Ça c’est une chose que je sais. Je le sais, qu’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Je sais qu’Il a promis ceci, et Dieu est ici pour montrer que Sa promesse est vraie. Oui. La voie pourvue par Dieu!

68     Israël avait été pourvu d’un prophète, qui avait confirmé la Parole, et il les avait fait sortir. Ce prophète, Moïse, il avait vécu plusieurs années dans le désert, quarante ans, à lutter avec ces gens, à essayer de les garder jusqu’à ce qu’il puisse les amener au pays promis. Le moment est venu où cet homme devait mourir; il avait cent vingt ans. Il n’y avait aucun lieu où il puisse mourir. Quand il était sur le point de mourir, Dieu a pourvu d’un Rocher pour lui: le Rocher qu’il avait frappé dans le désert, le Rocher qui les avait suivis, auquel ils avaient bu. Dieu a pourvu d’un Rocher pour lui, d’un lieu où mourir, où Moïse pourrait mourir d’une mort convenable.

69     Sur ce Rocher, ô Dieu, laisse-moi mourir sur ce même Rocher! C’est là que je veux mourir. Ce Rocher, c’était Jésus-Christ. Oui monsieur.

70     Après qu’il est mort sur ce Rocher, il avait besoin de porteurs de cercueil. Dieu lui a envoyé un groupe d’Anges. Pourquoi pas un groupe de ses anciens? Parce que personne ne pouvait l’emporter là où il allait, si ce n’est des Anges. Ils l’ont emporté dans la Présence de Dieu, il avait besoin de porteurs de cercueil, et Dieu y a pourvu. Il a suivi la voie pourvue par Dieu. Alléluia!

71     Énoch avait marché cinq cents ans avec Dieu, et il Lui était agréable. Il avait besoin d’une route par laquelle rentrer à la Maison. Dieu y a pourvu.

72     Élie avait maudit Jézabel à cause de son visage fardé, et de la manière dont elle avait amené tout le peuple à agir. Et il était fatigué et épuisé, et il était tout près de rentrer à la Maison. II était tellement vieux, c’est à peine s’il pouvait traverser le Jourdain; Dieu l’a pourvu d’un moyen de traverser le Jourdain. Il voulait monter au Ciel, aller retrouver Dieu; Dieu a fait descendre un char de feu, et des chevaux, et l’a emporté. La voie pourvue par Dieu. La voie pourvue par Dieu. Il fait toujours les choses parfaitement. C’est vrai. Oui monsieur. Dieu pourvoit d’une voie, toujours. Oui.

73     Les mages, quand ils étaient en route, en provenance de Babylone, ils voyaient un chemin qu’ils voulaient suivre, parce qu’ils savaient que ce Roi devait naître. Ils avaient besoin d’une boussole; Dieu a pourvu d’une Étoile. Ils ont laissé toutes les autres choses. Ils n’avaient pas besoin de boussoles; ils ont suivi l’Étoile. C’était la voie pourvue par Dieu. Dieu a pourvu d’une voie, ils ont suivi l’Étoile jusqu’à ce qu’ils aient trouvé la Lumière parfaite. Oh!

74     Un jour, le monde avait besoin d’un Sauveur. Ils étaient perdus; ils ne le savaient pas. Ils pensaient qu’ils étaient sauvés, mais ils avaient besoin d’un Sauveur. Dieu a pourvu d’un Fils pour que Celui-ci soit le Sauveur. Pourquoi? Personne d’autre ne pouvait le faire. Il n’y avait personne sur la terre, personne au Ciel, nulle part, qui était capable de le faire. Dieu a couvert de Son ombre une vierge, elle a conçu, et elle a enfanté un Enfant Mâle. Et cet Enfant Mâle n’était ni Juif ni Gentil. Il était Dieu, manifesté dans la chair, le Seul qui pouvait racheter. Son Sang nous sauve. Son Sang nous guérit. C’est sur ce Sang que nous pouvons nous tenir, pour chaque promesse qu’Il a faite. Dieu a promis de le faire.

75     Dieu ne rencontre l’adorateur qu’à travers le Sang, et sous le Sang. Israël avait un seul lieu pour rencontrer Dieu. Non pas dans… Dieu a un seul Lieu, aujourd’hui, où Il—Il rencontre l’adorateur; non pas chez les méthodistes, les baptistes ou les pentecôtistes. Il les rencontre sous le Sang. C’est le seul Lieu pourvu que Dieu a; non pas dans l’organisation, ni dans une union. Mais c’est dans le Sang que Jésus-Christ rencontre Son adorateur. “Quand Je verrai le Sang!” C’est la voie pourvue par Dieu.

76     Après que l’église avait été tout à fait convaincue, quand ils L’avaient vu, constaté qu’Il était le Messie!

77     Quand la petite femme au puits, quand elle avait besoin d’un Sauveur, qu’elle avait besoin de voir quelque chose. Elle avait été à l’église et tout, et ils avaient vu ce credo-ci et ce credo-là, si bien qu’elle avait fini par devenir une prostituée. Elle s’était retrouvée sur le trottoir. Un jour, elle allait puiser un seau d’eau, vers onze heures du matin, et un Homme était assis là, un Juif, ici, au milieu de ce petit décor. Et elle a dit…

78     Comme elle allait faire descendre son seau par le treuil, pour puiser son eau, elle a entendu un Homme dire: “Femme, apporte-moi à boire.” Et elle a dit…

79     Vivement elle s’est retournée, et elle a pensé qu’Il n’était qu’un Juif ordinaire; en effet, il n’était qu’un humain, pour ce qui est du corps. Il était un Homme: Il mangeait, buvait, dormait, comme nous. Il était si humain qu’Il pouvait mourir, et pourtant Il était Dieu. Et puis, nous voyons que quand…

80     Elle a dit: “Vous n’avez pas coutume, vous les Juifs, de demander ce genre de chose-là aux Samaritains.”

81     Il a dit: “Mais si tu savais à Qui tu parles, c’est toi qui Me demanderais à boire.” Il a dit: “Va chercher ton mari et viens ici.”
    Elle a dit: “Je n’ai pas de mari.”

82     II a dit: “Tu as dit la vérité. Tu en as cinq, et celui avec qui tu vis maintenant n’est pas le tien.” Qu’est-ce qui s’est passé? Dieu avait pourvu de quelque chose pour elle.

83     Elle a dit: “Monsieur, je vois que Tu es prophète. Nous savons que, quand le Messie sera venu, Il nous dira ces choses. C’est ce qu’Il fera. La Parole le dit. Nous attendons cela. J’en ai par-dessus la tête de tout ce fatras: de leurs credos et tout ça, des pharisiens, des sadducéens et des hérodiens, et tout ce qu’il peut y avoir. Mais nous savons qu’un Messie va venir, et quand Il sera venu! Toi, qu’est-ce que Tu en dis?”

84     Il a dit: “Je Le suis.” Amen! Dieu avait pourvu d’une voie. Elle a laissé la cruche, une femme changée, elle est allée dans la ville en courant, et elle disait: “Venez voir un Homme qui m’a dit les choses que j’ai faites. Ne serait-ce pas le Messie?”

85     Pierre, en écoutant l’histoire d’André, bien des fois il avait écouté, entendu André parler de Jean qui présentait un Messie, et d’un Homme, et de toutes ces choses qui se passaient. Tout ça, c’était un mystère pour Pierre. Mais un jour, il est venu avec André, pour voir Jésus. Et quand il a été en Présence de Jésus, Jésus l’a regardé et Il a dit: “Ton nom est Simon, et tu es le fils de Jonas.” Dieu avait pourvu d’une voie pour permettre à Pierre de voir Qui Il était. Il était bien ce Messie.

86     Or, nous voyons qu’après que Jésus était mort, et qu’Il était monté au Ciel, l’Église avait besoin de Puissance, pour témoigner. Dieu leur a donné une Pentecôte. Il a pourvu d’une Pentecôte.

87     Deux mille ans ont passé, mes amis. Deux mille ans ont passé. Dans ces derniers jours, on en est au point où, l’homme s’est enlisé dans le système du Christianisme, et il l’a perverti de nouveau, il l’a hybridé avec des credos, des églises, des dénominations, des discours intellectuels, si bien que la Puissance et la réalité de l’Évangile de Christ sont pratiquement perdues. Et nous voici avec la Parole promise pour ces derniers jours, ce qui arrivera, ce qui aura lieu; les hommes n’Y croient pas. Ils se sont éloignés d’Elle. Vous leur demandez s’ils sont Chrétiens; ils disent: “Je fais partie de telle et telle église.” Ça ne veut absolument rien dire. Vous devez être Chrétien par une Naissance. Et maintenant on se retrouve complètement dans Babylone de nouveau, après deux mille ans.

88     Aujourd’hui, l’Église a de nouveau besoin de la Puissance et de la Vérité. Oh! Dieu a ressuscité Son Fils, pour que ceci puisse se réaliser; en effet, Il a dit: “Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus; mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, et même en vous.” Nous voyons, dans Hébreux 13.8, qu’“Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement”.

89     Nous voyons, dans Malachie 4, qu’Il nous a promis un Message dans les derniers jours, lequel allait “ramener la Foi des gens de nouveau aux pères”. Il l’a promis, dans les derniers jours.

90     Il a aussi promis dans Jean 14.12: “Celui qui croit en Moi fera aussi les œuvres que Je fais. Et il en fera davantage, ou de plus grandes, car Je m’en vais à Mon Père.”

91     Un jour, Il parlait. Ils ont dit: “Maître, montre-nous un signe.

92     Il a dit: “Une génération faible et adultère demande un signe.” Voilà la génération dans laquelle nous vivons aujourd’hui. II a dit: “Et Je leur donnerai un signe. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, il faut de même que le Fils de l’Homme soit trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.”

93     Quel genre de signe une génération méchante et adultère allait-elle voir? Le signe de la résurrection. Et c’est ce qui nous est promis aujourd’hui: le signe de la résurrection — II est toujours vivant, Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement.

94     Il a dit: “Ce qui arriva aux jours de Lot”, comme nous l’avons vu hier soir. “Aux jours de Lot, ce qui était arrivé aux jours de Lot, arriverait de même à la venue du Fils de l’homme.” Ces choses nous ont été promises, il y a bien d’autres passages de l’Écriture. Pour ne pas prendre trop de temps… “Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus. Kosmos, ‘l’ordre, Page de l’église’, ils ne Me verront plus. Mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, et même en vous, jusqu’à la fin de l’âge.” “Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement.” Qu’est-ce? C’est le signe pourvu par Dieu, la voie pourvue par Dieu.

95     Abraham, qui attendait le fils. Le dernier signe qu’il a vu avant la destruction des Gentils, c’était Dieu manifesté dans la chair humaine, qui connaissait les secrets du cœur de Sara, alors qu’elle était dans la tente. Jésus a dit: “Cela arrivera de nouveau à la venue du Fils de l’Homme.” Frère, sœur, je crois que nous vivons en ce jour-là. Je crois que c’est maintenant le jour de la promesse.

96     Vous devez avoir la foi dans ce que vous faites. Si vous n’avez pas la foi, si vous prenez simplement la chose en présumant… Le mot présumer, d’après le Webster, veut dire “s’aventurer sans autorité”. Mais quand la Parole le promet, et que Dieu se tient derrière cette Parole, vous ne présumez plus. Vous faites exactement ce que Dieu a dit de faire, et Il est dans l’obligation de confirmer Cela.

97     Un—un grand revivaliste bien connu, il y a bien des années, je l’ai vu quand j’étais tout jeune, c’était Paul Rader. Il avait raconté une histoire, un jour, et je ne l’ai jamais oubliée. Il a dit: “Un jour, nous coupions du bois.” II était bûcheron, là dans l’Oregon, et il disait que le patron lui avait dit de monter au sommet de la colline. Il était en train de rêver. En réalité, là où il était, à ce moment-là, c’était là dans les îles; et il avait de la fièvre, une très forte fièvre, et il était mourant. Ils sont allés chercher un médecin, mais il fallait faire des milles et des milles en pirogue.

98     Avant que le médecin puisse arriver là, Paul s’est mis à dépérir, à devenir de plus en plus malade. Il a appelé sa fidèle épouse. Il a dit: “Chérie, il commence à faire noir dans la chambre, plus noir, de plus en plus noir.” Et il est rentré dans le coma.

99     Et à ce moment-là, il a dit qu’il avait rêvé, pendant qu’il était dans le coma, que son patron l’avait envoyé là pour couper un certain arbre. Il a trouvé l’arbre, il a abattu cet arbre, il a planté sa hache dedans, et il s’est penché pour le soulever. Il n’arrivait tout simplement pas à le soulever. Il a dit qu’il n’avait plus de force. Il n’arrivait tout simplement pas à le soulever. II a dit: “Un arbre de cette grosseur-là, je peux le soulever, c’est sûr. Je vais encore essayer.” Et il s’est penché et il a tiré, il s’est vraiment démené, jusqu’à ce qu’il soit épuisé. Il s’est assis, adossé à un arbre, et il a dit: “Je ne sais vraiment pas ce que je vais faire. Le patron veut avoir cet arbre, là-bas au camp, et je suis trop faible pour l’apporter là-bas.”

100     Il a dit qu’il a entendu la voix la plus douce qu’il ait jamais entendue, c’était son patron qui parlait; mais il a dit que, quand il s’est retourné pour voir qui était son patron, c’était le Seigneur Jésus. Il a dit: “Paul, pourquoi te démènes-tu comme ça? Pourquoi es-tu si agité? Tu vois cette eau qui coule là-bas?” II a dit: “Pourquoi ne bascules-tu pas simplement ce rondin dans la rivière, et ne le chevauches-tu pas jusque là-bas? Chevauche-le jusqu’au camp.”

101     Il a sauté sur le rondin et il s’est lancé sur les vagues, en criant à tue-tête: “Je chevauche dessus! Je chevauche dessus!”

102     Frère, sœur, Jésus-Christ a promis que ces choses arriveraient dans les derniers jours. Je crois que nous y vivons. Je crois qu’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Je ne sais pas comment c’est arrivé, mais je chevauche Cela. Je crois que C’est la Vérité, parce que C’est l’Évangile, la voie pourvue par Dieu. Je crois que C’est le Message de l’heure, du temps où nous vivons. C’est la voie pourvue par Dieu. Je chevauche Cela!
    Montez vite avec moi, ne le voulez-vous pas, pendant que nous courbons la tète?

103     Père Céleste, nous allons dans la Gloire en chevauchant Ta Parole. Nous croyons que Ta Parole est la Vérité. Ô Dieu, que chaque homme et chaque femme, ce soir, montent à bord de la Parole, et qu’ils se souviennent, tout au long du voyage, qu’ils peuvent confesser: “Je chevauche la promesse de Dieu. Elle m’amènera tout droit dans la Gloire. C’est la voie pourvue par Dieu pour moi aujourd’hui. ‘Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement.’”

104     Tu as dit: “Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez; car Je serai avec vous, et même en vous.” Tu nous as promis, Seigneur, que nous Te verrions.

105     Les Grecs sont venus, une fois, et ils ont dit: “Messieurs, nous voudrions voir Jésus.” Et ce privilège leur a été accordé. Et ce soir, Seigneur, nous aussi, nous voulons Te voir. C’est le désir de notre cœur. Personne ne peut jamais entendre parler de Toi, sans qu’il ne veuille Te voir. Alors, s’il a été permis à ces Grecs de Te voir, de même Tu as pourvu d’une voie pour que nous, nous Te voyions; Tu pourvois toujours d’une voie parce que Tu es le même hier, aujourd’hui et éternellement. Un serviteur a amené ces Grecs en Ta Présence, et ils ont pu Te voir. Accorde-nous le même privilège ce soir, Père. Puissions-nous, comme serviteurs, amener cet auditoire en Ta Présence. Et puissions-nous voir Jésus, ce soir, qui est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Accorde-le, Seigneur.

106     Sauve les perdus, Seigneur, s’il y avait un homme, une femme, un garçon ou une fille. Alors que nous voyons notre nation si polluée par des meurtriers, et des assassins, et des pervertis; de voir la corruption dans la nation aujourd’hui! Et de voir la corruption dans les églises, de les voir se diriger vers ce massacre œcuménique là-bas, parce qu’elles ne suivent pas la voie pourvue par Dieu! Elles suivent la voie d’un credo, au lieu de venir par la Parole.

107     Ô Dieu, nous prions que de vrais Chrétiens nés, authentiques, comme je l’ai illustré, en étant de vrais canards, qu’ils… “Mes brebis entendent Ma Voix, elles ne suivront pas un étranger.” Seigneur, Ta Voix, c’est la Parole. C’est Elle qui a toujours été la voie dont Tu as pourvu, pour l’Église et pour les gens: Ta Parole. “Ta Parole est la Vérité.” Et Tu es la Parole. Et la Bible nous dit: “La Parole de Dieu est plus tranchante qu’une épée à deux tranchants, Elle discerne les pensées et les intentions du cœur.”

108     Israël, pourquoi n’ont-ils pas vu leur Messie, alors qu’ils voyaient qu’Il était bien la Parole, qu’Il pouvait discerner les pensées qui étaient dans leur cœur? Pourquoi donc? Ils l’avaient compris, par les prophètes, que les prophètes le pouvaient; mais quand la plénitude de Dieu a pris forme dans Son Fils, et qu’Il a vécu parmi nous, alors là ils n’ont pas vu ce qu’il en était, parce qu’ils étaient aveuglés.

109     Seigneur, ceux qui ont les yeux ouverts, ce soir, puissions-nous voir Jésus au milieu de nous. Puissent tous les malades être guéris. Puisse ceci régler la question, Seigneur, de sorte que plus jamais, à partir de cette heure, ils ne… mais que tous croient que Tu es le Messie. Ils suivent la voie de Dieu. Beaucoup d’entre eux sont ici, ce soir, mourants. Il y en a beaucoup ici, ce soir, qui probablement ne seront pas ici dans une semaine, si Tu—Tu ne leur viens pas en aide.

110     Or, Père, Tu n’es responsable que de ce que Tu as promis. Mais Tu l’as effectivement promis, que nous Te verrions. Tu as promis que ce que Tu avais fait, nous le ferions aussi. C’est maintenant l’heure. Je l’ai confessé; je le crois. Je T’ai entendu le dire; Ta Parole le dit. Tu le confirmes. Je sais que c’est vrai. Maintenant, que l’on sache, Seigneur. Cela a été écrit, maintenant, que cela se fasse, pour la cause du Royaume de Dieu. Amen.

111     Je ne crois pas que nous allons appeler une ligne de prière. Je crois que je vais faire ça à partir d’ici même.

112     Combien d’entre vous sont malades? Maintenant est-ce que vous… Vous levez la main pour témoigner que vous êtes malades.

113     Combien d’entre vous veulent témoigner, même chose: “Frère Branham, je ne suis pas vraiment sauvé”? Voulez-vous lever la main: “Priez pour moi”? Que Dieu vous bénisse, et vous, là. C’est bien. C’est… Que Dieu vous bénisse. “Je ne suis pas sauvé.”

114     Maintenant, vous qui avez levé les mains, et vous qui ne l’avez pas fait: “Mais, Frère Branham, vraiment je veux être sauvé. C’est ce que j’ai à cœur. Je crois qu’il n’y a plus rien dans ce monde, pour personne.” Que pourriez-vous réaliser de plus, qui soit plus grand que votre salut? “Priez pour moi. Je veux être sauvé.” Voulez-vous lever la main, partout dans la salle, n’importe où: “Je veux…”?

115     Combien d’entre vous n’ont pas reçu le Saint-Esprit, dites “Je sais qu’il faut que je Le reçoive”? Levez les mains. “Je ne L’ai pas reçu; je veux Le recevoir.” Bien, il y a un bon nombre de gens qui ne L’ont pas reçu.

116     Maintenant, Christ tient Sa Parole, et vous devez maintenir votre foi en Lui. Il est la Parole. Or, dans Hébreux chapitre 4, il est dit que “la Parole de Dieu”, qui est Christ… Christ est la Parole. Vous le savez tous? Dites: “Amen.” [L’assemblée dit: “Amen.”—N.D.É.] Il est la Parole, “le même hier, aujourd’hui et éternellement”. Ce qu’Il était en Moïse, Il l’était aussi en Élie; ce qu’Il était en Élie, Il l’était en Jean; ce qu’Il était en Jean — Il a atteint Son achèvement en—en Jésus. Et aujourd’hui Il est le même qu’Il était à l’époque. Encore là C’est la Parole de Dieu, qui avait été prophétisée pour aujourd’hui, ce qui fait de Lui la Lumière qui éclaire et qui confirme la Parole promise.

117     Nous sommes au temps de la fin, mes amis. Jésus est présent. Je sais que vous avez déjà entendu ces choses.

118     Que se passerait-il si vous n’aviez jamais vu de votre vie, que vous n’aviez jamais eu le sens de la vue, qu’aucun être humain ne l’avait, mais que de temps à autre vous ressentiez une sensation réelle de chaleur? Et moi j’aurais la vue, je verrais, alors je vous dirais que c’était le soleil. Vous diriez: “Je ne sais pas comment ça se fait, mais je sens quelque chose, c’est comme chaud, on peut le sentir.”
    Je dirais: “C’est le soleil.
    — Qu’est-ce que le soleil?
    — C’est une lumière.
    — Qu’est-ce qu’une lumière?” Tout ça, ce serait un monde nouveau pour vous.

119     Mais si je vous disais que Jésus-Christ se tient ici maintenant? Si je vous disais qu’Il est au milieu de nous? Il l’a promis. “Là où deux ou trois sont assemblés en Mon Nom, Je suis là au milieu d’eux. Je suis là!” Ça, ou bien c’est la Vérité — à mon avis, Ceci est toute la Vérité, ou bien ce n’est pas la Vérité du tout. Ceci, ou bien c’est la Chose Vraie, ou bien ce n’est pas vrai.

120     Bon, pour ce qui est de vous sauver, ça, Il l’a fait quand Il est mort au Calvaire; de vous guérir, Il l’a fait quand Il est mort au Calvaire. Vous croyez ça. La Parole dit qu’Il l’a fait.

121     Maintenant la seule chose qu’Il pourrait faire, s’Il se tenait ici, vêtu—vêtu de ce complet qu’Il m’a donné, la seule, ce serait de vous prouver qu’Il est le Messie.

122     Non pas par des marques de clous dans Sa main. N’importe quel hypocrite peut faire ça, mettre des marques de clous, et du sang sur Son visage, des marques et tout ça. Ça peut se faire. Ça s’est fait. Beaucoup de personnes ont même été crucifiées comme Lui. Ce n’est pas ça.

123     Mais Sa Vie, ce qui était en Lui! “Le Fils ne peut rien faire de Lui-même, Il ne fait que ce qu’Il voit faire au Père.” C’est la Vie qui était en Lui qui le prouvait. Ce n’est pas parce qu’Il était Juif que la petite femme au puits a cru qu’Il était le Messie; c’est parce qu’Il pouvait discerner les pensées de son cœur, c’est ça qui faisait de Lui le Messie. Si c’était là la manière dont le Messie S’était présenté autrefois, si c’était la voie dont Il avait pourvu pour Se faire connaître, c’est la voie dont Il a pourvu, selon les Écritures, pour cet âge-ci. Le croyez-vous? [L’assemblée dit: “Amen.”—N.D.É.]

124     Or, chacun de vous ici, je vous suis inconnu. J’ai regardé de tous côtés, je ne vois pas une seule personne que je connais. Tous ceux ici qui ne me connaissent pas, et qui savent que je ne sais rien de vous, levez la main. C’est tout le monde, partout. Cette personne, couchée ici sur ce lit de camp, a levé la main. Il ne me connaissait pas. Personne ne me connaît.

125     Mais, souvenez-vous, Dieu, Lui, Il vous connaît. Dieu vous connaît. Maintenant, s’Il prouve qu’Il est ici.
    “Qu’est-ce que c’est, Frère Branham?” C’est un don.

126     Un don, qu’est-ce que c’est? Un don, qu’est-ce que c’est, finalement? Ce n’est pas prendre quelque chose, et s’en servir, dire: “J’ai un don de guérison! Je vais aller guérir celui-ci, guérir celui-là.” Si je le pouvais, je le ferais certainement. Bon, mais, un don, vous—vous… Vous interprétez mal un don. Un don, c’est simplement “vous enlever du chemin et laisser le Saint-Esprit vous utiliser”. Voyez? C’est ça le don.

127     C’est ça qu’est un ministre. Il ne prêche pas ce qu’il veut prêcher. Il s’enlève simplement du chemin, c’est un don, et l’inspiration vient, et il—il parle par l’inspiration du Saint-Esprit. C’est pareil pour tout autre don. Or, les dons-ministères, et ainsi de suite, on a eu ça. Il y a premièrement, parmi les dons donnés par Dieu, il y a “premièrement les apôtres, les prophètes, les docteurs, les pasteurs et les évangélistes”. Ça, ce sont les fonctions. Ce sont nos dons.

128     Maintenant, Jésus-Christ a promis qu’Il ferait ceci dans les derniers jours. S’Il le fait, s’Il promet ça et qu’Il le fait, combien croiront et L’accepteront, ce soir? Levez la main pour dire: “Je L’accepterai.” Alors combien ici… Merci. Combien ici n’ont jamais été dans une des réunions auparavant, levez la main. Oh, presque la moitié de la foule. Combien croient, avant qu’Il le fasse, vous croyez de toute façon? Que Dieu vous bénisse.

129     Maintenant regardez. Si je vous ai dit la Vérité, Dieu est obligé de me répondre. Il le fera. Il place Ses Paroles dans votre bouche, et Elles se matérialisent. C’est vrai, Ce sont Ses Paroles, Elles doivent le faire. “J’ai envoyé Ma Parole, Elle ne reviendra point sans effet.”

130     Maintenant, si je pouvais guérir, je le ferais. Tout comme le feu honorable Frère Upshaw, dont nous parlions. Ce vieillard qui était assis là-bas au fond, dans ce fauteuil roulant, un brave vieillard, je l’aurais guéri si je l’avais pu. En fait, j’allais quitter l’estrade, je me suis retourné et je l’ai vu en vision, il s’en allait en marchant. Je l’ai appelé, je lui ai dit ce qu’il en était, et avec ça, c’était classé. Il s’est levé et il a marché, il est venu sur l’estrade, il a touché ses orteils, après avoir été infirme pendant soixante-six ans. Voyez?

131     Le même soir, une dame de couleur avec sa petite, là-bas sur le côté. J’ai dit: “Je vois un—un médecin avec des lunettes, et—et il a opéré une petite fille de couleur, et elle a été frappée de paralysie à partir de la gorge.”

132     Une vieille femme de couleur, c’est à peine si on arrivait à la retenir, pour l’empêcher de monter sur l’estrade. Elle disait “Seigneur, oh, miséricorde, c’est ma petite!” Et la voilà qui s’amène, un groupe d’huissiers n’arrivait même pas à la retenir.

133     J’ai dit: “Tantine, ça ne servira à rien de monter ici. Ce n’est pas… C’est Dieu.” J’ai dit: “Ça ne servira à rien de venir ici. Croyez seulement.” Et elle s’est agenouillée et s’est mise à prier. J’ai regardé par-dessus l’auditoire, et j’ai vu comme une ruelle, qui descendait. J’ai vu une petite fille de couleur avec une poupée dans ses bras, qui descendait la ruelle. Et j’ai regardé la petite fille de couleur, puis j’ai regardé là-bas, c’était la même petite fille. J’ai dit: “C’est exaucé.” D’un coup elle se lève, elle quitte le lit de camp. Voyez?

134     C’est Dieu. Voyez? C’est Dieu. Voyez? Il ne peut pas… Personne ne peut guérir. C’est votre foi en Dieu.

135     Or, la Bible dit qu’“Il est, maintenant même, le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par le sentiment de nos infirmités”. Le croyez-vous? [L’assemblée dit: “Amen”—N.D.É.] Un Souverain Sacrificateur! Maintenant, s’Il est le Souverain Sacrificateur, comment agira-t-Il? S’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, Il agira de la même manière hier, aujourd’hui et éternellement.

136     Maintenant priez, et alors laissez le Saint-Esprit… Dites à Dieu: “Ô Dieu, cet homme qui est là ne me connaît pas, mais ce qu’il dit a du sens. Tu es le même. Tu es Christ. Je suis malade. J’ai besoin. Et si Tu me permets, soit… Si je n’ai pas la foi qu’il faut pour faire ça, permets que quelqu’un que je connais ait la foi, et que cela… Appelle, et permets—permets—permets que moi ou que cette personne touche le bord de Ton vêtement, dans la Gloire. Puis, si cet homme s’est enlevé du chemin, alors utilise sa bouche pour répondre, et fais-le tout simplement de la même manière que Tu l’avais fait quand Tu étais sur terre. Je saurai que Tu es le même hier, aujourd’hui et éternellement.”
    Courbons la tête maintenant.

137     Seigneur Jésus, je passe de l’évangélisation à l’œuvre prophétique, et pourtant je crois en Toi, Seigneur, c’est Toi qui l’as promis. Et je Te prie de l’accorder ce soir. Accorde-le. Exauce-moi. Quand cet auditoire repartira d’ici, ce soir, et que nous rentrerons à la maison, puissions-nous dire comme ceux qui revenaient d’Emmaüs: “Notre cœur ne brûlait-il pas au dedans de nous, alors qu’Il nous parlait en chemin?” Jésus était ressuscité des morts; ils ne le savaient pas. Ils Lui parlaient; ils ne le savaient pas. Mais après les avoir fait entrer dans la maison, et avoir refermé la porte, alors Il a fait quelque chose de la manière dont II l’avait fait avant Sa crucifixion. Cela leur a ouvert les yeux. Ils ont vu que c’était Lui. Encore une fois, Seigneur, puissent nos cœur brûler, comme les leurs avaient brûlé, alors que nous rentrerons à la maison ce soir. En effet, nous savons que Tu nous as parlé en chemin. Ce soir, fais les choses que Tu avais faites quand Tu étais sur terre, car Tu es le même hier, aujourd’hui et éternellement. Nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.

138     Maintenant soyez en prière, et croyez simplement. Consacrons d’abord ce côté-ci. Où que vous soyez dans la salle, croyez en Dieu. J’aimerais que tout le monde soit vraiment respectueux, restez assis, tranquilles, priez.

139     Ceci est totalement impossible. Je parlais ce matin, au petit déjeuner des ministres, d’“un paradoxe”. Un paradoxe est incroyable, “quelque chose d’incroyable, mais pourtant vrai”. Vous savez que le Saint-Esprit se tiendrait ici et dirait quelque chose dans cet auditoire, à des gens que je ne connais pas, ça ne pourrait être qu’un paradoxe. C’est quelque chose qui ne s’explique pas. Je ne sais pas s’Il le fera. J’espère seulement qu’Il le fera, j’ai confiance qu’Il le fera.

140     Maintenant priez simplement, et dites: “Seigneur Jésus, je veux toucher Ton vêtement, et je—j’ai un besoin. Je Te promets, Seigneur, que je—je Te servirai toute ma vie.” Dieu veut que vous vous repentiez. Si vous ne vous êtes pas repentis, repentez-vous, dites: “Je veux me repentir, Seigneur. Je veux que Tu me guérisses. Je veux que Tu me bénisses. Guéris-moi maintenant, Seigneur. Je suis Ton serviteur.”

141     J’allais… As-tu distribué des cartes de prière aujourd’hui? J’allais juste demander à Billy si… Sinon j’aurais appelé une ligne de prière. Mais ils n’ont pas distribué de cartes de prière aujourd’hui. Restez simplement assis, respectueusement, croyez.

142     Maintenant, au Nom de Jésus-Christ, je prends tout esprit ici sous mon contrôle, pour la gloire de Dieu, pour que Sa Parole puisse Se faire connaître, qu’au Jour du Jugement nous n’ayons pas d’excuse.

143     Maintenant regardez par ici, et alors croyez. Priez de tout votre cœur, simplement, priez, et humblement. Ne combattez pas Cela. Détendez-vous simplement, et dites: “Seigneur, Tu as fait la promesse. Je crois en Toi.” C’est ce que je dois faire.

144     Je sais qu’il est inutile que je vous le demande. Combien ont déjà vu cette Lumière? Faites voir. Vous En avez déjà vu la photo. Faites-voir votre main, ceux qui En ont déjà vu la photo. Ne La voyez-vous pas, juste là? Voyez-vous, c’est une autre dimension. Elle est juste au-dessus de cette dame.

145     Elle a mal aux jambes et au dos. Elle… Croyez-vous que Dieu peut vous guérir, sœur? Qu’est-ce que vous avez touché? Moi, vous ne me connaissez pas, mais vous avez touché Quelque Chose. Si le Seigneur Jésus me dit qui vous êtes, est-ce que ça vous aidera à mieux croire? Vous êtes Mme Phillips. Si c’est vrai, levez-vous. Très bien. Est-ce que je vous suis complètement inconnu? Levez la main si c’est vrai. Je ne l’ai jamais vue de ma vie. Qu’est-ce qu’elle a touché? Allez parler à cette femme, après. Maintenant les douleurs sont toutes parties. Vous allez bien. Vous pouvez rentrer chez vous et être en bonne santé.

146     Voici une dame, juste derrière elle, là-bas. Elle souffre d’une dépression nerveuse. Ô Dieu, si elle ne… Son nom est Mme Star. Croyez, Jésus-Christ va vous rétablir. Levez-vous et acceptez votre guérison. Si je vous suis inconnu, faites signe de vos mains. Votre dépression est terminée. Jésus-Christ vous rétablit.

147     Qu’est-ce qu’Il a promis? C’est ce qu’Il a promis. Croyez-vous? [L’assemblée dit: “Amen.”—N.D.É.]

148     Il y a une dame juste derrière elle, assise là. Elle est en train de prier. Elle est nerveuse, elle a des complications. Elle veut cesser de fumer. Son nom est Mme Bordon. Levez-vous, Mme Bordon. La cigarette, pour vous, c’est terminé. Jésus-Christ vous rétablit. Je n’ai jamais vu cette femme de ma vie.

149     Croyez-vous? Maintenant, vous savez que je ne peux pas faire ça. C’est Jésus-Christ. Qu’est-ce? “La Parole est plus vivante, plus efficace qu’une épée à deux tranchants, Elle discerne les pensées et les intentions du cœur.” C’est la Parole, Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement. Ne pouvez-vous pas croire ça?

150     Voici, voici un homme assis ici, qui souffre d’une hernie, de problèmes cardiaques. C’est exact. Je ne connais pas cet homme. Je ne l’ai jamais vu. Mais c’est un ministre. M. le révérend Kinsey. C’est exact. Croyez-vous, monsieur? Levez-vous et recevez votre guérison. Jésus-Christ vous rétablit.

151     Au fait, voulez-vous me rendre un service, vu que vous êtes ministre? Imposez les mains à votre femme, elle a des problèmes avec ses reins, des problèmes avec son foie, une surcharge pondérale, des complications. Imposez-lui les mains. Ça va partir, si vous croyez.

152     Dites, il y a un homme assis juste derrière vous, il est recouvert de l’ombre de la mort. Il a le cancer. Cet homme souffre d’une tumeur, d’un cancer, de nervosité. Son nom est M. Young. Croyez maintenant. Jésus-Christ vous rétablit. Le croyez-vous? L’acceptez-vous? Très bien, monsieur.

153     Voici un homme couché, couché ici sur ce lit de camp. Monsieur, je ne vous connais pas. Si je pouvais vous guérir, je le ferais. Je vous suis inconnu. Vous avez fait tout le trajet jusqu’ici. Vous avez fait l’effort de venir ici. Vous ne pouvez pas cacher ce qui ne va pas chez vous; mais je ne peux pas vous guérir. Vous êtes venu ici avec votre femme. C’est elle qui est assise là, vêtue du manteau pêche. C’est exact. Très bien. Cet homme est recouvert de l’ombre de la mort; il ne lui reste que peu de temps à vivre maintenant. Il a le cancer.

154     Vous souffrez aussi, sœur. Croyez-vous que Dieu peut me dire de quoi vous souffrez? C’est votre mal de dos. C’est exact. Si c’est exact, levez-vous. Très bien, recevez votre guérison. Croyez-le. Posez votre main sur votre mari.

155     Croyez-vous que je suis Son prophète, monsieur? Si vous restez étendu là, vous allez mourir, c’est sûr. Vous ne pouvez pas vivre, c’est tout. Les médecins vous ont abandonné. Le cancer vous a rongé. J’ai vu des cas plus graves que vous être guéris. Je ne peux pas vous guérir. Mais si vous l’acceptez seulement, et que vous le croyez! Le croyez-vous? C’est votre seule et unique chance. Vos derniers moments sont en train de s’écouler. Le croyez-vous? Si oui, levez-vous de ce lit de camp. Levez-vous de là, au Nom de Jésus-Christ! Tenez-vous sur vos pieds et soyez guéri, repartez d’ici en glorifiant Dieu. Que quelqu’un lui tende la main, là, aidez-le. Le voilà debout.

156     Combien ici croient? [L’assemblée se réjouit, dit “Amen.”—N.D.É.] Levez les mains. Levez-vous. Tous les autres qui veulent être guéris, levez-vous, au Nom de Jésus-Christ. Levez les mains, louez Dieu. Donnez-Lui la louange et la gloire. Maintenant, remerciez le Seigneur pour votre guérison. Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement!

157     Frère, les médecins ont échoué. Ceci, c’est la voie pourvue par Dieu. Croyez-y!

158     Combien veulent accepter la voie pourvue par Dieu? Levez les mains et donnez la louange à Dieu, chacun de vous, et croyez que vous êtes guéris, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

1 ... the Scripture. I'm certainly glad to have, back behind me here tonight... [Blank.spot.on.tape--Ed.] Turn into the Scripture, for just a little text, the Lord willing...
And remember tomorrow night, praying for the sick again. And now, when I'm speaking... Listen; everybody try to do this. Don't wait for any certain thing to happen. The thing for you to do is believe God right now. Believe Him right now. See?

3 Now, there's been all kinds of ministries. God in this last days, I believe, has give us everything He's got in His Book. Everything that He's promised, we've seen. And still, it seems like that people can't grasp it. Those who are ordained to grasp it, will grasp it: only those. It blinds one, opens the eyes of another.
Remember, we believe that Jesus Christ is the same yesterday, today, and forever. He is not dead, but alive forevermore. And He's here tonight. We are in His Presence tonight. And He's here to confirm and make good any promise that He made for this day. And He's the same yesterday, today, and forever. So anything that He was, He is tonight. So let us believe Him now as we've read His Word and speak of Him for the next fifteen, twenty minutes.

5 Genesis the 22nd chapter, and the 7th and 8th verses for the way of getting a text:
And Isaac spake unto Abraham his father, and said, My father: and he said, Here am I, my son. And he said, Behold the fire and the wood: but where is the lamb for the burnt offering?
And Abraham said, My son, God will provide himself a lamb for the burnt offering: so they went both of them together.

6 Lord Jesus, bless Thy Word. May It not return void, but may the seeds fall upon ground that will bring forth salvation to those who are in need, both physically and spiritually. We commit ourselves to You, the congregation, the audience, the Word, the text, the context. May the Holy Spirit take over our beings, that we see Jesus Christ. Amen.

7 I want to speak just for the next few minutes now on "God's Provided Way for This Day."
God always has had a way. There's two ways: that's our ways or His way. God has a way for today, for He's always made a way for everything. God at the beginning knowed the end. So He has laid out His Scripture for each age. And that age, when it comes along... Now, don't fail to see this. That age when it comes along... Usually the ministry is so mixed up in isms and so forth, and traditions, till it's a million miles away from the Word.
And then God always sends someone on the scene: a prophet. And this prophet... God never changes His system. He never changes His ways. He always does it the same way. He always has. He must do it this time. And through this, God works and vindicates that Word, as I spoke to you last night: God doing His own interpretation. God needs no one to interpret the Word to Him; He interprets It Himself by vindicating It, making It real. And when God says He'll do a certain thing, then He does it. There's no more question to it. That's the way He does it.

10 So, God has made a way for us. God loves His children; He loves His people. He wants to help them. He wants to help you more than you want help. If you can just get that in your heart--that God's more willing to help you, than you are to help yourself, but He has a way. And that's the only way that He'll work, is through His way. You must come to His terms, not your terms; His terms. You want it a certain way. But He--He gives it to you His way.
Like Naaman dipping in the--the--the waters of Jordan. Why, he said the waters up in his country is much cleaner and better. But that wasn't what the prophet said. "Dip here." He dip once; his leprosy's still there. Six times, it was still there. He had to obey and come God's way. And when he fully obeyed God's way, the leprosy left.

12 And I say tonight, that if we obey God's provided way, leprosy will leave, sickness will leave, everything will leave. But we've got to come His way for this day. Now, dipping in the Jordan wouldn't do any good now. That was for Naaman. The law was for the--for the Jew; grace is by Christ.
But each age has its part of the Gospel already predicted. This Bible is the complete revelation of Jesus Christ. There could be no more added to It, or anything taken away from It; the person who does it is cursed. We cannot add nothing to It, take nothing from It. We must look in here and see what's promised for this age, and then see it happen. That's God interpreting His own Word. When He said, "A virgin shall conceive," she did. That's God's interpretation of it. What He promises, that He does.

14 Now, we see that God doesn't change His systems of doing things. He always does it the same. We're constantly changing, because that we are finite. We make all kinds of mistakes and can improve and get better. But God's infinite. His first decision is perfect all the time. He cannot get smarter. He was the... He's the source of all wisdom. He is all wisdom. He's all power: omnipotent, omnipresent, omniscient, and infinite. So therefore, when He says anything, hang your soul on it, because it's true.

15 Now, some churches says, "We don't believe this, and we believe that." God will never judge the--the world by a church. He judges it by Jesus Christ, and Jesus is the Word. He'll judge the church by the Word.
And if the... This is the revelation of Jesus Christ for all ages and for this age. He's revealed in this Bible what He would do in this age. And when we see it do it, when we see Him do what He promised to do (not a virgin birth, that was two thousand years ago), but what He promised to do today... What He said He would do today, that's what He is today.
Many times people say, "Well, I don't believe that." Well, you got Eve's interpreter again. Just takes part of it, but not all of it.

18 So we want to remember that God ever remains the same. His Word and what He says, He will do it.
To show that He doesn't change, in Genesis 1 He said, "Let every seed bring forth of its kind. Let every seed bring forth of its kind." Right there, we hit something right there that knocks all the evolutionists out. You cannot rebreed things. You take, like the horse and--and the--and the donkey, breed them together, you get a mule. But a mule cannot breed back and get another mule. It stops right there: every seed of its kind. They can make a breeding, but it changes itself right back again. Shows it does not evolute up like that. No, sir. It stops right there. You can breed spinach and something else together, and bring out a kale. But you can't breed that back again. No, sir. You can breed hybrid corn. But you plant that hybrid corn back over again, you get nothing. You got to rebreed it each time, because God said, "Let every seed bring forth of its kind."

20 And now, by hybreeding things, look what the world's got into today. I was reading an article here out of the "Reader's Digest," where twenty years from now women won't have babies, if it keeps on. They're eating hybrid food. The thing of it is, they've hybrid it. And that's not the way a human being was made, to eat that kind of food. It was made to meet it in--to eat it in the way it was created. That's the reason today, that they can't keep meats, and everything is the way it is, is because it's hybrid, hot planted, and oh, every kind of a way. It's just all mixed up. It's got to where the entire human race is being destroyed by their own achievement, by trying to take something that God made good and turn it around, and make it some other way, in their own way. Leave it the way God made it.

21 It's even got into a place to where they're trying to hybreed the churches today from the real baptism of the Holy Ghost to a handshake, some kind of a sprinkling to a water baptism. Oh, my. The whole thing's hybrid. We want to get back.
A hybrid plant, you have to baby it, and spray it, and keep the bugs and beetles off of it, but not a genuine healthy plant. He's sturdy, strong. Don't no bugs come on him. He's got enough in him to throw the bug off.
So is a genuine Christian. You don't have to baby him, and pat him, and tell him this, that, or the other. He's got something in him (the baptism of the Holy Ghost) that throws all the rest of it off. You don't have to beg him around, because he's a genuine plant of God. He's got something in him that wars. A Christian fights for every inch of ground he stands on. He must do that if he ever expects to exist. And by doing it, there's something in him that takes care of him.

24 Eve tried to hybrid the Word. In the beginning God told her, "The day you eat thereof, that day you die." She tried to breed it in with knowledge that Satan give her. And when she did, she lost the whole human race right there to the devil, when she tried to mix God's unadulterated Word with knowledge. It doesn't come from the knowledge of the world. It comes by the power of the Holy Spirit. "Not by power, by might, but by My Spirit, saith the Lord." That's how God does it. God's Word is a seed of Eternal Life.
If you try to hybreed it, what will you do? You'll kill yourself with it. It will not work. It will not mix, no more than oil or water ever mixed. It will not do it.

27 They have never, in all the way, tried to find anything that's better than God's way of doing it. You know, they've never found a way better for a chicken to get born in this world than peck hisself out of his shell. Did you know that? They never have found a better way. The little fellow's born with a little snoot on the end of his--on the end his bill. And that little bill he got to go to work, and go to scratching, scratching back and forth till he gets his head started, gets his head out, picks His way free. It's God's provided way. You pull him out of the shell, it'll kill him. He won't live if you pull him out of the shell. He has to come God's way.
That's what's the matter with Christians today. We've so soft-soaped them, and shook their hands, and brought them in by secret, and joined them into the church. What they need is an old fashion prayer altar, where they pray through until losing themselves, coming God's provided way, till they free themselves from the world. Trouble of it is today, they put their name on the book, and join church, and that's all there is to it. But God's way, provided way, is to stay there and work your way through, until God gives you the new birth. That's exactly right. Pick him out, it'll kill him.

29 That's what's the matter today with the people, the new birth. They all dodge it. They don't like it. Oh, they have substituted something for a new birth: come up and believe, and that's all you have to do. The devil believes, himself, and you know he's not borned again. There's a new birth. There's something goes with it. It's kinda unfitting, untasting to the world.
Any birth is a mess. I don't care where it's at. If it's in the pig pen, or--or a hospital, a birth is a mess. So is the new birth. It'll make you do things you didn't think you would do. It'll make you get down at the altar, and cry, scream, wash the paint off your face, raise your hands, praise God, speak in tongues, and all kinds of things. The new birth will do that, because it's God's provided way to be borned again.

32 You have to die. You have to die before you can be reborn. Any seed has to die before it's regenerated again. Unless it dies, it abides alone. A man's got to die to his own thinking. He's got to die to the thinking of anything but God's Word, and come His way. That's God's ground. We don't meet Him on our thoughts. We meet Him on what He said do. That's God's provided way for us. People dodge it; they don't want it. But it's true just the same. It'll... It produces death, and you have to die, die to your thinking.
"Well, I know the Bible says it, but I can't understand it." Then stay there till God reveals it. That's right. It's got... That's the new birth.

34 Ducks and geese: they've never found a better way for them to go south than to swarm first. And that's right. You see them all get together, and they'll come themselves. Some kind of an instinct draws them together. And they get together and swarm before they fly, before they go south. What is it? It's revival time. When they all get together... Did you ever hear such a chattering in your life as to hear them geese get together, or them ducks? I never heard such. And they have... There's no other better way for them to do it.

35 Many times up in the north woods, I watched the first beginning of the cold weather in Canada. A bunch of ducks borned right there on that lake, they never been off that lake this little fellow hasn't. And the first thing you know, a cold breeze comes down from the north. This little--little old drake (He's just borned a leader.) gets right out there in the middle of that pond, sticks his little honker up in the air, honks four or five times, and every duck on the pond comes right to him. And he rises from there and goes just as straight to Louisiana as he can go, to the rice paddies.
Why? They've never found a better way for them to get there. You can't herd them together. You put them in a coop and--a coop and truck them down there... That duck's got better sense than that. If you put him in that coop to take him down there, he knows he's headed for the slaughter pen. That's exactly right. He goes God's provided way.

37 That's the way men ought to do today, not be herded in by some denominational coop, but come in the way God said come in by the baptism of the Holy Ghost and the new birth. Swarming revival, not church joining, soliciting from door-to-door and passing magazines, but a birth, being borned again, filled with the Holy Ghost, God's way, freeing himself from the world. Right. Believing God's Word... The hour is here. That's what we must believe.

38 Man, you could never... I don't care how many men would try to go to that duck pond up there, and say, "Now, wait a minute, you little ducks. Got something to talk to you. We got a educated duck here. He's got a Ph.D. and LL.D. I'm telling you, he can lead you."
Them ducks got better sense than that. Yes, sir. They don't care about his better education, whatever it is. They can tell the certain honk he gives. It's an instinct. Oh, my. The church ought to know that much about the Word of God.
It's a certain uncertain sound. The Bible said, Paul said, "If a trumpet gives an uncertain sound, who can prepare himself for battle?" That's right.

41 If the church--if the church give an uncertain sound of joining... God said, "birth." What the birth did there, the birth does the same today, because Jesus Christ is the same yesterday, today, and forever. What He was then, He is today. What they did then is the same thing we do today. They way they got it there is the same thing they do today. Same thing they got today, is what they had back there. If it comes at all, it comes that way. That's the way, God's provided way. It never changes.
Ducks never change. They completely swarm each year. Go north, south, and whichever way they go, they swarm first.

43 That's the way God does. He sends His Word at season, that season, then It's manifested. And I don't care how many other things that go on. When they see the Word of God promised for that day being vindicated as promised, there's nothing going to stop them. "A virgin shall conceive." And when...
They said. "The Lord our God shall raise up a prophet likened unto me," Moses said.
And when they seen this man come and do the things He did, they knowed that was the Messiah. When Philip saw that done he said, "Thou art the Christ. Thou art the King of Israel." He knew it because the Word had promised it, and it was living in that day. No matter how many Pharisees, Sadducees was standing around, doctors of divinity, it didn't stop him a bit, because he was looking for that sign. When he saw it done, that was the sign of the hour. That's what they were looking for. God's way provided. Yes, sir.

46 Now, you couldn't give a duck education. He couldn't do it. He wouldn't want it. The rest of the ducks wouldn't follow him. No matter how much degrees he could say he had... "Now, looky here, I've went to duck school. I know all about it. I have graduated. I know all of these things." It wouldn't do a bit of good. None of them other ducks would follow him, if they're genuine ducks (Amen.), because they're looking for a certain sign. When they see that sign, they believe it.
And if a duck has a way of knowing it, how about a borned again Christian? We ought to know Jesus Christ in the power of His resurrection. Right. God does it God's provided way.

48 Remember, the education wouldn't be the instrument to lead them to God's provided place. The instrument they have is instinct. And they--them ducks know that instinct will take them to God's provided place.
So does the Holy Spirit take the church to God's provided place, not to join a church, but to be filled with His Presence, to see His Word made manifest, vindicated. That's God's provided way for the church always, for the people, to bring them to the place that God has provided for them. That's exactly what the church should be today. Now, we know that's true.

50 There's no better way for a... They never found a better way for a baby to get what it wants than to cry for it. Could you give him a bell and say, "Junior, you're only three days old. But now, when you want--when you want your bottle, raise up this bell and ring it?" See if it works. It don't work. The baby cries for what it wants. That's God's provided way. Louder you cry... Don't whip the little fellow. He's only following God's provided way. He wants something. That's right. It's the only way he knows to call his mother: scream for it, cry for it. That's right.

51 God recommends this for His children. God recommends this for His believing children. He did. Not intellectual speeches, not some great theology to teach, He wants you to cry for your needs. That's right. Cry for it. If you're too stiff and starchy, you'll never get it. If you're ready to limber yourself up a little and cry, God will give it to you. He likes to hear His children cry. Cry your needs to God. God wants it. That's His provided way: cry out for it. That's the way the baby cries. That's the way He wants you to cry. Cry how long?
How long does a baby cry? Until he gets satisfied. And that's the way the believing Christian's to do, God's child. If you see that God made the promise, don't give it up. Cry out till it's answered. Cry out till you see God vindicate His Word. When God vindicates His Word and proves It's here, then you don't have to cry no more. You got it. Walk away and thank Him for it. Until you do that, scream out till you get it. I like that: Persistent, holding on, not a hybrid plant, not one that has to be babied, and petted, and packed around. Christians are real, genuine, borned articles of God. They fight for their position, and fight till they're finished on this earth. Every move of it is a fight.

54 God told Moses that He give him the land. He told Joshua, "Every place the foot of--sole of your foot treads, that I have given you." They had to fight for every inch of it. So do we fight for every inch of it. It isn't something to be babied, and petted, and around like that, and say, "Well, I'll take you over there. See what you think about it. You pass your opinion." That's no way to come.
Come with a determination. Come, that you're going to stay there, till it's over. Stay there until God answers and vindicates. A man that believes in God can see the Presence of God, feel the Presence of God, sense the Presence of God and know He's here. He's here to answer everything that He made promise for in this day. Then cry till you get it. Hold on to Him. Don't leave, if you have to stay day and night. God don't want His children listening to intellectual speeches. He wants them to cry to it, till the promise is vindicated.

56 Abraham here had a need of a sacrifice. What happened? God provided him a lamb. That was God's provided way. He needed a sacrifice, so God provided it. Later on He called the place Jehovah-jireh: the Lord will provide for Himself a sacrifice.
Now, Job... One time the old prophet Job (He was a prophet.), he'd got in trouble. Satan had desired to tempt him, and he broke him out in boils. And he'd taken his children; he taken his stock; he taken all he had. And he broke him out in boils.
And his comforters come. What did they do? They provided nothing but a scorn, teasing, telling him, "Why, you've sinned secretly."
And Job just held right on. He cried out. He was sure he was following God's commandments. He had done just exactly what God promised to do, what God promised him, that He would stand by him under the burnt sacrifice. And he stayed there till God provided him a vision; He was a prophet. What did he see? He saw the Word, Jesus Christ. He said, "I know my Redeemer liveth. And at the last days He'll stand upon the earth. Though the skin worms destroys this body, yet in my flesh shall I see God." See? He provided the resurrection vision for him. Him being a prophet, he saw the Word. He saw the Word and he knowed that his bones and his body would rise again in the last day. He was questioned if he knowed where God was, if he could only see.

61 He said, "A flower dies; it rises up again. A tree goes down; it rises up again. But a man layeth down; he giveth up the ghost; he wasteth away. Where is he? Oh, that Thou would hide me in the grave and keep me in the secret place till Thy wrath be past."
Then the thunders begin to roar; the lightning begin to flash; the Spirit of the Lord come upon the prophet and he stood up. And he saw the coming of the Lord and he screamed, "I know my Redeemer liveth. And at the last days He'll stand on the earth. Though the skin worms destroy this body, in my flesh I shall see God." God provided the Word, Jesus Christ, and he saw Him, and called Him his Redeemer.

63 Israel needed a way out of Egypt, and God provided them a prophet, a prophet that vindicated the Word that was promised to Abraham: exactly God's provided way. They couldn't train up a soldier; they couldn't do this; they couldn't do that. The only thing they did was wait for God's provided way. And He told--said He would bring those people out. After four hundred years His people'd be in bondage, but He'd bring them out with a strong hand. He'd show His signs and wonders, and get glory in that nation.
Here come the men down, when they cried and cried. And now, remember, all the crying wouldn't deliver them until that time was fulfilled.

65 These things that we're seeing today couldn't happen twenty years ago, or forty years ago. It's today it happens. This is the hour, this is the time. Now is the time it's fulfilled. Why? God promised it, and here it is.
They said a hundred years ago that the baptism of the Holy Ghost could not be again. They said fifty years ago the Holy Ghost... But you Pentecostal people proved them, that it was God's hour to pour out the Holy Ghost. No matter what the Methodist, Baptist, Presbyterian, Lutheran said, you stayed right with God's Word. Men of courage went out there and held on, till the baptism of the Holy Ghost come. And they spoke in tongues, and magnified God. Nobody can tell you any different. God's His own Interpreter. You've got it. You might not be able to explain it, but you know you got it. That's... Who can explain God? Nobody can.

67 I can't tell you how God can show a vision, but I know it happens. I can't see how God can do these things. It's not my business to explain it. He abides alone. He's Elohim, the self-sufficient one. I'm just His servant. I know He promised it, and I know it's here. That's one thing I know. I know that, that He's the same yesterday, today, and forever. I know He promised this. God's here to make His promise true. Yeah. God's provided way.

68 Israel was provided a prophet that vindicated the Word, and they were brought out. This prophet Moses, he lived for several years in the wilderness forty years struggling with these people, trying to keep them till he could get them to the promised land. It come to a place and the man had to die. He was a hundred and twenty years old. There wasn't a place for him to die. When he got ready to die, God provided him a Rock, the Rock that he had smote in the wilderness, the Rock that had followed them that they had drank from. God provided him a Rock, a place to die, where Moses could die a decent death.
Upon this rock. God, let me die on that same rock. That's where I want to... That Rock was Christ Jesus. Yes, sir.
After He died upon that Rock, he needed pallbearers. God sent him a bunch of angels. Why not a bunch of his elders? Because no one could take him where he was going but angels. They packed him into the Presence of God. He needed pallbearers, and God provided. And he went God's provided way. Hallelujah.

71 Enoch had walked five hundred years with God, and he pleased Him. He needed a highway to go home on. God provided it.
Elijah had cursed Jezebel about her painted face, and her way she'd got all the people doing. And he's tired and weary, and he was about ready to go home. He was so old he couldn't hardly. walk across Jordan. God provided a way for him to cross Jordan. He wanted to go up into heaven to meet God. God sent a chariot of fire down and horses, and took him up. God's provided way, God's provided way, He always does it just exact, right. Yes, sir. God provides a way always. Yes.
The wise men, when they were on their road from up in Babylon, they were seeing a way they wanted to go down, 'cause they knew this King was to be born. They needed a compass. God provided a star. They left everything else behind. They didn't need compasses; they followed the star. It was God's provided way. God provided a way; they followed the star until they found the perfect Light.

74 Oh, the world needed a Saviour one day. They was lost; they didn't know it. They thought they were saved, but they needed a Saviour. God provided a Son for the Saviour. Why? No one else could do it. There was no man on earth, no man in heaven, nowhere, was able to do it. God overshadowed a virgin. She conceived and brought forth a Man Child, and that Man Child was not Jewish or Gentile. He was God manifested in the flesh, the only One that could redeem. His Blood saves us; His Blood heals us. It's that Blood that we can stand on to any promise that He made. God promised to do it.

75 God only meets the worshipper through the Blood and under the Blood. Israel had one place to meet God, not in a... God's got one place today that He--He meets the worshipper, not at the Methodist, Baptist, or Pentecostal. He meets him under the Blood. That's the only provided place God has, not in a organization, not in a union, but in the Blood is where Jesus Christ meets His worshippers. "When I see the blood..." That's God's provided way.

76 After the church had been thoroughly convinced, when they seen Him, that He was the Messiah...
When the little woman at the well, when she needed a Saviour... She needed something to show; she'd been to church and everything else. And they'd seen this creed and that creed, till she turned to be a prostitute, had turned her on the street. One day she was going to get a bucket of water, about eleven o'clock in the day. And there stood a Man, a Jew, up here in this little panoramic. And she said...
When she went to drop her bucket down on the windle to get the water, she heard a Man say, "Woman, bring Me a drink."
And she said... She turned quickly, and thinking just to be an ordinary Jew, for He was just human, as far as the body was concerned... He was a Man. He drank, slept, like we do. He was so much human till He could die, and yet He was God. Then we find out that when...
Said, "It's not customary for you Jews to ask Samaritans such things as that."
He said, "But if you knew Who you were talking to, you'd ask Me for a drink." Said, "Go get your husband and come here."
She said, "I have no husband."
Said, "Thou hast said the truth. You've got five, and the one you're living with now is not yours." What happened? God had provided something for her.
She said, "Sir, I perceive that You are a prophet. We know that when the Messiah cometh, He'll tell us these things. That's what He'll do. The Word says so. We're looking for it. I'm sick and tired of all this stuff: their creeds and things, Pharisees, Sadducees, and Herodians, whatever it might be. But we know a Messiah's coming. When He comes... What do you say about it?"
He said, "I am He." God had provided a way. She left the water pot a changed woman, and run into the city, and said, "Come, see a Man Who told me the things I've done. Isn't this the Messiah?"

85 Peter listening to Andrew's story and many times had listened, and heard Andrew talk about John introducing a Messiah, and a man, and all these things taking place. It was all mystery to Peter. But one day he come with Andrew to see Jesus. And when he got in the Presence of Jesus, Jesus looked at him, and He said, "Your name is Simon, and you're the son of Jonas." God had provided the way for Peter to see who He was. He was that Messiah.

86 Now, we find out that after Jesus had died and ascended into heaven, the church needed power to witness. God give them a Pentecost. He provided a Pentecost.
Two thousand years has passed, friends. Two thousand years has passed. And these latter days we have got so... Man has got into the system of Christianity, and has perverted it again, hybrid it to creed, churches, denominations, intellectual speeches, until the power, and the real thing of the Gospel of Christ is practically lost. And here we are with Word promised for this last days what will happen, what will take place? Man don't believe it. They've got away from it. You ask if they're a Christian, say, "I belong to so-and-so." That doesn't mean one thing. You got to be a Christian by birth. Now, we got the whole thing into a Babylon again after two thousand years.

88 The church today needs power and truth again. Oh, God raised up His Son that this would be taken care of, for He said, "A little while, and the world will see Me no more. Yet you'll see me; for I'll be with you, even in you." We find out in Hebrews 13:8, He's the same yesterday, today, and forever.
We find out in Malachi 4 that He promised us a message in the last days that would restore the faith of the people back to the fathers again. He promised it in the last days.
He also promised in John 14:12, "He that believeth on Me, the works that I do shall he do also, even more than this (or greater than this) shall he do, for I go to My Father."
He was speaking one day. They said, "Master, show us a sign."
He said, "A weak and adulterous generation seeks after a sign." That's the generation we're living in today. He said, "And I'll give them a sign. For as Jonas was in the belly of the whale three days and nights, so must the Son of man be in the heart of the earth three days and nights."

93 What kind of a sign would a wicked and adulterous generation find out? The resurrection sign. And that's what we are promised today: the resurrection sign, that He's still alive. He's the same yesterday, today, and forever.
He said, "As it was in the days of Lot (as we went through it last night, the days of Lot, what happened in the days of Lot), so would it be at the coming of the Son of man." These things we're promised, many more Scriptures. To keep from taking up time... "A little while, and the world won't see Me no more. Kosmos, the order, the church age, they won't see Me no more. Yet ye shall see Me, for I'll be with you, even in you, to the end of the age," Jesus Christ, the same yesterday, today, and forever. What is it? It's God's provided sign, God's provided way.

95 Abraham waiting for the son: the last sign that he saw before the destruction of the Gentiles was God manifested in human flesh, that knowed the secrets of the heart of Sarah when she was in the tent. Jesus said that'll return again at the coming of the Son of man. Brother, sister, I believe we're living in that day. I believe this is the day of the promise.
You've got to have faith in what you're doing. If you haven't got faith, if you just taking it presumingly... The word "presume," according to Webster, means "to venture without authority." But when the Word promises it, and God stands behind that Word, you're not presuming anymore. You're doing exactly what God said do. And He's duty bound to back it up.

97 A great famous revivalist many years ago (I seen him when I was a little boy.) was Paul Rader. He told a story one day that's always stuck with me. Said one day he was cutting wood. He was a logger up in Oregon. And said his boss told him go up the top of the hill. He was dreaming that. Where he was really at, at the time, he was down in the islands, and took a fever, real hot, and he was dying. They went for a doctor, but it was miles and miles away by canoe.
Before the doctor could get there, Paul begin to fade away, get sicker and sicker. He called his faithful wife. He said, "Dear, it's getting dark in the room, darker, closing in." And he went back into a coma.

99 And when he did... He said he dreamed when he was in this coma, that his boss sent him up to cut a certain tree. He found the tree. He felled the tree, stuck his axe into it, and reached down to pick it up. He just couldn't pick it up, said his strength was depleted. He just couldn't pick it up. He said, "All the size that tree is, surely I can pick that up. Let me try again." And he got down, and he lifted. He just toiled till he was wore out. He set down beside the tree, and said, "I just don't know what I'll do. The boss requires this tree down there at the camp, and I'm too weak to bring it down."
Said he heard the sweetest voice he ever heard. It was his boss that spoke. But said, when he turned to see who his boss was, it was the Lord Jesus. He said, "Paul, what are you fighting so about? What are you all flusterated about? You see that water running there?" Said, "Why don't you just throw the log in the river, and ride it down, ride it to the camp."
He jumped on the log, and started down over the ripples, screaming to the top of his voice, "I'm a-riding on it; I'm a-riding on it."

102 Brother, sister, Jesus Christ promised these things to happen in the last days. I believe that we're living here. I believe that He's the same yesterday, today, and forever. I don't know how it's happened, but I'm riding on it. I believe it is the truth, because it's the Gospel, God's provided way. I believe it is the message of the hour, the times we're living in. It's God's provided way. I'm riding on it.
Won't you jump on with me, while we bow our heads?

103 Heavenly Father, we are riding into glory upon Thy Word. We believe that Thy Word is Truth. O God, may every man and woman tonight climb aboard the Word. And remember, as they go along down through the journey, they can confess, "I'm riding on God's promise. It'll take me right into glory. It's God's provided way for me today: Jesus Christ, the same yesterday, today, and forever."
You said, "In a little while and the world won't see Me no more. Yet, ye shall see Me; for I will be with you, even in you." You promised us, Lord, we would see You.
The Greeks come one time, and said, "Sirs, we would see Jesus," and they was granted that privilege. And tonight, Lord, we want to see You too. It's our heart's desire. No one can ever hear of You unless they want to see You. Then if these Greeks was permitted to see You, and You provided a way for us to see You... You always make a way because You're the same yesterday, today, and forever. A servant brought these Greeks into Your Presence, and they got to see You. Grant us the same privilege tonight, Father. May we, as servants, bring this audience into Your Presence. And may we see Jesus tonight, Who is the same yesterday, today, and forever. Grant it, Lord.

106 Save the lost, Lord, if there be a man, woman, boy or girl. When we see our nation so polluted with murderers and cutthroats, and perverts, and to see the corruption in the nation today, and to see the corruption in the churches, and see them leading to that ecumenical slaughter up there because they are not going God's provided way... They're going by the way of some creed instead of coming by the Word.
God, we pray that real, genuine, born Christians (as I illustrated by being real ducks), they... "My sheep hear My voice. A stranger they won't follow." Lord, Your voice is the Word. That's always been Your provided way for the church, and for the people, is Your Word. Thy Word is the truth, and You are the Word. And the Bible tells us the Word of God is sharper than a two-edged sword, a Discerner of the thoughts and intents of the heart.

108 Why couldn't Israel see their Messiah, when they saw that He was that Word, when He could discern the thoughts that was in their heart? Why didn't they? They understood it through the prophets, that the prophets could. But when the Fullness of God was made into His Son, and He lived among us, then they failed to see it because they were blinded.
Lord, those who have their eyes open tonight, may we see Jesus in our midst. May every sick person be healed. May this settle it, Lord, that they'll never no more from this hour on, but what will believe that You are the Messiah. They're coming God's way. Many of them are here tonight, dying. There's many here tonight that probably won't be here a week from today if You--Your help doesn't come.
Now, Father, You're only responsible for what You promised. But You did promise that we would see You. You promised that what You did, we'd do also. This is the hour. I've confessed it; I believe it. I heard You say so. Now, Your Word says so. You confirmed it. I know it's true. Now, let it be known, Lord. It has been written; now let it be done for the Kingdom of God's sake. Amen.

111 I don't believe we're going to call a prayer line. I believe I'll just use it from right here.
How many of you is sick? Now, will you be... You're holding your hand witnessing you're sick. How many of you will witness the same thing, "Brother Branham, I'm really not saved." Will you raise your hand? "Pray for me." God bless you, you. That's good. That's... God bless you. "I'm not saved."
Now, you that raised your hands, and you that didn't... "But, Brother Branham, truly I want to be saved. It's my heart. I believe that there's nothing left for anyone in the world." What more... What could you achieve would be greater than your salvation? "Pray for me. I want to be saved." Would you raise hand, all over the building where, I want...
How many of you haven't received the Holy Spirit, say, "I know I must receive it." Raise your hands. "I haven't; I want to." All right. There's quite a few that hasn't.

116 Now, Christ keeps His Word, and you've got to keep your faith in Him. He is the Word. Now, Hebrews the 4th chapter said that the Word of God which is Christ... Christ is the Word. You all know that? Say, "Amen." He is the Word, the same yesterday, today, and forever. What He was in Moses, He also was in Elijah. What He was in Elijah, He was in John. What He was in John, he completed Himself in--and Jesus... And today He's the same as He was then. And it's still God's Word prophesied for the day, which makes Him the Light that lights up, and vindicates the promised Word.
We're at the end time, friends. Jesus is present. I know you've heard that.

118 What if you never did see in your life, and you never had a sense of sight, no human being did. But every once in a while you'd feel a real warm feeling. And I had sight. I could see, and I could tell you it was the sun. You say, "I don't know how it happens, but I get a feeling like warm." You can feel.
I'd say, "That's the sun."
"What is the sun?"
"It's a light."
"What is a light?" It'd all be a new world to you.
But what if I told you Jesus Christ was standing here now. What if I told you He's in the midst of us. He promised it. "Wherever two or three are gathered in My Name, there I am in their midst. There I am." Now, that's either the truth... To me, this is all the Truth, or it isn't any the Truth. This is either the right, or it isn't right.

120 Now, as far as saving you, He did that when He died at Calvary. Healing you, He did that when He died at Calvary. You believe that? The Word said He did.
Now, the only thing that He could do if He was standing here with this suit on, that He gave me, would only be--prove to you He was the Messiah, not by nail scars in His hands. Any hypocrite can do that, put nail scars, and blood over his face, and marks, and things. That can be done. That's been... Many persons even crucified like Him. That isn't it.
But His Life, what was in Him--the Son can do nothing in Himself but what He sees the Father doing. It's the Life that's in Him that proves. Not because He was a Jew did the little woman at the well believe Him to be the Messiah. Because He could discern the thoughts in her heart, that made Him Messiah. If that was the way the Messiah introduced Himself in the days gone by, that was His provided way to make Hisself known, that's His provided way according to the Scripture for this age. Do you believe that?

124 Now, each one of you here, I'm a stranger. I've looked around. I don't see a person that I know. Everybody in here, that doesn't know me and knows I know nothing about you, raise up your hands. Solid, everywhere. This person laying here on this cot raised up his hand. He didn't know me. Nobody knows me.
But remember, God does know you. God knows you. Now, if He proves that He's here...
"What is it, Brother Branham?" It's a gift.
What is a gift? What is a gift anyhow? Not to take something and use something, say, "I got a gift of healing. I go out and heal this one, heal that one." If I could, I'd certainly do it. Now, it's... But a gift... You--you--you misinterpret a gift. A gift is just get yourself out of the way, and let the Holy Spirit use you. See? That's a gift.
That's what a minister is. He don't preach what he wants to preach. He just gets hisself out of the way. It's a gift. An inspiration comes, and he--he speaks through the inspiration of the Holy Spirit. Any other gift is the same way. Now, ministerial gifts, and so forth, has been. There's first of God-given gifts is first, apostles, prophets, teachers, pastors, and evangelists. That's the offices. That's their gifts.

128 Now, Jesus Christ promised that He would do this in the last days. If He does it, if He promises that and will do it, how many will believe and accept Him tonight? Raise up your hand, say, "I'll accept Him." How many in here then... Thank you. How many in here's never been in one of the meetings before? Raise up your hands. My, nearly half the crowd. How many believes before He does it, you believe anyhow? God bless you.
Now, look. If I've told you the truth, God's obligated to answer me. He will. He puts His Words in your mouth, and they materialize. That's right. It's His Words; it has to do it. "I've sent my Word; it won't return void."

130 Now, if I could heal, I would do it. Just like the honorable late Brother Upshaw that we talking about, that old man setting back there in that wheelchair, a gallant old man. I would've healed him if I could. I started to leave the platform, frankly; and I turned around and saw him in a vision, going walking; called him, told him what it was. And that was it. He got up and walked on the platform, touched his toes after being a cripple for sixty-six years. See?

131 The same night, a colored lady with her baby, down there on the side... I said, "I see a doctor with glasses on, and--and he's operated on a little colored girl. And it's paralyzed her from her throat."
An old colored woman, couldn't hardly hold her off the platform. She said, "Lordy mercy, that's my baby." And here she come. A bunch of ushers couldn't even hold her.
I said, "Auntie, it won't do no good to come up here. That isn't... That's God." I said, "It won't do no good to come here. Just believe." And she got down on her knees and started praying. I looked across the audience, and I seen a alley-like, going--and I seen a little colored girl with a doll in her arms, going down through the alley. And I looked at the little colored girl, looked back, and it was the same one. I said, "It's answered." Up she got, away from the cot. See?
It's God. See? It's God. See? He can't... No one can heal. It's your faith in God.

135 Now, the Bible said that He's a High Priest right now, that can be touched by the feeling of our infirmities. Do you believe that? A High Priest. Now, if He's a High Priest, how would He act? If He's the same yesterday, today, and forever, He'd act the same yesterday, today, and forever.
Now, you pray, and let the Holy Spirit then... You just say to God, "God, this man standing there doesn't know me. But what he says makes sense. You are the same. You are Christ. I'm sick. I need. And if You let me either... If I haven't got the faith to do it, let somebody that I know have faith. And let it... You call, and let--let--let me, or that person, touch the hem of Your garment in glory. Then if that man is out of the way, then You use his mouth to speak back. And just do it the same way You did when You were on earth. I'll know that You're the same yesterday, today, and forever."
Let us bow our heads now.

137 Lord Jesus, turning from evangelism to prophetic work, but yet I believe You, Lord; You promised it. And I pray that You'll grant it tonight. Grant it. Hear me. When this audience leaves here tonight and we go home, may we say like those who come from Emmaus, "Did not our hearts burn within us, as He talked to us along the way?" Jesus was raised from the dead. They didn't know it. They were talking to Him; they didn't know it. But when He got them in the house and closed the door, then He did something the way He did it before His crucifixion; that opened their eyes. They seen it was Him. Again, Lord, may our hearts burn as we go home tonight as theirs did, for we know that You've spoke to us along the way. Do the things tonight that You did when You were on earth, for You are the same yesterday, today, and forever. We ask in Jesus' Name. Amen.

138 Now, be in prayer and just believe. Let's consecrate this side first. No matter where you're at in the building, believe God. I wish that everyone would be real reverent and set quiet, pray.
This is totally impossible. I was talking this morning at the ministerial breakfast "A Paradox." A paradox is incredible, something incredible but yet true. You know that if the Holy Spirit would stand here and speak something in that audience to people that I don't know, it would have to be a paradox. It's something cannot be explained. I don't know that He will. I'm just hoping that he will, trusting that He will.

140 Now, just pray and say, "Lord Jesus, I want to touch Your garment, and I--I have a need. I promise You, Lord, I--I'll serve You all my life." God wants you to repent. If you're not repented, repent. Say, "I want to repent, Lord. I want You to heal me. I want You to bless me. Heal me now, Lord. I'm Your servant."
I was going... Did you give out prayer cards today? I was just going to ask Billy whether... If he doesn't do it, I'd call a prayer line. But they never give out prayer cards today. Just set reverent. Believe.

142 Now, in the Name of Jesus Christ, I take every spirit here under my control for the glory of God that His Word might be made known, that at the day of the judgment we'll have no excuse.
Now, look this way and believe now. Pray with all your heart. Just pray humbly. Don't fight it; just relax yourself and say, "Lord, You made the promise. I believe You." That's what I have to do.
I know there's no need of me asking you: how many ever seen that Light? Let's see your... You seen the picture of it. Let's see your hands, has ever seen the picture of it? Don't you see it right there? See, it's another dimension. It's right over that lady.

145 She's suffering with trouble with her legs and back. She... You believe that God can heal you, sister? What did you touch? You don't know me, but you touched something. If the Lord Jesus will tell me who you are, will that make you believe better? You're Mrs. Phillips. If that's right, stand on your feet. All right. Am I a total stranger to you? Raise up your hand, if that's right. I never seen her in my life. What did she touch? Go talk to the woman afterwards. Pains are all gone now, and you're all right. You can go home and be well.
Here's a lady right back behind her there. She's suffering from a nervous breakdown. O God, if she don't... Her name is Mrs. Starr. Believe; Jesus Christ will make you well. Stand up on your feet and accept your healing. If I'm a stranger to you, wave your hand. Your breakdown is over. Jesus Christ makes you well.
What did He promise? He promised it. You believe?

148 There's a lady right behind her, setting there. She's praying; she's nervous, got complications. She wants to quit smoking. Her name is Mrs. Borden. Rise up, Mrs. Borden. Your cigarettes are over. Jesus Christ makes you well. I never seen the woman in my life.
Do you believe? Now, you know I can't do that. That's Jesus Christ. What is it? The Word is quicker, more powerful than a two-edged sword, a Discerner of the thoughts and intents of the heart. It's the Word, Jesus Christ, the same yesterday, today, and forever. Can't you believe that?

150 Here, here sets a man setting over here with a hernia, heart trouble. That's right. I don't know the man. I've never seen him. But he's a minister: Reverend Mr. Kinsey. That's right. You believe, sir? Stand up on your feet; receive your healing. Jesus Christ makes you well.
By the way, would you do me a favor, being a minister? Lay your hands upon your wife. She's suffering with a kidney trouble, with liver trouble, with overweight, with complications. Lay your hands on her. It's going to leave her, if you believe.
Say, there's a man sitting right behind you. He's shadowed to death. He's got cancer. The man suffers with tumor, cancer, nervousness. His name is Mr. Young. Believe now. Jesus Christ makes you well. Do you believe it? You accept it? All right, sir.

153 Here lays a man laying here on this cot. Sir, I don't know you. If I could heal you, I would do it. I'm a stranger to you. You've come all of this way. You've made an effort to come here. You can't hide what's wrong from you. But I can't heal you. You've come here with your wife. That's her setting there with that peach-colored coat on. That's right. All right. The man is shadowed to death. He can't live but a little while now. He's got cancer.
You're suffering also, sister. You believe God can tell me what your suffering with? It's your back trouble. That's right. If that's right, raise up. All right. You receive your healing; believe it. Put your hand on your husband.
Do you believe me to be His prophet, sir? If you lay there, you're sure to die. You can't live. That's all. The doctors has give you up. Cancer's eat you up. I've seen greater cases than you healed. I cannot heal you. But if you'll just accept it, and believe it... Do you believe it? It's your only chance. Your last times are passing. Do you believe it? If you do, stand up out of that cot. Raise up out of there. In the Name of Jesus Christ, stand on your feet, and be made whole, and walk out of here glorifying God. Somebody give him a hand there, help him. There he is, on his feet.

156 How many in here believes? Raise up your hand; stand up on your feet, the rest of you wants to be healed. Stand up, in the Name of Jesus Christ. Raise up your hands; praise God; give Him praise and glory. Now, thank the Lord for your healing. Jesus Christ, the same yesterday, today, and forever.
Brother, the doctors has failed. This is God's provided way. Believe it.
How many wants to accept God's provided way? Raise up your hands and give God praise, every one of you, and believe that you're healed in the Name of Jesus Christ.

Up

S'abonner aux nouvelles