Un Prophète Qui Rougit

Autres traductions de ce sermon: Un prophète rouge de honte - MS
Date: 56-1125E | La durée est de: 56 minutes | La traduction: Shp
doc pdf mp3
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1 … Maintenant, puisse le Seigneur ajouter Ses bénédictions au sujet : Un prophète qui rougit. Ce matin, nous nous sommes beaucoup occupés du prophète qui a porté une robe d'occasion. Et ce soir, nous savons, conformément à l'Écriture de ce matin, que nous portons nous-mêmes une robe d'occasion. Nous… La robe… Et je suis si heureux que ce soit une robe d'occasion, car cette robe que nous portons maintenant, Dieu nous l'impute à justice par Jésus-Christ. Nous ne portons pas une robe rongée par la teigne d'une quelconque théologie d'un homme qui est lui-même rongé par la teigne, les grillons, et que sais-je encore, qui déclare que les jours des miracles sont passés et que la - l'omniprésence du Saint-Esprit n'existe plus de nos jours. Mais nous portons la robe de Sa justice.

2 [Espace vide sur la bande - N.D.E.] … pas par nos propres capacités, mais par la - par la puissance de notre Seigneur Jésus. Et quand j'arriverai au Jourdain, j'aimerais être revêtu de Sa robe, me confiant en la Sienne. Et la grande ombre de cette porte appelée la mort, qui se dresse devant nous tous… A chaque battement du cœur, nous nous approchons davantage de cette grande brèche que tout homme et toute femme devra traverser. Et quand j'arriverai à cette brèche, avec vous les croyants… Je suis si heureux de savoir que je n'y vais pas avec cette pensée dans mon cœur et dans mon esprit, d'avoir fait quelque chose de grand. J'y vais, confessant et reconnaissant que je suis un pécheur, et sachant ceci que je voudrais m'envelopper dans les robes de Sa justice, avec ce témoignage, comme quoi je Le connais dans la puissance de Sa résurrection ; et que quand Il appellera d'entre les morts, je voudrais en sortir.

3 Maintenant, notre scène et notre drame qui s'adaptent à notre sujet de ce soir, sont en rapport avec les événements qui se sont passés à une autre époque en Israël, environ plusieurs centaines d'années après le - le temps d'Élie. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas dans le règne d'Israël. Et maintenant, ce soir, nous en sommes à la scène…
Ce matin, nous en étions à la scène où il y avait beaucoup d'imitations charnelles : il y avait là cette école des prophètes pour former des prophètes. Et les gens étaient si ignorants qu'ils ne pouvaient même pas comprendre la puissance de Dieu. Ils pensaient que la puissance avait emporté Élie et l'avait jeté quelque part sur la montagne. Et ils ont envoyé une équipe de secours à sa recherche, alors qu'Élisée savait fort bien que Dieu l'avait enlevé dans la gloire. En effet, il ne parut plus. Dieu l'avait enlevé; et il échappa à la mort en retournant à la Maison, auprès de Dieu, sur un char de feu et des chevaux de feu. Et ensuite, nous avons vu que leurs séminaires ainsi que les œuvres de leur propre théologie n'ont pas tenu. Il a donc fallu l'élection et l'appel de Dieu pour avoir un prophète de Dieu.

4 Et ce soir, nous trouvons donc Israël dans un état de rétrograde. Israël avait ses hauts et ses bas. Israël était le type même de l'église d'aujourd'hui. Des fois ils étaient sur les toits, et la fois suivante ils se retrouvaient dans la vallée. C'est ce qu'il faut pour nous faire apprécier les bonnes choses. C'est ce qu'on appelle la loi des contrastes. L'homme noir d'Afrique ne savait pas que sa peau était noire avant qu'il n'ait vu David Livingstone. Et il a dit… C'est alors qu'il s'est rendu compte que sa peau était noire, parce que celle de Livingstone était blanche. C'est un contraste. Vous ne sauriez jamais apprécier le jour si vous n'aviez pas la nuit. Vous ne sauriez jamais apprécier la lumière du soleil si vous n'aviez pas de jour nuageux. Vous ne sauriez jamais apprécier la justice si vous n'avez pas d'injustice. Vous ne sauriez jamais apprécier la bonne santé si vous n'avez pas une santé médiocre, une mauvaise santé. Seuls ceux qui… Et c'est la raison pour laquelle, je pense, nous apprécierons beaucoup le Ciel, parce que nous aurons une fois vécu sur terre.
Et je pense que la loi du contraste… La raison pour laquelle nous apprécions tant le Saint-Esprit, ce soir, c'est parce que nous sommes longtemps restés dans une église qui nous disait qu'Il n'existait pas. La raison pour laquelle nous L'apprécions, ce soir, c'est parce que nous avions l'autre côté. Et Dieu a voulu qu'il en soit ainsi ; en effet, Son peuple a eu ses hauts et ses bas. Vous ne saurez jamais apprécier le sommet d'une montagne si vous n'avez pas été dans la vallée; et vous ne saurez jamais apprécier la bonne eau à moins d'en avoir bu une de mauvaise une fois. Et alors vous - vous… Tout du long, c'est la loi du contraste.

5 Eh bien, Israël se retrouvait dans l'un de ses états de rétrograde. C'est vraiment regrettable, ce qu'Israël avait fait. Or, Israël était un peuple choisi, élu, sélectionné. Dieu avait choisi Israël dans un but précis, afin que le sang d'Israël soit le sang le plus pur, car c'est de cette lignée que viendrait le Messie Lui-même.
Tout au long de l'Ancien Testament, Dieu se révélait dans des hommes. Dieu s'est révélé dans Abraham en tant qu'un croyant par la foi. Dieu s'est révélé en David en tant que roi. Il s'est révélé en Joseph en tant que justice. Il s'est révélé en Moïse en tant que prophète, sacrificateur et législateur. Il s'est révélé à travers les âges dans les prophètes. Il s'est toujours manifesté, en portion, dans des hommes : dans les prophètes, les rois, les sacrificateurs, les législateurs, et ainsi de suite.
Mais en Christ, Il habita en Lui, la plénitude de la divinité corporellement, et Il savait que cet Esprit devait finalement trouver un lieu de repos. En Elie, Il était l'homme de la justice de Dieu; il exprima la justice de Dieu. En Moïse, Il était un législateur : soit vous obéissez soit vous êtes retranché. Et Dieu était représenté dans toutes ces choses. Mais quand Il en est arrivé à Christ, Celui-ci était parfait : toute la plénitude de la divinité reposait corporellement en Christ.

6 Et auparavant, Dieu S'était une fois représenté dans Sa plénitude dans le livre de la Genèse, selon l'ordre de Melchisédek, qui n'avait ni père ni mère, ni commencement de jours, ni fin d'années, ni fin de vie. Il était sacrificateur, Roi de Salem, sacrificateur de Dieu, du Dieu Très-Haut, qui n'avait ni commencement ni fin. Il n'était rien d'autre que la préfiguration du Seigneur Jésus-Christ. Car Il était Roi de Salem, lequel est Roi de paix, Roi de Jérusalem. Il était une préfiguration. Le patriarche Abraham même Lui paya la dîme. Il préfigurait la venue du Seigneur Jésus. Ce même Melchisédek rencontra Abraham dans les plaines avant la destruction de Sodome et Gomorrhe. Et - et Il le rencontra après Sodome et Gomorrhe, quand Abraham Lui paya la dîme de tout le butin qu'il avait pris chez les rois. Toutes ces choses sont des ombres, qui étaient des types de Christ.
Et maintenant, toutes les ombres des saints de l'Ancien Testament, leurs hauts et leurs bas, c'étaient des ombres et des types, et des exemples pour nous, aujourd'hui.

7 Eh bien, nous voyons qu'Israël ne devait pas pratiquer les mariages mixtes; ils devaient se marier entre eux. Jamais un Israélite ne devait se marier avec quelqu'un des nations, mais ils devaient garder leur sang pur. Et jusqu'à ce jour, je crois que le sang juif est le sang - sang le plus pur qu'il y ait sur la surface de la terre aujourd'hui, les Juifs. Ils attendent encore ce Messie. Mais Il est… Nous savons qu'Il est déjà venu et que leurs yeux ont été aveuglés pour que nous ayons une chance de repentance par Christ.
Or, pendant le règne d'Esdras, les enfants d'Israël avaient rétrogradé. Ils étaient allés prendre des femmes Moabites. Ils ont pris des Amoréennes et des Phéréziennes, et celles de plusieurs autres nations. Non seulement ils les avaient prises en mariage, mais ils commettaient la fornication et l'impureté entre eux, souillant ainsi le sang même qui est la vie.
Et c'est bien là l'image de nos églises d'aujourd'hui, la façon dont elles tombent et vont au-delà de la ligne de démarcation à l'ancienne mode que Dieu a tracée pour l'église, les préceptes par lesquels nous devrions vivre. L'église commet la fornication avec le monde. Elle s'est intéressée au monde et elle a commencé à flirter dans le monde.

8 Eh bien, ceci avait tellement embarrassé le prophète que lorsqu'il se présenta devant Dieu, il rougit devant Sa face. La première chose qu'il a entendu concernant… Et il semblait que la - la dépravation des mœurs de son peuple l'avait tellement blessé qu'il s'est assis et s'est oint, et s'est arraché les cheveux et la barbe, et il fut chagriné devant le Seigneur dans la prière. Ensuite à l'heure de l'offrande du soir, il est entré dans le temple et est tombé sur ses genoux, et il a rougi devant Dieu à cause des péchés du peuple.
Eh bien, il n'a pas rougi à cause de la débauche dans le quartier de prostitution; il n'a pas rougi à cause des ivrognes dans leurs cabarets quand bien même cela soit mauvais ; mais il a rougi à cause du péché des élus. Et ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est de quelques autres prophètes avec assez de Dieu dans leur cœur pour rougir dans la Présence de Dieu, à cause des péchés des gens qui prétendent être le peuple de Dieu et qui agissent comme ils le font. Quelle honte n'avons-nous pas apportée en ce lieu! La moralité de notre peuple…

9 Ceci n'est pas un sujet facile à aborder. Je peux penser à bien d'autres sujets qui étaient plus faciles à aborder. Mais, frère, si personne ne tient ferme en ce jour d'adultère et de péché dans lequel nous vivons pour appeler le chat par son nom, qu'arrivera-t-il? Il faut que quelqu'un dénonce la chose. Quelqu'un doit étaler les choses devant le peuple. Esdras ne voulait peut-être pas le faire, pourtant la chose était dans son cœur.
Et quand vous voyez un serviteur de Dieu devenir si sincère qu'il tombe sur sa face, les mains en l'air, implorant Dieu, et rougissant à cause de l'iniquité du peuple, alors vous allez voir un réveil commencer. Un homme ne peut demeurer dans la Présence de Dieu, une église ne peut pas rester dans la Présence de Dieu, sous la repentance si le Saint-Esprit ne descend pas pour donner l'onction et la puissance pour commencer une œuvre de Dieu parmi ces gens. Absolument!
Montrez-moi un homme. Montrez-moi un autre Calvin, Knox, Finney, Sankey, ou n'importe lequel de ces hommes qui sent le fardeau du peuple, qui restera sur sa face à pleurer et prier devant Dieu. Envoie-nous à nouveau un John Smith de l'Eglise baptiste, qui à cause de l'iniquité du peuple a prié toute la nuit au point qu'il ne pouvait plus ouvrir les paupières le lendemain matin, tant elles étaient enflées à force d'avoir pleuré ; et c'est sa femme qui a dû le conduire à table et lui donner son déjeuner à la cuillère. Montrez-moi à nouveau un John Wesley, un tison arraché du feu, et je vous montrerai un réveil!

10 Aujourd'hui, ce qu'on fait c'est de tapoter la chose au dos. Nous appelons ça ceci cela, et un réveil, alors qu'il n'y a [même] pas de réveil. C'est vrai! Il y a parmi les gens des frissons d'émotions, qu'on appelle religion, mais [il n'y a] pas de réveil. Ils avaient un groupe religieux en ce temps-là. Ils avaient beaucoup d'excitations en ce temps-là, mais ils avaient besoin d'un réveil.
Eh bien, mon cher frère, ma chère sœur, la moralité de cette nation est devenue si basse qu'elle ferait honte à un chien. Elle ferait rougir un chien de meute si celui-ci le pouvait - l'immoralité de notre peuple! Les gens, même dans les années passées… Ce que les gens ont fait, ce que la nation a fait, les choses que nous avons… tout cela, c'est parce que les gens ne prient plus! Autrefois, l'église ne croyait pas au cinéma. Les gens ne permettaient pas à leurs enfants d'aller au cinéma. Ils évitaient le cinéma. Mais de nos jours, eh bien, ils ont même… Ils ont le cinéma dans leurs propres maisons. Chaque maison a un poste de télévision.
Là où d'habitude les gens croyaient que c'était mauvais de boire de la bière… Là où les gens considéraient John Barleycorn comme un vilain type… De nos jours, soixante pour cent des soi-disant chrétiens prennent un verre amical au moins une fois l'an. Par la suite, ils font la fiesta quand ils célèbrent la Noël. En effet, ils ont adopté l'instruction plutôt que le salut, et elle ne le remplacera jamais Ce qu'il nous faut, c'est un réveil.

11 On fait des pansements pour cors, on les enlève; puis on fait un autre pansement pour cors et on l'enlève, mais on découvre que la douleur persiste toujours. Ce qu'il nous faut aujourd'hui, ce n'est pas une régénération sociale, ni des discours intellectuels, mais nous avons besoin d'une transfusion de Sang à l'ancienne mode, envoyée de Dieu, venant du Ciel. Les pansements pour cors ne nous feront aucun bien. Nous sommes anémiques. Il nous faut une transfusion de Sang. Il nous faut revenir à cet Évangile à l'ancienne mode, qui appelle à la repentance devant Dieu, et non à une confession aux yeux secs, par une poignée de main, mais à un réveil du Saint-Esprit envoyé de Dieu, avec la possession du Sang purifiant du Seigneur Jésus-Christ dans chaque cœur humain. Il nous faut un réveil qui commence dans l'Église et qui balaie la nation. Nous mourrons, nous périrons ; sans ce genre de réveil, nous sommes foutus.
J'en ai par-dessus la tête de voir ces soit-disant petits réveils hollywoodiens insignifiants où les gens viennent et ont des frissons d'émotion pour quelques heures et - ou plutôt un jour ou deux, ou une semaine ou deux; et ils ressortent, et tout se termine là. Frères, un réveil peut vous enthousiasmer. Vous pouvez avoir des émotions. Vous pouvez être bien intentionné. Tout ça c'est bien. Mais nous n'en avons pas besoin aujourd'hui. Il nous faut un baptême du Saint-Esprit, pour changer les émotions, l'intellect, les opinions, les habitudes et la vie des gens, et les ramener sur le droit chemin à nouveau. En dehors d'une transfusion de Sang du Calvaire, toutes nos réformes ne nous serviront à rien du tout.

12 Nous n'avons pas besoin des Nations Unies. Nous avons l'ONU là, et qu'est-ce qu'ils font? Ils ne citent jamais le Nom de Dieu. Ils ont peur de Le citer. Un groupe d'ecclésiastiques leur a demandé une fois pour quelle raison il ne s'y faisait jamais de prières. Ils ont répondu que cela pourrait offenser une autre personne, une de ces autres personnes qui ne croient pas en Dieu. Oh! Ce qu'il nous faut, c'est un réveil. Peu importe si cela offense quelqu'un, nous devons prêcher l'Évangile et appeler le chat par son nom... ?… N'est-ce pas ? Je ne vous donnerais pas un sou pour un programme qui exclut Dieu, que ce soit pour l'O.N.U., ou pour les Quatre Grands, peu importe le programme.
Tant que cette nation ne se réveillera pas pour réaliser que nous périssons sans le Sang du Seigneur Jésus-Christ, tant que les individus ne se réveilleront pas pour réaliser pourquoi nous sommes en train de mourir… Si nous mourons, c'est parce qu'on a pas l'original, la voie, le remède, la cure que Dieu nous a donnée au Calvaire.

13 Ce n'est pas étonnant que cela fasse rougir un homme! Ce n'est pas étonnant qu'un véritable prédicateur qui veille sur sa congrégation et qui tente de conduire les fidèles devant le trône de Dieu, si en visitant leurs maisons ; il découvre qu'ils fument, se racontent de sales plaisanteries les uns aux autres, se divertissent dans la cour arrière au cours des fêtes de bières, et que leurs jeunes femmes (et celles d'âge moyen, et même les grands-mères ainsi que les autres) se promènent dans les rues en petits shorts… Une maman qui sort dans la rue avec son bébé dans le bras, vêtue de façon assez sexy pour attirer l'attention de n'importe quel contrebandier d'alcool qui se promène dans la rue, se dire chrétienne ? N'importe quel vrai homme de Dieu rougirait d'amener de telles gens dans la Présence de Dieu. C'est vrai.

14 Et bien des gens comme ceux-là adhèrent à l'église et forment une meilleure classe de gens ; cela devient absurde. C'est arrivé en ce jour-là et ça arrivera en ce jour-ci. Revenons à Dieu, non pas en étant injectés de l'instruction ni d'une réforme religieuse, ni en étant injectés d'une sorte de théologie faite de main d'homme, mais du baptême du Saint-Esprit à l'ancienne mode, envoyé de Dieu depuis le Ciel, avec une expérience de la Pentecôte qui brûlerait tout le charnel, pour ainsi remplacer là à l'intérieur le joyau qui appelle… ?… là d'un fils et une fille de Dieu. Tant que nous ne ferons pas cela, frères et sœurs, nous continuerons d'avoir des cheveux coupés, du maquillage, des femmes et des hommes sexy, qui boivent, fument, s'appelant eux-mêmes des chrétiens, parce qu'ils ne savent pas mieux que cela ; dans leur cœur, cette racine même du charnel gît encore. Et il nous faut nettoyer l'église du sous-sol à la chaire. Amen. Et c'est vrai.
Ce qu'il nous faut aujourd'hui, c'est de ces prophètes qui rougissent de honte. Dieu… Parfois les gens viennent dans la ligne de prière pour qu'on prie pour eux, et c'est comme s'ils se rendaient à une maison mal famée. C'est vrai. Ils viennent demander quelque chose à Dieu tout en ayant une apparence de Jézabel. Ce qu'il nous faut aujourd'hui, c'est de nettoyer la maison, de chauffer les cœurs, et d'avoir des prophètes de Dieu, qui se tiendront en chaire et diront les choses tout haut, qui sépareront le vrai du faux, qui prêcheront l'Évangile sans compromission, jusqu'à ce que les pécheurs tombent sur leur face et pleurent et que Dieu envoie le Saint-Esprit pour purifier leur vie. Amen. Vous savez que c'est vrai. C'est exact.

15 Je prêchais ici il n'y a pas longtemps, et je disais que chaque femme dans cette ville était, d'une façon ou d'une autre, coupable d'adultère. Elles le sont. Les femmes descendent ici au centre-ville, et il leur est difficile de pouvoir s'acheter une robe sans qu'elles aient l'air d'y avoir été moulées. Je ne suis pas ici pour… Ça, c'est ma propre église; j'ai le droit d'y prêcher ce que le Saint-Esprit me dit de prêcher. C'est vrai.
Laissez-moi vous le dire: je ne vous critique pas, ma sœur, mais l'Esprit ne vous enseigne-t-Il pas le contraire? Sinon, je crains que vous n'ayez pas reçu le Saint-Esprit. C'est vrai. Le Saint-Esprit, ce n'est pas crier; le Saint-Esprit, ce n'est pas danser dans l'Esprit; le Saint-Esprit, ce n'est pas parler en langues; le Saint-Esprit, c'est la justice. Ô Dieu, donne-nous un réveil du Saint-Esprit venu de la justice de Dieu!

16 Ne vous êtes-vous pas rendu compte que lorsque vous vous habillez ainsi et que vous marchez dans la rue, et que les hommes vous regardent comme ils ne le devraient pas, au Jugement… Vous pouvez être aussi pure qu'un lis vis-à-vis de votre mari, mais au Jugement vous serez coupable d'avoir commis adultère avec le gars devant qui vous vous êtes ainsi présentée.
Ce n'est pas étonnant que cela fasse rougir une personne ! Ce n'est pas étonnant… Qu'est-ce que cela doit faire à Dieu, quand au commencement la Bible dit qu'Il fut affligé d'avoir créé l'homme? Dieu fut affligé dans son cœur, lorsqu'Il regarda sur… dans les jours qui ont précédé la destruction par le déluge, d'avoir jamais fait l'homme.
Que s'était-il passé? "Les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles." C'était une perversion. C'était une confusion sexuelle. C'est cette chose qui a fait que les enfants de - de Dieu soient chassés du jardin d'Éden. C'est cette chose qui poussa le jugement de Dieu à apporter la paix sur la terre. C'est cette chose qui poussa Dieu à détruire la terre. Ce fut cette même confusion entre hommes et femmes qui amena Sodome et Gomorrhe à sombrer au fond de la mer Morte. Cela avait été annoncé par les prophètes. Le Seigneur Jésus a annoncé que ce qui arriva en ces jours-là, arrivera de même avant la venue du Fils de Dieu.

17 De nos jours, quand on regarde, on voit que l'église ne tire pas son modèle de la Bible ; elle ne tire son modèle ni de Ruth, ni de Naomi, ni de Sara, ni des autres personnes de la Bible ; mais elle tire son modèle (et même les femmes de l'église) d'Hollywood et des bas-fonds mêmes du diable. C'est ainsi que nos gens qui se disent chrétiens sortent et adoptent les manières de cet homme mauvais, ces disques d'Evil Presley [Au lieu d'Elvis Presley, frère Branham dit Evil Presley, ce qui veut dire Presley le mauvais. - N.D.T.] (quel que soit son nom), l'un des personnages les plus induits en erreur et possédés du diable dont j'ai entendu parler de ma vie. Arthur Godfrey et d'autres comme lui… Et vous écoutez ces espèces de sottises à votre radio, et vous refusez d'entendre prêcher un sermon de l'Évangile et de la Bible. Que Dieu soit miséricordieux envers vous. Quelle sorte d'esprit avons-nous parmi nous? C'est vrai.
Ce n'est pas étonnant que le prophète de Dieu ait rougi de honte devant le - le Seigneur. Il savait bien que c'était de l'iniquité; et il s'est tenu là et a plaidé pour la cause, et il a dit à Dieu: "Nous avons commis l'iniquité." Et c'est ce que nous avons fait, mes amis.

18 Tant que nous ne reviendrons pas à ce point, à une transfusion du Sang... Cessez de tenter de faire des pansements ; cessez de tenter d'appliquer du baume. La guérison ne viendra pas si le système sanguin n'est pas sain.
C'est la raison pour laquelle les gens ont le diabète. Si l'un d'eux se blesse, sa blessure ne guérirait probablement jamais. Pourquoi? C'est parce que les véritables globules rouges du sang sont rongés. Et l'église entière est devenue diabétique. Et à chaque petite blessure, au lieu de continuer à marcher, vous grattez dessus. Elle ne peut pas guérir. L'égoïsme, la cupidité, l'immoralité, et tout ce qui figure dans le calendrier de Dieu comme étant des vices, l'église adopte ces habitudes. Les hommes boivent, fument, disent des plaisanteries grossières. Les femmes se coupent les cheveux, se maquillent, font toutes sortes de choses, s'habillent de façon immorale pour se présenter devant les gens. Toutes ces choses sont dues à un manque du Sang du Seigneur Jésus-Christ, qui nous purifierait de toute iniquité. Amen.
Cela peut sembler dur. C'est certainement dur, mais c'est la vérité. Si nous ne renvoyons pas les jugements du Dieu Tout-Puissant, vous serez pris ici, un de ces jours, dans une explosion atomique qui enverra toute âme dans l'éternité pour rencontrer un Dieu qui ne reconnaîtra que le Sang de Son Fils Jésus-Christ. J'aimerais vous voir venir sous le Sang. Je vous conseillerais de vous mettre en ordre avec Dieu. Je vous conseille de...

19 Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir la foi? Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir une paix plus profonde que nous n'en avons ? Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir un fondement solide ? C'est parce que nous faisons des pansements pour cors ; c'est que nous appliquons du sparadrap, des morceaux de bandage. Nous essayons de camoufler la chose au lieu d'avouer que nous avons besoin d'une transfusion. Nous sommes dépourvus du Sang. Nous sommes sans Christ. Ne vous laissez pas duper. Ne laissez pas le diable vous tapoter à l'épaule et vous dire : "Eh bien, je fréquente l'église!" Le diable la fréquente aussi. C'est vrai. Certainement qu'il la fréquentait.
Il s'est présenté à Dieu; il fréquentait l'église du Ciel; il s'est présenté devant le trône de Dieu, avec les fils de Dieu; il s'est assis avec eux et il s'est entretenu avec Dieu.
Dieu lui a demandé: "D'où viens-tu?"
Il a répondu : "De parcourir la terre et de m'y promener." C'est de là qu'il revenait.
Ainsi, le diable fréquente l'église. Le diable est membre d'église. Le diable agit comme un chrétien. C'est un séducteur. Et s'il n'agissait pas comme un chrétien, et n'agissait pas comme une église, il ne serait pas un séducteur si la différence était nette comme entre le blanc et le noir. Personne ne pourrait être séduit, à moins que… si les deux étaient diamétralement opposés. Mais le… La Bible dit que dans les derniers jours, cet esprit serait si proche [de la chose réelle] qu'il séduirait même les élus, si c'était possible. Mes amis, nous y sommes.

20 Il est grand temps que les prophètes de Dieu, oh frères, que les prédicateurs, pour ainsi dire, à travers la nation, tombent sur leur face Or, je sais qu'il y a en Amérique dix-neuf millions d'églises baptistes, ou plutôt dix-neuf millions de Baptistes, treize millions de méthodistes, onze millions de luthériens, dix millions de presbytériens (miséricorde! pensez-y!), qui se livrent constamment aux jeux de ballon, aux divertissements... Et le mercredi soir, et parfois même le dimanche soir, ils restent à la maison pour suivre à la télévision et à la radio, de pauvres chanteuses, des plaisanteries grossières, et des blagues hollywoodiennes ; et pour sa croissance vous nourrissez votre âme de ces genres de choses alors que vous devriez être quelque part à genoux devant Dieu avec votre Bible ouverte, priant pour les péchés du pays... Je suis aussi coupable que vous.
J'ai pris ma décision. Par la grâce et l'aide de Dieu, si je… si Dieu me donne la force de le faire, je suis déterminé à courir vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste en Jésus-Christ, jusqu'à ce que la mort me délibère. Ô Dieu, aide-moi à y parvenir. Aide-moi, je Te prie! Considérant les œuvres, considérant les choses que j'ai vues, et que vous avez vues, et traîner derrière, et devenir spirituellement anémiques…

21 Et ce tabernacle, qui est connu à travers le monde entier, ce petit bâtiment en béton situé au coin de la rue, Dieu vous a élevés devant la nation. C'est vrai.
Oh, je pense à David qui, une nuit, a dit : "Voici, j'habite dans une maison de cèdre, et l'arche de mon Dieu est sous une tente. " Il a dit : " Je vais Lui bâtir une maison."
Nathan, le prophète, lui a dit: "Fais tout ce que tu as dans le cœur, car Dieu est avec toi. "
Cette nuit-là, Dieu est apparu à Nathan et lui a dit… ?… "Va dire à David : 'Qui étais-tu David? Tu étais… Je t'ai pris au pâturage, où tu prenais soin des brebis. Et J'ai rendu ton nom grand comme les nom de grands hommes des nations."
Qui était assis dans ce petit tabernacle-ci? C'était un pauvre petit truc rejeté, repoussé situé à l'angle de la rue Penn et de la 8ème rue, au point que même les gens de Jeffersonville reconnaissaient à peine où c'était et ceux qui venaient… Et, aujourd'hui, Dieu, par Sa miséricorde, vous a pris et a fait de vous un grand peuple. Bombay, en Inde, sait où est situé ce tabernacle. Delhi, en Inde, toutes ces autres nations ainsi que l'Afrique savent où se trouve cette église. L'Inde, l'Allemagne, l'Angleterre, la Finlande, la Suède, l'Europe, l'Asie, tous savent où ça se trouve. Au fin fond des îles … ?… et très loin là-bas, tous connaissent cet endroit. Et Dieu a fait de nous un exemple pour les gens. Et de penser, après que Dieu eût fait ceci, que nous Lui tournons le dos pour trainer dans les choses du monde, et devenir spirituellement très anémiques… Combien nous devrions être le phare placé sur la colline, une chandelle qui ne peut être cachée.
Ô Dieu, je suis tout aussi coupable que vous tous! Ce qu'il me faut… J'ai besoin - j'ai besoin d'une repentance à l'ancienne mode, envoyée de Dieu et d'un appel à retourner à Dieu, qui fera que les hommes et les femmes qui franchiront cette porte sur des béquilles s'en retourneront sans elles. Quand on amènera les aveugles et qu'on le fera passer par cette porte, ils repartiront ayant recouvert la vue. Quand les sourds entreront sourds, ils sortiront entendant. Lorsque les pécheurs entreront, noircis et souillés par le péché, ils sortiront lavés dans le Sang de l'Agneau. Pouvons-nous le faire?

22 Dieu appela Israël et fit d'eux un modèle. Dieu nous a appelés et a fait de nous un modèle, mais nous avons déçu Dieu, et nous rougissons de honte dans Sa Présence, quand nous pensons aux choses qu'Il a faites pour nous. Il nous a élevés en nous tirant du pâturage. Il nous a fait connaître dans le monde entier. Il a fait de grandes choses pour nous. Et cependant, nous tergiversons, et nous nous confondons aux autres, et nous sortons; nous ne semblons pas être sincères. Nous ne prions plus. Et les choses ne marchent plus correctement. Et nous essayons de faire passer de petits programmes, des pansements pour cors pour apaiser la douleur. Vous ne pouvez apaiser la douleur avant d'avoir introduit un bon Sang riche là-dedans pour guérir la plaie. C'est vrai?
On excisera un cor de votre pied, et le diabète se mettra de la partie; et on devra ensuite vous amputer le pied. N'essayez pas de négliger ceci, ni de contourner cela, ni de mettre un pansement pour cors sur ceci ; mais la chose à faire, c'est de venir directement à Dieu, et dire : "Ô Dieu, je suis anémique, et j'ai besoin de Ton Sang pour me purifier de tous mes péchés." C'est ma prière, et je crois que c'est aussi la vôtre. Pensez à ces choses, mes amis.

23 Un de ces jours, cela peut tout aussi bien arriver le matin avant le lever du jour que dans cinquante ans à partir d'aujourd'hui. Une roquette, une de ces bombes au cobalt ou à hydrogène pourrait… La nation entière est en alerte. Vous l'avez lu dans le journal, l'autre jour, là où on demandait au Pentagone d'expliquer les soucoupes volantes. Ce n'était pas un mythe. Ce n'était pas quelque chose d'imaginaire, c'était réel. Il s'agissait d'une intelligence; elles volaient en ligne de bataille. Elles pouvaient esquiver. Elles pouvaient… Elles pouvaient repérer; elles pouvaient distinguer. C'était une intelligence. On le sait. Les gens ont ri. Ils ont dit: "Des soucoupes volantes ?", et ils s'en sont moqué.
Mais savez-vous ce que je pense? Jésus a dit qu'avant Sa venue, il y aurait des signes en haut dans le ciel. Avez-vous remarqué? Avant de détruire Sodome et Gomorrhe à cause de leur affaire de sexe, Il a envoyé des anges pour enquêter là-dessus. Des anges sont descendus sur la terre ces quelques dernières années; les gens les ont vus, je veux dire, les gens honnêtes et qui sont lavées dans le Sang savent cela.
Ils se sont même arrêtés et on les a photographiés. C'est vrai! Des êtres angéliques sont venus en visite pour rapporter au Père que le péché s'était accumulé à tel point que les étoiles arrivaient à peine à briller. La lune, le monde entier chancelle comme un homme ivre qui rentre chez lui pendant la nuit. C'est exact.

24 On voit cela parmi les chrétiens, parmi les élus ; les gens ont vendu leur droit d'aînesse pour de la popularité. Le prédicateur a troqué l'Évangile contre une visite sociale. Il a troqué l'Évangile à l'ancienne mode du lavage par le Sang contre une prédication intellectuelle, discourant sur la société, faisant un mauvais usage de l'Évangile. Plusieurs sont allés prêcher dans les champs missionnaires et ont utilisé l'Évangile pour un gain personnel, pour se faire de l'argent. Beaucoup d'entre eux se sont acheté des grandes fermes et des automobiles, et des choses qu'ils n'auraient jamais eues ; un gain personnel. Il ne s'agit pas de tous, je suis reconnaissant qu'il y ait encore un reste.
Aux jours d'Esdras, quand il se mit à pleurer, à implorer et à réprimander le péché, vous savez ce qui est arrivé? Tous les élus qui se confiaient en Dieu se sont assemblés autour de lui. Aujourd'hui, on a besoin d'hommes et de femmes… Vos prédicateurs devraient prêcher dans vos églises et appeler le péché "péché" et le condamner, le véritable peuple de Dieu devrait s'assembler autour de vous et rester avec vous. C'est vrai. Il est grand temps d'élever la voix et d'appeler le chat par son nom, de séparer le vrai du faux. Que Dieu nous accorde d'avoir le courage de le faire. Pensez simplement à ce qui pourrait arriver.

25 Comme je vous le disais, je crois que c'est ce matin, ou plutôt j'ai entendu quelqu'un dire que l'un de ces observatoires qui nous observe, j'ai donc oublié comment on appelle cela, pour les bom-… ou plutôt les avions à venir… Il n'y a pas longtemps, une émission passait quelque part et on disait qu'on avait fait appel aux grandes escadrilles, avec trois cents bombardiers chargés de bombes atomiques et de bombes à hydrogène suspendues sous leurs ailes.
Il n'y a pas longtemps, au grand aéroport de Shreveport, un de ces gars-là fut converti, au cours d'une série de réunions de frère Jack. Il a dit : "Nous avons des bombes atomiques qui sont suspendues dans les hangars. "
J'ai dit : "N'avez-vous pas…" Et…
" Je veux dire, dans les - dans les avions. Et nous montons et nous nous entraînons avec ces avions chaque jour. "
J'ai dit : " N'avez-vous pas peur ? "
Il a dit : "Elles n'ont pas de détonateurs. Mais nous sommes tellement en alerte que dans l'espace d'une minute (soixante secondes!), nous pouvons mettre les détonateurs en place, nous ravitailler en carburant, être prêts et prendre l'envol de sorte que les avions pourraient immédiatement décoller vers l'Angleterre avec ces bombes. "

26 Leurs grands hangars sont installés partout dans les océans, et ils disent à la Russie : "Osez donc lancer une seule bombe ! Lancez ne fût-ce qu'une seule bombe sur les Nations Unies, ou quelque part par là, et vous verrez bien ce qui s'en suivra." Qu'est-ce qui va arriver? Ils lanceront un assaut sur la Russie. Et s'ils le faisaient, s'ils commençaient à larguer ces bombes atomiques et ces bombes à hydrogène, cela produirait des réactions en chaîne qui réduiraient la terre en cendres, elle fondrait.
Vous savez, cela ne serait pas du tout contraire aux Écritures. "Car la terre sera consumée, et le ciel aussi. Les atomes de la terre se consumeront." Nous vivons en un jour périlleux; nous vivons en un jour où les hommes du monde sont terriblement effrayés, les grands hommes. Ils ont - ils craignent qui sera le premier à faire exploser cette bombe. Lorsque la première bombe aura éclaté, dans la suite, tout le monde va donc se lancer dans un - un rallye.

27 Ce devrait être un temps où le chrétien devrait être plus heureux que jamais. Les temps vont changer. Celui qui est âgé va redevenir jeune. Oh! là là! La mort va disparaître. La maladie ne sera plus. Il n'y aura plus de réunions de prière pour les malades ; il n'y aura plus de réunions de prière pour les perdus. Mais Dieu viendra prendre Ses élus des quatre coins de la terre, et les rassemblera sous Ses ailes ; et nous vivrons et régnerons avec Lui à jamais dans Son Ciel.
Oh, frère, sœur, vous mes amis, si vous n'êtes pas encore prêts ce soir, puissiez-vous vous préparer en ce moment même. Je vous invite à venir à Jésus-Christ, ce soir, et à Le recevoir. Vous qui vous opposez, et vous qui savez que vous n'êtes pas là où vous devriez être avec Dieu, je vous invite à l'autel avec moi. J'invite chacun de vous à venir ici, et pas seulement à s'asseoir, mais à rester ici jusqu'à ce que Dieu ait nettoyé votre âme de tout ce qui ne Lui ressemble pas, et sortir d'ici étant une nouvelle personne ; pas en y ayant appliqué un pansement pour cors, mais sortir ayant reçu une transfusion de Sang qui purifiera votre sang et vous donnera une nouvelle vie et une espérance nouvelle. Sortez avec le baptême du Saint-Esprit. Ne sortez pas en criant, en dansant, ce ne sont pas tellement ces choses-là qui importent, elles sont bonnes. On les trouve toutes dans l'église, on les trouve toutes dans la Bible, mais je parle du Saint-Esprit, de l'amour de Dieu.

28 L'autre jour, je parlais avec un jeune homme. Sa mère est une gentille femme (je la connais pour l'avoir rencontrée une ou deux fois), elle avait dit à son fils : "Mon chéri, viens ici. Je veux que tu voies quelque chose. J'ai de l'huile dans mes mains." Eh bien, j'en ai moi aussi, après avoir transpiré. Eh bien, elle a dit - elle a dit : "J'ai de l'huile dans mes mains… qu'en penses-tu?"
Et le garçon a regardé sa mère, et lui a répondu : "Maman, je voudrais te demander quelque chose." (Elle voulait qu'il prie pour qu'elle ait une marche plus intime avec Dieu.) Il a demandé : "Quand l'huile est venue dans ta main, est-ce que cela a enlevé toute ta condamnation? Est-ce que cela t'a donnée une douce expérience avec Dieu?"
"Eh bien, non!"…
Il lui a dit : "Je laisserais cela de côté, alors." C'est ça.
Oh, le monde - le monde religieux, les Pentecôtistes cherchent le fantastique. Le monde, le monde (soi-disant) instruit, le monde des dénominations cherche une solution géniale afin de pouvoir améliorer leurs dénominations et y faire entrer plus de membres. "Un million de plus", vous savez. Et les - les nations cherchent une sorte de police qui mettrait le monde à leurs pieds et qui instaurerait la justice. Frère, cela ne vient pas par un pentecôtisme fantastique. Cela ne vient pas non plus par des organisations protestantes ou une hiérarchie catholique, ni par le Pentagone, ni en tournant de nouvelles pages. Cela vient par une vie abandonnée à Jésus-Christ, par le baptême du Saint-Esprit. Tout ce qui est contraire à cela est faux.
Prions. Je vais demander à notre sœur de venir à l'orgue ou plutôt au piano maintenant.

29 Pendant que nous sommes en prière, pendant que chacun a la tête inclinée et que chacun prie, je me demande, en ce moment, si vous pouvez tester votre esprit à l'aide de la Parole de Dieu. Êtes-vous en ordre? Après ce service, je vais faire ce que je vous dit. Ma belle-mère est couchée là-bas, à l'article de la mort ; il faut que j'aille lui rendre visite. Elle est agonisante.
Je sais qu'il y a d'autres amis d'ici, que j'ai visités, qui sont à l'article de la mort, des gens qui se sont assis dans cette église… Oh, frère, sœur, vous en arriverez là vous aussi. Vous devez en arriver là. Eh bien, vous direz : " Eh bien, je - je le sais, frère Branham. Je compte mettre en ordre cette chose-là un de ces jours." Mais ce ne sera peut-être pas "un de ces jours" pour vous. Aujourd'hui pourrait bien être le dernier jour.
L'autre jour, cet homme qui venait de la Californie et qui se rendait dans le Michigan avec sa petite femme, et qui conduisait la - l'auto, la camionnette pour se rendre dans leur nouvelle maison, il ne savait guère [ce qui lui arriverait]. Il venait de prendre sa retraite de la marine. Comment aurait-il su, quand il s'est mis en route ce matin-là, venant peut-être d'un motel, que sa femme et son bébé seraient des cadavres quelques instants après ! Mais quand ils ont juste passé Henryville, leur véhicule est entré en collision avec un autobus ; et le chauffeur a fait en sorte que le - le - son véhicule se mette pratiquement en travers de la route, mais ça tué la femme et la fillette. J'espère que leurs âmes étaient en ordre avec Dieu.

30 Il y a quelques semaines, lorsque frère Wood et moi sommes montés à l'endroit où un avion s'était écrasé, ici derrière, nous voyions les gens tirer des morceaux de chair des corps des huit hommes, en l'endroit où des têtes, des jambes, et des bras étaient éparpillés par-là. Ils ont ramassé le corps d'un homme et ses entrailles sortaient de lui. C'était peut-être un brave homme, un homme renommé de Chicago. Quand cet homme est monté à bord de cet avion ce matin-là, je me demande, le soir où il est allé à l'église, s'il avait de bonnes intentions. Le pasteur avait-il fait un appel à l'autel? Avait-il condamné le péché? Et cet homme avait eu une chance. Ou était-il sorti comme un animal? Cet homme était-il, aux yeux de Dieu, un fils de Dieu?
Pensez à ces choses, mes amis. Elles sont importantes. Elles sont non seulement importantes, mais c'est la chose la plus importante pour vous en cette heure. C'est le moment où il devez prendre votre décision. C'est le moment où vous pouvez prendre votre décision dans cette vie-ci pour votre vie dans l'au-delà. Puissiez-vous le faire pendant que nous prions.

31 Père Céleste, comme nous lisons dans la Bible ce que Tu as dit du péché et de ceux qui le commettent et qui ne le confessent pas, nous réalisons ce que cela signifie que de mourir sans connaître Dieu. Nous le savons par l'expérience des autres que nous avons vus partir, de ceux qui avaient en eu l'intention, de ceux qui avaient remis cela [ à plus tard] trop longtemps. Ô Dieu, ceux qui ont professé et qui ne possédaient pas ce qu'ils disaient avoir, ceux qui ont agi comme des chrétiens et qui ne l'ont toutefois jamais été; leur vie l'a prouvé et leur mort l'a manifesté.
Maintenant, Père, je Te prie de parler à chaque cœur ici, ce soir. Et moi aussi, Seigneur, pour avoir été lent, dans bien des choses que j'aurais pu faire et que je n'ai pas faites, je confesse mon tort. Je confesse les fautes de ces gens. Je confesse les fautes de cette nation. Je Te demande d'être miséricordieux, Seigneur. J'ai là trois petits enfants à élever, et nous vivons ici sur un terrain périlleux, et, ô mon Dieu, il ne nous servirait à rien de nous enfuir, Tu sais tout à ce sujet. Ô Dieu, je voudrais être en ordre avec Toi. Un jour, si la bombe atomique ne nous emporte pas, un accident le fera. Si un accident ne nous emporte pas, une maladie le fera. Quelque chose doit nous emporter.
Mais nous sommes si heureux de savoir qu'il y a un moyen d'échapper. "Le Nom du l'Eternel est une - est une tour, et les justes s'y réfugient et se trouvent en sûreté." Ô Dieu, puisse l'ami pécheur, ce soir, garçon, fille, homme ou femme, voir la porte ouverte, saisir l'occasion, et courir vers Christ en cette heure même.

32 Maintenant, pendant que nous avons la tête inclinée, y en a-t-il ici (ou… je sais qu'il y en a) qui voudraient dire, en levant la main vers Dieu : "J'ai honte de ma vie, et je - je voudrais confesser mes fautes devant Dieu et implorer miséricorde" ? Levez votre main vers Dieu. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. Il y en a beaucoup parmi vous, beaucoup parmi vous. Oui. Il y en a aussi beaucoup parmi vous ici qui pro-… Que Dieu vous bénisse.
Beaucoup parmi vous professent le christianisme depuis longtemps et savent qu'ils n'obéissent pas à Dieu et qu'ils font en ce moment même des choses qu'ils ne devraient pas faire. Et ils continuent sans les confesser, flottant librement, allant à la dérive. Vous regardez ces émissions que vous ne devriez pas regarder, vous regardez ces magazines, et vous lisez une littérature que vous ne devriez pas lire, qui ne convient pas aux chrétiens. Vous écoutez ces sales plaisanteries vulgaires, impures et grossières, et vous savez que vous ne devriez pas le faire, chacun d'entre vous, hommes et femmes. Vous savez qu'il y a eu des moments où vous auriez pu parler et vous ne l'avez pas fait. Il se peut que vous soyez coupable du péché d'omission. Voudriez-vous lever la main vers Christ pour qu'Il vous fasse grâce et vous pardonne. Levez la main. Que Dieu vous bénisse, jeune dame.

33 Pendant que cette femme s'avance à l'autel, pour confesser ses… Levez la main vers Dieu. Que Dieu vous bénisse. Ça va, monsieur, ça va. Que Dieu vous bénisse. Levez la main. Vous êtes conscients que vous avez commis des fautes. Voudriez-vous avoir le courage, ce soir, de me rencontrer ici à l'autel ? Agenouillons-nous tout autour, ici, et disons: "Ô Dieu, sois miséricordieux envers nous tous. Nous avons besoin de Toi." Que Dieu vous bénisse, madame.
De voir ces jeunes femmes s'approcher en pleurant, ayant la vie devant elles… Elles sont à un carrefour; elles sont victimes des circonstances. Que… Vous rendez-vous compte, vous les hommes âgés, que nos garçons sont dix fois plus tentés que nous l'avons été quand nous étions des jeunes gens? Sœur, vous rendez-vous compte que votre fille est dix fois plus tentée que vous l'avez été quand vous étiez une jeune fille? Et sa fille, combien sera-t-elle tentée? Considérez les choses, les tableaux que le diable peint. Oh, combien avons-nous besoin de prier!
Eh bien, nous reviendrons à vous. Frère, ne réalisez-vous pas que nous ne prenons [même] pas la moitié du temps que prenaient nos pères pour prier ? Pasteurs, savez-vous que nous ne passons pas autant de temps à genoux que les pasteurs qui ont été avant nous? Vous les femmes, ne réalisez-vous pas que vous n'instruisez pas votre fille et ne priez pas avec elle, la nuit, comme votre mère le faisait avec vous? Alors, qu'en est-il de tout cela? Qui est coupable? Nous sommes coupables. Il n'y a pas de prétextes là-dessus, nous sommes coupables. Je suis coupable. Je suis coupable de ne pas faire le travail de Dieu comme je le devrais. Je confesse que je suis fautif. Je demande à Dieu d'être miséricordieux envers moi.

34 J'ai considéré les occasions que j'ai manquées à cause des choses insignifiantes, de petites choses sans importance. En tant que ministre de l'Évangile, j'ai honte de moi-même, devant vous. Je me repens devant Dieu et je Lui demande de me pardonner; je demande aussi à l'église me pardonner d'avoir été si lent concernant l'œuvre de Dieu. Par la grâce de Dieu, et par l'aide de Dieu, je - je n'écouterai pas ce que… Tout le monde essaie de vous dire ce que vous devez faire. Ils ont un programme, ils ont quelque chose à vous faire faire. C'est absurde! Je connais le programme de Dieu; il est écrit ici dans la Bible. Et j'ai honte de moi-même en tant que ministre de l'Évangile. Un million d'âmes de gagnées! Je devrais en gagner dix millions. Je suis très loin en arrière.
Qu'en est-il de vous? Combien d'âmes avez-vous gagnées depuis que vous êtes venu à Christ? Le christianisme se transmet d'une personne à l'autre. Combien d'âmes avez-vous gagnées depuis que vous êtes chrétien? Si vous ne gagnez pas d'âmes, vous êtes coupable, vous êtes stérile, vous avez apporté l'opprobre sur l'Église et l'Évangile. Combien de personnes avez-vous invitées à la réunion de prière du mercredi soir? Si vous ne le faites pas, vous devez avoir honte de vous-même devant Christ. Vous êtes coupable, et votre place est à l'autel. Je vous invite à venir vous repentir avec moi. Voudriez-vous incliner la tête, et la garder inclinée une minute, pendant que je ressens ma culpabilité et aimerais me repentir. Inclinez simplement la tête. [Frère Branham quitte la chaire pour s'agenouiller à l'autel. - N.D.E.]

35 Notre Père Céleste, je m'incline sur cet autel et implore le pardon de mon péché. Je demande pardon pour mon comportement. Je demande le pardon pour les péchés de ceux qui sont autour de l'autel. Je demande le pardon pour cette église, pour le Corps, le Corps de croyants, tant au niveau national qu'international. Puisses-Tu nous faire grâce, car nous avons été si lents concernant les affaires du Royaume. Je Te prie de nous pardonner nos péchés et d'ôter nos - nos - nos transgressions. Et pardonne-nous d'avoir été si stupides pour le... ?… On n'a pas été à la hauteur. Nous avons fait de l'exercice corporel. Nous avons fait des choses qu'on n'aurait pas dû faire. Nous avons péché devant Toi!
Et en cette réunion du dimanche soir, Père, voyant le prophète de la Bible rougir de honte, nous aussi nous rougissons de honte. Je rougis de honte devant Toi, à cause des péchés du peuple. Le peuple, ma nation, mon peuple, j'ai honte d'eux, Seigneur ; de voir nos jeunes dames se promener dans les rues, agissant comme elles le font ; de voir la prostitution, les jeunes hommes menant toutes sortes de vie… ?… Au lieu d'aller à l'église, ils restent à la maison pour lire de pauvres magazines qu'ils ne devraient pas lire, pour suivre ces émissions non censurées, pour écouter des plaisanteries grossières d'Hollywood, pour écouter cette pauvre musique du "boogie-woogie" du diable, qui est déversée par des hommes de mauvaise réputation et à la conscience pourrie, des instruments du diable pour inspirer les œuvres du diable… ?...

36 Ô Dieu, j'ai honte de moi-même, de n'avoir pas réprimandé cela comme je le devrais. Ô Dieu, ôte ma culpabilité. Je Te prie de le faire, je Te prie de pardonner ces personnes ici présentes. Pardonne-nous tous. Aide-nous à nous relever de cet autel étant de nouveaux hommes et de nouvelles femmes. Aide-nous à quitter cet endroit comme le devraient des chrétiens. Aide-nous à "rejeter tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, afin de courir avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte", sans regarder la télévision, sans regarder les comédiens du monde, mais en "ayant le regard sur le Seigneur Jésus-Christ, le Chef et le Consommateur de la foi, qui a méprisé l'ignominie de la croix et l'a portée pour nous… ?… et Il a souffert hors de la porte afin de sanctifier le peuple par Son Sang"
Purifie-nous de toute iniquité et considère-nous comme Tes enfants, ce soir, et reçois-nous par cette prière de repentance. Donne-nous, Seigneur, la paix et la joie.

37 Et puissions-nous, ce soir, quand nous serons couchés tous dans nos lits, penser à la réunion de ce soir et à la condition de ce monde, comme la Bible nous l'a révélée ce soir. Pendant que nous y penserons, puissions-nous en rougir de honte. Puisses-Tu apporter paix et bonheur à chaque cœur. Nous nous repentons, Seigneur, devant Toi, ici sur cet autel. Ô Dieu, aide-moi maintenant, pendant que j'avance maintenant. Par la foi, je prie que ce soit dans Ta volonté que de centaines et des centaines de personnes soient gagnées à Toi. Aide-moi aussi à avoir la foi et le courage, pendant que je vais de l'avant, n'ayant le regard sur nul autre que Toi, le Chef et le Consommateur de la foi. Accorde-le, ô Dieu.

38 Pardonne chaque diacre de cette église. Pardonne le pasteur. Pardonne les laïcs. Pardonne à chacun de nous tous ses péchés. Pardonne-nous, Seigneur. Pardonne tous les étrangers qui sont dans nos murs. Et puissent-ils sentir l'impact du Saint-Esprit dans notre vie, puisque nous nous humilions devant Toi, ce soir, en nous repentant de tout notre cœur, afin que Tu nous reçoives et fasses de nous un peuple humble, blanchi, sanctifié et humble pour Tes serviteurs. Accorde-nous cette bénédiction, Seigneur, à l'autel pendant que nous offrons… ? ... et que nous inclinons la tête et le cœur devant Toi. Nous demandons ceci au Nom de Ton Fils, le Seigneur Jésus. Amen. Je suis Tien, Seigneur,
J'ai entendu Ta voix
Me parlant de Ton amour (pour moi)
Je désire tant m'élever dans les bras de la foi
Et être attiré plus près de Toi. Attire-moi plus près, plus près, Seigneur béni
A la croix où Tu mourus
Attire-moi plus près, plus près, plus près, Seigneur béni
Vers Ton précieux flanc saignant.

39 Le long de cet autel ce soir… Ce soir, je suis heureux de voir que parmi mes frères qui sont ici à l'autel, il y a autant d'hommes que de femmes. Généralement, ce sont les femmes qui peuvent facilement avoir le cœur brisé. Il y a en elles quelque chose qui peut facilement être touché, à cause de leur féminité. Ce sont - ce sont des dames, et vous pouvez parfois les toucher [au cœur]. Mais je suis si heureux de voir que le Saint-Esprit peut aussi toucher des hommes et les amener à l'autel.
Et je me demande combien d'entre vous, parmi ceux qui se sont agenouillés à l'autel maintenant, sentent qu'ils se sont consacrés à Dieu, et sortiront d'ici pour vivre une vie meilleure par la grâce de Dieu, et pour faire plus pour le Royaume de Dieu et pour sa cause? Si vous êtes autour de l'autel, voulez-vous lever la main à Christ pour dire : "Je crois que maintenant je me suis repenti." Que Dieu vous bénisse.
Combien d'entre vous là derrière sentent qu'ils se sont repentis sur leur siège, et ont envie de faire mieux? Que Dieu vous bénisse. Levons-nous à présent. Vous qui êtes ici à l'autel, regardez dans cette direction si vous voulez. Maintenant, vous qui êtes ici à l'autel, levez la main pour montrer que vous avez besoin de leur prière pour que vous puissiez continuer à aller de l'avant. Voulez-vous lever la main vers ceux qui sont dans l'auditoire ? Ça va. Maintenant, là derrière l'autel, levez la main pour montrer que vous… ?… avez aussi besoin de leur prière, afin que nous… Dieu nous aide à le faire. Puisse le Seigneur Jésus nous bénir.

40 Eh bien, n'oubliez pas le service du dimanche soir. Avez-vous un mot à dire, Frère Neville ? [Frère Neville parle. - N.D.E.] Mardi et mercredi soir… Où se trouve cette mission ? Est-ce… ? au 1628 West Market, le mardi et le mercredi prochains, le soir. Et ensuite, le samedi et le dimanche, je serai à Madisonville, dans le Kentucky, là à l'auditorium. Ensuite, nous continuerons jusqu'à New York.
Eh bien, la raison pour laquelle nous vous laissons sortir plus tôt, c'est parce que j'ai une belle-mère qui est très très malade, et on m'appelle. Eh bien, puissions-nous… Avez-vous un mot à dire, Frère Neville? Rien. Inclinons la tête juste un moment. Dieu soit avec vous. Doucement maintenant. Dieu soit avec vous jusqu'à ce que
nous nous rencontrerons !
Par…

E-1 Now, may the Lord add His blessings to the subject of "A Blushing Prophet." This morning we were very much took up with a prophet who wore a secondhanded robe. And we know tonight, since in the Scripture this morning, that we ourselves wear a secondhanded robe. We... The robe... And I am so happy that it is a secondhanded robe, for this robe that we wear now has been reckoned to God as righteousness through Christ Jesus. And we're not taking the moth-eaten robe of some man's theology who's been eaten up with moths and crickets and so forth, saying that the days of miracles is passed, and there's no such a thing as the--the omni-presence of the Holy Spirit now; but we are wearing a robe of His righteousness.

E-2 [Blank.spot.on.tape--Ed.]... not in our own abilities, but in the--the ability of our Lord Jesus. And when I come down to the Jordan, I want to have on His robe, trusting in His. And the great shadow of the gate that's set before us all called death, each time our heart beats we go one beat closer to that great gap that every man and woman must go through. And when I come to that gap, along with you believers, I'm so happy to know that I'm not going there with this in my heart and mind, that I have done something great. I'm going there confessing and knowing that I'm a sinner, and knowing this, that I want to wrap myself in the robes of His righteousness, with this testimony, that I know Him in the power of His resurrection, that when He calls from the dead, I want to come out.

E-3 Now, our scene and drama is set tonight for our text of another day in Israel which was about several hundred years past the--the time of Elijah. Many ups-and-downs had come in the reign of Israel. And now, we're at the scene tonight...
This morning we were at the scene of where there was a lot of carnal impersonations: how that the school of prophets were up there training to be prophets. And how simple they were, till even they couldn't understand the power of God. They thought the power had lifted Elijah up and throwed him out on the mountain somewhere. And they sent a search party to hunt for him, when Elisha knew good and well that God had taken him to glory. For he was not; God had taken him, and he escaped death by going home to God on a chariot of fire and horses of fire. And then we seen that their seminaries and their works of their own theology didn't work. It taken election and calling of God to make a prophet of God.

E-4 And now, tonight we find Israel in a backslidden condition. Israel had its ups-and-downs. It was a very type of the church today. Sometime they were on the housetops; the next time they were down in the valley. That's what takes to make us appreciate the good things.
There's what they call the law of contrasts. The black man of Africa never knowed that he was black, his skin, until he seen David Livingston. And he said... Then he realized his skin was black, because Livingston's was white. It's a contrast. You would never how to appreciate a day if you didn't have a night. You'd never know how to appreciate the sunshine if you didn't have a cloudy day. You would never know how to appreciate righteousness unless you had had some unrighteousness. You'd never know how to appreciate good health unless you've had some foul health, some bad health. It's only those... And that's the reason I think that we'll appreciate heaven so much, because we've lived on earth once.
And I think the law of contrast. The reason that we appreciate the Holy Spirit so much tonight, is because we lived so long in a church that told us there was no such a thing. The reason we appreciate It tonight because we have had the other side. And that's the way God has intended it to be, because His people has had their ups-and-downs. You never know how to appreciate a mountain top unless you've been in the valley. And so you never know how to appreciate good water unless you drink some bad some time. And then you--you... All the way through it's a law of contrasts.

E-5 Now, Israel was in one of its backslidden states. And what a thing they had done. Now, Israel was a chosen, elected, selected people. That God had chose Israel for one specific purpose, that the blood of Israel should be the cleanest bloodstream. For out of that lineage was going to come the Messiah Himself.
All down through the Old Testament God appeared in men. God appeared in Abraham as a faith believer. God appeared in David as a King. He appeared in Joseph as righteousness. He appeared in Moses as prophet, priest, law giver. He appeared down through the ages in the prophets. He always made Himself known in man, in portion, through prophets, kings, priest, law giver, so forth.
But in Christ He dwelled in Him the Fullness of the Godhead bodily, and knowing that this Spirit must finally find a resting place. On Elijah, He was a man of God's justice; he played it out, the justice of God. In Moses He was a law giver, that you toe the mark or get out. And in all these things God represented. But when He came to Christ, He was perfect. The entire Fullness of the Godhead bodily rested in Christ.

E-6 And God represented Himself once in the Fullness beforehand in the book of Genesis, in the order of Melchisedec, Who had no father, no mother, no beginning of days, or ending of years, or ending of life. And He was a priest, the King of Salem, a priest of God, of the most high God, Who was without beginning or without ending. He was none other than the prefigure of the Lord Jesus Christ, 'cause He was the King of Salem which is the King of Peace which is the King of Jerusalem. And He was in prefigure, even the patriarch Abraham paid tithes to Him. He was a prefigure of the coming of the Lord Jesus.
This same Melchisedec met Abraham out on the plains before the destroying of Sodom and Gomorrah. And--and He met him after Sodom and Gomorrah when Abraham paid Him a tithings of all the spoils that he'd taken from the king. All these things is shadows, typed up to Christ.
And now, all the shadows of the Old Testament saints, their ups-and-downs, was a shadow and type and example for us today.

E-7 Now, we find that Israel was not to mix marriage. Their marriage was to be among one another, not no Israelite to ever marry a Gentile, but was to keep their bloodstream clean. And even till this day I believe the Jewish bloodstream is the cleanest blood--bloodstream on the face of the earth today, is the Jews. They're still looking for that Messiah. But He's... We know that He is already come, and their eyes were blinded that we could have a chance of repentance through Christ.
Now, during the time of the reign of Ezra, the children of Israel had become backslid. They had went out and got the Moabite women. And they had got the women of the Amorite, the Perizzite, and many of the other nations, and had not only had married them, but was committing fornications among them, uncleanliness, and polluting the very bloodstream which is the life stream.
And what a picture that is today of our churches, the way they're falling away from the old fashion hewing line that God laid down for the church, the precepts that we were to live by. The church is committing fornication with the world. It's got out into the world and begin to dally in the world.

E-8 Now, this had embarrassed the prophet so much till when he come before God he blushed in His face. The first one he heard about... And it seemed the--the moral decay of his people, it hurt him so bad until he set down and anointed himself, plucked his hair out and his beard out, and was heavy hearted before the Lord in prayer. Then when the evening sacrifice was offered, he went into the temple and fell on his knees and blushed before God for the sins of the people.
Now, he didn't blush for the scarlet streak of the red light district. He didn't blush for the booze drinkers in the hell holes, although as bad as it may be. But he blushed because the sin of the elect. And what we need today is some more prophets with enough God in their hearts to blush in the Presence of God for the sins of the people who call themselves the people of God and doing the way they're doing. What a disgrace we've brought to this place. The morals of our people...

E-9 This is not a easy subject to speak on. I could think of many things that were easier to speak on. But, brother, if somebody don't stand out in this sinful, adulternous day that we live in and call the colors, what's going to happen? Somebody has got to speak the thing. Somebody's got to place it before the people. Perhaps Ezra didn't want to do it. But it was in his heart.
And when you see a servant of God get so sincere till he's on his face with his hands in the air, praying to God, and blushing because the iniquity of the people, then you're going to see a revival start. A man cannot lay in the Presence of God, a church cannot stay in the Presence of God under repentance unless the Holy Spirit comes down and gives unction and power to start a move of God in there among those people. Just got to be.
Show me a man. Show me another Calvin, Knox, Finney, Sankey, or any of those who feels the burden of the people, that'll lay on their face and cry and pray before God. Send us a John Smith of the Baptist Church again, who prayed all night for the iniquity of the people until his eyes would be swelled shut the next morning from weeping, till his wife would lead him to the table and feed him his breakfast out of a spoon. Show me a John Wesley again, a firebrand snatched from the fire. I'll show you a revival.

E-10 What we're doing today, we're patting it on the back. We're calling it this and that and a revival when there's no revival to it. That's right. There's a stirring of emotion, called religion, among the people, but no revival. They had a religious group in that day. They had a stirs in that day. But they needed a revival.
Why, my dear brother and sister, the morals of this nation has become so low till it would make a dog ashamed. It would make a hound blush if it could do so, the immorals of our people. The people, even years ago the things that we have, that the nation has done, the things that the people has done, it's all the lack of prayer. The church that used to didn't believe in picture shows. They wouldn't let their children go to picture shows. They would shun picture shows. And today, why, they even have... They have the picture show in their own house. Every house has a television.
In the place where they used to think it was wrong to drink beer, in a place where they used to think, John Barleycorn, what a great ornery fellow he was... Today sixty percent of so called Christians take a social drink at least once a year. Then they get on a big spree around Christmas when they have their celebration. Because they have adopted education to take the place of salvation. It'll never do it. What we need is a revival.

E-11 We put corn plasters on, take them off, and another corn plaster, and take it off, and still find the pain is there. What we need today is not social regeneration; it's not intellectual talks; what we need today is a old fashion God sent Blood transfusion from heaven. The corn plasters won't do no good. We are anemia. We need a Blood transfusion. We need to come back to the old fashion Gospel that calls out for repentance before God, and not a dry-eyed hand shook profession, but a God sent, Holy Ghost revival with the possession of the cleansing of the Blood of the Lord Jesus Christ into every human heart. We need a revival to start in the church and sweep the nation across. We'll die; we'll perish; we are gone without that type of revival.
I'm so sick and tired of seeing little petty Hollywood revivals, so called, where people come in and get emotionally stirred up for a couple hours and--or day or two, or a week or two, and go out and that's all of it. Brother, you can be worked up by a revival. You can have emotion. You can have good intentions. All those things are fine. But we don't need that today. We need a baptism of the Holy Spirit to change the emotions, and the intellects, and the views, the habits, the life of the people, and put them back on the right road again. Outside of a Blood transfusion from Calvary, all of our reformations won't do any good at all.

E-12 We don't need a U.N. We have a U.N. there and what did they do? God's Name's never called. They're afraid to call it. It was once asked by some clergy group, why didn't they have prayer? They said it might offend somebody else, one of the others who didn't believe in God. Oh, what we need is a revival. Don't make any difference who it offends, we got to preach the Gospel and call our colors...?... Right? I wouldn't give you a dime for any program that left God out of it, whether it's a U.N. or a big four, whatever it might be. Until this nation wakes up to the place that we're dying without the Blood of the Lord Jesus Christ, until individuals wake up to the--to the cause that we're dying... The reason we're dying, is without the original, the way, the remedy, the cure that God gave us at Calvary.

E-13 No wonder it makes a man blush. No wonder a real true preacher look upon his congregation and try to lead them before the throne of God, and visit their homes and find them smoking cigarettes, telling dirty jokes to each other, entertaining in the back yard with beer parties, walking around on the streets, their young women, and middle age, and so forth, and even grandmother with little shorts on. Mother out on the street with a baby on one arm, dressed sexy enough to attract the attention of any bootlegger that walked the street, and calling themselves Christians? It would make any true man of God blush to bring such a person in the Presence of God. Right.

E-14 And a lot of them are joining church and getting a better class, has come to nonsense. And it did in that day and it will this. Bring us back to God, not with an injection of education, not with an injection of religious reformation, not in the injection of some kind of manmade theology, but an old fashion baptism of the Holy Ghost sent down from God out of heaven in a Pentecostal experience, of burning out the carnality and replacing in there the jewel that's calling...?... there of a son and daughter of God. Till we do that, brothers and sisters, we will still have bobbed hair, makeup on, sexy looking women and men, drinking, smoking, and calling themselves Christians, because they don't know no better, and in their heart that very root of carnality lays there. And we need a church cleaning up from the basement to the pulpit. Amen. And that's right.
What we need today is some blushing prophets. God... Sometimes people come into the prayer line to be prayed for, looked like they was going to a house of ill fame (That's right.), coming to ask God for something and looking like a Jezebel. What we need today is a house cleaning, and a heart warming, of prophets of God who will stand in the pulpit and call the thing out and tell what's right and what's wrong, and preach the Gospel without compromising until sinners fall on the floor and weep till God sends the Holy Spirit to clean up their lives. Amen. You know that's right. That's right.

E-15 I preached here not long ago and said that every woman in this city was guilty in one way or the other of adultery. They are. The women go downtown here, and you can't hardly buy a dress unless it's so like they was poured in. I'm not here to... This is my own church. I have a right to preach what the Holy Spirit tells me to do. That's right.
Let me tell you; I'm not criticizing you, my sister. But don't the Holy Spirit teach you different? If It doesn't, I'm afraid you didn't get the Holy Spirit. That's right. The Holy Spirit's not shouting. The Holy Spirit's not dancing in the Spirit. The Holy Spirit's not speaking in tongues. The Holy Spirit is righteousness. God give us a Holy Ghost revival of God sent righteousness.

E-16 Did you realize that when you dress yourself like that and walk down the street and man looks at you in the wrong way, that at the judgment... You may be as pure as a lily before your husband, but at the judgment you'll be guilty of committing adultery with the guy that you presented yourself to.
No wonder it would make a person blush. No wonder... What must it do to God when the Bible said in the beginning that it grieved Him that He made man. It grieved the heart of God when He looked upon--in the days before the antediluvian destruction, that He ever made a man.
What happened? The sons of God saw the daughters of men was fair. It was a perversion. It was a sex mix up. It was that thing that drove the children of--of God from the garden of Eden. It was that thing that drove God's judgment to bring peace upon the earth. It was that thing that caused Him to destroy it. It was that same mixing up between women and men that caused Sodom and Gomorrah to sink in the bottom of the Dead Sea. It was told by the prophets. It was told by the Lord Jesus, that, "As it was in those days, so will it be before the coming of the Son of God."

E-17 We look today and see that the church has taken its pattern not out of the Bible, out of Ruth, and out of Naomi, and out of Sarah, and the ones in the Bible; but they're patterning, even the women of the church, after Hollywood and the very dregs of the Devil. It's how that our people who call themselves Christians, go out there and get this evil man's ways, these records of Elvis Presley, ever what his name is, one of the most deluded, devil possessed people I've ever heard of in my life. Arthur Godfrey and such as that... And listen to them kind of nonsense on your radios and refuse to hear the Gospel sermon preached and the Bible, God have mercy on you. What kind of a spirit have we got among us. That is right. No wonder the prophet of God blushed before the--the Lord. He knew that was unrighteous. And he stood and pleaded the case, and said to God, "We're unrighteous." And we are, friends.

E-18 And until we can come back to that spot of a Blood transfusion... Quit trying to put on plasters. Quit trying to put on some salve. The healing can't come unless the bloodstream's right.
That's the reason that people has got diabetes. If one would ever cut himself, it probably would never heal. Why? Because the real red blood cells is eat up. And the whole church has become diabetic. And to every little cut that comes, instead of walking on, you pick at it. It can't heal. Selfishness, greed, immorality, everything else that's in the calendar of God's wrong doing, the church is picking up those habits: men drinking, smoking, telling dirty jokes; women cutting their hair, wearing make up, doing all kinds of things, dressing themselves immorally to face the people. All those things are because it's a lack of the Blood of the Lord Jesus Christ that cleanse us from all unrighteousness. Amen.
That may seem hard. Sure it's hard, but it's the truth. If we don't belch forth the judgments of Almighty God, you're going to be caught one of these days in an atomic explosion here that'll send every soul out into eternity to meet a God Who'll only recognize the Blood of His Son, Christ Jesus. I'd like to see you come under the Blood. My advice to you is to get right with God. My advice to...?...

E-19 Why can't we have faith? Why can't we have greater peace than we do have? Why can't we get ourself soundly builded? It's because we're putting on corn plasters, because we're putting on stickers, putting on pieces of tape. We're trying to cover the thing up instead of saying we need a transfusion. We're without Blood. We're without Christ. Don't let yourself be fooled. Don't let the Devil pat you on the shoulder, saying, "Well, I go to church." The devil does too. That's right. He sure did.
He come up to God, went to church up in heaven, come before the throne of God with the sons of God, set down with them, had an audience with God. He said, "Where you been?"
Said, "Walking to and fro, on down on the earth." That's where he had been.
So the Devil goes to church. The Devil belongs to church. The Devil acts like a Christian. He's a deceiver. And if he didn't act like a Christian and act like a church, he wouldn't be a deceiver. No man could be deceived, only if they--the difference was black and white, if it's contrary to one another. But he... The Bible said that it'd be so close that it would deceive the very elect if possible, the spirit in the last days. Friends, we're there.

E-20 It's time for the prophets of God, oh, brother, for the preachers, if you would say it, across the nation, to fall on their face. When I know there's nineteen million Baptist churches, nineteen million Baptists, rather, in America, thirteen million Methodist, eleven million Lutherans, ten million Presbyterians, mercy, think of that. And constantly, the ball games, the amusements... And on Wednesday nights and sometimes on Sunday nights, stay home to listen to the television and the radio of old jugs, gags, and jokes they pull from Hollywood, your soul growing on that kind of stuff, when you ought to have your Bible out somewhere, laying out before God on your knees a praying for the sins of the country... And I'm guilty with you.
I have made my mind up. By the help and grace of God, if I--God will give me strength to do it, I'm determined to press towards the mark of the high calling in Christ Jesus till death shall set me free. God, be my Helper to do so. Help me, is my prayer. Seeing the works and seeing the things that I have seen and you have seen, and lagging behind and become a spiritual anemia...

E-21 And this tabernacle, which is known throughout the entire world, this little concrete block place setting on a corner, God has lifted you up before the nation. That's right.
How I think of what David, one night when he said, "Here I am living in a house of cedar and the ark of my God dwells in the tent." He said, "I'll build Him a house."
Nathan the prophet said, "Do all that's in your heart, 'cause God is with you."
That night God appeared to Nathan and said...?... "Go, tell David, 'Who was you, David? You were... I took you from a sheepcote, from attending the sheep, and I made you a great name like great men of the nations.'"
Who was in this little tabernacle setting here? A little, old, back washed, kicked out something setting on the corner of Eighth and Penn street, till hardly Jeffersonville knew where it was at and the people would come here... And today, God, by His mercy has picked you up and made you a great people. Bombay, India, knows where this tabernacle's setting. Delhi, India, all these other nations, Africa knows where this place is. India, Germany, England, Finland, Sweden, Europe, Asia, they all know. Way down in the Islands...?... and down in there, they know all about it. And God has made us an example to the people. And to think that after God's doing that and we turn around and dilly dally in the things of the world and become a very spiritual anemia... How we ought to be the lighthouse that's set on a hill, a candle that cannot be hid.
O God, I'm as guilty as the rest of you. What I need... I want--I want an old fashion God sent repentance and a calling back to God, that when men and women walk in that door on crutches, they'll walk out without them. When the blind is led in the door, they'll go out seeing. And when the deaf comes in deaf, they'll go out hearing. When sinners come in black and smutty with sin, will go out washed in the Blood of the Lamb...?... we do it?

E-22 God called Israel and made an example. God called us and made an example. But we've let down on God, and it blushes us in the Presence of God to think that the things that He's done for us: how He's lifted us up from the sheepcote; how He's made us known all over the world; how He's done the great things for us. And yet we dilly dally and mingle around, and go out. And we're not seem to be sincere. We don't have prayer any more. Things just are not going right. And we're trying to put on little programs, corn plasters to ease the pain. You can't ease the pain until you get good rich blood in there to heal the thing. Right.
You cut an old corn out and you'll get yourself with diabetes and they'll take your foot off. Don't try to dismiss this, and bypass this, and put a corn plaster on this; but the thing to do is to come straight out before God and say, "God, I am anemia and I need Your Blood to cleanse me from all my sins." That's my prayer, trust that it's yours. Think of these things, friends.

E-23 One of these days it's just as apt to happen before daylight in the morning as it is to happen fifty years from today. One rocket bomb, one of those cobalts, or hydrogen bombs could... The whole nation is on an alert. You seen in the paper the other day where they're requiring the Pentagon to answer the flying saucer. It wasn't a myth; it wasn't something you'd imagine; it was real. It was an intelligence. They flew in battle formation. They could dodge. They could...?... They could spot; they could tell; it was an intelligence. They know it. The people laughed. They said, "Flying saucers?" made a fun out of it.
But you know what I'm thinking? Jesus said before He comes there will be signs in the heaven above. Did you notice before He destroyed Sodom and Gomorrah because of their sex affairs, He sent Angels down to investigate it. Angels has come to the earth in the last few years. They've been seen among people, I mean honest Blood washed people who knows it. They've even stood and had their pictures taken. That's right. Angelic beings has visit, taking word back to the Father that sin is heaped till the stars can hardly shine. The moon, the whole world's a reeling like a drunk man coming in at night. That's right.

E-24 Seeing it among the Christians, among the elect, they've sold their birthrights out for popularity. The minister has swapped the Gospel for a social calling. He swapped the old fashion, Blood washed Gospel for a intellectual with the people, to preach intellect, talk of societies, and misuse the Gospel. Many of them has went out into the fields of preaching and used the Gospel for personal gain, to make money. Many of them has got big farms and cars and things that they never would've had, personal gain. Not all, I'm thankful that there's still a remnant.
In the days of Ezra, when Ezra begin to weep and to call out and to rebuke the sin, you know what happened? All the elect that trusted God gathered around him. What we need today is men and women... Your preachers would preach in your churches and call sin sin and rebuke it, the real people of God would gather right up around you and stay with you. That's right. It's time to call out and say which is which, separate right from wrong. God, grant it to us that we'll have the courage to do it. Just think what could happen.

E-25 As I was telling, I believe this morning, or heard someone say it, that upon one of these watchers that's watching us, I forget what you call it now, for the bom--or planes to come... Not long ago there was a program come through somewhere, that they'd called out the big fleets with their three hundred jet bombers, with atomic bombs and hydrogen bombs hanging under them.
Not long ago at the big airport in Shreveport, one of the boys was converted over there in the meetings at Brother Jack's. He said, "We got atomic bombs hanging right in the hangers."
I said, "Aren't you..." And...
"I mean, in the--in the planes. And we go up and practice with them daily."
I said, "Aren't you afraid?"
Said, "They haven't got the triggers in them. But we're so on the alert, that within in the space of a minute, sixty seconds, we could have the triggers in there and gone, and fueled up and ready, till they could fly to England with them immediately."

E-26 Their great hangers are setting out in the ocean everywhere. And they're saying to Russia, "Dare you drop one bomb. Just drop one atomic bomb on the U.N., or somewhere there, and look what happens." What will it be? There'd be an onslaught go to Russia. And if they would do that and start dropping those atomic and hydrogen bombs, it would cause a chain reaction that would burn the earth to a--to a wisp, just melt.
You know it wouldn't disagree with Scripture a bit. "For the earth shall burn, the heavens too." The atoms of the earth shall burn. We're living in a dangerous day. We're living in a day when men of the world are scared to death, the great men. They're--they're afraid who's going to burst that first bomb. The first bomb that goes off, then the whole thing goes into a--a rally.

E-27 It ought to be the happiest time in the world for the Christian. Times are going to change. The old's going to become young. Oh, my. Death's going to fleet away. Sickness will be no more. No more prayer meetings for the sick. No more prayer meetings for the lost. But God shall come and take the elect from the four winds of the earth and shall gather them under His own wings. And we'll live and reign with Him forever in His heaven.
Oh, brother, sister, friend of mine, if you're not prepared tonight, may you be prepared at this hour. I give you an invitation to come to Christ Jesus tonight and receive. You that's been different, you that know that you're not where you should be with God, I invite you to the altar with myself. I invite every one of you to come here, and not only to setting, but to stay here until God has cleansed your soul from everything that's unlike Him, until you can go out of here a new person; not with a corn plaster on, but go out of here with a Blood transfusion that purifies your blood and gives you new life and new hope. Go out with the baptism of the Holy Spirit. Go out, not shouting, not dancing, not so much. Them things are all right. They all belong in the church; they all belong in the Bible. But what I'm talking about is the Holy Spirit, God's love.

E-28 A young man was talking to me the other day. His mother, a dear woman (I know the woman, met her once or twice.), and she said, "Oh, honey," to her boy, "come here, I want you to look. I have the oil in my hands." Well, I have too. It's where I've been sweating. Now, said, "I got oil in my hands" said," what do you think of that?"
And the boy looked at his mother and said, "Mother, I want to ask you something." She just wanted him to pray--wanted him to pray that she'd have a closer walk with God. He said, "When the oil come in your hand, did it take away all your condemnation? Did it give you a sweet experience with God?"
"Well, no."
Said, "Then I'd leave it alone."
That's it. Oh, the world, the religious world, the Pentecostal people are looking for fantastics. The world, the educated so called world, the denominational world, is looking for some great solution that they can embetter their denomination and get more members into it, a million more, you know. And the--the nations are looking for some type of a police force that can bring all the world to their knees and bring righteousness. Brother, it doesn't come by Pentecostal fantastics. Neither does it come by Protestant organizations or by Catholic hierarchy. Neither does it come by Pentagons, or turning new pages. It comes by a surrendered life to Jesus Christ through the baptism of the Holy Ghost. Anything short of that, it's wrong.
Let us pray. I'll ask our sister to come to the organ or the piano at this time.

E-29 While we're in prayer, while every person has their head bowed, and every person in prayer, I wonder at this moment if you would test your spirit against the Word of God. Are you right? After this service, I'll do as I told you. I got a mother-in-law laying yonder at the very point of death I got to see. She's dying.
Other friends that I know of here, that I visit, that's laying at the point of death, people who set in this church... Oh, brother, sister, you're coming down there too. You got to come down there. Now, you say, "Well, I--I know that, Brother Branham, I mean to get that thing fixed up some of these days." But it may not be some of these days for you. This may be the only day.
How little did that man know, coming from California going to Michigan the other day with his little wife up here driving the--the car, him in the pickup going to their new home. He'd just retired from the Navy. How well did he know when he started off that morning maybe from a tourist court, that his wife and baby would be a corpse in a few minutes. But just above Henryville there, their car collided with a bus, and the driver made the--the--his vehicle do a jackknife almost, but it killed the woman and the little girl. I trust that their soul was right with God.

E-30 A few weeks ago when Brother Wood and I went up here to a airplane that fell back behind the place here, and watched them pull pieces of eight men's bodies, when heads and legs and arms was all over the place, picking up the body and the entrails falling out of the man's body, a good man, perhaps a famous man from Chicago. When that man got in the plane that morning, I wonder the night that he went to church, if he had good intentions. Did the pastor give an altar call? Did he rebuke sin? And the man had a chance. Or did he go out like an animal? Was the man in the sight of God a son of God?
Think of those things friends. They are important. They're not only important; they're the most important thing to you this hour. This is the time when you'll make up your mind. This is a time when you may make your decision of this life for your life hereafter. May you do it while we pray.

E-31 Heavenly Father, as we read in the Bible of what You said about sin and those who do it and not confess, we realize what it means to die without knowing God. We know that by experience of others that we have seen go, those who intended, those who put it off too long, God, those who had professed and not possessed what they said they had. Those who had acted like Christians and yet never was a Christian, their life proved it, and their death made it manifest.
Now, Father, I pray that You'll speak to every heart here tonight. And myself, Lord, for being dilatory, for many things that I could've done and did not do, I confess my wrong. I confess the wrongs of this people. I confess the wrongs of this nation. And I ask You to have mercy, Lord. I've got three little children there to raise. And we're living here in a hot spot. And, God, there's no need of running. You know all about it. God, I want to be right with You. Someday, if the atomic bomb don't get us, a wreck will. If a wreck don't get us, some disease will. Something has got to take us.
But we're so happy to know that there is a way of escape. "The Name of the Lord is a--is a tower, and the righteous run in thereat and are safe." God, may the sinner friend tonight, boy, girl, man, or woman, see the open door, the opportunity and run to Christ this hour.

E-32 Now, while we have our heads bowed, is there some here, or (I know there's some here.) that would like to say with an uplifted hand to God, "I'm ashamed of my life. And I--I want to confess my wrongs before God and ask for mercy"? Raise up your hand to God. God bless you. God bless you. God bless you. There's many of you, many of you. Yes. There's many of you here too that's pro... God bless you.
Many of you here who have professed Christianity for a long time, and know that you have failed to toe the line with God; know that you are doing things right now that you ought not to do and you're going unconfessing them, just loosely floating along with the tide; looking at the kind of programs you should not look at; looking at the kind of magazines and reading the literature that you should not read, that's not becoming to Christians; listening to the jokes of vile, foul, and dirt, and smut that you know you shouldn't do, both men and women. You know places where you could've spoke and did not do it, and you're guilty maybe of the sin of omission. I wonder if you'd raise your hand at Christ to have mercy on you and forgive you. Raise your hand. God bless you, young lady.

E-33 As the woman walks out to come to the altar to confess hers... Raise your hand to God. God bless you. That's right Mr. That's right. God bless you. Raise your hand. You know you've done wrong. I wonder if you have the courage tonight to meet me here at the altar. Let's kneel around here and say, "God, be merciful to all of us. We're in need of You." God bless you, lady.
To see these young women coming, weeping, life before them. They're at the crossroad. They're a victim of circumstances. What... Do you realize, old men, when we were boys, our boys has got ten times the temptation that we had? Sister, do you realize that your daughter has ten times the temptation you had when you was a girl? What will her daughter have? Look at the things, the pictures the devil's a painting. Oh, how we need to pray.
Now, we'll go back to you again. Brother, do you realize we don't pray half as much as our fathers did? Pastor, do you know we don't put as much time on our knees as the pastors before us did? Women, do you realize you don't instruct your daughter and pray with her at night like your mother did you? Then what about it? Who's guilty? We're guilty. There's no way around it; we're guilty. I'm guilty. I'm guilty of not doing the job of God like I should do. I'm confessing it that I'm wrong. I'm asking God to be merciful to me.

E-34 I look out here and see the opportunities I've missed because of petty things, little old insufficient things that didn't mean nothing. I'm ashamed of myself as a Gospel minister before you. I repent before God and ask God to forgive me and the church to forgive me for being so dilatory about the work of God. By the grace of God, and by the help of God, I--I'll not listen to what... Everyone trying to tell you something to do. They got a program; they got something for you to do. Nonsense. I know God's program; it's written out here in the Bible. And I'm ashamed of myself as a minister of the Gospel. One million souls won, I ought to have ten million souls won. I'm a way behind.
What about you? How many souls you won since you've been to Christ? Christianity just goes from one to another. How many souls you won since you've been a Christian? If you're not winning souls, you're guilty. You're barren; you've brought shame on the church and the Gospel. How many people you get out for Wednesday night prayer meeting? If you're not doing it, you ought to be ashamed of yourself before Christ. You're guilty, and your place is at the altar. I invite you to come with me for repentance. And will you bow your heads and keep it bowed a minute while I feel my guilt and would like to repent. Just bow your head.

E-35 Our heavenly Father, I bow upon this altar and ask forgiveness of my behavior. I ask forgiveness of the sins of those who are around the altar. I ask forgiveness for this church, for the body, for the body of believers nationally and internationally. I ask for mercy for us being so dilatory concerning the things of the Kingdom. I ask that You'll pardon us of our sins and take away our--our--our transgressions. And forgive us for being so stupid of the...?... How we have come short. How we have taken bodily exercise. How we have done things that we ought not to have done. How we have sinned before You.
And on this Sunday night meeting, Father, seeing the blushing prophet of the Bible, we blush tonight. I blush before You because of the sins of the people. The people, my nation, my people, I feel ashamed of them, Lord, to see our young ladies walk in the streets and acting the way they are, to see the prostitution, the young men living in all kinds of life...?..., staying home from the church, and reading old magazines they ought not to read, looking at uncensored programs, listening to Hollywood's dirty jokes, listening to old boogie-woogie music of the Devil that's hatched out for man that's of ill fame and got vile conscience, the devil's instruments, to inspire the works of the devil...?...

E-36 O God, I'm ashamed of myself for not rebuking it in the way that I should. O God, take away my guilt. I ask You to do it. I ask you to forgive these people that's here. Forgive us all. Help us to raise from this altar as new men and women. Help us to go from here as Christians ought to go. Help us to lay aside every weight and the sin that doth easily beset us, that we might run with patience the race that's set before us, looking not to the television, not looking to the things of the world, but looking to the Author and Finisher of our faith, the Lord Jesus Christ, Who despised the shame of the cross and bore it for us...?... and took it without debate, that--that He might sanctify the people with His Blood. Cleanse us from all unrighteousness and make us as Thy children tonight, and receive us with this prayer of repentance. And give us, Lord, peace and joy.

E-37 And may on our beds tonight as we lay a thinking of this night's meeting, May we think of the conditions of the world that the Bible has revealed to us tonight. May we, as we think of it, our faces blush out for shame. And may You bring peace and happiness to every heart. We are repenting, Lord, before Thee on this altar here. God, help me, as I'm going forth now. By faith, I pray that it's in Your will, that many, many, many hundreds of people may be won to Thee. And help me have faith and courage as I move along, not looking to anyone but to Thee, the Author and Finisher of our faith. God, grant it.

E-38 Forgive every deacon of this church. Forgive the pastor. Forgive the lay members. Forgive everyone of all of our sins. Forgive us, Lord. Forgive every stranger in our gates. And may they feel the impact of the Holy Spirit on our life because we are humble before Thee tonight, repenting with all of our hearts that You'll receive us and make us a humble, white, sanctified, humble people for Your servants. Grant this blessing, Lord, as we offer...?... and bow our head and hearts before Thee. In the Name of Thy Son, the Lord Jesus, we ask it. Amen.
I am Thine, O Lord, I have heard Thy voice,
And it told Thy love to me;
How I long to rise in the arms of faith,
And be closer drawn to Thee.
Draw me nearer, nearer, blessed Lord,
To the cross where Thou hast died;
Draw me nearer, nearer, nearer blessed Lord,
To Thy precious bleeding side.

E-39 Along the altar tonight, among my brethren that's up here on the altar, I'm glad to see tonight about as many men as there is women. Usually it's the women that can easily break their hearts. There's something about them that can easily be touched because of the feminish. They're--they're ladies and you can sometimes touch them. But I'm so glad to see the Holy Spirit can touch men too and bring them to the altar.
And I wonder how many of you at the altar that's knelt now, that feels that you've made a consecration to God, that you're going out of here tonight to live a better life by the grace of God and to do more for the Kingdom of God and for His cause? Would you raise your hand to Christ if you're around the altar and say, "I believe that now I've repented"? May God bless you.
How many of you back there feel that you repented in your seat, and feel like you want to do better? God bless you. Now, let us stand. You here at the altar, face around that way if you want. Now, you here at the altar, raise your hands out there that you desire their prayer that you may continue on. Will you raise your hands to the ones in the audience? All right. Now, you raise your hands back here at the altar here that you...?... desire their prayer too, that we'll--God will help us to do. May the Lord Jesus bless us.

E-40 Now, don't forget the Sunday night service. Have you a word to say, Brother Neville? [Brother Neville speaks--Ed.] Tuesday and Wednesday night... Where is that Mission located? Is that... 1628 West Market, this coming Tuesday and Wednesday nights. And then on Saturday and Sunday I'll be at Madisonville, Kentucky, at the auditorium there. Then we go on up into New York.
Now, the reason we're letting out early, I've got a mother-in-law that's very, very ill, and they're calling for me. Now, let us... You got a word to say, Brother Neville? Nothing. Let's bow our heads just a moment. "God Be With You." Slowly now.
God be with you till we meet again!
By...

Up